Les bleus de Yougoslavie

Rémy Garrel
Rémy Garrel - Publié le 2 juillet 2014

jugoslavija_flag_by_evgeniasamsonova-d2uo210

Pour la plupart des gens, les championnats nationaux qui composent les régions des Balkans n’évoquent que des noms d’équipes imprononçables, des joueurs inconnus ou des hooligans assoiffés de violence. Et pourtant, malgré le niveau de corruption des clubs et des fédérations, les problèmes d’argent récurrents, et les soupçons de trucage, cette partie de l’Europe tente de combler son déficit de popularité en exportant ses joueurs et son style de jeu.

Des joueurs qui rayonnent aujourd’hui dans les plus grands championnats européens. Qu’en est-il à titre collectif ? Vous vous êtes sûrement mis à la place des joueurs et des supporters croates en ouverture du mondial lorsque l’arbitre japonais les a quelque peu volés. Vous vous êtes pris à rêver d’un coup franc dans l’axe pour Miralem Pjanic lorsque la Bosnie a bousculé l’Argentine de Leo Messi. Tout ce petit monde a montré de bien belles choses, même si la compétition s’arrête plus tôt que prévu. Il y a encore plusieurs dizaines d’années, tous ces garçons auraient joué sous le même maillot, celui de la Yougoslavie. Exclue de l’Euro 1992 quelques jours avant le début de la compétition en raison de la guerre au sein du pays, on a souvent dit que cette équipe redoutable l’aurait sûrement emporté cette année là. Qu’en serait-il en 2014 si la Yougoslavie était encore debout ? Et prête à en découdre au Brésil avec les meilleurs nations du monde ? A vous d’en juger, Footballski vous propose une petite biographie de cette hypothétique sélection yougoslave.

 

Samir Handanovic

Slovène / 29 ans / Gardien / Inter Milan

Carte Samir Handanovic

Véritable rempart au poste de gardien de but, Samir Handanovic est né à Ljubljana en Slovénie, de parents bosniens, et va rapidement s’établir en Italie. A seulement 20 ans, il fera les beaux jours de l’Udinese, club italien frontalier. 211 matchs plus tard, le Slovène sera transféré à l’Inter de Milan pour 11M€. Samir fait parti des rares joueurs slovènes à véritablement évoluer dans un grand club européen. Ses perfs en Italie lui vaudront naturellement le job de gardien titulaire avec la Slovénie. Ses 70 sélections en font le joueur le plus capé de son équipe actuellement et pointe seulement à 10 longueurs de Zlatko Zahovič (1992 à 2004), leader au nombre de sélections.

Darijo Srna

Croate / 32 ans / Latéral Droit / Shakhtar Donetsk

Carte Darijo Srna
Ceux qui suivent de près ou de loin la sélection croate ou le championnat d’Ukraine, n’ont pas pu passer à côté du pied droit magique de Darijo Srna. Capitaine de la Croatie et du Shakhtar Donetsk, ses coup de pieds arrêtés et ses centres font des ravages chaque week-end sur les terrains de foot. Ultra polyvalent, Darijo peut occuper quasiment tout les postes sur son côté droit. Malgré de nombreux appel du pied de l’Italie et de l’Angleterre, Captain Srna sera fidèle aux deux même clubs, l’Hajduk Split où il a vu sa carrière démarrer et le Shakhtar Donetsk avec lequel il a remporté 17 titres en 12 ans. Ses 113 sélections en font le joueur le plus capé de son pays.

Neven Subotic

Serbe / 25 ans / Défenseur Central / Borussia Dortmund
Carte Neven Subotic

Neven Subotić à un parcours assez surprenant, né en Bosnie de parents serbes, il sera forcé de quitter les Balkans au début des années 90 à cause de la guerre. Il rejoindra son père parti chercher du boulot en Allemagne. C’est donc à 7 ans qu’il débutera dans le football au TSV Schwarzenberg. Malheureusement l’autorisation de résidence sur le territoire allemand de sa famille ne sera pas renouvelée. Afin d’éviter une expulsion vers la Bosnie, la famille Subotić s’envolera pour les USA, à Salt Lake City où réside un de ses oncles. 2 ans plus tard ils déménageront en Floride grâce à sa sœur Natalija qui se verra offrir une bourse d’étude sportive dans une académie de Tennis. Son parcours incroyable va continuer lorsqu’il sera repéré lors d’un essai par un des coachs de l’équipe U17 des États-Unis alors qu’il n’évoluait dans aucun club. Afin de régulariser sa situation, il sera alors enrôlé à l’Université de South Florida. Régulièrement sélectionné avec les U17 et les U20 américains, il sera approché par un agent européen qui va le faire revenir en Allemagne, au FSV Mainz 05 où il va gravir les échelons, des juniors à l’équipe 1.
C’est son coach à Mainz, Jürgen Klopp qui va l’emmener dans ses valises au Borussia Dortmund en 2008. Solide défenseur, le serbe va s’imposer rapidement au Signal Iduna Park et devenir un des meilleurs arrières centraux du pays.
Neven possède des passeports allemand, américain, bosnien et serbe, son choix en sélection se fera en 2009 et se portera sur la Serbie, pays de ses parents. Globetrotteur durant toute sa jeunesse, il porte aujourd’hui les couleurs serbes, sans jamais avoir joué une seule minute dans un championnat local.

Matija Nastasic

Serbe / 21 ans / Défenseur Central / Manchester City

Carte Matija Nastasic
Pur produit du centre de formation du Partizan Belgrade, Matija Nastasić ne jouera pourtant jamais en équipe première. L’effectif trop important va contraindre le staff à le prêter en seconde division au FK Teleoptik. C’est là bas que Pantaleo Corvino, directeur sportif de la Fiorentina, ira le dénicher. Un chèque de 2,5 M€ plus tard et Matija atterrit en Italie. Il sera lancé dans le grand bain par son compatriote Siniša Mihajlović, alors entraineur de la Viola. Dans les dernières heures du mercato 2012, il rejoindra Man City en échange du Monténégrin Stefan Savić. Il ne tardera pas à s’imposer et à pousser vers la sortie Joleon Lescott. Nastasić ne cesse de grandir et confirme le potentiel énorme placé en lui depuis ses débuts en Italie. En 2012, il sera appelé avec la sélection serbe où il compte maintenant 13 apparitions.

Aleksandar Kolarov

Serbe / 28 ans / Latéral Gauche / Manchester City
Carte Aleksandar Kolarov

Aleksandar Kolarov est né à Belgrade où il fera ses classes au FK Čukarički Stankom puis à l’OFK Belgrade. Seulement un an plus tard, il est transféré à la Lazio de Rome où il va se faire un nom avec ses frappes surpuissantes et ses déboulés sur le côté gauche. Aujourd’hui titulaire à Manchester City, le Serbe de 28 ans a prolongé son contrat jusqu’en 2018 et a fait taire les rumeurs le renvoyant en Italie. Il occupe évidemment le même poste en sélection de Serbie, après avoir longtemps brillé avec les équipes de jeune.

Nemanja Matic

Serbe / 25 ans / Milieu Défensif / Chelsea

Carte Memanja Matic
Né dans la petite ville Serbe de Ub, Nemanja Matić va connaitre des débuts difficiles dans un modeste club de 3ème division. Seulement 16 apparitions en 2 saisons. Il sera pourtant repéré et signé par le club slovaque du MFK Košice. Évoluant alors en Slovaquie, il recevra la nationalité Slovaque. Deux ans plus tard, Roman Abramovich va lui mettre le grappin dessus. Là encore, ses débuts seront difficiles, des blessures puis un prêt au club affilié du Vitesse Arnhem. En 2011, l’aventure londonienne semble se terminer, le serbo-slovaque est inclus dans la transaction qui fera venir David Luiz de Benfica à Chelsea.
C’est au Portugal que Nemanja va enfin éclore au grand jour et devenir une pièce maitresse de la formation Benfiquiste grâce notamment à son coach Jorge Jesus qui va le replacer en milieu défensif. Des performances remarquées, des frappes magnifiques et des buts importants. De quoi attirer les convoitises des plus grands clubs. C’est finalement Chelsea qui va revenir à la charge et faire revenir le milieu serbe pour 21 millions de livres. Au delà des 17 matchs joués l’an passé sous le maillot des blues, Matic s’impose peu à peu comme un des tous meilleurs d’Angleterre à son poste.
Côté sélection, il choisira la Serbie avec qui il jouait déjà en espoir, malgré sa double nationalité slovaque. Matic a la particularité de ne jamais avoir évolué en première division dans son pays natal.

Miralem Pjanic

Bosnien / 24 ans / Milieu Offensif / AS Roma

Carte Miralem Pjanic
Né en Bosnie, Pjanic va fuir la guerre dans son pays et s’installer au Luxembourg avec son père. C’est là-bas qu’il effectuera ses premières armes en Junior avec le club du FC Schifflange 95. Repéré par le FC Metz, il sera de la remontée en Ligue 1 en 2007. Après un passage mitigé à l’Olympique Lyonnais, c’est l’AS Roma qui va l’arracher à l’OL en 2011. Miralem va faire son trou dans le milieu de terrain de Rome et ne cessera de progresser pour être élu cette saison meilleur milieu de terrain de Serie A. Ses qualités techniques, sa vision du jeu et son toucher de balle en font un joueur redoutable, convoité par les plus grands clubs.
Pjanic portera pendant plusieurs années le maillot du Luxembourg, U17 puis U19 avant de finalement choisir son pays d’origine, la Bosnie-Herzégovine, qu’il n’a d’ailleurs jamais oublié. Parfois trop seul dans le milieu de terrain de Safet Sušić, Miralem aurait de quoi combiner avec ses camarades de la Yougoslavie.

Luka Modric

Croate / 28 ans / Milieu Offensif / Real Madrid
Carte Luka Modric

Luka Modrić va connaitre la guerre durant son enfance, son père rejoindra alors l’armée croate peu de temps avant que son grand-père soit tué par les forces serbes. Son père lui donnera le peu d’argent qu’il gagne pou l’inscrire dans une académie de football locale. Il participera à plusieurs essais et sera finalement recruté par le Dinamo Zagreb à 16 ans. Après deux prêts dans des divisions inférieures, il remportera trois titres de suite avec son compatriote Mario Mandzukic, avant de filer vers l’Angleterre et les Spurs de Tottenham pour un montant record de 16,5 millions de livres.  Le Croate va se faire un nom outre-Manche et ne cessera de progresser. Courtisé par les plus grands clubs, c’est finalement au Real Madrid qu’il va atterrir, pour y gagner la Ligue des Champions l’an passé. Fidèle à la Croatie, le milieu de terrain est passé par toutes les catégories de jeunes et compte maintenant 78 sélections.

Stevan Jovetic

Monténégrin / 24 ans / Attaquant / Manchester City

Carte Stevan Jovetic
Né au Monténégro, Stevan Jovetic sera formé au Partizan Belgrade. Club avec lequel il sera repéré, notamment grâce à de très belles perfs en Coupe d’Europe. Il détient le record du plus jeune capitaine du Partizan, puisqu »il portera le brassard dès l’age de 17 ans. Comme pas mal de joueurs des Balkans, c’est vers l’Italie et la Fiorentina que sa carrière va s’orienter. Très vite mis en avant grâce à ses nombreuses qualités devant le but et sa polyvalence en attaque, c’est Manchester City qui réussira à l’arracher à la Viola contre un chèque substantiel. Il rejoindra son presque-compatriote Nastasic, passé aussi par la Fiorentina. Jo-Jo, de son surnom, est un des membres fondateurs de l’équipe du Monténégro puisqu’il fera partie de la toute première sélection de leur histoire. Il n’aura donc pas connu l’équipe commune avec le voisin serbe.

Edin Dzeko

Bosnien / 28 ans / Attaquant / Manchester City
Carte Edin Dzeko

« Bosanski dijamant », le diamant bosnien comme on l’appelel au pays, débutera sa carrière à  Željezničar en Bosnie-Herzégovine au poste de milieu de terrain. Trop grand, trop lent et peu doué techniquement (à l’époque), il sera mis de côté. Sauf pour son coach, Jiří Plíšek, qui va l’emmener dans ses valises en République Tchèque, à Teplice. Replacé au poste d’attaquant, il va enfiler les buts et sera acheté par Felix Magath et Wolfsbourg. Même topo en Allemagne où il sera élu meilleur joueur de Bundesliga. Encore une fois, c’est le club de Manchester City qui va pointer le bout de son nez et arracher le bosnien pour 32M€.
Fidèle à la Bosnie-Herzégovine, Edin joue pour les dragons depuis son plus jeune âge. Malheureusement ses qualités de finisseur n’auront pas suffi pour accrocher une qualif en 8ème.

Mario Mandzukic

Croate / 28 ans / Attaquant / Bayern Munich
Carte Mario Mandzukic

Mario Mandžukić fuira la guerre dans les Balkans étant petit. Direction l’Allemagne et le club du TSF Ditzingen où il débutera. Quelques années plus tard il rentrera au pays où il jouera pour Marsonia en seconde division croate avant de passer par le NK Zagreb puis, passage quasi obligatoire, le Dinamo Zagreb, pour remplacer Eduardo parti à Arsenal. Titulaire d’entrée de jeu, Mario va s’épanouir au Dinamo en inscrivant 42 buts en 81 matchs. Le club de Zagreb refusera une offre de 12 M€ du Werder de Brême, malheureusement dans sa dernière année, Mandzukic sera confronté à des problèmes de comportement. Ce qui forcera le club à revoir à la baisse son prix de vente. L’année suivante il partira à Wolfsbourg pour 7 millions.
D’abord remplaçant, il va ensuite se faire une place au soleil après le départ d’Edin Dzeko. 20 buts en 56 apparitions, et nouvelle étape logique dans sa carrière, le Bayern Munich.
Là aussi il ne va pas faire dans la dentelle, ses qualités de finisseur au service du Bayern lui rapporteront 33 pions en 54 matchs. Le buteur redoutable qu’est aujourd’hui Mario Mandžukic est indispensable à la sélection croate. Mario compte actuellement 51 sélections avec le maillot à carreaux.

Ne ratez pas le deuxième volet, à venir, l’équipe d’URSS.

Par Rémy GARREL

Les bleus de Yougoslavie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Rémy Garrel

Rémy Garrel

Consommateur de vodka, amoureux du Dynamo Kiev, défends l'intégrité territoriale de l'Ukraine sur Footballski.

Gloire à nous, gloire aux héros !

pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
La Grèce nous refera-t-elle le coup de 2012?

A l'issue de ses deux premiers matchs, il est clair que la Grèce déçoit dans ce mondial brésilien. Avec 1...

Fermer