CSKA – Spartak : le grand derby de Moscou

Soviet Xav - Publié le 15 août 2014

Dimanche 17 Aout, la Russie aura les yeux rivés sur l’Arena de Khimki, théâtre du derby moscovite, le derby de l’inconciliable, entre le CSKA Moscou et le Spartak Moscou, l’occasion de faire le point sur le Choc avec un grand C de la Premier League:

Le « classique de Russie », Le Derby de Moscou, derby de « l’inconciliable », Красно-Синие против Красно-Белых (Les rouge-et-bleu contre les rouge-et-blanc)…Nombreux sont les termes qui désignent les confrontations entre les deux frères ennemis et rivaux éternels le CSKA et le Spartak, les deux clubs les plus titrés de Moscou.

La capitale russe est en ébullition à l’approche de la rencontre; tous les joueurs ayant joués pour le Spartak ou pour le CSKA sont unanimes, c’est LE match de la saison, la meilleure affluence au stade, la plus grosse ambiance et la plus grande pression sur les épaules des différents acteurs de ce match à part.

La 1ère confrontation entre les deux clubs en Premier League de Russie remonte à 1992, le match s’était terminé sur un match nul 1-1 (tout un symbole) mais l’antagonisme entre le Spartak et le CSKA est bien plus ancien et remonte à la période soviétique, lorsque les deux clubs avaient encore les noms d’OLLS (CSKA) et de MKS (Spartak), il faut remonter à l’année 1922 pour trouver la trace de la première confrontation entre les deux frères rivaux, une victoire 4-2 du CSKA.
Cependant il n’en a pas toujours été ainsi, et le match CSKA-Spartak / Spartak-CSKA n’était pas forcément un derby majeur, la rivalité était même éclipsée par les matchs entre le Dynamo Kiev et le Spartak Moscou, bien plus tendus et où l’esprit de compétition était plus grand.
Ce n’est qu’à la chute de l’URSS que le match est progressivement devenu LE match incontournable du football russe.

1384975623-tribunacska

Le Spartak a régné sur la Russie de 1990 jusqu’à 2000, en remportant 9 fois le championnat et 2 coupes de Russie, ce n’est qu’à partir de 1999 que le CSKA est devenu un concurrent crédible aux Rouges-Et-Blancs. Le palmarès du CSKA s’est lui beaucoup plus développé au cours des 13 dernières années, remportant le championnat à 5 reprises, 7 coupes de Russie, 6 Supercoupe et une coupe UEFA, devenant ainsi le premier club russe à s’imposer sur la scène Européenne.

A l’heure où le football en Russie est en pleine mutation, il est important pour la Fédération de Football Russe d’avoir une rencontre qui met la lumière sur le championnat, ainsi cette rencontre fait l’objet d’un dispositif de sécurité assez important,  à proximité du stade ou en tribune, l’occasion de prouver que la Russie pourra maîtriser les matchs à haut risques lors de l’organisation de la Coupe du Monde en 2018.

Quelques statistiques sur les confrontations en Premier League* entre les deux équipes :
(* depuis 1992 et la création de la Premier League)

– La plus grosse victoire du Spartak dans l’histoire de la Premier League : 0:6 le 27.06.1993.

– La plus grosse victoire du CSKA dans l’histoire de la Premier League : 1:5 le 12.07.2008.

– Le meilleur buteur du Spartak lors des derby : Sergei Salnikov 7 buts

– Le meilleur buteur du CSKA lors des derby : Vagner Love 9 buts

– Confrontations en Premier League : 46 | Victoires du CSKA : 14 Victoires du Spartak : 16

63 buts inscrits par le Spartak lors de ces confrontations contre 60 pour le CSKA

Série de victoires du CSKA (4) :

Durée Série – 497 jours

15.05.2004, Spartak – CSKA Moscou 0:2

10.09.2004, CSKA Moscou – Spartak 2:1

22.05.2005, Spartak – CSKA Moscou 1:3

24.09.2005, CSKA Moscou – Spartak 1:0

Série de victoires du Spartak (4) :

Durée de la série – 591 jours

04.10.1992, CSKA – Spartak Moscou 1:2

27.06.1993, Spartak Moscou – CSKA 6:0

24.10.1993, CSKA – Spartak Moscou 0:3

18.05.1994, Spartak Moscou – CSKA 2:0

1384988464-mcgeadyhonda

Plus longue série sans défaite du CSKA :

(14 matchs) 8 victoires, 6 matchs nuls, 27 buts inscrits & 12 buts encaissés

Durée de la série – 2551 jours

18.07.2001, CSKA Moscou – Spartak 1:1

21.04.2002, Spartak – CSKA Moscou 0:3

09.11.2002, CSKA Moscou – Spartak 2:1

06.04.2003, CSKA Moscou – Spartak 3:2

20.10.2003, Spartak – CSKA Moscou 0:0

15.05.2004, Spartak – CSKA Moscou 0:2

10.09.2004, CSKA Moscou – Spartak 2:1

22.05.2005, Spartak – CSKA Moscou 1:3

24.09.2005, CSKA Moscou – Spartak 1:0

01.04.2006, Spartak – CSKA Moscou 1:1

09.09.2006, CSKA Moscou – Spartak 2:2

12.05.2007, CSKA Moscou – Spartak 1:1

02.09.2007, Spartak – CSKA Moscou 1:1

12.07.2008, Spartak – CSKA Moscou 1:5

1384988466-nabasisyan

Plus longue série sans défaite du Spartak :

(13 matchs) 8 victoires, 5 matchs nuls, 25 buts inscrits & 7 buts encaissés

Durée de la série – 2105 jours

05.09.1992, Spartak Moscou – CSKA 1:1

04.10.1992, CSKA – Spartak Moscou 1:2

27.06.1993, Spartak Moscou – CSKA 6:0

24.10.1993, CSKA – Spartak Moscou 0:3

18.05.1994, Spartak Moscou – CSKA 2:0

15.08.1994, CSKA – Spartak Moscou 1:1

28.06.1995, Spartak Moscou – CSKA 3:1

14.10.1995, CSKA – Spartak Moscou 1:2

13.04.1996, CSKA – Spartak Moscou 0:0

14.08.1996, Spartak Moscou – CSKA 3:1

23.04.1997, Spartak Moscou – CSKA 0:0

23.08.1997, CSKA – Spartak Moscou 0:0

11.06.1998, Spartak Moscou – CSKA 2:1

 

Supporters du CSKA, Supporters du Spartak, une relation enflammée :

Autour de chaque derby d’Europe, les anecdotes et les incidents mémorables sont nombreux. En dehors des diverses amabilités que se font les deux camps, l’un des incidents les plus mémorables remonte à l’année 2009, les supporters du Spartak avaient préparé pour l’occasion un énorme tifo semblable à « La création d’Adam » de Michel Ange avec le logo du club au milieu de la bannière.
Les ultras du CSKA alertés par la création d’un tifos d’envergure de leurs rivaux se sont rendus au local des ultras du Spartak et y ont découvert la bannière presque terminée, pas de demi-mesure chez les ultras du CSKA qui ont décidé de brûler le chef-d’oeuvre.
Les supporters du Spartak se sont retrouvés sans bannière à la veille du match le plus important de la saison, mais une poignée d’ultras motivés ont mobilisé toutes leurs forces en passant la nuit sur l’élaboration d’un nouveau tifo, des efforts incroyables qui ont permis aux supporters du Spartak de terminer une nouvelle bannière juste avant le coup d’envoi accompagné d’une banderole : « les chefs-d’œuvre ne brûlent pas ».  Et pour que l’histoire soit encore plus belle, le Spartak s’est imposé ce jour là 2-1. (Doublé d’Alex pour le Spartak et un but de Semberas pour le CSKA)

1384975130-spartakban
Une autre histoire assez intéressante nous replonge lors de la saison 2007,  peu de gens le savent mais le Stade Luzhniki possèdait une passerelle derrière la rangée supérieure des sièges qui faisait le tour du stade, mais pour y accéder il fallait franchir une clôture métallique d’environ 2,50 mètres, cette barrière n’était visiblement pas un obstacle pour un petit groupe de supporters du Spartak qui ont organisé un « raid » de l’autre coté du stade vers dans le parcage des supporters du CSKA.
Une fois dans la zone du CSKA, les 12 supporters du Spartak se sont emparés d’une banderole du CSKA et l’ont ramenée dans leur propre tribune avant d’y mettre le feu. Ces 12 héros sont désormais dans la légende du Spartak.

Les anecdotes qui continuent d’entretenir cette rivalité entre les supporters sont nombreuses et de plus en plus importantes, un avis que partage l’un des chef de file des ultras du CSKA qui estiment que les relations sont beaucoup plus tendues depuis les années 2000 :

« Quand le CSKA a débuté sa rapide ascension vers les sommets du classement au début des années 2000, notre club  a attiré une nouvelle génération de supporters. Je pense qu’en termes de nombre de fans, le CSKA est désormais le deuxième plus grand club de Moscou« .

1384975267-derbyambiance

 » Le match CSKA-Spartak a progressivement commencé à remplir les stades, ce qui nous a conduit à divers incidents comme les fights entre supporters, les incendies de bannières et les débordement des deux cotés.
Il y a quelques années en arrière, les supporters se seraient sans doute battus pendant tout le match, mais heureusement aujourd’hui il y a une présence policière très importante lors de ces matchs, tout les supporters sont sous surveillance. »

Des mesures de sécurité que la Fédération de Russie prend très aux sérieux, et de nombreuses forces de l’ordre (police ou armée) sont déployées en plus des services de sécurité; cependant il existe bien des façons de contourner ce dispositif et là on arrive dans une partie un peu moins drôle de ce genre de confrontations, ce sont en gros les fight qui s’organisent dans les forêts en périphérie de Moscou, un autre rituel, moins rigolo mais qui fait désormais parti du folklore :

L’engouement pour ce derby est similaire à ceux des plus grosses affiches européennes type Real-Barca, Manchester-Liverpool etc l’antagonisme entre les deux clubs et entre les supporters y est peut être même plus prononcé qu’ailleurs sur ces dernières années, et le fossé qui s’est creusé petit à petit entre les supporters du Spartak et du CSKA n’a pas souffert de la montée en puissance de clubs comme le Zenit, le Rubin Kazan ou même encore les autres clubs de Moscou comme le Lokomotiv, le Dinamo.
On pourra regretter cependant le fait que tout les matchs de Premier League ne bénéficient pas du même engouement et des mêmes affluences, car si le stade Luzhniki et ses 80’000 places sont « sold out » pour un Spartak – CSKA, les rencontres Spartak – Zenit ou encore CSKA – Dinamo ne font pas autant bouillir la capitale Russe comme le déplore parfois plusieurs joueurs du championnat, alors que ces matchs pourraient eux aussi promouvoir la Premier League à travers l’Europe et ainsi prouver que la Russie est un pays de football.

1384975127-arenakhimkiSovietXav

CSKA – Spartak : le grand derby de Moscou
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Soviet Xav

pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
On a vécu un Partizan vs. Ludogorets

Habitué du football roumain, mes tribulations dans l’est m’ont amené jusqu’en Serbie, plus précisément dans la capitale. Sachant pertinemment que...

Fermer