Le Red Bull Salzbourg, entre certitudes et renouvellement.

Adrien Mth
Adrien Mth - Publié le 14 janvier 2015

Qualifié en 16ème de finale en Europa League après un brillant parcours, premier incontesté du championnat autrichien avec un effectif supérieur aux 9 autres équipes, le Red Bull Salzbourg ne se montre pas pour autant serein. Après le transfert de Sadio Mané cet été à Southampton, deux mâts du club quittent de nouveau le navire. Kevin Kampl et André Ramalho ont franchi la frontière pour signer en Allemagne, respectivement à Dortmund et à Leverkusen. Le club dispose cependant de ressources suffisantes pour réussir cette seconde partie de saison.

Classement de la Bundesliga autrichienne à mi-saison.

Classement de la Bundesliga autrichienne à mi-saison.

Tout comme la saison précédente le Red Bull Salzbourg voit sa route toute tracée vers un 6ème titre de champion. Après le bel été indien de Wolfsberger qui a longtemps résisté en tête du championnat, les hommes d’Adolf Hutter montent en puissance au fur et à mesure de la saison. Après quelques difficultés le temps de faire le deuil de leur ancien coach Roger Schmidt parti au Bayer Leverkusen, la machine s’est mise en route. Avec 12 victoires, 2 nuls et 5 défaites elle est cependant en retard si l’on compare avec la saison précédente.

Malgré ses 8 points d’avance sur le second et son rendement offensif toujours aussi impressionnant (moyenne de 3 buts/match), plusieurs déconvenues sont venues ternir le parcours du Red Bull. Les défaites face aux Rapid et Austria Vienne à la maison ont été vivement critiquées par les dirigeants. Cependant la marge avec les poursuivants que ce soit sur la qualité du jeu ou les points, suffit à penser que les coéquipiers de Soriano garderont leur bouclier de champion.

Une montée en puissance sur la scène européenne

Tableau comparatif des parcours en poules de l'Europa League du RBS sur cette saison et la précédente.

Tableau comparatif des parcours en poules de l’Europa League du RBS sur cette saison et la précédente.

Rappel des 6 matchs en poule : Red Bull 5-1 Astra ; Celtic 1-3 Red Bull ; Dinamo Zagreb 1-5 Red Bull ; Red Bull 4-2 Dinamo Zagreb ; Astra Giurgiu 1-2 Red Bull ; Red Bull 2-2 Celtic

Le potentiel offensif des Autrichiens n’est plus une surprise à l’échelle continentale. Dans une poule relevée avec les meilleures équipes d’Ecosse et de Croatie mais avec également les tombeurs de l’Olympique Lyonnais, l’Astra Giurgiu formation roumaine, le Red Bull se devait d’élever son niveau. Cet impératif fut plus que respecté, la formation de Hutter a su exploiter les faiblesses défensives de ces adversaires, en proposant des séquences fluides et d’une technique irréprochable. Alan est actuellement le meilleur buteur de la C3 avec 8 buts en 5 rencontres. L’ancien ailier de Fluminense est devenu un véritable tueur devant les buts et commence même à faire de l’ombre à son coéquipier Soriano. Le tirage au sort n’a pas été clément avec les Autrichiens, le Red Bull sera confronté à Villarreal en février prochain. Une opposition de style certaine qui verra s’affronter la possession du sous-marin jaune à l’explosivité offensive de Salzbourg.

Quel visage en 2015 ?

Remplaçants : Keita, Berisha, Sabitzer, Djuricin, Atanga, Sorensen, Schmitz, Walke.

Remplaçants : Keita, Berisha, Sabitzer, Djuricin, Atanga, Sorensen, Schmitz, Walke.

Remplacer Kampl et Ramalho représente un véritable défi pour le coach Adolf Hutter. Malgré de juteux bénéfices sur les transferts de ses anciens protégés (environ 15 millions d’euros), le Red Bull s’est montré très calme pour le moment sur le mercato hivernal. Les dirigeants ont choisi de faire confiance à l’effectif actuel, tout en recrutant un jeune japonais très prometteur.  Takumi Minamino va profiter des très bonnes infrastructures du club et de l’excellente stabilité sportive actuelle pour s’épanouir. Le schéma ne changera pas en fonction des hommes, le staff du Red Bull s’accorde depuis plusieurs années à évoluer en 4-4-2 classique avec des ailes très dynamiques. Les jeunes Bruno et Minamino reprennent ainsi le flambeau de Kampl et Mané au niveau de la création offensive avec des qualités propres à eux. Un certain sens du jeu mais aussi la possibilité d’emballer une rencontre à tout moment.

Alan-Soriano reste une doublette de référence sur le front de l’attaque. Ces deux attaquants sont rarement cités lors des traditionnelles rumeurs du mercato, on pourrait presque s’en offusquer. Au niveau des statistiques ils marchent sur l’eau cette saison,  9 buts pour le brésilien et surtout 19 réalisations pour l’espagnol Soriano. Malgré la perspective de la trentaine cette année, le buteur formé à l’Espanyol n’a jamais paru aussi fort. Toute l’équipe peut s’appuyer sur ce pilier qui a déjà dépassé les 100 buts en moins de 3 saisons à Salzbourg. L’équilibre défensif du Red Bull se situe surtout dans l’axe occupé par quatre hommes : Ilsanker-Leitgeb au milieu et Hinteregger-Rodnei derrière eux. Ce dernier va surement prendre du galon avec le départ de Ramalho au Bayer. Malgré une lenteur assez prononcée, son excellent placement lui permet d’être toujours à l’affut.

Un espoir japonais pour suppléer Kampl

Succéder à Kevin Kampl n’est pas une mince affaire. Le champion en titre a décidé de faire un pari en recrutant  Takumi Minamino, un jeune espoir japonais. Cet ailier formé au Cerezo Osaka n’a pas encore l’étoffe d’un Kagawa ou d’un Honda mais les observateurs locaux en disent le plus grand bien. À seulement 19 ans il est déjà titulaire en club où il a enchainé près de 80 matchs en deux ans. S’il n’est pas encore un buteur régulier (8 buts en 38 matchs puis 5 la saison suivante), il reste un poison pour les défenses. Son aisance technique et sa vista en ont fait un des joueurs les plus réguliers de la J. League. Voici une vidéo qui compile ses meilleures actions à Osaka.

Depuis quelques mois il a pu profité de l’expérience et des conseils d’une sacrée doublette en pointe. En effet le Cerezo Osaka s’est offert Diego Forlan puis Cacau, l’ancien buteur de Stuttgart. Malgré un potentiel offensif évident, la seconde équipe d’Osaka a terminé 17e, le niveau général de l’équipe étant beaucoup trop moyen. Pour revenir à Minamino il mentionne également sur son CV plusieurs sélections nationales en équipe de jeunes,notamment en U20 où il a 5 buts à son actif en 8 rencontres.

Il a déjà été appelé en A mais il est jamais rentré en jeu. D’ailleurs Javier Aguirre, le sélectionneur des Samouraïs, ne l’a pas appelé pour la prochaine Coupe d’Asie des nations (9 au 31 janvier 2015). Qu’importe, Takumi Minamino pourra se consacrer entièrement à son prochain club où il va devoir d’abord se faire les dents sur la rigueur défensive de la Bundesliga autrichienne.

Adrien Mth


Photo à la une : © Werner100359

Le Red Bull Salzbourg, entre certitudes et renouvellement.
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Adrien Mth

Adrien Mth

Étudiant en journalisme à l'IJBA de Bordeaux. Passionné par le pays du Tyrol, de l'escalope, de Natascha Kampush et du Prater. Vous l'avez compris, la Bundesliga autrichienne, c'est mon dada. Également auteur du FootballskiTrip en Ukraine.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
10 ans pour les Ultraboys
6 mois de football en Moldavie

Le parcours héroïque du Zimbru durant l’été, le retrait d’un mal classé, les Tricolorii entre fierté et déception, la surprise...

Fermer