Luka Zahovic, au nom du père

Damien F - Publié le 7 mai 2014

Le nom Zahovic n’est pas inconnu du grand public amateur de football. Zlatko est souvent qualifié comme le meilleur joueur de l’histoire slovène pour avoir mené un groupe talentueux à l’Euro 2000 et à la Coupe du Monde 2002. Désormais directeur sportif de Maribor, il est aux premières loges pour assister à l’éclosion de son fils Luka Zahovic, auteur de son premier but en professionnel lors du grand derby contre l’Olimpija Ljubljana il y a quelques jours.

Zlatko Zahovic, caractère orageux

Luka Zahovic

La Slovénie possède un bon vivier de joueurs prometteurs, mais aucun d’eux n’est sous pression comme peut l’être Luka Zahovic. La raison est simple : Luka est le fils du meilleur footballeur du pays post guerre et évolue au même poste que son père. Ce dernier, comme toutes les idoles, fait l’objet d’une attention particulière des médias du pays qui scrutent le moindre de ses faits et gestes. Son succès au poste de directeur sportif de Maribor, club le plus populaire en Slovénie,  n’est pas non plus étranger à son traitement médiatique. C’est donc sous le feu des projecteurs que le développement de Luka Zahovic se poursuit. Cela n’empêche pas le jeune homme de 18 ans de garder son calme : «Je marche sur mon propre chemin. Je sais que je dois me concentrer sur mon talent et c’est beaucoup plus simple pour moi parce que je connais le caractère de mon père. »

Effectivement, le « Zidane slovène » était plutôt du genre nerveux. Comme quand il s’est battu avec son entraîneur après le premier match de la coupe du monde 2002 face à l’Espagne, mécontent d’avoir été remplacé à la pause. L’homme n’était pas à son coup d’essai puisqu’en 1999, à l’Olympiakos, il a eu une altercation avec le coach Bajevic pour avoir jeté son maillot à terre après un remplacement. Durant son séjour à Valence, en 2001, il a eu des débats houleux avec Hector Raul Kuper qui ne lui laissait pas suffisamment de chances à son goût. Avec ces faits, il est peu surprenant que Zlatko Zahovic ait traîné tout au long de sa carrière une réputation de joueur capricieux, orgueilleux, difficile à gérer. Ce qui ne l’a pas empêché de marquer de nombreux buts partout où il est passé et de détenir le record de sélections et de buts de l’équipe nationale.

Zahovic | Football-slovène | Footballski site sur le football d'Europe de l'est

Zahovic à son entraîneur en Coupe du Monde 2002 : « Tu es un coach de merde et tu étais un joueur de merde. Je peux t’acheter avec ta maison et ta famille »

Luka Zahovic, espoir vérouillé

Luka, lui, est un membre régulier des équipes nationales de jeune et gagne progressivement du temps de jeu sous le maillot violet. Cette année, il comptabilise 8 matchs en championnat, 2 en coupe, et a fait ses débuts en Europe League. « Je savoure tous les instants. Chaque seconde vaut de l’or pour moi sachant que je suis probablement dans la meilleure équipe de l’histoire de Maribor. Jouer 3 saisons de suite la phase de groupe de l’Europa League n’est pas un mince exploit. Je suis très fier de faire parti de cette histoire » a dit le jeune homme né à Guimaraes. «Depuis que je suis arrivé en Slovénie à 12 ans, je me dévoue à la Viola. J’ai assisté à presque tous les matchs, qu’ils soient à domicile ou à l’extérieur. J’étais dans les gradins ou sur le banc et maintenant je joue pour ce club. C’est un rêve qui se réalise. »

En effet, Maribor est la ville de la famille Zahovic (Zlatko y est né) ce qui implique que Luka Zahovic joue dans un environnement qu’il connaît. Il reste ainsi bien entouré, ce qui laisse peu de chance pour un départ précipité (spécialité des jeunes joueurs balkaniques). Entouré dans le groupe pro par ses talentueux camarades du centre de formation comme Dautovic, Hotic, Moravac, Stojanovic, Vuklisevic ou encore Topic, l’adolescent va engranger l’expérience nécessaire, puis, dans quelques mois, sera prêt à relever les défis ambitieux de son club. A moins que la pression du public et des médias aient raison de lui. Après le match contre les éternels rivaux de la capitale, dans l’espace réservé au point presse, les journalistes n’avaient d’yeux que pour le jeune Luka Zahovic, snobant tout le reste. Pendant ce temps, un représentant du club écoutait attentivement les discussions, prêt à réagir en cas de question non adaptée.

Pour marcher sur les traces de son père, Luka Zahovic devra faire face à de nombreux obstacles. Nul doute qu’il en a les qualités. Son père Zlatko, conscient de ses erreurs, saura lui indiquer le bon chemin. La Slovénie attend.

Luka Zahovic | football-slovène | Maribor | Footballski site sur le football d'Europe de l'Est

Déjà champion à 17 ans

Damien Goulagovitch

Luka Zahovic, au nom du père
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Damien F

De contrées en contrées, où le vent du #footballskitrip me mène.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

5 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#3 Les images de la semaine

RUSSIE Kerzhakov et Arshavin sont dans un sauna. Et, hum... POLOGNE : UNE FINALE HISTORIQUE BOYCOTEE La finale de la...

Fermer