Coupe de Russie, bref historique

Vincent Tanguy
Vincent Tanguy - Publié le 2 mai 2017

Ce soir, la finale de la Coupe de Russie opposera le Lokomotiv Moscou et Ural Ekaterinbourg. Pour le premier, c’est déjà la 8e finale depuis la création de cette compétition en 1993. Le Lokomotiv, en cas de victoire, peut égaler le CSKA Moscou au nombre de trophées, soit 7 titres. Pour Ural, atteindre ce stade de la compétition est une première dans son histoire.

À quoi s’attendre ce soir ?

Les deux équipes ont profité de l’élimination précoce du CSKA, du Spartak et du Zenit pour atteindre la finale. Alors que le Lokomotiv eut un parcours plutôt tranquille face à Khimki (3-0), Krylia Sovetov (3-1), Tosno (1-0) et Ufa (1-0), Ural dut par deux fois en arriver jusqu’aux pénaltys pour accrocher sa qualification. Le match face au FK Krasnodar, en quart de finale, restera le match marquant de cette année. Mené 3-0, Ural va revenir au score grâce à Ilin et Bicfalvi et éliminer les Bykis aux tirs au but.

Une finale de Coupe qui se déroulera pour la première fois au stade Olympique Fisht à Sochi et qui, selon les estimations, pourrait accueillir plus de 30.000 spectateurs. Le dernier match international entre la Russie et la Belgique avait mis en lumière la beauté du stade qui accueillera quelques matchs durant la Coupe du Monde 2018. Pour information, l’enceinte tire son nom de la montagne Fisht dans les monts du Caucase, qui signifie « tête blanche » dans la langue des Adyguéens, peuple originaire de la région.

Côté pronostics, nous parions sur une victoire du Lokomotiv. Les Cheminots réalisent globalement une bonne deuxième partie de saison, avec un recrutement hivernal intéressant. Malgré les deux dernières défaites face au CSKA (4-0) et au Rubin Kazan (1-0), la Coupe de Russie reste la dernière chance de sauver une saison difficile en championnat.

Ça, c’est pour la finale qui nous attend. Maintenant, cet article ne paraîtrait pas sur Footballski sans un minimum d’histoire. C’est donc l’occasion de faire un historique de la Coupe de Russie.

La Coupe de Russie en vrac !

Comme son nom l’indique, la Coupe est celle de la Russie. Au moment de la chute de l’Union soviétique en 1992, elle succède à la Coupe d’URSS qui fit le bonheur des supporters pendant 56 ans (en comptant la période de guerre 1940-44 durant laquelle il n’y eut aucune compétition). Le Spartak Moscou, avec ses 10 titres, est le club le plus titré de la compétition devant le Dinamo Kiev (9 titres).

Le 13 juin 1993, la première finale de la Coupe de Russie opposait le CSKA au Torpedo Moscou devant 25000 spectateurs au Stade Luzhniki à Moscou. Ce dernier est devenu le premier vainqueur de la Coupe de Russie de l’histoire en battant le CSKA aux tirs au but.

La finale de la Coupe s’est jouée jusqu’en 2008 à Moscou même, puis elle fut délocalisée dès 2009 à travers le pays. Il est d’ailleurs intéressant de voir qu’aucune finale n’a eu lieu à Saint-Pétersbourg. Le stade Krestovsky, tout nouveau et tout beau, devrait changer cela dans les années qui viennent…

Seuls trois clubs ont réalisé le doublé Coupe-Championnat depuis sa création en 1992. Le Spartak l’a fait deux fois (1994, 1998) durant la période où les Rouge et Blanc dominaient de la tête au pied le football russe. On peut noter cependant que le Spartak n’a remporté la Coupe sur cette période « que » deux fois, alors qu’il a mis la main sur le Championnat russe à neuf reprises jusqu’en 2001. Cela traduit une compétitivité importante, du moins dans les années 90.

De son côté, le CSKA est parvenu par trois fois à réaliser le doublé (2005, 2006 et 2013). En 2005, le CSKA réalisa même l’année parfaite en mettant la main sur les compétitions domestiques et européennes, remportant la Coupe de l’UEFA et la Supercoupe d’Europe. Une saison majuscule qu’aucun club russe n’a réalisée dans l’histoire.

En 2008, le Zenit a lui aussi glané la Coupe de l’UEFA et la Supercoupe d’Europe, mais n’a soulevé aucun trophée domestique cette année-là. Cependant, le Zenit s’est aussi offet le doublé Coupe-Championnat en 2010.

Love Vagner Love | © gazeta.ru, 2013

En regardant la liste des vainqueurs de la Coupe de Russie, on peut dégager deux clubs qui, à eux deux, ont remporté la moitié des trophées. Le CSKA, tout d’abord, qui totalise 7 coupes de Russie et 4 autres finales perdues. Cette statistique montre l’importance du CSKA dans le football russe des années 2000, puisque le club de l’Armée a remporté 5 coupes durant cette période.

Le deuxième club n’est autre que le Lokomotiv Moscou, qui joue aujourd’hui sa 8e finale. Les Cheminots en ont déjà remporté six et n’en ont perdu qu’une seule face au Spartak en 1998 (1-0).

A ce jour, ces deux clubs restent les seuls à avoir remporté la Coupe deux années consécutives, et ce plusieurs fois (le CSKA en 2005/2006, 2008/2009 et le Lokomotiv en 1996/1997, 2000/2001).

© rfsolokomotiv.ru, 2015

Au contraire, du côté des poissards, la palme revient à l’Anzhi Makhatchkala qui a perdu ses deux finales (2001, 2013). On peut aussi mettre dans la catégorie le Dinamo Moscou qui, sur quatre finales disputées, n’en remporta qu’une seule (1995). À noter que l’entraîneur du moment n’était autre que le grand Konstantin Beskov, de retour au Dinamo après avoir illuminé le jeu du Spartak durant les années 80.

Côté but, la Coupe de Russie est plutôt prolifique. Sur 24 finales, seules deux d’entre elles se sont terminées sur le score de 0-0 à la fin du temps additionnel. Rostov (une tradition…) en 2014 face au FK Krasnodar, seule finale pour ce dernier, et le Dinamo Moscou face au Rotor Volgograd en 1995.

Petite liste de nos finales préférées

Spartak vs. CSKA (2-2, 4-2 après pénaltys), 1994

Le premier derby en finale de l’histoire de la compétition. Un symbole… Mené 2-0, le CSKA revient au score, mais perd aux tirs au but. Ce match montre toute la beauté de ces finales jouées sur un champ de patates, notamment le dernier but du CSKA…

Lokomotiv vs. Spartak (3-2), 1996

Beaucoup de buts, de beaux buts, des retournements de situations… Ce derby a régalé les 20.000 spectateurs de l’époque. Drozdov a mis fin aux débats à la 85e pour le Lokomotiv.

Spartak vs. Lokomotiv (1-0), 1998

Revanche deux ans plus tard et au bout du temps réglementaire, Tikhonov libère le Spartak sur une frappe de loin !

Lokomotiv vs. CSKA (3-2), 2000

Superbe performance des Cheminots qui, réduits à 10 dès la 66e minute, remportent la Coupe dans le temps additionnel grâce à deux buts en contre-attaque de Bulykin et Tsymbalar.

CSKA vs. Spartak (3-0), 2006

Superbe match dans un stade de Luzhniki bien rempli (67000 spectateurs) et qui voit le CSKA l’emporter largement avec notamment un Wagner Love de gala.

Lokomotiv vs. Kuban (3-1), 2015

Finale indécise qui se décide durant le temps additionnel avec deux buts de Boussoufa et Miranchuk.

Rendez-vous donc dès 17h45 pour la finale 2017 qui nous propose une belle confrontation entre le Lokmotiv et Ural, en espérant qu’elle complète cette belle liste de grandes finales de la Coupe de Russie !

Vincent Tanguy


Image à la une : © fclmnews.ru

Coupe de Russie, bref historique
5 (100%) 6 votes

A propos de l'auteur

Vincent Tanguy

Vincent Tanguy

Supporter du Spartak Moscou vivant en Russie depuis de nombreuses années. Prends plaisir à partager l'histoire du plus grand club de l'histoire du pays à travers ces pages.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
#103 Les images de la semaine

Durant ce long week-end du 1er mai, chez Footballski, on a eu des gros derbies, des matchs sous tension et...

Fermer