Les premières joutes européennes de la saison sont terminées. L’occasion de revenir dessus avec le tout nouveau bulletin Footballski, qui recense les surprises, satisfactions et déceptions de ce premier tour de Ligue des Champions.

🇬🇪 Saburtalo Tblissi – A+

On avait quitté Saburtalo en pleine euphorie, vainqueurs 3-0 en Transnistrie. Une sacrée performance pour une équipe qui dispute le premier match européenne de son histoire. Est-ce ce manque d’expérience qui les a vu laisser revenir le Sheriff Tiraspol à leur hauteur en moins de…10 minutes ? En effet le match retour s’annonçait comme un cauchemar avec 3 buts encaissés par les géorgiens dès la première demi-heure. Malheureusement pour les joueurs de Tiraspol ils n’arriveront plus à inscrire de but supplémentaire et au contraire c’est Rolovic qui surgit pour inscrire un but « à la Olivier Giroud » avec un très bel intérieur du genou en extension. Saburtalo a gagné son premier pari, le prochain tour sera néanmoins très compliqué car c’est le Dinamo Zagreb qu’il faudra tenter de renverser.

🇸🇮 Rok Kronaveter (Maribor) – A

Le job a été fait et très bien fait. Maribor a fait au retour exactement ce qu’il a fait à l’aller, en prenant à la gorge l’équipe Islandaise et en étant extrêmement enthousiaste. Et si les Slovènes ont surclassé leurs adversaires sur les 2 matchs (5-0 au cumul), c’est grâce à la qualité de Rok Kronaveter, que nous avions mis en valeur à l’aller (2 passes, 1 but). Le Maestro, natif de Maribor et revenu au club cet été, a inondé la confrontation de sa classe et de sa maîtrise technique.

Notons également le but de la légende immortelle Marcos Tavares. On a hâte de la suite (contre AIK) car franchement, ce quatuor offensif Kotnik, Kronaveter, Hotic, Tavares est très prometteur. Et dire que Pozeg Vancas et Kramaric sont sur le banc, que Zahovic est blessé…

🇷🇴 Bilel Omrani – A

Après la défaite du match aller, où il avait raté une énorme occasion face au but vide, l’ancien attaquant marseillais a brillé face à Astana. Auteur d’un triplé, Omrani a offert la qualification au CFR Cluj malgré un but encaissé dès la 4e minute de jeu. Face à une équipe d’Astana dépassée, les Transylvains auraient même pu faire mieux, le même Omrani ratant une nouvelle fois une belle occasion en fin de match. Un dernier frisson a parcouru les travées du stade du Dr Rădulescu sur un tir des Kazakhs, mais Arlauskis est resté impérial sur sa ligne. C’était mal engagé pour les Roumains, mais au final, ça passe.

🇪🇪 Nõmme Kalju – A

Les espoirs des Estoniens n’étaient pas immenses avant de se déplacer en Macédoine du Nord. Avec une défaite à domicile (0-1) à l’issue d’une prestation moribonde, Kalju était loin d’être favori face à Shkendija. Et pourtant, ils l’ont fait! Avec un but d’Uggè dès la 6e minute, et malgré un nouveau penalty douteux sifflé contre eux, les Estoniens s’imposent 2-1 grâce à un but de Liliu dans le temps additionnel ! Une victoire qui résonne comme un exploit, puisqu’un club estonien n’avait plus passé un tour de Ligue des Champions depuis cinq ans. Et qui offre une double confrontation de luxe face au grand Celtic Glasgow !

Le Nõmme Kalju à la Le Coq Arena © Oliver Tsupsman

🇭🇺 Ferencváros – A

Cette double confrontation face au Ludogorets Razgrad était loin d’être évidente à aborder, mais Ferencváros a parfaitement su la négocier. Vainqueurs sur leurs terres à l’aller (2-1), les Aigles verts ont fini le travail avec autorité en Bulgarie (2-3), en inscrivant deux buts en à peine plus de vingt minutes de jeu. Les hommes de Serhiy Rebrov ont ensuite été bien aidés par Jakub Świerczok. L’attaquant polonais aurait pu égaliser avant même la demi-heure s’il avait transformé son penalty, mais sa panenka hasardeuse a été détournée par Dénes Dibusz. Cosmin Moți, lui, a reçu un carton rouge direct pour un tacle kung-fu en fin de partie. Le plus intéressant dans tout cela, c’est que Fradi peut se projeter sur la suite des événements avec une certaine ambition. Son prochain adversaire, le club maltais de Valletta, n’est en effet pas un cador du Vieux Continent. Aux Budapestois de saisir cette opportunité pour prolonger leur rêve européen.

🇵🇱 Piast Gliwice – C

Les saisons se suivent et se ressemblent pour les clubs polonais en Champions League et le Piast a repris dignement le flambeau du Legia. Si les Polonais partaient clairement en outsider face à un BATE habitué des joutes européennes un espoir était permis. Le champion polonais a délivré deux matchs de même facture, une première mi-temps réussie et maîtrisée ponctuée par un but et une seconde où les erreurs individuelles et la baisse de rythme ont fait couler le beau bateau jusqu’alors à flot. Un nul en Biélorussie puis une défaite à domicile et les hommes de Fornalik regagnaient leurs pénates avec un petit goût amer en bouche. Une déception légitime au vu des deux visages proposés par Gliwice. Il faudra maintenant rebondir en Europa League

🇰🇿 FC Astana – D

Regarder le match défensif d’Astana à Cluj s’est révélé physiquement très douloureux, notamment lorsque l’on est épris du club Kazakh. Toute remise, toute passe des Roumains dans les 25 derniers mètres laissaient planer le danger sur les cages de Nenad Eric, les défenseurs d’Astana n’étant absolument pas coordonnés et semblant se placer totalement aléatoirement sur le terrain. Les erreurs techniques des défenseurs et les bourdes réalisées n’ont pas fait tâche dans ce tableau absolument apocalyptique. C’est la première fois de son histoire qu’Astana quitte les qualifications la C1 à ce stade. Il faudra se rattraper en Ligue Europa contre de modestes Andorrans…

🇽🇰 KF Feronikeli – D

Feronikeli sera passé par toutes les émotions. Laborieux vainqueurs à domicile du tour prélminaire à domicile les kosovars héritaient d’un tirage plus que clément avec les gallois de The New Saints. Après avoir accrochés un nul improbable à l’aller au Pays-de-Galles (2-2, deux buts dans les dernières minutes), Feronikeli pensait réussir à passer au forceps. Mais à Prishtina, inoffensifs tout le match, les joueurs de la compagnie minière de fer et de nickel s’inclinent finalement d’un petit but. Un rattrapage est toutefois possible car ils se trouvent reversés au deuxième tour de l’Europa League, mais devront négocier une confrontation déséquilibrée face au Slovan Bratislava.

🇸🇰 Slovan Bratislava – F

Le champion de Slovaquie a dominé outrageusement les deux matchs face au Sutjeska, le champion du Monténégro. Il a même mené les deux matchs jusque dans les arrêts de jeu… des deux matchs. Mais en ayant pris un but à la 95e minute au match aller et à la 93e au match retour, le Slovan Bratislava s’est tirée une balle dans le pied. Les deux, même. Finalement, c’est Vladan Giljen qui a connu son heure de gloire lors de la séance des tirs au but. Le gardien monténégrin a sorti deux superbes parades face à Bozhikov et surtout face à Andraz Sporar, le penalty décisif. Drazic avait lui tiré dans les nuages en premier. Le Slovan Bratislava a donné le bâton pour se faire battre et s’est fait battre. La surprise est aussi importante que la catastrophe.

Ligue des Champions 2019/2020 : le bulletin du premier tour
4.9 (97.5%) 8 vote[s]

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.