La saga Mutu continue

Tristan Trasca - Publié le 19 septembre 2014

Le biographe d’Adrian Mutu sera servi: ses exploits à la Fiorentina, la drogue, sa suspension, sa vie nocturne digne de Romanzo Criminale, ses incartades avec coéquipiers, supporters et entraîneurs, son clip avec Snoop Dogg, son passage en Corse…

Le Brillant a ajouté quelques épisodes à sa fresque cette semaine. Et pas des moindres !

Il fait virer son coach adoré puis se tire en Inde

Le premier se passe à Targu-Jiu, charmante bourgade du sud-ouest agricole de la Roumanie. Lundi soir, le Petrolul se déplacait sur le terrain du Pandurii dans l’affiche de cette journée de Liga I. Plutôt un bon match d’ailleurs, fini sur le score de 1-1. Adi Mutu n’aura pas réussi grand-chose ce jour-là, étant sorti peu après l’heure de jeu sous les sifflets copieux du public local. Cela arrive sur de nombreux terrains, pas de quoi en faire une brève à priori. Sauf que…

Sauf que deux jours après ce match, on apprend que Razvan Lucescu est démis de ses fonctions d’entraîneur du Petrolul Ploiesti. Une décision qui en surprend plus d’un en Roumanie, tant Lucescu a bonne presse et également car il a réussi à continuer le bon travail de Cosmin Contra au Petrolul, étant un candidat sérieux pour le titre cette saison. Mais voilà que très vite, les langues se délient et la rumeur enfle: Adrian Mutu est à l’origine de ce licenciement. Certains auraient vu Mutu dans une station d’essence à la sortie de Targu-Jiu avec le président du club Dan Capra alors que le reste des joueurs partaient ensemble vers Ploiesti. Cela n’a pas été démenti. Mais cela surprend puisque Lucescu et Mutu ne cessaient de s’envoyer des déclarations d’amour fou depuis que le premier avait pris place sur le banc du Petrolul.

Deux jours plus tard, nouvel épisode. Mutu est en partance pour l’Inde ! Attiré par le challenge sportif comme Nicolas Anelka (et 500 000€ pour 3 mois), Adi Mutu est prêté par son club dans une taule indienne pour ce nouveau championnat prestigieux et bling-bling. Cela veut donc dire que Mutu serait de retour au Petrolul pour la deuxième partie de saison en 2015. Pour être honnête, cela n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour le Petrolul qui a pléthore de milieux offensifs qui pourront ainsi s’exprimer – Mutu étant quasiment toujours titulaire. Son dernier match avec le Petrolul sera ce dimanche contre le grand Steaua. On a hâte de voir comment il va être reçu par les supporters à Ilie Oana.

A l’origine d’une tentative de meurtre avec des associés corses !

Dans l’intervalle, le mythe Mutu a pris de l’envergure. Une histoire de tentative de meurtre orchestrée par Mutu avec des mafieux corses sort dans la presse. Mutu aurait tenté d’assassiner son ancien partenaire en affaires, Adrian Martian. Du moins c’est ce que ce dernier raconte à la Gazeta Sporturilor: « Début 2013, Mutu m’a appelé, me demandant de venir en urgence en Corse pour discuter de quelquechose d’important. J’ai pris un avion pour venir à Ajaccio, où j’ai vécu un épisode incroyable, que le public doit connaître pour comprendre qui est le vrai Adrian Mutu et dans quelles histoires sinistres il trempe. Il a tenté de m’assassiner ! Et je ne suis pas le seul qu’il ait eu dans son viseur. » Le récit continue, Martian explique que Mutu a essayé de le forcer à signer un document lui faisant renoncer à ses parts dans leurs affaires en commun. Martian refuse et le film continue: « J’étais au téléphone et après quelques minutes, j’ai vu deux Corses arriver avec des flingues. Ils cherchaient à me liquider ! Ce n’est pas une blague. Pour Mutu, c’était clair: soit je signe le document, soit je meurs. Plus tard, même lui me l’a expliqué. Il m’a dit que c’était programmé depuis longtemps. » Martian aurait eu la vie sauve car il est ami avec Alain Orsoni, président de l’AC Ajaccio…

La légende Mutu continue de se construire avec ses vérités et ses récits fabuleux. Quoi qu’il en soit, ce sera une belle biographie à lire dans quelques années…

Tristan Trasca

La saga Mutu continue
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Legia Varsovie, le meilleur espoir polonais

Bien qu'il ne soit pas le club le plus titré en championnat polonais ni même celui qui l'a dominé ces 20...

Fermer