A la découverte de la D2 Tsentr (3eme division russe – zone centre)

Adrien Laëthier
Adrien Laëthier - Publié le 10 avril 2015

Après la FNL, et la D2 sud qui commence ses play-offs ce week-end; reviennent ce vendredi les zones Ouest et Centre. C’est par cette dernière que nous allons commencer avec la présentation des 18 clubs de cette division (même si l’on verra que suite aux retraits, il n’en reste que 16 en 2015). On gardera la zone ouest pour la semaine prochaine.

Avant de voir la carte, notons que les équipes d’Arsenal Tula, du Volga Nizhny-Novgorod, du Sokol Saratov, du Mordovia Saransk et du Khimik Dzerzhinsk en RPL et FNL sont issues de cette zone.

La région de Belgorod (en vert) est, depuis la disparition du Salyut, la seule de cette zone à ne pas avoir de club pro

 

Le point commun de la zone centre est de représenter des équipes d’anciennes grandes villes historiques en perdition sportive et démographique de nos jours (Bryansk, Kursk, Voronezh, Penza, Tambov, Lipetsk, Oryol, Kaluga, Ryazan et Tula). En effet, si l’on excepte les trois clubs de la région de Moscou (qui est divisée entre les zones centre et ouest) seule Liski est représentée et n’est pas une capitale régionale (depuis le retrait du Metallurg Vyksa). Faisons donc ce matin un point sur la première partie de la saison tout en essayant de vous présenter ces clubs et ces villes obscures pour le commun des lecteurs.

Le classement:

1- Fakel Voronezh [Факел Воронеж] 52 points:

Un des cinq monuments en mémoire de la victoire contre le fascisme, à Voronezh

Club à la riche histoire longue de 70 ans; il a fait partie six fois de l’élite russe et soviétique, mais ne parvenant à se maintenir qu’à une seule reprise. Forts d’un récent quart de finale de coupe de Russie, il y a trois saisons, les joueurs du Fakel sont bien partis pour remonter en FNL après trois saisons au niveau inférieur. On notera l’arrivé de Zakharov en provenance de Penza. Invaincus cette saison jusqu’ici, ils devront quand même se méfier jusqu’au bout de Ryazan.

Meilleur buteur: Mikhail Biryukov: 14 buts
Stade: Tsentralniy Stadion Profsoyuzov (Stade central des syndicats)

 

2- FK Ryazan [ФК Рязань] 48 points:

Ryazan, une ville historique de Russie

Le FK Ryazan est un club tout jeune si l’on ne compte pas les anciens clubs de la ville. C’est donc sa quatrième saison à ce niveau, et la première à ne pas se passer dans le ventre mou. Leur seul fait d’armes est d’avoir atteint les huitièmes de finale de la coupe de Russie l’an dernier en éliminant le Kuban. Cette année pourrait être celle de leur première montée à condition de rattraper le Fakel. Notons tout de même que Ryazan est également invaincu pour le moment.

Meilleur buteur: Nikita Zhdankin: 12 buts
Stade: Tsentralniy Sportivniy Kompleks (Complexe sportif central)

 

3- FK Tambov [ФК Тамбов] 43 points:

La statue de l’homme de Tambov

Troisième l’an dernier pour leur première saison d’existence, ce club discret est bien parti pour renouveler sa troisième place malgré une seule défaite durant les deux premiers tiers du championnat. Ce qui montre à quel point les équipes de tête sont intouchables dans cette zone.

Meilleurs buteurs: Roman Grigoryan et Nikita Andreev: 8 buts
Stade:Tsenltralniy Stadion (Stade central)

 

4- Lokomotiv Liski [Локомотив Лиски] 38 points:

Le centre de la petite bourgade de Liski

Club issu d’une toute petite ville de la région de Voronezh, le Lokomotiv ne participait qu’aux championnats locaux pendant la période soviétique. Aujourd’hui le club est un pilier de la zone centre et a raté la montée de très peu l’an dernier. Cette année, cela devrait être plus dur malgré une bonne première partie de saison; dommage, car le football professionnel se raréfie dans les villes de moins de 100 000 habitants…

Meilleur buteur: Sergey Chernyshov: 9 buts
Stade: Stadion Lokomotiv

 

5- Metallurg Lipetsk [Металлург Липецк] 32 points:

Lipetsk est une ville connue pour abriter une important base aérienne, notamment de MiG

Lipetsk est une ville connue pour abriter une importante base aérienne, notamment de MiG

L’équipe de Lipetsk a été créée dans les années 50 et a passé le plus clair de son temps dans les divisions inférieures soviétiques; puis à l’indépendance s’est contentée de faire l’ascenseur entre FNL et D2 centre. Notons quand même la deuxième place de FNL en 1997 ainsi que deux quarts de finale de coupe nationale. Ils ont terminé l’année 2014 sur deux 0-0 mais sont déjà sûrs d’entamer celle-ci sur une victoire avec le forfait de l’autre Metallurg, celui de Vyksa.

Meilleur buteur: Denis Poyarkov: 6 buts
Stade: Stadion Metallurg

 

6- Zenit Penza [Зенит Пенза] 29 points:

пенза

La place Lenine au centre de Penza

 

Le club phare de la ville de Penza a été fondé en 1918 dès la révolution mais n’a que très peu participé aux compétitions nationales. Ce même depuis l’indépendance où ils peinent a se maintenir au niveau de la D2. Ce début de saison dans le haut du ventre mou est déjà une bonne performance en soi. L’équipe s’est bien préparée cet hiver avec notamment une série positive de matchs amicaux face aux membres de la zone « Ural-Povolzhie ».

Meilleur buteur: Artyom Motov: 4 buts
Stade: Stadion Pervomayskiy (Stade du Premier Mai)

 

7- Vybor-Kurbatovo Voronezh [Выбор-Курбатово Воронеж] 29 points:

Le deuxième club de Voronezh a surpris tout le monde en mars en annonçant son retrait de la compétition suite à des problèmes financiers et en vue de se concentrer sur le football amateur et la jeunesse (la réserve s’est également retirée). Si cela ne semble pas surprenant au premier abord, il faut préciser que le club est privé, sponsorisé par un député à l’assemblée locale qui est propriétaire de la société de construction Vybor; et que le club n’avait aucune dette. Il se murmure donc qu’il aurait été convaincu par le gouverneur de l’Oblast de Voronezh de se retirer pour que sa société sponsorise à l’avenir le club phare du Fakel afin de lui permettre de monter, puis de se maintenir durablement en FNL.

 

8- FK Kaluga [ФК Калуга] 28 points:

La gare de Kaluga

Créée en 2009, l’équipe de Kaluga en est à sa cinquième saison dans ce groupe, toujours dans le ventre mou. A noter la présence dans l’effectif de Nikita Vasilyev, ancien international des U20 russes. Même si la ville est plutôt grande, le club joue dans un stade de moins de 4 000 places. Restant sur quatre matchs sans victoire, ils vont devoir se reprendre dès ce mois d’avril.

Meilleur buteur: Vadim Minich: 6 buts
Stade: Arena Annenki

 

9- Vityaz Poldolsk [Витязь Подольск] 28 points:

Eglise du XVIIe siècle aux abords de Podolsk

Ville de la région de Moscou, Podolsk se trouve à 20 km de la capitale, et en est une des plus importantes villes (plus de 200 000 habitants). Côté football, la saison est assez décevante pour ce club habitué à jouer les premiers rôles depuis sa création en D2 (avec même deux saisons passées en FNL, emmené pas Grigoryan). L’équipe est désormais très jeune et va devoir profiter de 2015 pour préparer au mieux l’avenir.

Meilleur buteur: Ruslan Shoniya: 5 buts
Stade: Stadion Trud (Stade du travail)

 

10- Dinamo Bryansk [Динамо Брянск] 25 points:

Monument de la ville de Bryansk

Sept saisons en FNL, ponctuées par une cinquième place toute proche de la montée, et une demi-finale de coupe perdue face au FC Moscou, voici l’histoire récente du club de Bryansk qui va se ponctuer par une faillite et un retour au niveau amateur; ils courent donc derrière leur passé et cette saison est nettement moins bien réussie que la précédente sur ce point là. Le Dinamo joue normalement la montée et va devoir profiter de cette fin de saison pour préparer au mieux la prochaine.

Meilleur buteur: Andrey Rychenkov: 4 buts
Stade: Stadion Dinamo

 

11- Avangard Kursk [Авангард Курск] 24 points:

L’arc de triomphe de la ville de Kursk

Encore un club historique qui a tenté deux passages en FNL dans les années 2000. Aujourd’hui l’équipe de Kursk est en train de vivre sa plus mauvaise saison depuis 2003. Le recrutement d’Aleksey Marenich n’y a rien changé et les joueurs d’Avangard ont même récemment perdu en amical contre Chelyabinsk. Une deuxième partie de saison dans l’anonymat à suivre.

Meilleur buteur: Aleksandr Nosov: 4 buts
Stade: Stadion Trudovye Reservy (Stade de la réserve du travail)

 

12- Podolye District de Podolsk [Подолье Подолский Район] 19 points:

Le petit stade du village de Yerino

Cette saison, tout est plus difficile pour le petit club de la région de Moscou, voisin du Vityaz Podolsk. La petite équipe de Yerino, 2 000 habitants peine à gagner le moindre match. Mais on n’aimerait pas voir disparaître une des dernières petites équipes du troisième échelon russe.

Meilleur buteur: Aleksandr Selivanov: 5 buts
Stade: Stadion Podolye [Yerino]

 

13- Metallurg Vyksa [Металлург Выкса] 19 points:

Le club de Vyksa s’est retiré du championnat en janvier suite à des problèmes financiers. Ce club quasi-centenaire déserte ce championnat qui n’est plus peuplé que de grandes villes à l’exception de Liski et de Podolye.

 

14- FK Chertanovo [ФК Чертаново] 10 points:

Le beau district de Chertanovo, à Moscou

Chertanovo est un quartier du sud de Moscou à la réputation sulfureuse; mais ce club fondé en 1993 tente de développer la formation pour les joueurs moscovites n’ayant pas eu la chance de se retrouver dans les écoles de clubs plus prestigieux. Et peu à peu il se fait une réputation: Kuznetsov, Rudkovskiy et Parshikov (depuis parti au Fakel) sont internationaux dans les équipes de Russie U16 U17 et U18. Aucun joueur n’a plus de 23 ans dans l’équipe (le meilleur buteur en a 18). Côté terrain, c’est en ce moment un peu plus difficile, mais c’est compréhensible face à des joueurs beaucoup plus expérimentés.

Meilleur buteur: Aleksandr Shkuratov: 4 buts
Stade: Stadion Salyut [Moscou]

 

15- FK Oryol [ФК Орел] 10 points:

Oryol signifie "aigle" en russe

Oryol signifie « aigle » en russe

Le club de la ville d’Oryol (parfois écrit Orel) n’a jamais brillé en Union Soviétique et galère désormais au fond de la D2 (après être passé par la FNL). Le club avait d’ailleurs été sauvé il y a deux ans après avoir terminé dernier.

Meilleur buteur: Igor Voznesenskiy: 4 buts
Stade: Stadion Tsentralniy im. V. I. Lenina (Stade central V. I. Lénine)

 

16- Arsenal-2 Tula [Арсенал-2 Тула] 4 points:

La réserve de l’Arsenal Tula n’est guère plus à l’aise que son équipe fanion; avec seulement 4 nuls en 2014 et ce malgré quelques joueurs intéressants aperçus face au CSKA en première ligue.

Meilleurs buteurs: Aleksandr Kryuchkov, Pavel Sergeev et Leonid Boev: 2 buts

J’espère sincèrement que cet article vous donnera envie de suivre les aventures de ces villes historiques; où au moins, vous aura fait découvrir de nouveaux endroits de notre planète. A la semaine prochaine pour la suite avec la zone ouest qui a également repris aujourd’hui.

 

Adrien Laëthier

A la découverte de la D2 Tsentr (3eme division russe – zone centre)
4.5 (90%) 2 votes

A propos de l'auteur

Adrien Laëthier

Adrien Laëthier

Amoureux de la Russie et de l'Ukraine et spécialiste de ces footballs, ainsi que du football de l'Est en général ! A vécu en Russie, à Chelyabinsk là où les météorites tombent. J'essaye de faire vivre sur Footballski les différents championnats d'ex-URSS (Ukraine, Caucase, Baltique,...) ainsi que la RPL par les résumés hebdomadaires.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

1 commentaire

  • Merci pour ce point sur la zone centre !

    J’ai découvert les stades russes avec le Tsentralny stadion de Voronej, que de souvenirs ! Le club luttait alors pour se maintenir en FNL, sans succès malheureusement.

    Le nul de ce week-end contre les rivaux du Metallurg Lipetsk permet à Riazan de revenir dans la course à la montée, espérons que le Fakel ne fasse pas une fin de saison catastrophe comme il en a l’habitude.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #15: Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez...

Fermer