On a vécu FC Riga vs. FK Liepaja

Maxime Bonnet
Maxime Bonnet - Publié le 12 septembre 2016

En ce vendredi 26 Août 2016, j’ai l’occasion de me rendre au Skonto Stadions afin d’assister à la rencontre au sommet de cette 20ème journée de Virsliga entre le tenant du titre le FK Liepaja de Maris Verpakovskis et le nouveau venu le FC Riga, luttant actuellement pour sa survie dans l’élite du football letton. Le stade étant en centre-ville de Riga, et la météo étant plutôt clémente ce jour-là, je décide de m’y rendre à pied afin de constater de visu l’avancement de la réfection des trottoirs de la ville dont tout le monde se plaint actuellement… Bref, après vingt minutes de marche, j’arrive au stade où il n’y a pas vraiment foule au guichet.

© Maxime Bonnet / Footballski

© Maxime Bonnet / Footballski

© Maxime Bonnet / Footballski

© Maxime Bonnet / Footballski

© Maxime Bonnet / Footballski

© Maxime Bonnet / Footballski

Gentiment invité par les dirigeants du FC Riga, je constate une fois les grilles franchies que plusieurs animations ont été organisées autour de cet événement afin de tenter d’attirer les locaux à se déplacer jusqu’au stade avant le coup d’envoi du match. On y retrouve pêle-mêle : un DJ avec du bon vrai matos, deux terrains de Jorkyball, un stand de vente de produits à l’effigie de l’équipe jouant à domicile (le FC Riga), un « tableau photo souvenir » sur lequel apparaissent les logos de l’ensemble des sponsors du club et enfin une traditionnelle buvette avec shashlik (viande marinée cuite au barbecue : une tuerie culinaire !) et bières classiques, c’est-à-dire avec alcool.

Une fois arrivé dans le stade, je me rends rapidement compte que le match ne se jouera pas à guichet fermé, loin s’en faut. En effet, que de trop peu nombreux curieux (je ne parle pas de fans ou de supporters) ont eu la bonne idée de venir assister à ce match pourtant à forts enjeux pour les deux équipes. Les locaux sont en effet à la lutte avec le FC Metta/LU et RFS (Riga Futbols Skola) pour ne pas finir avant-dernier de Virsliga et donc jouer un match de barrage aller/retour en fin de saison contre le deuxième de deuxième division (appelée Pirma Liga). Pour le vainqueur de l’édition 2015, il s’agit de ne pas se laisser distancer par le Spartaks Jurmala et le FK Ventspils afin d’assurer une place qualificative pour les tours préliminaires de coupe européenne l’année prochaine.

© Maxime Bonnet / Footballski

© Maxime Bonnet / Footballski

Et le match me direz-vous ? Bah pas grand-chose à se mettre sous la dent si ce n’est un cocktail d’imprécisions tactiques et de déchets techniques. On peut dire sans ambiguïté que le nouveau coach du FC Riga (le russe Vladimir Volchek – ex. FK Kaluga) a tenu à solidifier sa défense en décidant de replacer l’actuel recordman de duel gagné dans cette édition de la Virsliga, le Siera-léonais John Kamara en position de défenseur central, lui qui d’habitude brille au poste de demi défensif. De l’autre côté, les joueurs de Liepaja ne se montrent guère entreprenants et procèdent par contre alors qu’à la vue du classement, ce devrait plutôt être à eux de faire le jeu…

Bref le match est ennuyeux, il se joue sur un faux rythme et heureusement que je peux profiter de mon invitation en loge pour me servir au buffet et discuter avec certains acteurs du football letton que je connais. Il faudra attendre jusqu’à la 87ème minute pour voir Cristian Torres (pourtant étonnamment remplaçant en début de partie) venir crucifier le portier adverse d’une frappe enroulée du pied gauche depuis l’angle de la surface de réparation après une action de grande classe mêlée de dribbles et de redoublement de passes avec ses coéquipiers… Tout cela sous les yeux de Marians Pahars, venu assister au match et qui quelques jours après décida de sélectionner Cristian Torres, lui l’Argentin fraîchement naturalisé letton pour l’occasion.

Enfin, signalons également la rentrée (peu après l’heure de jeux) d’Aristide Bancé, le grand buteur burkinabé (16 buts en 54 sélections), véritable globe-trotter du football moderne venu se relancer en Lettonie. Malgré le peu de crédit que les médecins accordent à son genou, la signature de ce joueur en Lettonie est une véritable surprise témoignant de la volonté réelle du FC Riga de sauver sa saison. Et c’est tout le mal qu’on peut leur souhaiter… !

Les notes Footballski :

canal-etoiles-filantes

Standing du stade (3/5): comme le nombre d’étoiles du stade national letton au classement des stades de l’UEFA.

Disponibilité des billets (5/5) : il n’y a qu’à regarder avec désolation les photos des tribunes vides.

Tarifs (4/5) : gentiment invité pour l’occasion je n’ai pas eu à débourser un centime pour assister à cette rencontre ni même pour profiter du buffet. Sinon le prix des billets était de 4 €.

Ambiance (0/5) : à défaut d’entendre les mouches voler, on entendait les coachs gueuler.

Accessibilité & transports (4/5) : à 15 minutes à pied de la vieille ville, 20 minutes de la gare centrale et accessible en bus. Bref un réel plaisir que de ne pas avoir à utiliser un véhicule à moteur pour se rendre à un match de football.

Boissons (5/5) : bière avec alcool à 2 €, YALA !

Quartier environnant (4/5) : le stade est situé dans le centre-ville à deux pas du fameux quartier « art nouveau » même si l’environnement proche est un peu froid.

Maxime Bonnet


Image à la une : © Maxime Bonnet / Footballski

On a vécu FC Riga vs. FK Liepaja
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Maxime Bonnet

Maxime Bonnet

Français vivant à Riga, en Lettonie.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#1 FootballskiTrip Géorgie: Le Dinamo Tbilissi, à la recherche de son age d’or perdu

Cet été, pendant une dizaine de jours, nous avons eu le plaisir de nous rendre en Géorgie afin d'y réaliser...

Fermer