Ce mardi et mercredi aura lieu la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 dans la zone Europe. Ce sera la fin d’une semaine éprouvante, celle de la dernière trêve internationale avant l’Euro 2020. Certaines sélections ne devront toutefois pas se relâcher en vue des matchs décisifs qui les attendent.

Sauf indication, les matchs seront diffusés en France sur le site internet de l’Équipe.

Groupe A

Résultats de la deuxième journée

Serbie 2-2 Portugal
Irlande 0-1 Luxembourg

Programme de la troisième journée

Azerbaïdjan – Serbie | 30 mars | 18h00 | Bakou

Tour à tour menée au score, révoltée puis chanceuse car aidée par l’arbitrage, la Serbie a réussi à accrocher le Portugal (2-2) et à conserver grâce à une meilleure attaque que le champion d’Europe en titre la première place du groupe A. Le Luxembourg, qui a surpris en Irlande, est troisième, l’Azerbaïdjan quatrième et l’Irlande dernière.

Il faudra maintenant confirmer pour la Serbie qui aura un match à sa portée à jouer en Azerbaïdjan. La victoire est attendue et est obligatoire pour les Serbes qui devront si possible soigner la différence de but dans le duel à distance qui les oppose au Portugal. L’Azerbaïdjan, qui s’est incliné en amical face au Qatar (1-2) tentera quant à lui d’aller chercher ses premiers points dans ces éliminatoires. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte à juin 2015 avec un match amical facilement remporté par la Serbie (4-1.) Les deux sélections figuraient également dans le même groupe lors des éliminatoires de l’Euro 2008 et la Serbie s’était imposée à deux reprises (1-0, 6-1.)

L’autre rencontre du groupe opposera le Luxembourg au Portugal tandis que l’Irlande est exempt.

Groupe B

Résultats de la deuxième journée

Géorgie 1-2 Espagne
Kosovo 0-3 Suède

Programme de la troisième journée

(tous les matchs auront lieu le 31 mars à 20h45)
Espagne – Kosovo | Séville
Grèce – Géorgie | Thessalonique

La Géorgie n’aura une nouvelle fois pas démérité face à l’un des favoris du groupe, ayant réussi à ouvrir le score face à l’Espagne au point de mener à la pause pour finalement s’incliner de manière cruelle dans les dernières minutes (1-2). Le Kosovo, pour son entrée en lice, s’est quant à lui lourdement incliné à domicile face à la Suède (0-3). La Suède domine le groupe devant l’Espagne et la Grèce tandis que la Géorgie et le Kosovo ferment la marche.

La Grèce n’a pas joué lors de cette deuxième journée car exempt. Elle en a profité pour affronter le Honduras en match amical et s’imposer (2-1). De nouveau sur le pont, la sélection grecque devra confirmer son exploit réalisé en Espagne en ouverture avec la réception de la Géorgie. Une victoire lui permettrait de se mêler à la lutte pour les barrages voire pour la qualification. Malgré ses qualités démontrées lors des deux premières journées, la Géorgie compte toujours zéro point et elle n’aura d’autre choix que de s’imposer en Grèce sous peine de devoir dire adieu à ses rêves de Coupe du monde. Elle conserve un bon souvenir de son dernier déplacement en terre grecque : c’était dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2012 et elle avait réussi à accrocher le nul (1-1) en septembre 2010 avant de s’incliner à domicile au match retour (1-2) un peu plus d’un an plus tard.

Décevant pour son entrée en lice face au leader et principal outsider du groupe, le Kosovo a désormais à faire au favori, en l’occurrence l’Espagne. La rencontre fait parler d’elle depuis plusieurs semaines en raison de la non-reconnaissance du Kosovo par l’Espagne qui en avait parlé comme étant un territoire et qui aurait demandé à ce que la rencontre se tienne sans hymne et sans drapeau (ce qui devrait finalement être le cas). Sur le papier, le match paraît très déséquilibré et si la Roja ne semble pas en grande forme, ce n’est pas non plus le cas du Kosovo pour qui une défaite semble donc à prévoir. Il s’agira de la première rencontre entre les deux équipes.

La Suède, leader du groupe, est exempt.

Groupe C

Résultats de la deuxième journée

Bulgarie 0-2 Italie
Suisse 1-0 Lituanie

Programme de la troisième journée

(tous les matchs le 31 mars à 20h45)
Lituanie – Italie | Vilnius
Irlande du Nord – Bulgarie | Belfast

Au bout de deux matchs, la qualification semble déjà mal embarquée pour la Bulgarie qui s’est inclinée pour la deuxième fois consécutive face à un favori du groupe, en l’occurrence l’Italie (0-2). C’est la première fois dans l’histoire que les Bulgares s’inclinent à Sofia face à la Squadra Azzura. De son coté, la Lituanie est entrée en lice dans ces éliminatoires en perdant sur la plus petite des marges en Suisse (0-1). L’Italie et la Suisse sont sans surprise déjà aux commandes du groupe, devançant trois équipes à zéro point.

C’est déjà une sorte de match de la dernière chance qui s’offre à la Bulgarie en Irlande du Nord. Une défaite mettrait fin aux très faibles espoirs de la sélection bulgare qui n’a plus participé à une Coupe du monde depuis 1998 tandis qu’un match nul ne constituerait pas une bien meilleure opération. La Bulgarie reste sur trois victoires consécutives face aux Nord-Irlandais : en match amical en février 2008 (1-0) et en éliminatoires de la Coupe du monde 2002 (1-0, 4-3.)

Comme la Bulgarie, la Lituanie va d’entrée démarrer par deux matchs face aux favoris du groupe. Après la Suisse, elle recevra l’Italie face à qui un résultat positif constituerait un véritable exploit. Les Italiens restent en effet sur douze victoires de rang en éliminatoires et ils n’ont plus perdu de match depuis septembre 2018. La dernière confrontation entre les deux équipes remonte aux éliminatoires de l’Euro 2008 : après avoir réalisé l’exploit de décrocher un nul en Italie (1-1), la sélection balte s’était inclinée à domicile (0-2.)

La Suisse est quant à elle exempt à l’occasion de cette troisième journée.

Groupe D

Résultats de la deuxième journée

Kazakhstan 0-2 France
Ukraine 1-1 Finlande

Programme de la troisième journée

(tous les matchs le 31 mars à 20h45)
Bosnie-Herzégovine – France | Sarajevo | M6
Ukraine – Kazakhstan | Kiev

Il n’y a pas eu d’exploit pour le Kazakhstan, battu de manière logique par une équipe de France remaniée et revancharde pour son entrée en lice (0-2.) L’éventuel vainqueur du match Ukraine – Finlande aurait pu rejoindre les Bleus en tête du groupe voire les dépasser mais la rencontre s’est terminée sur un match nul (1-1) qui ne fait les affaires de personne sinon celles des champions du monde seuls leaders du groupe devant la Finlande qui devance l’Ukraine grâce à une meilleure attaque. Suivent la Bosnie-Herzégovine et le Kazakhstan.

Forcément déçue par le résultat et le scénario (un carton rouge et un penalty concédés dans les dernières minutes) de son match face à la Finlande, l’Ukraine aura l’occasion de se rattraper face au Kazakhstan, l’équipe la plus faible du groupe sur le papier. La victoire est obligatoire pour les Ukrainiens afin de rester au contact de la France et de prendre une option sur les barrages. La sélection d’Asie centrale, qui n’a que peu d’espoirs dans ce groupe, jouera quant à elle sa survie. Les deux équipes se sont rencontrées pour la dernière fois lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2010 pour deux victoires ukrainiennes (3-1, 2-1.)

Exempt à l’occasion de la deuxième journée (elle a été tenue en échec 0-0 par le Costa Rica en match amical), la Bosnie-Herzégovine reçoit la France avec pour objectif de confirmer son bon point ramené de Finlande en ouverture. La tache s’annonce ardue même face à des Français qui se sont montrés plutôt timorés lors des deux premières journées. Si elle n’a jamais battu l’équipe de France dans son histoire, la Bosnie-Herzégovine a su lui donner du fil à retordre à l’image de la dernière confrontation entre les deux équipes lors des éliminatoires de l’Euro 2012 : battue (0-2) à Sarajevo au match aller, la sélection bosnienne avait été tenue en échec (1-1) au Stade de France après avoir dominé une bonne partie du match en ne concédant l’égalisation qu’en fin de rencontre (ratant ainsi de peu une qualification directe.)

La Finlande, exempt, se déplacera quant à elle en Suisse pour y jouer un match amical.

Groupe E

Résultats de la deuxième journée

Biélorussie 4-2 Estonie
République tchèque 1-1 Belgique

Programme de la troisième journée

(tous les matchs le 30 mars à 20h45)
Belgique – Biélorussie | Louvain | La chaîne l’Équipe
Pays de Galles – République tchèque | Cardiff

Auteur d’une prestation exemplaire et enthousiasmante, la République tchèque a réussi à accrocher (1-1) la Belgique troisième de la dernière Coupe du monde non sans avoir frôlé la victoire en fin de rencontre. La Reprezentace reste leader du groupe devant la Belgique et devant la Biélorussie qui pour son entrée en lice a battu (4-2) l’Estonie au terme d’un match à rebondissements. Les Baltes, qui ont perdu leurs deux premiers matchs en encaissant dix buts, sont derniers du groupe derrière le Pays de Galles.

En déplacement au Pays de Galles, la République tchèque aura l’occasion en cas de victoire de conforter sa place de leader et surtout de prendre une option sur les barrages face à son principal rival qui se retrouverait alors à sept points. La République tchèque n’a jamais perdu face au Pays de Galles dans son histoire mais elle ne s’est jamais imposée à Cardiff, y concédant des matchs nuls en amical (2002) et en éliminatoires de l’Euro 2008 à chaque fois sur le score de 0-0. La sélection tchèque a en revanche remporté la seule rencontre face aux Gallois organisée sur ses terres (2-1 en septembre 2006 lors des éliminatoires de l’Euro 2008.)

Victorieuse pour son premier match dans ces éliminatoires, la Biélorussie se retrouve face à un énorme défi avec un déplacement en Belgique. Un inattendu succès lui permettrait d’intégrer les deux premières places du groupe tandis qu’une défaite la ferait quelque peu rentrer dans le rang. Cette rencontre disputée à Louvain sera la première de l’histoire entre les deux équipes.

De son coté, l’Estonie ira en Suède pour y disputer un match amical.

Groupe F

Résultats de la deuxième journée

Danemark 8-0 Moldavie
Autriche 3-1 Îles Féroé
Israël 1-1 Écosse

Programme de la troisième journée

(tous les matchs le 31 mars à 20h45)
Autriche – Danemark | Vienne
Moldavie – Israël | Chisinau

Les équipes scandinaves ne réussissent décidément pas à la Moldavie qui après avoir concédé le nul à domicile face aux Îles Féroé a été atomisée au Danemark (0-8), concédant la plus large défaite de son histoire. L’Autriche a quant à elle concédé l’ouverture du score face aux Îles Féroé mais finalement assuré l’essentiel en s’imposant (3-1.) Ce résultat lui suffit aux Autrichiens pour prendre seuls la deuxième place du groupe en profitant du match nul entre Israël et l’Écosse (1-1.) Le Danemark est seul leader du groupe devant l’Autriche et l’Écosse. Les Îles Féroé, Israël et la Moldavie occupent les trois dernières places.

L’Autriche aura l’occasion de s’emparer de la tête du groupe en cas de victoire face au leader danois qui compte deux points d’avance en tête pour ce qui sera l’un des chocs de la soirée. Une défaite mettrait en revanche la sélection autrichienne à cinq points du leader et compromettrait déjà ses chances de qualification directe. La dernière rencontre entre les deux équipes date d’octobre 2018 avec une victoire danoise (2-0) en match amical.

Il n’est plus question de Coupe du monde depuis longtemps pour la Moldavie qui doit surtout se remettre de la correction reçue au Danemark. C’est sans véritable pression du résultat que les Moldaves recevront Israël pour qui la qualification semble également difficilement atteignable. Les deux sélections se sont croisées la dernière fois en match amical en juin 2017 (victoire israélienne 2-1) et figuraient dans le même groupe qualificatif pour la Coupe du monde 2010 (victoires d’Israël 2-1 et 3-1.)

Le troisième match du groupe mettra aux prises l’Écosse et les Îles Féroé.

Groupe G

Résultats de la deuxième journée

Monténégro 4-1 Gibraltar
Pays-Bas 2-0 Lettonie
Norvège 0-3 Turquie

Programme de la troisième journée

(tous les matchs auront lieu le 30 mars à 20h45)
Monténégro – Norvège | Podgorica
Turquie – Lettonie | Istanbul

Profitant il est vrai d’un calendrier favorable, le Monténégro est un surprenant co-leader du groupe. Après l’avoir emporté en Lettonie, il s’est logiquement imposé face à Gibraltar (4-1). Le Monténégro compte six points et est devance à la différence de buts par la Turquie qui a facilement battu la Norvège (3-0.) De son coté, la Lettonie a concédé une deuxième défaite en deux matchs aux Pays-Bas (0-2) et n’échappe à la dernière place que grâce à une meilleure différence de buts que Gibraltar.

Face à la Norvège, l’un des principaux outsiders de ce groupe, le Monténégro aura l’occasion de faire coup double en cas de victoire à savoir à la fois conforter sa place parmi les deux premiers et prendre ses distances avec l’un de ses concurrents aux deux premières places. Les deux équipes se sont affrontées à deux reprises dans l’histoire à chaque fois en match amical et elles comptent une victoire chacune : le Monténégro en mars 2008 (3-1) et la Norvège en mai 2010 (2-1.)

Une tache ardue attend la Lettonie puisqu’elle devra se déplacer en Turquie, chez l’inattendu leader du groupe. N’ayant que peu de chances de participer à la prochaine Coupe du monde, la sélection balte tachera de faire bonne figure. De manière assez étonnante, elle n’a jamais perdu dans son histoire face à la Turquie (une victoire et quatre nuls), une équipe qu’elle a notamment éliminée en barrages de l’Euro 2004 (1-0, 2-2.) La Lettonie et la Turquie se sont rencontrées pour la dernière fois lors des éliminatoires de l’Euro 2016 pour deux matchs nuls sur le score de 1-1.

L’autre rencontre de ce groupe G opposera Gibraltar aux Pays-Bas.

Groupe H

Résultats de la deuxième journée

Russie 2-1 Slovénie
Croatie 1-0 Chypre
Slovaquie 2-2 Malte

Programme de la troisième journée

(tous les matchs auront lieu le 30 mars)
Chypre – Slovénie | 18h00 | Nicosie
Croatie – Malte | 20h45 |Rijeka
Slovaquie – Russie | 20h45 | Trnava

En quête de rachat, la Croatie et la Slovaquie n’ont vraiment pas convaincu. Les vice-champions du monde se sont imposés sans briller face à Chypre (1-0) tandis que les Slovaques ont échappé au pire face à Malte, obtenant le nul (2-2) après avoir été menés 0-2 à la mi-temps. Ces résultats ont fait le bonheur de la Russie qui dans le duel des gagnants de la première journée s’est imposée (2-1) face à la Slovénie. La Sbornaya occupe la tête du groupe avec trois points d’avance sur la Croatie et la Slovénie et quatre sur la Slovaquie. Chypre et Malte ferment la marche.

L’occasion est belle pour la Russie de conforter sa place de leader. La sélection russe se déplacera en Slovaquie, chez une équipe en manque total de confiance et qui a déjà sérieusement hypothéqué ses chances de qualification voire de barrages après n’avoir pris que deux points face aux deux équipes présumées les plus faibles du groupe. Pour les Slovaques, il s’agit déjà du match de la dernière chance. Les deux équipes se sont affrontées à de nombreuses reprises et pour la dernière fois lors de l’Euro 2016 avec une victoire slovaque à Lille (2-1), la première de l’histoire du pays dans la compétition.

Après sa victoire face à Chypre, la Croatie aura l’occasion d’affronter une nouvelle équipe à sa portée avec Malte. Une victoire permettrait aux Croates de se rapprocher des premières places voire de s’emparer de la place de leader selon les résultats obtenus par la Russie et la Slovénie. Il faudra tout de même pour la Croatie se méfier d’une équipe qui a fait souffrir la Russie et obtenu le nul en Slovaquie. La sélection croate a affronté pour la dernière fois Malte à l’occasion des éliminatoires de l’Euro 2016 pour deux victoires (2-0, 1-0.)

Battue sans avoir démérité en Russie, la Slovénie va devoir rebondir avec un déplacement à Chypre. Elle devra s’y imposer pour continuer à croire en ses chances de qualification. Les Slovènes retrouveront une équipe qui ne leur a pas réussi dans un passé récent : la dernière confrontation entre les deux équipes, lors de la première édition de la Ligue des nations, avait tourné à l’avantage des Chypriotes (2-1, 1-1.)

Groupe I

Résultats de la deuxième journée

Albanie 0-2 Angleterre
Pologne 3-0 Andorre
Saint-Marin 0-3 Hongrie

Programme de la troisième journée

(tous les matchs auront lieu le 31 mars à 20h45)
Angleterre – Pologne | Londres
Andorre – Hongrie | Andorre-la-Vieille
Saint-Marin – Albanie | Serravalle

Logiquement battue par l’Angleterre (0-2), l’Albanie n’est plus co-leader du groupe puisqu’elle voit les Anglais prendre le large et même les deux outsiders lui passer devant. Sans surprise, la Pologne l’a emporté face à Andorre (3-0) tout comme la Hongrie à Saint-Marin (0-3.) L’Angleterre est en tête devant la Pologne, la Hongrie et l’Albanie tandis que les deux « petits » du groupe occupent les deux dernières places.

Cette victoire face à Andorre aurait du rester un match sans histoire pour la Pologne, un match tranquillement gagné avant de préparer le choc face à l’Angleterre. Mais malheureusement pour elle, elle a vu durant cette rencontre Robert Lewandowski sortir sur blessure et être contraint de déclarer forfait pour le déplacement à Wembley. C’est un énorme coup dur pour la sélection polonaise qui se retrouve affaiblie au moment de préparer ce match capital. Une inattendue victoire pourrait permettre à la Pologne de s’emparer de la tête du groupe tandis qu’une défaite pourrait selon les résultats des autres matchs la faire retomber à la quatrième place. Pour rappel, les deux sélections figuraient dans le même groupe qualificatif pour la Coupe du monde 2014 et la confrontation avait tourné à l’avantage des Anglais (1-1 à Varsovie, 2-0 à Londres.)

Un éventuel échec de la Pologne pourrait profiter à la Hongrie qui se déplacera en Andorre. Une victoire hongroise est attendue mais la méfiance est de mise car les Magyars gardent de très mauvais souvenirs de leur dernier déplacement dans les Pyrénées. Andorre et la Hongrie figuraient dans le même groupe lors des éliminatoires de la Coupe du monde 2018 et si la Hongrie s’était logiquement imposée à domicile à l’aller (4-0), elle avait été battue au match retour (0-1) pour ce qui reste l’une des plus grandes humiliations de son histoire.

L’Albanie aura quant à elle un déplacement tranquille à gérer à Saint-Marin avec l’opportunité, en cas de victoire, de revenir dans la course aux barrages. Les deux seuls matchs recensés entre les deux équipes sont des matchs amicaux qui ont eu lieu en 2006 et 2014 et qui ont été tous les deux remportés 3-0 par l’Albanie.

Groupe J

Résultats de la deuxième journée

Arménie 2-0 Islande
Roumanie 0-1 Allemagne
Macédoine du Nord 5-0 Liechtenstein

Programme de la troisième journée

(tous les matchs auront lieu le 31 mars)
Arménie – Roumanie | 18h00 | Erevan
Allemagne – Macédoine du Nord | 20h45 | Duisbourg | La chaîne l’Équipe

La Roumanie n’a pas su confirmer après sa belle victoire face à la Macédoine du Nord puisqu’elle s’est inclinée en toute logique face à l’Allemagne (0-1.) Les champions du monde sont co-leaders du groupe à égalité de points avec l’Arménie qui s’est imposée de belle manière face à l’Islande (2-0.) Enfin, la Macédoine du Nord s’est relancée en écrasant le Liechtenstein (5-0.) L’Allemagne et l’Arménie comptent six points, la Macédoine du Nord et la Roumanie trois, l’Islande et le Liechtenstein zéro.

Et si le rêve arménien se poursuivait ? Auteur d’un début d’éliminatoires idéal avec deux victoires en deux matchs, l’Arménie reçoit une Roumanie revancharde en sachant qu’un match nul lui assurerait de rester dans les deux premiers à la fin de cette trêve. La Roumanie n’aura quant à elle pas d’autre choix que de s’imposer et elle devra surtout éviter une défaite qui l’éloignerait des leaders. Elle espérera faire au moins aussi bien que lors de sa dernière visite à Erevan qui s’était conclue par un éclatant succès (5-0) avant de remporter le match retour à domicile (1-0.) Ces deux rencontres avaient lieu lors des éliminatoires du Mondial russe.

Relancée après sa large victoire face au Liechtenstein, la Macédoine du Nord aura un gros défi à relever sur le terrain de l’Allemagne. Si un exploit lui permettrait de recoller à la tête du groupe, une défaite pourrait l’éloigner des premières places. Les Nord-Macédoniens devront faire sans Ilija Nestorovski, exclu de la sélection pour avoir proféré des insultes face caméra au moment de célébrer son but face au Liechtenstein. Ce match sera le premier de l’histoire entre l’Allemagne et la Macédoine du Nord.

La dernière rencontre du groupe opposera le Liechtenstein et l’Islande, deux équipes à zéro point.

Karim Hameg

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.