Lokomotiv Plovdiv sur la route vers la démocratie

plovdiv, lokomotiv, bulgarie
Teodor Borisov - Publié le 5 mai 2015

PFC Lokomotiv Plovdiv, Bulgarie

Le saison 2014-15 en A Grupa est truffé d’exemples de chutes des grands clubs bulgares. Le plus grand d’entre eux, le CSKA Sofia, n’a pas marque le moindre but depuis janvier soit … 832 minutes, série en cours ! Le club le plus populaire, Levski Sofia, n’a pas réussi à se qualifier pour la phase de playoffs. Après ça, voir l’actuelle 10eme place au classement du Lokomotiv Plovdiv n’est pas une grande surprise. La chance du Lokomotiv cette saison est le fait qu’en A Grupa, il y a deux clubs plus faibles que lui : Marek et Haskovo.

La difficile reprise en main par les fans

Lokomotiv était champion en 2003-04 (l’unique titre de l’histoire de club). En 2012, les cheminots ont joué la finale de la Coupe de Bulgarie, perdant devant Ludogorets. Maintenant, le club survit au bord de gouffre. Au cours du mois de Juillet 2014, l’ancien propriétaire du Lokomotiv, Constantin – Coco pour les intimes- Dinev, a définitivement quitté Plovdiv après plusieurs accusations d’organisation de matches truqués, sans preuves. Après le départ de Dinev, le club est passé sous le contrôle des fans grâce à la fondation «Avenir pour Lokomotiv». Hélas, très vite, les fans ont compris qu’ils ne possédaient pas avec les ressources nécessaires pour garantir l’existence normale du club. Avec un budget préliminaire de 1,5 millions de leva (approximativement 767 000 euro), le Lokomotiv a perdu tous ses joueurs-clés la saison dernière (5eme place au classement final). L’unique bonne nouvelle est le retour de Martin Kambourov – 4 fois meilleure buteur de la première division bulgare et principal artisan du titre de champion 2003-04.

L’entraîneur est devenu Nedelcho Matuchev, qui a déjà occupé le banc lors de la saison 2010-11. La préparation d’été a commencé seulement 10 jours avant le début de championnat et logiquement les premiers résultats n’ont pas été une réussite. Matuchev démissionne fin septembre remplacé par Hristo Kolev – milieu de terrain légendaire du Lokomotiv et champion de Grèce avec le Panathinaikos en 1990. Le retour de Kolev a donné une impulsion positive au groupe. A la trêve de décembre, le Lokomotiv se retrouvait à la 9eme place sur 12, pire classement depuis 2009-10. Mais au vu de la capacité financière de club, les résultats ne sont pas si mauvais, avec trois victoires et un nul en 4 matches contre Levski (Sofia) et Slavia (Sofia). Le plus grand succès fut l’élimination de l’éternel rival Botev (Plovdiv) en Coupe de Bulgarie 1-1 et 2-1 au terrain de Botev.

Les fans du Lokomotiv ont acheté 1000 cartes de saison (record de l’histoire de club), mais n’ont pas réussi à assurer une gestion stable, ni des tribunes pleines a chaque match, comme ils l’avaient promis en début de saison. «Avenir pour Lokomotiv» n’a pu que lever seulement 35 000 leva par mois (approximativement 17 900 euros).

« Il n’est pas normal qu’un joueur du Lokomotiv gagne moins d’argent qu’un serveur dans mon restaurant» a commenté l’ancien propriétaire du Lokomotiv Constantin (Coco) Dinev.

Fin mars 2015, les joueurs ont refusé de sortir des vestiaires pour le match amical contre Napredak Krusevac et ont commencé une grève en raison des retards de salaires. La révolte a duré seulement 2 jours, mais était suffisante pour provoquer la démission de Hristo Kolev, qui est depuis relayé par son adjoint Petar Pachev. Avec lui, le Lokomotiv se consacre totalement a la lutte pour la survie en «A» groupa. Pour le moment les résultats sont favorables, mais après le match perdu à domicile – 0-1 contre Cherno More (Varna) le 24 avril – les fans ont envahi le terrain, rappelant aux joueurs, qu’ils ne seront jamais à l’abri tant que les supporters seront les chefs.

plovdiv, lokomotiv, bulgarie

Un nouveau souffle

Nikolay Nedelchev a été élu président de l’association « Union pour le Lokomotiv » qui devrait être établie à la tête du club le 14 Mai lors d’une assemblée générale. La nouvelle association va prendre le contrôle en accord avec « Avenir pour Lokomotiv » qui détient 97% des parts. Nedelchev est un businessman à succès, véritable passionné des Schtroumpfs (surnom du club).

Nedelchev : Le Lokomotiv a besoin de l’unification de la communauté pour survivre. La première chose que je voudrais préciser est que nous n’avons pas créé cette association en contrepoint de Avenir pour Lokomotiv. Non ! Chapeau pour ce que les gars ont fait et nous allons continuer à travailler ensemble.

Espérons que le club arrive à se stabiliser en réussissant enfin à trouver stabilité budgétaire et gestion par la communauté de fans. La saison 2015-2016 nous donnera une indication plus précise de ce nouvel ordre. En espérant que le Lokomotiv sauve sa place en A Grupa.

Teodor Borisov

Lokomotiv Plovdiv sur la route vers la démocratie
5 (100%) 3 votes

A propos de l'auteur

Teodor Borisov

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Fabio Paim accusé de viol en Lituanie

Si vous avez joué à Football Manager, plus précisément à CM 03/04, vous vous souvenez du Sporting Club Portugal et...

Fermer