Ludogorets, l’enthousiasme bulgare

Tristan Trasca - Publié le 16 septembre 2014

Ludogorets va participer pour la 1ère fois de son histoire à la Ligue des Champions. Depuis la saison 2006/2007 et le Levski Sofia, la Bulgarie n’avait plus été représentée dans les groupes de C1. Contre Liverpool, Bâle et Real Madrid, les néophytes essayeront avant tout de profiter de cette première aventure pour mettre en avant un projet ambitieux qui se développe à la vitesse de la lumière.

Histoire du club

Dire que Ludogorets n’est pas un club de tradition serait un euphémisme. Fondé en 2001, le club de la ville de Razgrad prend son essor en 2010 quand les frères Domuschiev, hommes d’affaires aux business variés – pharmaceutique, chantiers navals, compagnies de BTP, etc -, prennent le contrôle de Ludogorets. Alors en D2 bulgare, les Verts n’en finissent plus de grandir depuis. Monté en D1 en 2011, Ludogorets est devenu un ogre depuis collectionnant 3 titres de champion en 3 saisons, embellis de deux coupes de Bulgarie et deux supercoupes. Kirill Domuschiev s’est donné les moyens de créer le meilleur club de Bulgarie en recrutant à chaque intersaison les meilleurs joueurs du championnat, ainsi que de nombreux joueurs sud-américains. Maintenant, l’objectif est d’avoir des résultats sur la scène européenne.

domuschiev

Entraîneur

Georgi Dermendzhiev n’était pas forcément programmé pour être celui qui conduirait Ludogorets lors de sa première campagne en C1. Mais suite aux résultats mitigés du début de saison, Stoycho Stoev, l’entraîneur du doublé la saison passée, a laissé sa place à son ancien adjoint, présent au club depuis 2011. Globalement, Dermendzhiev n’a rien révolutionné et reste dans la pure lignée du style de jeu développé par Stoev. Ludogorets évolue donc toujours dans son 4-2-3-1 avec un jeu résolument porté vers l’offensive et la possession de balle. L’équipe bulgare a essayé de jouer contre nature face au Steaua pour attendre les Roumains lors du match aller et cela n’avait pas fonctionné du tout, cela a dû vacciner le coach bulgare qui préférera sans doute mourir avec ses idées.

Onze-type

Vladislav Stoyanov: titulaire en équipe de Bulgarie, il ne sera pas disponible contre Liverpool à cause de son rouge contre le Steaua en barrages. Le second gardien Chvorvich s’est blessé à l’épaule. Du coup, ça devrait être un gamin de 17 ans qui jouera à Anfield, à moins que Ludogorets ait réussi à inscrire Milan Borjan, recruté en catastrophe.

Junior Caicara: le latéral droit brésilien est un excellent contre-attaquant très à l’aise techniquement et rapide. Malheureusement, cela va avec quelques absences défensives…

Georgi Terziev: le jeune défenseur central bulgare a dépassé Alex Barthe dans la hiérarchie des centraux. Solide, puissant et costaud dans le jeu de tête, son inexpérience à ce niveau et ses sautes de concentration pourraient tout de même coûter cher.

Cosmin Moti: la légende1. Après son exploit contre le Steaua, Moti doit maintenant confirmer en tant que patron de la défense. Un défi immense.

Yordan Minev: le latéral gauche est plutôt solide défensivement. Pas toujours très à l’aise ballon au pied.

Fabio Espinho: le métronome de l’équipe. Espinho est celui qui gère temps forts/temps faibles et alterne le jeu sur les côtés ou dans l’axe. Malheureusement, son physique léger met aussi l’équipe en danger dans l’axe.

fabio espinho

Svetoslav Dyakov: le capitaine et auteur du sale boulot. Dans une équipe tournée vers l’offensive, il est celui chargé de couper le jeu adverse et de faire des fautes quand il faut. Ce qu’il fait plutôt bien.

Marcelinho: jouant derrière l’attaquant, le Brésilien sait se faire oublier et jouer entre les lignes pour être décisif, comme ce fut le cas lors des tours de qualification2. Superbe technique et excellente frappe de balle.

Mihail Aleksandrov: passé plus jeune par Dortmund, l’ailier droit est un bon joueur de couloir, capable d’efforts à répétition. Moins clinquant qu’un Marcelinho ou Misidjan mais pas moins dangereux.

Virgil Misidjan: dans un bon jour, il peut éliminer n’importe quel latéral du monde par ses dribbles. Malheureusement, c’est tout ou rien avec lui.

Roman Bezjak: le buteur slovène est très régulier dans ses performances. Courageux, il lui faut peu de ballons pour marquer. En balance avec Younes Hamza pour le poste de n°9.

 

Perfs européennes

Comme vous l’aurez compris, Ludogorets a une histoire européenne qui se résume à deux saisons. La saison dernière a tout de même offert quelques frissons. Après une élimination par Bâle dans les barrages de LDC, Ludogorets a fini premier de son groupe d’Europa League en prenant 16 points sur 18 contre le PSV Eindhoven, Dinamo Zagreb et Chernomorets Odessa. Le 8è de finale a donné lieu au plus grand exploit de l’histoire du club bulgare. Après avoir gagné 1-0 sur le terrain de la Lazio, Ludogorets a connu un match dingue au retour qui s’est terminé sur un 3-3 et une qualification3. La belle aventure s’est terminée contre les Espagnols de Valence.

Ambiance à domicile

Ludogorets est le club de la petite ville de Razgrad (35 000 habitants). Ne pouvant recevoir à Razgrad, le club recevra à Sofia à environ 300km, comme ce fut le cas la saison dernière en Europa League. Les supporters de Ludogorets sont peu nombreux et leur réputation reste à construire. Liverpool et le Real Madrid devraient donc plutôt jouer devant un public de spectateurs, plutôt que de supporters.

Forme du moment

Ludogorets connaît un début de saison mitigé en Bulgarie avec 3 nuls et 1 défaite en 8 matchs. Le turnover et l’accent mis sur la qualification en Ligue des Champions peuvent être évoqués comme causes. Cependant, ne nous y trompons pas, Ludogorets a su gagner les matchs qui comptaient: contre le Steaua, contre le CSKA Sofia et enfin chez le Botev Plovdiv le week-end dernier. Ludogorets arrivera à Anfield en confiance et sûr de ses forces.

 

Tristan Trasca

1 Le quart d’heure warholien de Cosmin Moti: http://www.footballski.fr/le-quart-dheure-warholien-de-cosmin-moti/

2 Un de nos amis était à Partizan – Ludogorets cette saison: http://www.footballski.fr/on-a-vecu-partizan-ludogorets-en-ligue-des-champions/

3 Pour revivre le match Ludogorets-Lazio: http://www.footballski.fr/ludogorets-un-premier-exploit-europeen/

 

Ludogorets, l’enthousiasme bulgare
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#13 Les images de la semaine

Albanie: les supporters s'affrontent dans le derby [youtube qJJkb5obNRM] Le match entre Vllaznia Shköder et Tirana est toujours très attendu...

Fermer