L’œil du recruteur c’est un rapport détaillé, technico-tactique, d’un joueur de nos championnats qui mériterait de jouer à un niveau un peu plus élevé qu’il ne le fait actuellement. L’occasion de vous faire découvrir aujourd’hui un nouveau joueur que vous devriez voir dans un championnat plus huppé d’ici peu : Vato Arveladze du Korona Kielce.

VATO ARVELADZE

Nom complet : Vato Arveladze
Né le : 4 mars 1998 à Hambourg (21 ans)
Pays : Géorgie
Taille – Poids : 1,84 m – 75 kg
Poste (pied) : Ailier droit ou ailier gauche. Bon des deux pieds
Autre(s) poste(s) : Milieu offensif
Club : Korona Kielce – Ekstraklasa, Pologne
2 sélections, 1 but avec la Géorgie

Carrière

Si le nom Arveladze vous dit quelque chose c’est probablement que vous avez plus de 30 ans et que vous suiviez les performances de l’Ajax Amsterdam et des Glasgow Rangers au début des années 2000. Car le football est une grande affaire de famille chez les Arveladze. Dans les années 1990 les 3 frères, Revaz, Archil et Shota jouaient au plus haut niveau en Europe et en équipe nationale géorgienne.

Les jumeaux Shota et Archil ont ainsi commencé leur carrière ensemble à Trabzonspor avant que Shota ne devienne un des meilleurs avant centre d’Europe à l’Ajax et aux Rangers. Revaz le grand frère avait choisi avant eux comme destination l’Allemagne, avec plusieurs années passées à Cologne, ou le rejoindra Archil pour quelques années, et Hambourg. Hambourg où est donc né Vato, le fils de Revaz, en 1998.

Avec une telle famille, Vato était donc tout disposé à tenter une carrière dans le football. Après avoir fait ses gammes à l’Ecole n°35, un centre de formation réputé en Géorgie, Vato rejoignait le Locomotive Tbilissi. Un choix étonnant quand on sait la mainmise que le Dinamo exerce sur la détection de jeunes talents en Géorgie mais qui peut s’expliquer par son entourage familiale, qui a vu au Locomotive une meilleure opportunité de progression que dans l’usine à champion voisine.

Erovnuli Liga.com

A 19 ans le Locomotive lui offre donc ses premiers matchs en professionnel et le garçon détonne. Dans son rôle d’ailier, rapide et technique à la géorgienne il épate rapidement tout le monde et finit la saison avec 25 apparitions pour 6 buts et 7 passes décisives. Des performances qui lui permettent de décrocher la deuxième place du prix Alexandr Chivadze, soit le trophée de deuxième meilleur jeune du championnat. Après une seule saison au plus haut niveau en Géorgie c’est donc le Korona Kielce qui vient toquer à la porte des cheminots et acquière la pépite, dont les intérêts sont déjà protégés par Mino Raiola.

Ses premiers mois sont cependant compliqués, il doit souvent se contenter de suivre les matchs de ses coéquipiers, notamment son compatriote en attaque Kakha Kacharava, depuis le banc de touche. Mais Vato arrive sur la pointe des pieds et l’intégration en Pologne n’est pas des plus faciles pour les joueurs étrangers et en particulier pour les Géorgiens, comme le prouve l’échec de Mate Tsintsadze au Pogon Szczecin. Lors des premiers mois il doit se contenter de quelques poignées de minutes en fin de match. Difficile alors de voir concrètement l’étendue du potentiel du jeune Géorgien. Et l’on peut clairement craindre à ce moment que la greffe ne prenne pas et qu’un retour à la maison en Géorgie soit l’unique issue.

Mais le Korona Kielce va lui laisser le temps de s’adapter à ce nouvel environnement. De son côté Arveladze s’accroche et grâce à un travail physique individuel conséquent durant la trêve hivernale, c’est un nouveau joueur qui apparait à la reprise. Plus solide, plus sûr, plus combatif, et qui bénéficie également de la confiance de son coach qui voit en lui la pièce centrale de son nouveau système plus offensif passant d’un 4-4-2 classique mais peu créatif de début de saison à un 4-2-3-1 plus sémillant. Un choix osé de la part de Lettieri qui change quelque peu sa philosophie pour préparer l’avenir et certainement déjà la saison 2019/20.

Ajoutons à tout cela le départ dans l’entre jeu du Korona de Mateusz Mozdzen, principal concurrent de Vato, à Sosnowiec, qui lui permet de s’affirmer dans le groupe des titulaires en lui offrant la possibilité d’enchainer les prestations et de se montrer à la hauteur des attentes placées en lui. Tous ces éléments vont permettre au jeune ailier reconverti milieu offensif en soutien de l’attaquant de pouvoir enfin s’exprimer sur les terrains polonais, comme il l’a pu le faire avec brio dans le passé en Géorgie, et devenir l’un des leaders du club polonais lors d’une deuxième partie de saison plus compliquée suite au changement de philosophie.

Korona Kielce

Utilisation actuelle

Initialement positionné comme ailier pour profiter de ses qualités de vitesse et de percussion, Vato Arveladze est plus régulièrement utilisé comme meneur de jeu ou en soutien de l’attaquant dans le nouveau système de jeu en 4-2-3-1 en rodage de Gino Lettieri. C’est sa vision et sa vista qui selon l’entraineur allemand en font le candidat idéal à ce nouveau poste. Une position plus libre, collant parfaitement à ses aptitudes techniques naturelles et ses nouvelles aptitudes physiques. Ce qui va lui permettre de se révéler lors des derniers mois du championnat polonais.

D’ailleurs si ses qualités de vitesse étaient parfaitement exploitées dans un championnat géorgien ou l’adversité pouvait permettre à Vato de dévorer en trombe son couloir, le passage au championnat polonais a constitué un palier en termes d’aptitudes physiques qu’il a dû apprendre à dépasser.

Après des débuts plutôt passifs comme nous l’avons indiqué, le travail individuel sous les ordres du coach allemand du Korona durant le stage hivernal en Turquie a permis au joueur de gagner en masse musculaire et mais aussi de s’affirmer sur le terrain. Une qualité nécessaire en Pologne dans un championnat demandant énormément de réponse physique et de confiance.

Une fois devenu capable d’encaisser les contacts et l’intensité physique de l’Ekstraklasa, Vato Arveladze est donc parvenu à épurer quelque peu son jeu. Fini la mobylette insouciante déboulant sur son côté droit, cheveux et bandana au vent. C’est au cœur du jeu, cheveux rasés cette fois-ci, qu’il fait désormais parler ses qualités de passe, sa vision du jeu et sa vitesse qu’il a appris à utiliser à bon escient, gardant ainsi dans sa palette une arme efficace pour casser les lignes adverses. Milieu moderne il aime décrocher dans le jeu, courir et remonter la balle en s’appuyant sur plusieurs de ses coéquipiers, notamment en recherchant souvent des une-deux ou des remises rapides pour accélérer et orienter le jeu.

Depuis peu on l’a vu également prendre en charge les coups de pied arrêtés de son équipe avec une certaine réussite. Un exercice dans lequel sa technique lui permet avec aisance de trouver ses coéquipiers sur corner ou la lucarne opposée sur coup-franc. Une nouvelle responsabilité découlant de la nouvelle place prise par Arveladze et de son statut de leader technique pris à Kielce. Du haut de ses 21 ans, avec une demi-saison d’Ekstraklasa dans les jambes il lui reste encore beaucoup à apprendre pour franchir le pallier de l’Ouest. Une nouvelle saison en Pologne pourrait être idéale pour le voir confirmer ses aptitudes avant le grand départ ?

Georgian Football Federation

Profil

  • Entre le milieu offensif et l’attaquant en soutien c’est un joueur mobile, qui aime beaucoup courir pour participer au jeu.
  • Son action favorite ? Remonter le ballon, repiquer au centre pour placer une frappe pure dans les petits filets. Magnifique quand cela réussi, on ne peut pas dire que ce soit encore un tueur devant le but ni même dans la surface de réparation. Il devra donc continuer à travailler la variété de son jeu offensif, et notamment son jeu de tête, assez peu utilisé malgré sa taille.
  • Suite logique de son aptitude à frapper de l’extérieur de la surface il a toutes les qualités pour devenir un très bon tireur de coup franc.
  • Malgré son jeune âge, et de part son environnement familial, il sait pertinemment les exigences d’un joueur de haut niveau et les étapes qui lui restent à franchir. Pas forcément évident pour un jeune joueur géorgien, il se démarque des autres par cet aspect.
  • On l’a dit plus haut, Vato Arveladze est le genre de joueur qui aime participer au jeu, toucher beaucoup de ballons et faire jouer ses coéquipiers, avec notamment des redoublements de passes et une-deux avec ses coéquipiers. Ces qualités mises en valeur, il peut devenir un joueur très intéressant dans un système assez offensif ou milieux et attaquants alternent souvent les solutions.

Evaluation

Cibles types : Schalke 04, Werder Brême, Hambourg, Vitesse Arnhem, Reims, Deportivo Alaves, Celta Vigo, Glasgow Rangers
Prix : 500 000 €
Rapport qualité / prix : Bon
Note du joueur : B
Note du potentiel : A-

Antoine Gautier & Mathieu Pecquenard

L’oeil du recruteur #34 : Vato Arveladze
4.6 (92%) 5 vote[s]

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.