Footballski fête 2014 et sort la longue vue pour 2015

Tristan Trasca - Publié le 1 janvier 2015

Il y a des rituels personnels immuables. L’un des miens est d’écouter au moins deux fois par an le grandiose Original Pirate Material de maître Mike Skinner. Le geezer va donc m’accompagner pour vous parler un peu de Footballski.

Le 17 février dernier, une petite bande de passionnés a lancé Footballski. De manière un peu naïve avec l’enthousiasme et l’amour de nos pays pour principales armes. Mais comme dit l’autre Geezers need excitement. Les premiers papiers sont publiés, le blog prend bien, l’équipe s’étoffe avec de nouveaux rédacteurs.

L’objectif principal est de faire de nos écrits des Sharp Darts. Il nous semble qu’il existe aujourd’hui une certaine volonté partagée par divers sites de raconter des histoires, nous sommes également dans cette optique : utiliser nos récits de football pour cibler au mieux ce que sont les spécificités de nos pays, que ce soit par leur histoire, leur culture ou même leur manière d’appréhender le football.

Offrir une autre image du football d’Europe de l’Est

Has it come to this ? Aujourd’hui, le football d’Europe de l’Est, en particulier des Balkans, est souvent voire toujours analysé par le spectre de la violence. Il n’y a qu’à voir l’importance donnée aux événements de Serbie-Albanie dans les médias français alors que dans le même temps, la révolte citoyenne de supporters en Croatie notamment, que ce soit à Zagreb ou Split, est couverte de silence.

Mais il est plus aisé de rester dans le same old thing : l’ultra de l’Est ne serait qu’un abruti nationaliste, sans conscience citoyenne, ayant simplement soif de sang et de bagarre. Notre parti pris n’est pas d’enjoliver la réalité et de taire les dérives de certains groupes de supporters mais aussi de mettre en avant les aspects positifs de ceux-ci. Pour cette année, on pensera notamment au soulèvement citoyen des ultras de divers clubs ukrainiens ou encore les gestes citoyens des ultras du Partizan et de l’Etoile Rouge de Belgrade (main dans la main) ainsi que de clubs de Bosnie venus en aide à leurs compatriotes suite aux inondations historiques.

Car il ne faut pas oublier aussi que nous disposons des plus belles ambiances européennes ! Hein, who got the funk ? Grecs, Polonais, Serbes, Bosniens entre autres offrent des ambiances exceptionnelles que ce soit à l’extérieur ou à domicile. Nous essayons aussi de mettre cela en avant à travers nos images de la semaine. Une vraie culture du supportérisme existe, ancrée et solide, un autre aspect prégnant de notre football.

Au stade de Belgrade à Tbilissi

Pour vous décrire cela, on va aussi au charbon. Bien entendu, la réaction première est don’t mug yourself, surtout quand il s’agit de derby à Belgrade ou Sarajevo. Mais on y était, tout comme à Budapest, Tbilissi, Chisinau, Prague, Split, Mostar, Lovcen, Prishtina, Mitrovica parce chaque match vécu au stade raconte aussi une histoire. Les impressions, les sensations, les paroles échangées font partie de ce que l’on veut vous transmettre concernant nos pays ; une manière certes subjective de conter notre football mais rien ne remplace les sensations d’un stade. D’ailleurs, vos récits seront toujours les bienvenus sur Footballski.

Mais tout cela a pris du temps et de l’énergie. On se dit souvent it’s too late, à l’heure de relire un papier ou de le terminer. Car n’oublions pas qu’aucun d’entre nous ne travaille pour Footballski, nous sommes tous bénévoles et qu’il n’y a pas de journaliste parmi nous. Du coup, il arrive bien souvent qu’on utilise too much brandy, que ce soit pendant nos déplacements ou pendant la création. Sinon comment expliquer toutes ces images imaginées par Rémy cet automne ?

2015, continuer à raconter des histoires

Nous voulons vous remercier pour vos retours, vos partages, votre intérêt pour Footballski en 2014, même si on s’est fait taper au Golden Blog Award par le gorafi du football. Irony of it all. Bien entendu, on ne va pas rester endormi sur ces premiers mois, let’s push things forward. Cela a commencé avec de nouveaux ajustements sur le site par Pierre et son orchestre. 2014 est terminé, turn the page et passons à 2015.

Quoi qu’il en soit, on continuera à vous offrir de nombreuses histoires de nos pays cette année. Stay positive, chantait Mike, c’est ce que nous allons faire concernant notre football et nos pays. Allons au-delà des images d’Epinal, apprenez à connaître nos contrées et joueurs avec nous, ils le méritent. Car il y aura d’autres Cosmin Moti, d’autres soirs où weak become heroes et avec nous vous les connaîtrez.

Si vous voulez formuler un vœu pour 2015, n’hésitez pas à le faire dans les commentaires, on essayera de le réaliser. Who dare wins et bonne année.

Footballski fête 2014 et sort la longue vue pour 2015
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#25 Les images de la semaine

Albanie: derby de Tirana sous le signe du drone Dans un des grands derbys de Tirana, Partizani recevait le KF...

Fermer