Temps de lecture 6 minutesLigue Europa 2019/2020 : le bulletin du troisième tour préliminaire

Après avoir livré nos notes pour la Ligue des Champions, voici venu le moment de faire un point sur le troisième tour préliminaire de la Ligue Europa. Voici ce que l’on peut retenir concernant plusieurs des équipes made in Footballski engagées.

🇭🇷 Rijeka – A

Quelle performance des Croates ! Battre Aberdeen 2-0 à la maison n’est déjà pas chose facile mais réitérer la performance à l’extérieur, c’est encore une autre paire de manches ! Passées les dix premières minutes de tornade, Rijeka est arrivé à sortir en contre et à marquer sur sa première occasion. La mission devenait compliquée pour les Dons, elle est devenue impossible après l’expulsion d’Ojo à la 20ème minute. Finalement, Rijeka n’aura passé que dix minutes compliquées dans cette double confrontation. De bon augure avant d’affronter La Gantoise.

🇺🇦 Zarya Lugansk – A

Après son match nul (1-1) prometteur en Bulgarie, il ne restait au Zarya qu’à conclure à domicile. Les choses se compliquent rapidement pour le CSKA Sofia lorsque le latéral droit Ivan Turitsov reçoit un second carton jaune, à la 22ème minute ! La lutte reste acharnée sur le terrain jusqu’à ce que Nazariy Rusyn délivre le Zarya avec un but à la 89e, synonyme de qualification. Dans l’euphorie, le jeune buteur prêté par le Dynamo Kiev enlève son maillot et reçoit par la même un second carton jaune. Une erreur qui lui coûtera sa participation au tour suivant face à l’Espanyol Barcelone. La tâche s’annonce bien difficile pour le club de l’est ukrainien.

Ararat Armenia – A

Duel de clubs nouveaux nés et derby caucasien pour cet affrontement entre l’Ararat Armenia (à ne pas confondre avec Ararat Erevan, vainqueur autrefois du championnat soviétique) et Saburtalo. Le club géorgien l’avait annoncé, il y a 4 ans jour pour jour ils jouaient tout simplement leur premier match dans l’élite. De l’autre côté, le club de l’Ararat Armenia, ancien Ararat Moscou relocalisé en Arménie (parce que pourquoi pas), n’a pas encore soufflé sa deuxième bougie d’anniversaire. Victorieux dans la douleur a l’aller (2-1), les Géorgiens abordaient ce match retour avec confiance… et énormément de maladresse. Au contraire des Arméniens qui ont ouvert le score contre toute attente à la 10e minute, avant de faire le break sur penalty en seconde mi-temps. Malgré un missile sur l’équerre du but arménien et un but annulé dans les dernières secondes pour un hors-jeu au centimètre près, les Arméniens ont résisté et auront l’occasion, s’ils passent l’obstacle Dudelange, de permettre à leur pays d’être représenté en phase finale d’une compétition européenne pour la première fois de l’histoire.

🇰🇿 Astana – A-

Un voyage à Malte en août est toujours sympathique. Le champion du Kazakhstan est venu prendre un peu de repos sur l’île méditerranéenne puisqu’il avait gagné son match aller 5-1. Le match s’est passé comme prévu, Astana ayant gagné 4-0, et a largement dominé son sujet, Tomasov soignant sa ligne de stats. Petit bémol : les erreurs défensives qui ont provoqué un poteau et un but annulé. On sait que cette année, la faiblesse d’Astana est sa défense. Allez donc relire le bilan de la confrontation contre Cluj…

🇷🇸 Partizan Belgrade – B+

Le Partizan monte en puissance petit à petit et le potentiel offensif s’annonce intéressant. On a notamment pu voir Asano marquer lors du match aller alors qu’il est entré en jeu à la mi-temps. Au retour, malgré la défaite, ils ont limité la casse en Turquie, bref c’est bien joué.

🇵🇱 Legia Varsovie – B-

On attendait du Legia de faire le travail convenablement pour s’offrir une possibilité d’atteindre les phases de groupe de la Ligue Europa avec une petite finale face aux Rangers, c’est chose faite  ! Après un match aller insipide à Varsovie contre une faible équipe de l’Atromitos et un nul sans saveur et sans but, les Legionisci ont enfin marqué et passé la seconde à Athènes. Un peu d’espoir donc avec une éclaircie entrevue dans le jeu. Mais les plans de Vukovic restent tout de même assez flous. Si le Legia a réussi à faire mieux en annihilant les Grecs au retour, c’est tout d’abord grâce à un but de Stolarski (laissé sur le banc à l’aller), à un papy Lewczuk très solide en défense et surtout un Cafu omniprésent et dont le jeu du Legia est particulièrement dépendant. Quid alors de l’attaque ? Kulenovic, inexistant en pointe depuis le début de saison, est préféré à Carlitos, un joueur pouvant certainement faire basculer un match à lui seul, pour on ne sait quelle obscure raison. On attend donc avec impatience la confrontation face aux Écossais qui aura valeur de véritable test pour le vice-champion polonais. Et si le Legia ne part pas gagnant, comme vous le savez, le foot polonais est toujours fait de surprises…

🇨🇿 Mlada Boleslav – B-

Un seul être vous manque et tout est dépeuplé. L’absence de Nikolaï Komlitchenko s’est faite drastiquement ressentir pour le club affilié à Skoda. Alors qu’ils avaient réussi à fermer le jeu à l’extérieur et ne pas encaisser de but, les Tchèques n’ont pas réussi à faire la différence à domicile contre le FCSB. Dommage, car on y a cru.

🇷🇴 FCSB – C

Ironie du sort, la note des Bucarestois est inférieure à celle du Mlada Boleslav, qu’ils ont pourtant éliminé. Mais le FCSB est toujours convalescent. Il y a du mieux, avec quelques (rares) occasions – dont celle, magnifique, de Coman qui termine sur le poteau. Il faut attendre la toute fin de match et une action venue de nulle part de Panțîru pour arracher la qualification. Et il en faudra plus pour passer face au Slavia Prague au prochain tour.

🇨🇿 Viktoria Plzen – C

Le Viktoria Plzen avait eu du mal face à l’Olympiakos, mais face à Anvers, les Tchèques se sont pris un coup derrière la tête lors du premier match. Au retour, ils ont réussi à décrocher une prolongation au terme d’un match assez terne. Après avoir marqué une seconde fois, ils espéraient la qualification mais un but de Mbokani à la 113ème les a condamnés. Qu’elle semble loin, cette équipe qui jouait face au Real Madrid la saison dernière. Elle n’a pourtant quasiment pas changé d’un iota…

🇲🇩 Sheriff Tiraspol – C

Le Sheriff ne fait plus peur, en tout cas sur ses terres. Sur les trois rencontres européennes jouées à Tiraspol, le Sheriff compte un match nul (1-1 contre le Partizani), une défaite (1-2 contre l’AIK) et une dérouillée (0-3 contre Saburtalo). Le voyage en Suède pour ce troisième tour qualificatif n’a pas accouché d’une victoire à l’extérieur, comme ce fut le cas en Géorgie et en Albanie, mais d’un petit match nul (1-1) qui empêche le Sheriff de retrouver les poules de la Ligue Europa. Le rêve d’arriver un jour en C1 a une nouvelle fois été douché dès le début du mois de juillet, ce qui confère à la campagne européenne du champion de Moldavie une note moyenne de C – bien meilleure que les faibles performances des autres clubs moldaves cet été. Pas d’inquiétude, les Jaune et Noir retenteront leur chance en 2020 tant ils sont déjà presque assurés d’acquérir un dix-huitième titre de champion cette saison.

🇷🇴 U Craiova – C

C’était difficile, mais pas impossible pour les Olténiens. Sans un arbitrage discutable mais surtout l’affligeante maladresse de Fortes devant, les Roumains auraient pu s’imposer sur le terrain de l’AEK Athènes. Chest un match nul au final, mais les choses étaient déjà réglées après la défaite de l’aller (0-2). Un non-match qui laisse bien des regrets au vu du retour.

🇪🇪 Nõmme Kalju – D

C’est sévère, mais cette note révèle à quel point la déception est grande ! Face à Dudelange, auteur d’un parcours exceptionnel l’an dernier, les Estoniens n’ont jamais su être à la hauteur. Sèchement battus (1-3) à l’aller, ils l’ont encore été au retour, à domicile (0-1), alors qu’ils ont nettement dominé le match. Mais, réduits à 10 dès la demi-heure de jeu, et incapables de cadrer, c’est sans marquer le moindre but qu’ils sont éliminés.

🇺🇦 Mariupol – D

Malgré un match nul encourageant à l’aller (0-0), les Ukrainiens n’ont pas tenu très longtemps au Pays-Bas. Avec un score de 2-0 à la pause, la mission était quasi impossible pour Mariupol. Même privé de son stade, le toit s’étant effondré la semaine passée, l’AZ Alkmaar n’a fait qu’une bouchée du petit club ukrainien, rajoutant deux buts en seconde période. L’apprentissage européen est décidément difficile pour Mariupol.

🇨🇿 Sparta Prague – F

On manque de qualificatifs pour expliquer cette performance. Alors certes, l’équipe n’était pas au complet lors des deux matchs mais le club de Prague peut-il vraiment se réfugier derrière cet argument ? Le Sparta avait les choses en main lors du premier match, mais s’est fait remonter dans les dix dernières minutes du retour, un mental que la FFL ne rechignerait pas à signer. Depuis ce moment, il semblait très compliqué pour les Tchèques de revenir. Et pourtant, ils sont allés en Turquie avec une équipe très offensive, et même après avoir encaissé ils n’ont pas abdiqué. Mais trop brouillons, ils ne sont arrivés à rien avant de céder dans les dernières minutes, scellant définitivement l’issue du match par la même occasion.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.