La nouvelle dynamique de la formation lituanienne

Tristan Trasca - Publié le 8 octobre 2014

A l’aune d’un derby de la Baltique Lituanie-Estonie dans ces qualifications pour l’Euro 2016, notre attention s’est portée sur la nouvelle dynamique de la fédération lituanienne de football en ce qui concerne les catégories de jeunes. On a eu envie d’en savoir plus et du coup on a fait appel à Justas Kontrimas, journaliste sportif pour le site SportIN.lt.

Est-ce que tu peux nous expliquer la stratégie mise en place depuis quelques années par la fédération lituanienne en termes de formation ?

La fédération de football de Lituanie a inauguré une nouvelle stratégie concernant les jeunes joueurs en 2010. Pour être plus précis, cela a débuté en 2007 avec la création de l’académie nationale de football. L’objectif de cette académie est de préparer les meilleurs jeunes du pays pour la sélection de Lituanie.

La fédération prend en charge les jeunes talents du football lituanien, invitant les meilleurs au centre national pour leur permettre d’évoluer dans les meilleures conditions avant de se développer en tant que footballeurs professionnels. Ils vivent là-bas, s’y entraînent et vont à l’école sur un campus de l’académie mais la priorité quotidienne reste le football. Le nombre d’entraîneurs a aussi augmenté dans toutes les écoles de football du pays qui coopèrent dorénavant avec la fédération. De même, le nombre d’équipes de jeunes dans chaque club professionnel a augmenté. Cependant tout cela reste en voie d’amélioration constante.

Académie de Kaunas

Académie de Kaunas

Avant l’ouverture de cette académie, quelle était l’organisation au niveau de la formation en Lituanie ?

Il y a quelques années, le système était très pauvre. Les académies de sport (centres de formation) dépendaient des municipalités, la fédération n’avait aucun impact sur leur travail au quotidien. Certains clubs n’avaient pas d’équipes de jeunes, ce fut une des raisons du développement de ce nouveau système. Le développement des enfants et de leurs qualités en tant que footballeurs n’était pas analysé. Pendant les entraînements, vous pouviez voir des méthodes inadaptées pour s’occuper des enfants, datant de l’ère soviétique avec des référents obsolètes au niveau académique. Mais cela fait partie du passé.

Quels ont été les premiers résultats de cette politique en Lituanie ?

En parlant des résultats de cette politique, il y a de plus en plus de jeunes footballeurs en Lituanie. De même les compétitions dans les différentes catégories d’âge, notamment les U17, comportent aujourd’hui plus d’équipes. Les parents savourent aujourd’hui l’opportunité d’amener leurs enfants dans des écoles de football. L’académie nationale de football a ouvert des branches à Siauliai et Panevezys, et bientôt des antennes verront le jour à Klaipeda et Marijampole. La fédération n’a pas eu pour ambition de voir ses sélections de jeunes gagner des titres mais simplement de voir les jeunes de l’académie nationale évoluer en sélection lituanienne. Cependant, la qualification de notre sélection U19 pour le Tour Elite reste une bonne performance pour notre pays. De plus, les joueurs issus de l’académie nationale ont rejoint des clubs en Europe comme Vykintas Slivka à la Juventus Turin ou Deimantas Petravicius à Nottingham Forest.

Quels sont les plus grands espoirs issus de cette académie nationale ?

Lukas Spalvis, Simonas Stankevičius et Gratas Sirgėdas ont déjà connu la sélection A et ils sont déjà essentiels pour notre sélection. Aurimas Vilkaitis, qui a signé à la Lazio, devrait bientôt les rejoindre en sélection. Je peux citer quelques autres noms comme le joueur d’Atlantas Donatas Kazlauskas, qui a fait quelques essais en France ou encore Martynas Dapkus, mais ils attendent encore d’être appelés en sélection A.

lituanie U19

La sélection U19 en 2013 lors de l’Euro organisé en Lituanie. Debout (gauche à droite): Svedkauskas, Janusevskis, Petrauskas, Spalvis, Jaskus, Stankevicius. Accroupis (gauche à droite): Aleksandravicius, Narbutas, Baravykas, Kazlauskas, Sirgedas

Est-ce que tu penses que la génération de 1994 est spéciale ou leur explosion est avant tout le résultat du bon travail effectué par la fédération ?

La génération de 1994 a un potentiel énorme. Bien entendu, la fédération a joué un rôle important dans ce qu’ils sont devenus aujourd’hui mais pour être honnête, la compréhension du football reste très limitée en Lituanie. Le manque latent de motivation est sans doute le plus gros problème et cela pourrit l’esprit de nos jeunes joueurs.

Quand est-ce que l’équipe A de Lituanie pourra tirer profit du travail de formation effectué avec les jeunes joueurs ?

Je pense que l’on verra les résultats dans les 10-15 ans à venir. Il ne suffit pas de jouer en sélection pour devenir un bon joueur, il faut aussi s’imposer dans des clubs comme Stuttgart, pour prendre le cas de Gratas Sirgedas. Les Lituaniens ne sont pas comme les Espagnols, qui peuvent envoyer leurs jeunes de 18 ans pour jouer en équipe première. Nous devons travailler deux fois plus que ceux-ci pour arriver à leur niveau.

Est-ce que tu penses que cela va amener à une nouvelle évaluation de la Lituanie au niveau européen ?

A mon avis, le respect pour notre pays va augmenter de manière très rapide; les résultats de cette politique de jeunes se font déjà sentir dans notre sélection A avec les joueurs que j’ai mentionnés qui sont déjà performants. Dans quelques années, il y en aura plus en sélection A provenant de nos sélections de jeunes et ceux-ci sont déjà suivis par nos sélectionneurs. Certains pensent même qu’on pourrait se qualifier pour l’Euro 2016. Sirgedas et Spalvis sont blessés en ce moment et cela sera intéressant de voir comment on va évoluer sans eux contre l’Estonie et la Slovénie. Par la suite, leur retour combiné aura un gros impact sur l’équipe, c’est un fait !

Est-ce que cette nouvelle dynamique est bénéfique pour la réputation du football en Lituanie ? Est-ce que les jeunes hésitent aujourd’hui entre football et basket-ball ou est-ce que le basket est toujours beaucoup plus populaire ?

Le football, comme je l’ai mentionné, est encore à un niveau faible. Néanmoins, plus d’enfants choisissent le football ou pour être plus juste leurs parents les y encouragent. Le football connaît plus d’intérêt dans notre pays, c’est un fait, mais le basket fut, est et restera le sport n°1 en Lituanie. Ce qui pourrait faire évoluer la chose serait de bonnes performances de notre sélection nationale. Cela inspirerait les gens, comme c’est le cas avec notre sélection de basketball. »

Tristan Trasca

Un grand merci à Justas pour ses réponses, vous pouvez le suivre sur Twitter pour en savoir plus sur le football en Lituanie.

La nouvelle dynamique de la formation lituanienne
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a vécu SAK Klagenfurt vs. Sturm Graz Amateure

En Carinthie, c’est pas trop la fête du foot, mais en cherchant bien du côté de la Regionalliga il y...

Fermer