Le Dynamo Kiev s’offre le doublé avec un Shovkovskiy de gala

Rémy Garrel
Rémy Garrel - Publié le 5 juin 2015

Cette saison de football ukrainien se terminait jeudi soir avec la finale de la Coupe d’Ukraine, l’occasion pour le Shakhtar Donetsk de sauver l’honneur et pour Sergeï Rebrov et ses hommes de réaliser le doublé.

Comme toujours l’ambiance est très patriotique et les spectateurs du Stade Olympique ont le droit à un très beau spectacle cosaque en lever de rideau. Première alerte dans cette finale de coupe, Yaroslav Rakytskyi chante l’hymne ukrainien la main sur le cœur, tout comme Andriy Pyatov au cœur d’une polémique après une photo prise avec des séparatistes.

cosaque

Guerriers cosaques et guerriers ultras

La première occasion du match va intervenir à la dixième minute avec une frappe énorme de Darijo Srna. Un ballon aérien mal renvoyé va traîner aux abords de la surface et sera repris en force par le capitaine croate qui va voir sa frappe heurter la barre transversale au plus grand bonheur d’un Shovkovskiy scotché devant ses cages.

Le Dynamo va tenter de mettre en place son jeu, de manière prudente et constamment sous la menace des accélérations du Shakhtar qui explose très vite après chaque perte de balle de l’adversaire. Quelques frappes des deux côtés viendront égayer une première mi-temps tendue où personne ne voulait vraiment se livrer. Dans le jeu tout du moins. Les coups vont pleuvoir dans les duels et la tension va très vite montée, comme souvent dans les classicos ukrainiens. C’est le défenseur du Shakhtar Oleksandr Kucher qui va en faire les frais, après une bonne semelle de Domagoj Vida, c’est le crâne en sang qu’il devra céder sa place après une bousculade dans la surface.

CffrEfJ6EIU

Kucher obligé de céder sa place avant la mi-temps

La seconde période va reprendre avec une belle banderole pour l’anniversaire de Sergeï Rebrov (41 ans) sortie depuis le secteur ultras du Dynamo. Le réveille du public va donner de l’allant au Dynamo qui va beaucoup mieux démarrer la seconde période, se procurant même une belle occasion sur une frappe de Jeremain Lens. Les brésiliens de Donetsk vont répondre mais sans trouver le cadre. Quelques secondes plus tard c’est Yarmolenko qui va affoler le stade, sa demi-volée va frôler la lucarne gauche de Pyatov. Après quelques belles tentatives côté Dynamo et une pluie de cartons jaunes, l’arbitre va siffler la fin du temps réglementaire sur un score nul et vierge.

La prolongation va bien commencer pour Kiev qui va continuer à faire le jeu et étouffer le Shakhtar, malheureusement sans solution dans le dernier geste. C’est pourtant bien Donetsk qui va passer tout près de l’ouverture du score après une perte de balle de Dragovic, c’est Oleksandr Gladkyi qui va manquer son face à face avec le gardien, sa frappe trop molle ira mourir dans les bras de Shovkovskiy. C’est ensuite son homologue Andriy Pyatov qui va se mettre en évidence après un petit festival de Yarmolenko dans la surface. Toujours 0 à 0 après 115 minutes.

Nouvelle énorme occasion pour le Dynamo dès l’entame de la seconde prolongation, le corner de Veloso déposé sur la tête de Yevhen Khacheridi sera sauvé in-extremis sur sa ligne par Shevchuk. Les duels sont toujours aussi rugueux et à cinq minutes de la fin c’est Sergiy Rybalka qui va récolter un deuxième jaune pour un tacle par derrière. Nouveau coup de sifflet de l’arbitre pour envoyer les 21 acteurs aux tirs aux buts.

shak

L’image qui résume la saison du Shakhtar, à genoux mais solidaires tant bien que mal

La séance de tirs aux buts sera dantesque, Veloso va d’abord frapper à côté, sanctionné immédiatement par Srna. 0-1. Dragovic et Luis Adriano porteront le score à 1-2. C’est ensuite l’autre portugais Vitorino Antunes qui va complètement rater son tir plein centre, avant le but de Douglas Costa. Trois tirs aux buts à un pour le Shakhtar qui flaire déjà l’odeur de la coupe.

Gusiev inscrira ensuite le sien pour ramener le score à 2-3 après l’arrêt de Shovkovskiy sur le tir de Taison. Yarmolenko ne va pas trembler pour son très probable dernier tir sous le maillot de Kiev, avant de voir la frappe de Rakytskyi heurter la barre transversale. Le suspense sera intenable à l’Olympyiskyi ! 3-3 pendant que des supporters du Dynamo entre sur le terrain, fumigènes à la main. Nullement perturbé, le franco marocain Younès Belhanda va transformer son penalty, tout comme Alex Teixeira. 4-4. Même sanction pour Khacheridi qui trompe Pyatov. Et c’est finalement le malheureux Gladkiy qui va voir sa frappe sortie par Shovkovskiy, lui qui avait déjà perdu son duel face au portier de 40 ans un peu plus tôt dans le match.

Comme un symbole pour son 600ème match

Comme un symbole pour son 600ème match

S’en suivra un envahissement phénoménale de terrain, le Dynamo rafle la Coupe et réalise le doublé pour parachever une magnifique saison 2014-2015. En revanche, la déception est immense côté Shakhtar qui devra se contenter d’une SuperCoupe d’Ukraine acquise en tout début de saison. Mircea Lucescu la légende du Shakhtar a effleuré cette Coupe d’Ukraine avant de se heurter à une autre légende, le gardien Oleksandr Shovkovskiy, qui a disputé hier son 600ème match pour le Dynamo Kiev.

Le résumé vidéo du match et des tirs aux buts :

Yarmolenko encore en forme même après 120 minutes :

La joie exubérante des supporters de la capitale

La joie exubérante des supporters de la capitale

Un peu trop même...

Un peu trop même…

Il n'y a pas d'âge pour s'envoyer en l'air

Il n’y a pas d’âge pour s’envoyer en l’air

11254499_924348314273071_5106112311447424014_n

Le mot de la fin

Rémy Garrel

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures ukrainiennes, sur Footballski bien sûr.

Le Dynamo Kiev s’offre le doublé avec un Shovkovskiy de gala
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Rémy Garrel

Rémy Garrel

Consommateur de vodka, amoureux du Dynamo Kiev, défends l’intégrité territoriale de l’Ukraine sur Footballski.

Gloire à nous, gloire aux héros !

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
En attendant la 6ème journée des éliminatoires de l’Euro 2016

La saison est déjà terminée pour la plupart des clubs mais les équipes nationales auront encore un petit effort à...

Fermer