Changement de programme pour le Wisła

Wisła Kraków
JG "U" Burlet - Publié le 14 janvier 2015

Le Wisła Kraków a un nouveau président. Robert Gaszyński, ancien gardien de but du club, fait sa profession de foi et s’engage sur trois objectifs : rétablir l’équilibre financier,  moderniser le management, viser l’Europe.

 Robert Gaszyński à Cracovie - nouveau président du Wisła Kraków

Robert Gaszyński prend les choses en main

« Un club de près de 110 ans d’histoire et riche de 13 titres nationaux a le droit d’être exigeant. » Le ton est posé. Arrivé au Wisła juste après l’une des meilleures saisons du club (1978, 5ème titre et quart de finale UEFA), le vice-champion d’Europe U18 1980, vice-champion 1981 et finaliste de Puchar 1984 aura gardé de ses années dans les cages la capacité de maîtriser sa ligne de conduite. 22 ans plus tard, Robert Gaszyński prend la présidence du directoire du club de son cœur. « Le Wisła a changé, voyez le stade. Mais on ne peut pas renier 13 ans de sa vie. D’ailleurs si je suis là ce n’est pas temporaire. »

Notre objectif : atteindre un équilibre financier « zéro plus » fin 2015

À ce jour le principal problème de la Biała (de Biała Gwiazda ou Étoile Blanche) est financier. La hauteur de la dette n’est pas connue mais elle est suffisante pour handicaper les chances du club de garder sa licence professionnelle. Heureusement, le passé d’entrepreneur au long cours du nouveau président devrait contribuer à trouver des financements qui font cruellement défaut. Gaszyński n’est pourtant pas dupe quant au besoin d’améliorer la rentabilité du Wisła : l’affluence n’est pas à la hauteur, la zone du stade est fermée en dehors des jours de matchs et les potentiels partenaires d’affaires ne pourront pas peser dans la balance avant plusieurs années, selon la taille des sociétés concernées et leurs procédures de prise de décision quant à une participation aux finances d’un club. Même si un tel business model reste plutôt rare en Pologne, Gaszyński n’en reste pas moins ambitieux pour autant.

Un management moderne au service du Wisła

Président du conseil d’administration du Wisła, Gaszyński annonce qu’il assumera la responsabilité globale des affaires sportives, les relations avec le PZPN, l’Ekstraklasa, l’UEFA et la FIFA. Il gardera également la main sur les relations avec les médias, les supporters et les propriétaires du club. Quant à Mirosław Jankowski, nommé vice-président, il aura la responsabilité des aspects opérationnels, comme les relations avec la voïvodie de Petite-Pologne et la police, le juridique, le marketing et surtout les relations avec UFA Sports, l’entreprise en charge des droits du club. La nouvelle équipe dirigeante entend ainsi fonder son action sur trois piliers : la réorganisation du club, la fixation d’objectifs d’assainissement de ses finances et la mise en cohérence avec l’histoire de l’Étoile Blanche.

Deux autres sujets sensibles ont également été abordés : le centre de formation et les relations avec les supporters du Wisła. Gaszyński compte faire le point sur la situation de l’académie de jeunes, qu’il souhaite voir détecter toujours plus de jeunes talents où qu’ils soient. « Ce sera un travail collaboratif qui devra aboutir à un modèle viable », ajoute-t-il avant d’embrayer sur l’annonce d’un dialogue imminent avec les associations de supporters pour mieux cerner leurs attentes et savoir pourquoi une partie des fans ne se rendent pas au stade. « Nous souhaitons renforcer l’identification de nos fans avec le club et les inciter à inviter leurs proches aux matchs », plaide le nouveau dirigeant. Lui-même s’est senti extrêmement honoré au moment d’accepter ses nouvelles responsabilités puisqu’il confesse avoir eu besoin de quelques jours et quelques conversations avec Bogusław Cupiał, propriétaire du Wisła, pour accepter son offre. « J’ai pris la décision que j’aurai dû prendre il y a 17 ans », avoue-t-il bien volontiers.

L’Europe en ligne de mire

Décidé à ramener son club au plus haut niveau national,  Gaszyński reste lucide quant aux obstacles à franchir pour y arriver. Là encore les finances sont un handicap. « Une fois la problématique de licence réglée, nous devrons à nouveau viser l’Europe. Nous en sommes proches », martèle-t-il. Une qualification européenne serait non seulement synonyme de bouffée d’air frais pour le budget, mais aussi et surtout de renforcement de l’effectif. L’équipe de Franciszek Smuda l’a prouvé cet automne, son potentiel est largement supérieur à celui exposé en pré-saison et les prochaines périodes de transfert devraient surtout servir à consolider cette dynamique et à compléter l’effectif par « de nouveaux noms synonymes de plus grande qualité », précise le président.

De la qualité, il en faudra pour épauler les locomotives offensives que sont Paweł Brożek et Semir Štilić, auteurs à eux deux de 17 des 31 buts du Wisła cette saison. Le cas du milieu bosnien fait d’ailleurs trembler les fans de l’Étoile Blanche puisque son contrat expire en juin. Les discussions reprendront certainement après son retour de vacances mais Gaszyński reste confiant : « Laissons-lui une chance de décider. Tout est possible. Son profil colle parfaitement à notre style de jeu et j’espère qu’il percevra l’intérêt de jouer à Cracovie bien après 2015 », déclare-t-il avant de confesser qu’il se résoudrait à le remplacer en cas de départ. Dans une forme similaire à celle qu’il tenait au Lech Poznań avant l’arrivée de Robert Lewandowski, Štilić est une pièce maîtresse dans les projets européens du président. Même s’il ne compte pas boucler son budget en intégrant l’hypothèse d’une qualification.

Semir Štilić - Paweł Brożek - Wisła Kraków - meilleurs buteurs

Semir Štilić et Paweł Brożek, fers de lance du Wisła

Le Wisła reprendra bientôt l’entrainement après la trêve hivernale. L’occasion de vérifier si le changement de programme à la tête du club sera bien assimilé dans les têtes des joueurs. Le retour au premier plan de l’Étoile Blanche en dépend.

JGB

#JeSuisCharlie

Changement de programme pour le Wisła
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

JG "U" Burlet

Un daron franco-latino fan de foot polonais, vous y croyez vous ?

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Mandzukic, Srna, Croatie, Vatreni
2014 – Année de transition pour la Croatie

L’année 2014 vient de se terminer, l’occasion de jeter un dernier coup d’œil sur 12 mois intenses ponctués par le...

Fermer