Milan Borjan, l’invité surprise de la Ligue des Champions

Tristan Trasca - Publié le 17 septembre 2014

L’équipe de Ludogorets nous réserve une belle histoire à chaque match européen. Après le buzz Cosmin Moti, voici l’histoire de Milan Borjan, sans club il y a 6 jours puis titulaire à Anfield pour son premier match de Ligue des Champions.

Une trajectoire hors du commun

Milan Borjan a 26 ans. Sa carrière a été pour l’instant un vrai voyage, à l’image de sa vie depuis son plus jeune âge. Borjan est né en 1987 en Croatie. Très vite, il est rattrapé par une des guerres des Balkans et doit fuir la ville de Knin avec ses parents d’origine serbe. Après quelques mois à Belgrade où ils avaient trouvé refuge, Borjan et ses parents quittent l’Europe pour tenter leur chance au Canada. Un nouveau départ pour le jeune homme.

Là-bas, Milan Borjan ne lâche pas le ballon rond et fait ses classes au pays du hockey. A 17 ans, il est remarqué par Boca Juniors et connaît donc un troisième continent alors qu’il n’est pas encore majeur. Il restera 5 ans en Amérique du Sud, passant par l’Uruguay (Nacional Montevideo) et l’Argentine (River Plate et Quilmes). Ce n’est que dans ce dernier club qu’il aura vraiment la chance de jouer au plus haut niveau.

borjan rad

Mais en 2009, Borjan décide de retourner en Europe et signe en Serbie au Rad Belgrade. Sa réputation est à construire. Arrivé en tant que troisième gardien, il met quelques mois avant de devenir titulaire et s’impose comme un des bons portiers de Jelen SuperLiga. A cette époque, bien qu’ayant le choix entre la Serbie et le Canada, Borjan décide de représenter la nation d’Amérique du Nord pour les remercier de leur accueil.

Après cette étape serbe, Borjan jouera en Turquie et en Roumanie. Il était sans club depuis février 2014 après que son contrat avec Sivasspor ait été résilié.

Une arrivée rocambolesque à Ludogorets

Pendant ce temps en Bulgarie, Stoyanov, le gardien titulaire de Ludogorets, a pris un carton rouge contre le Steaua lors des barrages de C1. Heureusement, les Bulgares possèdent en Chvorvich un bon deuxième gardien. Mais quelques jours avant les débuts en Ligue des Champions, celui-ci se luxe l’épaule !

A quelques jours de leur entrée en matière à Anfield, les Bulgares n’ont plus d’autre choix que d’aligner un jeune gardien de 17 ans sans aucune expérience. Milan Borjan est alors à deux doigts de signer en Bosnie au FK Sarajevo. Mais tout change quand Ludogorets offre un contrat au gardien canadien, la Ligue des Champions étant un bel argument ! Borjan n’hésite pas longtemps, fait faux bond à Sarajevo et file vers la Bulgarie.

4 jours avant Liverpool-Ludogorets, le transfert est officialisé. Heureusement, l’UEFA accepte de mettre Borjan sur la liste des joueurs pour la Ligue des Champions, compte tenu des évènements. Borjan fait quelques séances d’entraînement avec ses nouveaux coéquipiers et déjà le « You’ll Never Walk Alone » résonne à ses oreilles. « Tout va vite dans le football », qu’ils disaient.

Une soirée mémorable à Anfield

C’est clairement le saut dans l’inconnu pour tout le monde. Même si Ludogorets a confiance dans son nouveau portier, celui-ci manque de repères avec ses collègues et surtout n’a plus joué depuis plus de 6 mois !

Pourtant, Milan Borjan est serein et sort un match énorme. Auteur de nombreuses parades contre Sterling, Balotelli, Borini et compagnie, il tient son équipe en vie pendant tout le match, ne cédant que sur un trait de génie de Balotelli.

borjan ludogorets

La fin de match est folle. Ludogorets égalise à la 91è sur une belle frappe croisée de Dani Abalo après une offrande de Younès Hamza. Il reste quelques minutes à jouer et l’exploit est là pour les Bulgares. Un dernier ballon… perdu par Ludogorets au milieu de terrain. Liverpool balance, sans danger pour les Bulgares, si ce n’est qu’Aleksandrov touche du pied un ballon que Borjan aurait pris tranquillement dans ses gants. Le gardien canadien est pris au dépourvu, tente un contrôle, trop long. Manquillo a suivi et tombe aisément alors que Borjan le touche dans son élan. Penalty et but de Steven Gerrard.

La semaine ne se termine pas aussi bien qu’elle avait commencé pour Milan Borjan mais nul ne lui en tiendra rigueur en Bulgarie. Il a sorti un match magnifique, en aidant Ludogorets au pied levé. Une défaite qui, d’ailleurs, laisse pas mal d’espoir à Ludogorets pour le reste de cette phase de groupes.

 

Tristan Trasca

Milan Borjan, l’invité surprise de la Ligue des Champions
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
CSKA Moscou, exister dans le groupe de la mort

Cette saison, le CSKA n'a pas été gâté avec un groupe très compliqué comprenant le Bayern Munich, la Roma et...

Fermer