Les qualifications pour les compétitions européennes sont officiellement terminées ! Beaucoup de pays Footballski devront se contenter de suivre les voisins à la télévision. La plus belle période de l’année est passée, il faudra attendre juillet de l’année prochaine (on croise les doigts), pour vivre de nouveaux moments exceptionnels.

🇺🇦 Ukraine – A

Kiev à terminé le travail mercredi soir en ne faisant qu’une bouchée de la Gantoise. Vainqueurs trois à zéro, les Ukrainiens n’ont pas laissé les Belges exister. Vitaliy Buyalskiy avait ouvert le score à la 9ème avant que De Pena et Tsygankov n’enfoncent le clou sur penalty un peu plus tard dans la rencontre. Mircea Lucescu met donc fin à quatre années de disette côté Dynamo avec cette qualification. Kiev aura fort à faire cette année avec le FC Barcelone, la Juventus et le surprenant club hongrois du Ferencvaros entraîné par Sergiy Rebrov.

🇭🇺 Hongrie – A+

Onze ans. Cela faisait onze ans que la Hongrie n’avait plus calé un de ses représentants en phase de groupes de la Ligue des Champions (Debrecen, en 2009/2010). Et ça y est, la longue disette est enfin terminée ! Bluffant tout au long des tours préliminaires, Ferencváros s’est invité à la table des grands mardi soir, au sortir d’un nul crispant contre Molde (0-0, 3-3 à l’aller en Norvège). « Petit Poucet » de la phase finale au regard du coefficient UEFA, Fradi aura fort à faire dans une poule composée de la Juventus Turin, du FC Barcelone et du Dynamo Kiev. Franchement, on en salive d’avance. La cerise sur le gâteau aurait été de compter en plus MOL Fehérvár en C3. Mais même s’ils ont vite ouvert le score, les Vidi ont hélas trébuché sur le terrain du Standard Liège (3-1). Un revers loin d’être infâmant, et qui ne ternit absolument pas ce bilan probant pour le football magyar.

https://platform.twitter.com/widgets.js

🇬🇷 Grèce – B

Il n’a pas manqué grand-chose pour que le tableau soit parfait. L’affaire avait pourtant bien commencé quand, mardi, l’Olympiakos assurait en allant faire un match nul (0-0) sur la pelouse de l’Omonia pour valider un deuxième ticket de suite pour la Ligue des Champions. Ultra-dominateurs, les hommes de Pedro Martins n’ont pas trouvé la faille, la faute à un excellent Fabiano dans les buts, mais leur qualification est entièrement méritée, eu égard à la différence de niveau entre les deux formations.

Le lendemain, le PAOK jouait aussi gros en recevant Krasnodar, qui s’était imposé à l’aller en Russie (2-1). Jamais qualifié pour la Ligue des Champions (sous cette formule), le PAOK peut nourrir de gros regrets, tant il aura dominé la première période, et aurait mérité de rentrer avec au moins un but à la pause. Mais, dans ce genre de rencontre, celui qui concrétise est souvent celui qui se qualifie. Et le PAOK l’a appris à ses dépens, concédant un CSC qui mettait à mal tout le plan. L’égalisation rapide d’El Kaddouri laissait entrevoir vingt dernières minutes de folie, mais Cabella se chargeait de doucher tout espoir en marquant quasiment sur le coup d’envoi. Cette défaite laisse d’énormes regrets au PAOK, qui avait une occasion en or de rallier la plus grande des compétitions. Et qui devra donc se « consoler » avec la Ligue Europa, en espérant que le club l’abordera de la bonne manière…

Le gros coup, finalement, est venu de l’AEK, qui se frottait à Wolfsburg en match sec pour se qualifier en Ligue Europa. Pourtant, quand Mantalos ratait son penalty à 0-0, le pire scénario semblait possible. Scénario qui se confirmait, quand Mehmedi trouvait la faille juste avant la pause. Menés 1-0, les hommes de Carrera faisaient preuve d’une vraie force mentale pour revenir au score, grâce à un superbe but de loin de Simoes. Avant que n’arrive LE moment crucial : un petit raid solitaire de Karim Ansarifard à la 94e, qui se terminait par une frappe subtilement croisée de l’Iranien pour offrir un ticket pour la Ligue Europa, rien que ça ! Placés dans le chapeau 3, les Athéniens auront ainsi une petite carte à jouer, si le tirage se veut clément.

🇨🇿 République Tchèque – B

Trois clubs engagés et des destins divers et variés mais globalement c’était décevant. Le Slavia faisait encore match nul 1-1 et était qualifié à la 84ème quand l’arbitre a fait retirer un penalty raté par Midtjylland. Le gardien Kolar était parti trop rapidement, ne respectant par le départ de sa ligne de buts. Grosse polémique en République Tchèque, mais le mal est fait. Tel Paris s’effondra face à Barcelone il y a quelques années, le Slavia a terminé par prendre deux autres buts juste après ce pénalty terminant sur le score de 4-1. Les bagages sont lourds et le club devra se contenter de l’Europa League. Plzen a de son côté été éliminé par Beer Sheeva. Le club avait laissé son attaquant Beauguel sur le banc pour faire de la place à Zdeněk Ondrášek mais ça n’a pas été la classe à Dallas (l’attaquant arrivant de MLS). Le club israélien a marqué à la quatrième minute et a pu gérer ensuite le match. C’est très clairement une contre performance pour les hommes de Gu’la. Enfin, il faut tirer son chapeau à Liberec bien emmené par Mara, l’homme fort du milieu de terrain qui a gagné 1-0 sur un pénalty à la 90+5ème, qui vient concrétiser une belle campagne de qualification ! La lueur d’espoir côté tchèque.

🇷🇺 Russie – A

La qualification pour Krasnodar messieurs-dames! Et pour une fois ce n’est pas en C3. Suite à sa victoire 2-1 à domicile contre le PAOK, Krasnodar devait tenir le résultat et a fait beaucoup mieux en l’emportant 2-1 en Grèce. Qualification historique pour le club fondé en 2008 et un nouveau but pour Rémy Cabella.

🇦🇹 Autriche – A

Que demande le peuple ? Le football autrichien continue de progresser et les performances européennes de ses clubs s’en ressentent. Le Rapid Wien était déjà qualifié pour les poules d’Europa League et le LASK, pour la deuxième saison consécutive, rejoint le club de la capitale en écrasant le Sporting à Lisbonne (1-4) ! Une véritable performance du LASK sur le papier, car sur le terrain il n’y avait pas photo entre les deux équipes alors que le Sporting avait quelques absents. L’entraîneur a beau avoir changé, le LASK reste toujours l’équipe enthousiasmante qu’elle est depuis deux ans et sa remontée en Tipico-Bundesliga.

De son côté, le RB Salzburg reverra les poules de la Ligue des Champions après avoir confortablement éliminé le Maccabi Tel-Aviv. Attendu comme le remplaçant de Haaland lors de son départ à Dortmund, Patson Daka confirme et enchaîne les buts. Deux de plus à son compteur face au Maccabi, Szoboszlai ayant inscrit le troisième but d’une victoire trois buts à un.

🇦🇲 Arménie – C

L’Ararat Armenia s’arrête là cette année encore. Dans un match délocalisé à Chypre en raison des événements au Haut Karabagh l’Ararat aura presque accroché l’étoile Rouge. Menés 2 buts à 0 l’Ararat sera revenu dans le match par son brésilien Mailson mais se sera finalement cassé les dents sur une équipe serbe sérieuse.

🇷🇸 Serbie – A

A ce stade de la compétition, il ne restait plus qu’un seul club en lisse, Zvezda. Le club vainqueur de la Ligue des Champions 1991 affrontait l’ Ararat Armenia dans un contexte particulier. Les dirigeants ont tout fait pour maintenir le match en Arménie mais l’ UEFA a préféré le jouer sur terrain neutre à Chypre. La défense de Zvezda a été sous pression mais l’attaque a été là pour faire le jeu. Katai a une nouvelle fois éblouis de sa classe l’équipe. Entre lui et Ben, ainsi que la présence de Diego Falcinelli sur le front de l’attaque, qui sent bien le jeu depuis son arrivée en Serbie, les Delije auront très certainement des regrets quand à la qualification en Ligue des Champions. Côté administratif, ce sera la quatrième participation consécutive en coupe d’Europe.

🇷🇴 Roumanie – A

Favori de son duel face aux KuPS, le CFR Cluj s’est facilement imposé. Sous la pluie et sur un terrain détrempé, les Transylvains ouvrent rapidement le score. Face à une équipe de Kuopio aussi lente derrière que rapide devant, le CFR Cluj fait le dos rond en première période, sauvé par l’inefficacité finlandaise. Un deuxième but plie le match avant la pause. Dominateurs au retour des vestiaires, les Roumains ajoutent un troisième but, et auraient pu en marquer encore. Le but finlandais dans les arrêts de jeu est pour l’honneur. Le CFR Cluj se qualifie logiquement et participera à sa deuxième phase de groupes consécutive en Ligue Europa. Du bon travail pour Dan Petrescu avec cet effectif moins qualitatif que l’an dernier. On espère une suite aussi bonne que la précédente.

🇵🇱 Pologne – B

Enfin! Deux salles deux ambiances en Pologne. Un Lech Poznan héroïque et un Legia Warszawa honteux. En Belgique face à Charleroi, le Lech a montré une abnégation incroyable couplée à une performance de haute volée. Auteur d’un parcours de qualification parfait les coéquipiers de la pépite Jakub Moder vont donc voir les groupes de l’Europa League après cinq ans d’absence sur la scène européenne. Le foot polonais et son coefficient UEFA de plus en plus proche de San Marin les remercient. Leur groupe s’annonce compliqué mais cette équipe au jeu chatoyant et à la force mentale impressionnante pourrait être une vraie bonne surprise cette saison.

Pour ce qui est du Legia, c’est encore une prestation lamentable et une défaite honteuse. Celle de trop peut-être pour un président de plus en plus esseulé et qui n’a pas su capitaliser sur le beau parcours européen de son club il y a quatre ans. Défait, cette fois-c, en qualification de la Champions League par le champion de Chypre, en Europa League par le champion d’Azerbaïdjan et en sus son plus grand ennemi qualifié en phase de groupe, la pilule est très dure à avaler pour les supporters des Legionisci.

🇭🇷 Croatie – B

Un but un poil chanceux (ok, beaucoup) a permis à Rijeka de retrouver la phase de poule de Ligue des Champions à la surprise générale. Pourtant, il ne faut pas limiter le match de Rijeka à un cours du sort. Brillant défensivement, parfaitement organisé, les Croates ont aussi eu plusieurs occasions de marquer sur des attaques placées bien exécutées ! Le coach Rozman pouvait tweeter après la rencontre « When my dreams come true »

Dans l’autre match de la Croatie, le Dinamo s’est logiquement qualifié, sans forcer son talent, face au surprenant Flora que l’on attendait bien plus faible.

https://platform.twitter.com/widgets.js

🇪🇪 Estonie – C

C’est fini pour le dernier club estonien encore en lice ! Le Flora est éliminé sur le terrain du Dinamo Zagreb (3-1) mais sort la tête haute de la compétition avec un bon match malgré la défaite. Mené 2-0 à la pause, le Flora réduit le score par Sinjavski à l’heure de jeu, avant de voir le jeune ailier gauche rater de très peu l’occasion d’égaliser. Malgré une bonne seconde période, les Estoniens encaissent un nouveau but en fin de match. Comme face à l’Eintracht Francfort l’an dernier, le Flora sort grandit de l’aventure européenne. Jamais une équipe estonienne n’était passée si près d’entrer en phase de groupes.

Biélorussie – C

Le Dynamo Brest a rivalisé pendant longtemps avec Ludogorets mais le champion de Biélorussie voit la plus longue campagne européenne de son Histoire s’achever aux portes des poules d’Europa League. En grande difficulté en championnat, le Dynamo n’a malheureusement pas pu compter sur la plus grosse ambiance de Biélorussie pour se dépasser et s’est logiquement incliné face à plus fort que lui. Le Dynamo aura été la seule lueur de bonheur footballistique cet été pour la Biélorussie. Brest étant l’un des fleurons de la Révolution actuelle, la tête est ailleurs pour la ville.

🇧🇬 Bulgarie – A

Semaine exceptionnelle pour le football bulgare avec la qualification de non pas un mais deux clubs pour la C3! La qualification de Ludugorets n’est pas vraiment une surprise puisque le club faisait office de légitime favori face au Dynamo Brest et s’impose 2-0 en Biélorussie avec deux buts en fin de rencontre. La véritable nous vient de Suisse avec le succès du CSKA Sofia sur la pelouse du FC Bâle! Une énorme performance du club de la capitale qui retrouve l’Europe après des années sombres (rétrogradation en D3). Un succès sur le score de 3-1 avec un doublé de l’ancien joueur de Porto, Tiago Rodrigues.

🇦🇿 Azerbaïdjan – A

Qarabag a réalisé une belle prestation en allant s’imposer en Pologne sur la pelouse du Legia Varsovie. A noter l’absence de Guerrier pour ce match alors qu’il retrouvait sa Pologne chérie pour un problème de passeport. Il lui manquait des pages pour avoir un nouveau visa. Le club azéri sera encore une fois européen cette saison suite à sa victoire 3-0.

🇧🇦 Bosnie – B

Sarajevo y aura cru encore une fois à cette phase de groupe. Pour un petit but d’Odsonne Edouard les bosniens s’arrêtent encore à ce stade face au Celtic Glasgow. Logique respectée sur le papier mais occasion manquée pour Sarajevo.

Albanie – D

La marche était très haute pour le KF Tirana qui se déplaçait sur la pelouse des Young Boys de Berne. L’occasion était belle, se qualifier pour la C3 pour célébrer son centenaire … Le club de la capitale y aura cru pendant quasiment une mi-temps puis s’effondrera en encaissant trois buts en vingt minutes. Il n’y aura pas de club albanais cette année en Europe.

🇨🇾 Chypre – D

La semaine a été délicate pour les clubs chypriotes engagés en Europe. Si l’Omonia se doutait sans doute qu’il serait difficile de venir à bout de l’Olympiakos, les hommes d’Henning Berg n’ont jamais semblé capables d’inquiéter le champion en titre grec. Malgré un bon Eric Bauthéac, l’Omonia n’a pas été en mesure de marquer un but sur la double confrontation, et rejoint donc une Ligue Europa qui semble plus conforme au niveau de l’équipe. Difficile de parler de déception, vu le beau parcours du club qui a notamment éliminé Zvezda, et qui s’est donc assuré une présence en phase de poules.

La désillusion est venue de l’APOEL, qui confirme sa baisse de performance sur la scène européenne. Sur la pelouse du Slovan Liberec, les joueurs de Nicosie ont pris de plein fouet le système de match sec dans la face, en concédant un penalty de Mara à la 95e ! Ou comment anéantir quasiment tout le travail de préparation en quelques secondes, sans pouvoir se rattraper à la maison derrière… Il ne restera donc qu’un club chypriote cette année en Europe, ce qui laisse planer la menace d’un coefficient UEFA mis en danger par les poursuivants.

La rédac’

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.