Dragos Grigore, le nouveau taulier toulousain

Tristan Trasca - Publié le 31 mai 2014

Dragos Grigore, l’international roumain, devrait signer à Toulouse dans les heures à venir pour une durée de 3 ans. Si la mode des joueurs roumains en Ligue 1 ne s’est donc pas essoufflée suite aux échecs de Chitu et à moindre mesure de Nistor, le TFC semble avoir tapé dans le mille pour remplacer Jonathan Zebina.

Un joueur fidèle au Dinamo

Dragos Grigore, 27 ans, joue au Dinamo Bucarest depuis 2008. Là-bas, il a tout connu. Il s’est ainsi retrouvé accusé d’avoir truqué un match et pas n’importe lequel : un derby contre le Steaua. Cet épisode qui date de 2012 avait marqué le joueur, coupable ce jour-là d’une faute de marquage et d’un pénalty provoqué. Mais Grigore a su surmonter cette épreuve et convaincre tous les supporters du Dinamo pour devenir capitaine du Dinamo.

grigore

Cette saison, il était ainsi le capitaine du club mythique, avec une influence reconnue sur et en dehors du terrain. Son professionnalisme au quotidien a également été mis en exergue à de multiples reprises par tous ses entraîneurs. L’entraîneur actuel du Dinamo, Flavius Stoican, déclarait récemment : « C’est un vrai footballeur. S’il continue à travailler, il attendra un très bon niveau ».

Dur sur l’homme et à l’aise techniquement

Grigore est un bon défenseur central, costaud dans les duels, à l’aise dans le jeu aérien et avec une bonne lecture du jeu. Stoican, encore lui, déclarait : « Dragos est un des meilleurs défenseurs roumains que le pays a en ce moment ». Outre ces qualités défensives, Grigore est un vrai leader qui permet de rassurer une équipe que ce soit par le geste ou par la voix et manque rarement les grands matchs.

S’il n’oublie pas que son premier devoir est de défendre, il reste également un joueur à la technique supérieure à la moyenne. Capable de bien relancer, il aime aussi s’offrir quelques sorties balle au pied et des fantaisies dans le camp adverse, comme ce ciseau contre le Steaua. Cette saison, toujours dans le derby de Bucarest, il s’est également permis une Panenka réussie contre Tatarusanu.

Renforcer le contingent de l’Est des Toulousains

Grigore retrouvera à Toulouse des Serbes (Spajic, Veskovac, Ninkov et la nouvelle recrue Pesic) ainsi que son compatriote Mihai Roman.  Ce dernier qui est arrivé l’été dernier n’a guère pu jouer des suites d’une grave blessure mais avait impressionné en match amical. Grigore et Roman ont sans nul doute le niveau pour redorer le blason des joueurs venus de Liga I en France.

Tristan Trasca

Dragos Grigore, le nouveau taulier toulousain
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Journée mouvementée pour le Spartak

Mise à jour du 16 juin: Enfin le grand jour ! Malgré un dernier rebondissement le 11 juin lorsque suite...

Fermer