Le FK Krasnodar, petit nouveau de la scène européenne

Soviet Xav - Publié le 21 août 2014

image.orig.43366

Nouveau venu sur la scène Européenne, le FC Krasnodar est le petit nouveau du football russe, outsider ayant accroché une place qualificative pour les tours préliminaires d’Europa League, le nouveau club de Krasnodar nourrit désormais de très grandes ambitions :

La création & développement:

Le FK Krasnodar est le deuxième club professionnel de la ville de Krasnodar (ville du sud de la Russie et la capitale administrative du kraï de Krasnodar.) Le club a été fondé en 2008 par le milliardaire Sergey Galitsky dans l’ombre du club historique de la ville: le Kuban Krasnodar.

Souhaitant initialement faire l’acquisition du Kuban en 2007, un problème de dernière minute a interrompu le processus de rachat du club par Galitsky, qui décidera plus tard de fonder son propre club, le FK Krasnodar.

Promu en 2009 en 2ème division et en Premier League dès l’année 2011, le club de Krasnodar n’a cessé de se développer au cours de ces dernières années sur le plan sportif et des infrastructures jusqu’à inverser la tendance et devenir aujourd’hui le club majeur de Krasnodar, du moins sur le plan sportif.

Avec un riche propriétaire aux commandes du club, le FK Krasnodar aurait pu gagner du temps avec la mise en place d’une stratégie sur le court/moyen terme avec des investissements massifs sur le modèle d’un Zenit Saint-Petersbourg, d’un Spartak Moscou ou d’un Anzhi Makhachkala, mais Sergey Galitsky est un homme d’affaire avisé et surtout très intelligent; il s’est plutôt orienté sur la stratégie à long terme pour développer son club. Depuis sa promotion en Russian Premier League, le FK Krasnodar s’est tout de suite positionné pour la création de son propre stade et ainsi arrêter de partager le stade de la ville de Krasnodar avec le Kuban.

image.orig.43391   Bu08PM6IUAA9ZTq

Le deuxième chantier c’est la formation, et pour cela Sergey Galitsky a beaucoup investi dans un complexe sportif dernier cri non loin du stade afin d’attirer les meilleurs jeunes de la région dans le centre de Krasnodar au lieu de rejoindre celui du Kuban.

La rivalité n’étant pas assez importante au niveau des deux clubs, une grosse partie des supporters du FK Krasnodar sont des supporters du Kuban, désabusés ou intrigués par le projet du voisin. Bien que le FK Krasnodar soit souvent qualifié de club sans âmes par les ultras du Kuban, il ne cesse d’attirer de plus en plus de monde au stade grâce a la rivalité sportive entre les deux clubs. D’ailleurs comme un symbole, lors de la saison 2011/2012, le FK Krasnodar s’est imposé 1-0 contre son voisin le Kuban dans le premier derby de l’histoire de ces deux clubs, passation de pouvoir symbolique.

kuban-krasnodar_b(46)

Krasnodar sur le terrain :

Malgré un investisseur richissime, le FK Krasnodar est plutôt dans le modèle d’un CSKA Moscou au niveau du recrutement, avec un assemblage de joueurs de devoir, de vieux briscards souhaitant se relancer ou ainsi que des jeunes prometteurs, le club est d’ailleurs passé maître dans la stratégie du «recyclage» avec les signatures de Kaleshin, Ari, Akhmedov, Dykan, Bystov, Izmailov…. Des joueurs achetés à des prix raisonnables qui sont venus à Krasnodar pour se relancer ou simplement faire partie d’un projet sans doute le plus intéressant de Russie à savoir écrire l’histoire du club qui va faire de Krasnodar l’une des nouvelles places fortes du football Russe.

image.orig.43387

L’équipe en elle même fait assez cliché : Andrey Dikan, gardien Ukrainien historique du Spartak qui vient de rejoindre Krasnodar, une défense centrale scandinave avec Andreas Granqvist le suédois et Ragnar Sigurdsson l’islandais pour l’impact physique et la force dans les duels, des latéraux Russes et Polonais, Odil Akhmedov ancien milieu de l’Anzhi, la plaque tournante Uzbek au milieu de terrain et une attaque Sud Américaine pour la touche technique.

FC Krasnodar

Krasnodar est une équipe très à son aise quand elle a la possession du ballon mais elle l’est aussi dans configuration de contre avec une défense très basse et une projection rapide vers l’avant facilitée par Akhmedov au milieu de terrain qui peut écarter sur les ailes vers Joaozinho ou Laborde ou directement sur Ari en pointe, l’ancien joueur du Spartak qui s’est totalement relancé à Krasnodar et qui forme avec ses compatriotes brésiliens la principale menace de Krasnodar.

Avec un budget de plus en plus conséquent, le FK Krasnodar est désormais capable de conserver ses meilleurs joueurs et de renforcer son équipe, la dernière vente majeure du club étant le transfert Yura Movsisyan au Spartak Moscou pour 8 millions d’euros, l’arménien ex meilleur buteur de l’histoire du club. L’argent de la vente de Movsisyan a d’ailleurs été tout de suite réinvesti, et le FK Krasnodar s’est trouvé un nouvel attaquant brésilien en provenance de Suède, Wanderson, désormais meilleur buteur de l’histoire du club, on a le nez creux.

Avec  la baisse de régime du Rubin Kazan, et la déliquescence progressive du voisin Kuban, le FK Krasnodar est désormais considéré comme un candidat potentiel au top 6 permanent en Premier League, capable de faire tomber n’importe quelle équipe du championnat.

image.orig.43427

Pour sa 1ère participation au tour préliminaire d’Europa League, Krasnodar tentera d’accéder à la phase de groupe face à la Real Sociedad, un bon match test qui déterminera si l’outsider du dernier championnat a désormais franchi un pallier symbolique.

SovietXav

Le FK Krasnodar, petit nouveau de la scène européenne
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Soviet Xav

pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • […] Krasnodar s’appuie sur le jeune Galitsky ainsi que sur des sud-américains toujours efficaces (Ari, Pereyra, Joaozinho). C’est mon coup de cœur du début de saison, et le club pourrait être la surprise de la deuxième partie de saison maintenant qu’ils sont hors-course sur la scène continentale. Il faudra également suivre l’adaptation de Shirokov à sa nouvelle équipe. […]

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Les hommes de l'Astra Giurgiu

L’Olympique Lyonnais rencontre ce jeudi l’Astra Giurgiu, vice-champion de Roumanie. Vous avez sans doute besoin d’un tour du proprio, on...

Fermer