La genèse du football polonais

Kevin Sarlat - Publié le 29 novembre 2015

Aujourd’hui qualifié à l’Euro avec sa star Robert Lewandowski en première ligne, Milik, Grosicki, Krychowiak, Blaszczykowski ou encore Piszczek en seconde, la Pologne possède bien d’autres artilleurs évoluant aux 4 coins de l’Europe. Tous sont déjà symboles d’un pays qui progresse et de cette génération post communiste qui prend peu à peu le relais. Peu de polonais se voient dans le dernier carré même si leur équipe a probablement droit à une nouvelle heure de gloire. Si cette génération est aujourd’hui présente à l’Euro, c’est aussi grâce à l’histoire. Grâce à ces personnes qui ont permis d’installer la Piłka Nożna (traduisez « Pieds Balle ») en terre polonaise. Alors installez vous avec un shot de Spirytus et des pierogis, car aujourd’hui on ressort les livres d’histoire.

Les débuts du football polonais

Les débuts du football polonais commencèrent en 1886, lorsque le Professeur Henryk Jordan, un médecin réputé, revint d’un voyage à Brunswick en Allemagne avec des idées et des connaissances qui vont changer l’histoire du sport dans toute la Pologne.

Il demanda en effet aux pouvoirs publics cracoviens de construire un parc dans le secteur Błonia afin de promouvoir l’activité physique des jeunes. Le 12 mars 1989, le parc fut inauguré avec déjà des pistes d’athlétisme, des vestiaires, des coins gymnastique, et le plus important, les 4 terrains de football, sans herbe, aux dimensions que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de ridicules. Cependant, la construction de ce parc en plein Cracovie fut un succès puisque près de 32 000 personnes par an utilisèrent ces installations pour pratiquer une activité sportive ou physique régulière.

Les mois suivant, le Dr. Tadeusz Łopuszański expliqua alors les règles du football aux plus jeunes, un sport qui plaît beaucoup et séduit nombre d’entre eux. La même année, un autre Docteur, Edmund Cenar, revint d’un voyage en Angleterre en ayant traduit le désormais célèbre livre The Cambridge Rules et une partie de l’International Football Association Board. Il n’en fallait pas plus aux étudiants du lycée IV de la ville de Lviv, alors Polonaise, qui entendirent parler de ces livres et commencèrent à organiser des parties entre classes, puis entre universités lors de l’année 1890. L’engouement se créa même si les autorités d’état ne virent pas d’un très bon œil ce sport venu des pays de l’Ouest et qui se joue seulement par des jeunes hommes de moins de 21 ans.

Les premières équipes officielles furent alors le Czarni Lwów et le Lechia Lwów. Un an plus tard, le Klub Gimnastyczno-Sportowy devint le troisième club de la ville et entraîna le mythe du Pogoń Lwów. Ce furent les seuls clubs de football polonais jusqu’à la fondation du CWKS Resovia Rzeszów en tant qu’équipe scolaire fondée en 1905.


Voir aussi : Pogoń Lwów, La Renaissance d’une tradition footballistique


L’année 1906 fut quant à elle une année cruciale dans l’histoire du football polonais. En effet, le 13 Juin, Tadeusz Konczyński, docteur en philosophie, organisa deux matchs qui eurent lieu sur un des terrains du parc de Cracovie, le premier à 17h30, où les « Studenci » (ou Biało-czerwoni) étaient opposés au Czarni Lwów. Le second match commença à 19h et opposa l’Akademicy (AFK) et le Lycée IV de Lviv.

Ci dessus l’équipe de l'Akademicy avec au milieu l'homme regardant tout sauf le photographe, c'est le Docteur Henryk Jordan

L’équipe de l’Akademicy avec au milieu l’homme regardant tout sauf le photographe, le Docteur Henryk Jordan | © wikipasy.pl

Une suite de matchs eurent lieu au courant du mois d’août et septembre avec notamment un Klub Studencki Kraków vs Buffalo Bill’s Wild West connu pour être le premier match d’un club de Cracovie contre une équipe (non officielle certes) constituée d’étrangers. Buffalo Bill’s Wild West était en effet le cirque le plus populaire au monde a l’époque. Ainsi, en pleine tournée sur le continent avec plusieurs représentations dans la ville de Cracovie, les employés du cirque en profitèrent pour disputer un match un dimanche 5 août, à 9h30 du matin. Le match se conclua sur le score de 1-0 en faveur des polonais qui avouèrent quand même que les membres du cirque étaient dotés d’une excellente technique.

Lors de ce même été 1906, il semblerait qu’après un cours dans son lycée II Wyższa Szkoła Realna, le professeur Tadeusz Konczyński alors âgé de 32ans seulement, proposa aux élèves d’une de ses classes de monter un club de football dans lequel il occuperait la fonction de président et eux de joueurs. Dès l’annonce les étudiants trouvèrent le nom de Wisła (Vistule, le nom du fleuve qui traverse la ville). Leur premier match se situa à une date inconnue, mais l’adversaire – Koło Sportowe Wadowice, club de la ville de Naissance du Pape Jean Paul II – et le score – 0/7 pour les cracoviens – sont certains. L’autre club de la ville, de son côté, changea son nom et devint l’AKF Cracovia. Avec ses nouveaux maillots rayés rouge et blancs, l’AFK joua de nouveau contre Lwów en gagnant par le plus petit score possible de 0 à 1.

Pratiquement un an plus tard, lors du mois de Septembre 1907, une chose qui peut paraître incroyable aujourd’hui se passa : l’AFK Cracovia et le Wisla Krakow fusionnèrent. L’accord était de faire du Wisla une équipe réserve et ensuite prendre des joueurs restants pour construire un Cracovia III. Sauf que les joueurs et dirigeants du Wisla n’acceptèrent pas cet accord longtemps et mirent fin quelques semaines plus tard à cette collaboration en créant quelques tensions qui sont probablement à l’origine de la rivalité qui est toujours d’actualité plus de 100 ans plus tard. Fin 1908, le premier Derby Krakowa se finit sur le score de 1-1, puis, un mois plus tard, le premier derby avec un vainqueur s’acheva en finissant sur le score de 3-1 pour le Cracovia.

En 1908, un groupe d’étudiants fonda le LKS Łódż dans la ville du même nom (qui était alors Russe). Les autorités mirent environ un an à prendre la demande au sérieux car le membre du club le plus âgé n’avait alors que 21 ans, ce qui était dans la moyenne à cette époque. A quelques centaines de kilomètres de là, dans la ville de Ostrów Wielkopolski (Allemande a l’époque), les membres d’une association établie sur la base des sociétés secrètes étudiantes, décidèrent de créer leur club. Ensemble, ils voulurent se battre contre la germanisation de la Pologne et la censure de la culture polonaise. Malgré les réticences des allemands, le GKS Venetia Ostrów Wielkopolski prit vie sous les directives de Wacław Konarski. Des 1908, le club se fit remarquer en décrochant le match nul 1-1 face au club allemand de la ville (Ostrower FC) et en enchaînant avec une victoire 3-0 face a Turn-Verein. Entre 1910 et 1913, le club composé exclusivement de polonais n’avait connu aucune défaite en 12 matchs. Pas étonnant donc que les autorités prussiennes aient dissout le club polonais en Novembre 1915.

Cracovia - 1913

Cracovia – 1913 | © wikipasy.pl

Petit à petit, de plus en plus de clubs faisaient leur apparition sur la carte. Dans la ville de Varsovie, le premier club fut créé en 1909. Il s’agit du Korona Warszawa. Malheureusement très peu d’informations sont disponibles à son sujet car il n’était pas vraiment officiel. Le Polonia Warszawa a une histoire bien plus connue. Son début date de l’année 1911 quand deux équipes scolaires unirent leurs forces. Le nom a été décidé (Polonia est le nom latin de Pologne) par patriotisme et courage pendant les jours d’occupation russe. En cette période, les clubs commencent à avoir leurs maillots officiels, des structures et même pour certains des stades consacrés uniquement au football. C’est dans ce climat de joie et de progression de la « Piłka Nożna » que le premier championnat, la « Klasa A », vit le jour en 1913 avec seulement 3 clubs, le Pogon Lviv, Wisla et le Cracovia. Ces derniers finirent premiers champions de l’histoire de Pologne. Malheureusement, l’année suivante, la première guerre mondiale guerre éclata en plein milieu du championnat et empêcha la compétition de se finir, mais « grâce » ou « a cause » de cette guerre, en 1916, le Legia Warszawa naquit dans les rangs de l’armée polonaise sous le nom de Druzyna Legionowa « Equipe des Légionnaires ».

Quelques mois plus tard, le 20 et 21 Décembre, la fédération nationale de football polonais (PZPN) s’organisa et installa ses bases à Cracovie avec dans ses rangs de nombreux hommes ayant permit l’éclosion du football dans le pays. Suite à ça, le premier vrai championnat polonais eut lieu avec de vraies structures. 5 Districts (Cracovie, Lviv, Łódź, Poznań et Varsovie) avec des phases finales pour affronter les autres vainqueurs et déterminer le champion du pays. Tout cela se passe sur la période Printemps – Automne. Le premier journal consacré uniquement au football « Sportowiec » annonça le champion de Pologne en 1920 (Cracovia, encore une fois).

Tout allait de mieux en mieux, la technique des joueurs s’améliora et le sport prit beaucoup d’ampleur. A tel point que l’équipe nationale de Pologne fut formée pour affronter une équipe non officielle de Lwow en match amical. Le score final fut sans appel 12-1 pour la nouvelle équipe nationale ! A la fin du match, les autorités de la PZPN étaient ravies et décrétèrent l’organisation d’une suite de matchs amicaux officiels contre les voisins d’Autriche, de Tchécoslovaquie et de Hongrie afin de s’entraîner et se roder avant les jeux olympiques d’Anvers. Malheureusement, le 27 Juillet, contre toute attente, la PZPN décida de retirer la participation de l’équipe nationale. Ce qui repoussa d’un an les matchs amicaux et donc le premier match officiel de la Pologne, perdu 1-0 contre la Hongrie le 18 Décembre 1921.

Kévin Sarlat


Photo à la une : © wikipasy.pl

La genèse du football polonais
4.8 (95%) 8 votes

A propos de l'auteur

Kevin Sarlat

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Unirea Urziceni, la chute d’Icare

Unirea Urziceni. Aussi difficile à prononcer soit-il pour nous francophones, ce nom ne doit pas vous être inconnu. Que vous...

Fermer