L’UEFA inconséquente et irresponsable concernant Serbie-Albanie

Tristan Trasca - Publié le 24 octobre 2014

L’UEFA a donc rendu son verdict concernant les tristes évènements du dernier Serbie-Albanie. On ne va pas revenir sur ce qui s’est passé pendant ce match puisque LazarVP a déjà très bien détaillé et analysé la suite d’évènements qui a débouché sur l’arrêt du match avant la mi-temps.

Aujourd’hui, l’UEFA a pris les décisions suivantes:

  • La Serbie gagne le match sur tapis vert 3-0 puisque les Albanais ne revenant pas sur le terrain ont déclaré forfait
  • La Serbie perd 3 points au classement
  • La Serbie devra jouer 2 matchs à huis clos
  • Les fédérations albanaise et serbe sont condamnées à 100 000€ d’amendes.

Des décisions farfelues

Pour ceux qui ont suivi le match puis l’après-match, ces décisions paraissent plus que farfelues. Commençons par la victoire sur tapis vert de la Serbie. Celle-ci semble s’expliquer par les rapports de l’arbitre et du délégué de l’UEFA qui expliquaient qu’il était possible de reprendre le match mais que ce sont les joueurs albanais qui ont refusé de le faire. Une décision qui semble pour le moins manquer de sensibilité tant il paraissait impossible pour les joueurs albanais de reprendre le cours « normal » de cette rencontre après avoir suivi une telle pression psychologique et surtout des violences physiques de la part de supporters et stadiers serbes. Alors que l’UEFA se dit soucieuse du football, voilà une décision bureaucratique qui semble démontrer l’inverse.

Ensuite, l’UEFA décide d’offrir la victoire à la Serbie mais lui enlève les 3 points. Quelle est la logique dans cette décision ? Pourquoi ne pas avoir offert un match nul et un point à chaque équipe dans ce cas ? L’UEFA a bricolé une décision pour ne pas mécontenter Serbes et Albanais mais au final personne n’y trouve son compte au niveau sportif. L’option d’un match à rejouer sur terrain neutre était sans doute trop compliquée à organiser pour l’UEFA, alors même qu’Israël-Belgique fut reporté en septembre pour des raisons différentes et qu’une date fut trouvée pour le report de ce match. Il ne s’agit donc pas d’un problème de calendrier.

Concernant les amendes, les deux fédérations prennent la même punition. On peut là aussi s’interroger sur cette décision. Les griefs à l’intention de la fédération serbe étaient bien plus nombreux qu’à l’encontre de la fédération albanaise. Et pourtant les deux accusés se retrouvent avec la même sanction financière. L’UEFA dit combattre le racisme dans les stades et pourtant aucune référence à cela dans les décisions du jour. Tout cela laisse un goût amer et une image trouble de l’UEFA, celle d’une instance incapable de réellement prendre des décisions. Par peur de ne pouvoir les justifier ?

Embraser les passions plutôt que les calmer

On se demande donc dans quel état d’esprit l’UEFA a rendu ces décisions. A ne pas vouloir prendre position, l’UEFA rend un verdict mièvre qui sur bien des points est incompréhensible, tout cela avec la volonté manifeste de ne pas taper plus sur l’un que sur l’autre.

Or, il apparaît déjà que cette stratégie est perdante pour l’UEFA. Les médias, joueurs et supporters albanais sont outrés de cette décision qui paraît injuste à leurs yeux, notamment concernant le résultat sportif. Du côté serbe, ils ne sont pas plus heureux de la décision. L’UEFA n’a jamais eu une très belle image dans la région des Balkans mais tout cela ne va pas apporter à son crédit !

L’UEFA a sans doute pensé qu’une décision mi-figue mi-raisin parviendrait à contenter tout le monde. Or aujourd’hui, elle ne va qu’augmenter la frustration des deux côtés. Si le match avait été à rejouer sur un terrain neutre, cela aurait certes occasionné une nouvelle soirée tendue dans les Balkans mais une soirée qui n’aurait pas sans doute pas eu de longues prolongations par la suite. Avec une telle décision, l’UEFA ne laisse qu’une frustration lancinante des deux côtés qui viendra tôt ou tard s’exprimer – que ce soit dans le sud de la Serbie, au Kosovo ou ailleurs.

Le football, grand perdant

Au final, c’est bien le football qui sort perdant de ces évènements et cette décision. Rappelons que le slogan de l’UEFA est « We care about football ». Joueurs serbes et albanais sont les cocus de l’histoire. Les 22 acteurs sont les victimes d’éléments extérieurs et ces points non-distribués pourraient valoir cher à la fin des qualifications. Un Kolarov mérite t-il cela alors qu’il s’est montré exemplaire lors de ce triste soir de Serbie-Albanie ?

Aujourd’hui, l’UEFA n’a pas pris de décision. L’UEFA a trahi le football que ce soit côté serbe ou côté albanais. Mais surtout l’UEFA n’a fait aucun mea culpa. Et c’est aussi dommageable. Quand cela se passe bien, la gloriole et les bénéfices vont avec l’image de l’UEFA mais lors de tels évènements, l’UEFA a vite fait de trouver des responsables pour ne pas salir son image sans jamais faire son autocritique.

Il reste aujourd’hui un an avant le match retour, espérons que les instances sauront tirer de vraies conclusions du match de Belgrade. A Elbasan, l’UEFA sera plus que jamais en première ligne. Et surtout espérons qu’Albanais et Serbes se qualifient pour l’Euro 2016 !

 

Tristan Trasca

L’UEFA inconséquente et irresponsable concernant Serbie-Albanie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

6 Commentaires

  • Superbe votre article. Vous êtes neutre est c’est ça que j’aime chez vous. Dommage que l’Uefa ne fasse pas rejoué le match par dans cette histoire les joueurs des 2 équipes y perdent des plumes. Pour L’albanie ça va dure d’avoir une diférence de buts -3. Esperons que les 2 équipes se qualifié et que le sport l’emporte!!

    • Merci pour le commentaire. Effectivement, rejouer le match semblait être la meilleure solution. Maintenant voyons le résultat de l’appel de la fédération albanaise.

  • Salut à tous,
    J’ai vu qu’il etait censé y avoir une réunion entre le gouvernement albanais et le gouvernement serbe le 22octobre. Sauriez vous si cette reunion à eu lieu ?
    Merci d’avance

  • […] l’UEFA a confirmé, après appel, ses sanctions vis-à-vis des fédérations serbe et albanaise, l’histoire rebondit aujourd’hui: un […]

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le Dinamo Minsk à la recherche de son passé

Guingamp rend visite à un Dinamo Minsk meurtri après deux défaites plutôt cinglantes lors des deux premiers matchs. Mais les...

Fermer