Botev – Ludogorets, une finale de feu

Tristan Trasca - Publié le 19 mai 2014

Jeudi dernier, la finale de coupe de Bulgarie nous offrait une affiche entre le champion 2014 Ludogorets et un des bons outsiders du championnat le Botev Plovdiv. On avait déjà évoqué les similitudes entre ces deux clubs lors d’un match de championnat mais cette finale a été un match incroyable, que ce soit sur le terrain ou en dehors. Une finale qui aura duré 130 minutes sans prolongations !

Les supporters du Botev font le spectacle

Pour ce match, les deux équipes alignaient leurs équipes-type et on retrouvait sur le terrain les deux jumeaux Minev, tous deux latéraux mais adversaires pour un jour. L’avant-match s’avérait fantastique avec un très beau spectacle des supporters du Botev, venus en nombre (10 000) alors que ceux de Ludogorets n’étaient que 2000.

botev1

botev2

Sur le terrain, les deux équipes se sont bien neutralisées en première mi-temps. Le Botev est parvenu à maîtriser le ballon sans réellement être dangereux, la paire de centraux Terziev-Moti faisant un énorme match contre la paire d’attaquants Hamza-Doré. De l’autre côté, les champions se montraient plus incisifs sur leurs quelques attaques avec notamment les excellents Marcelinho et Misidjan à la baguette. Le score de 0-0 à la mi-temps était logique.

Une deuxième mi-temps où le stade prend littéralement feu

La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases. Mais à la 58è, suite à un corner mal dégagé, Bezjak reprend de demie-volée un ballon qui traîne dans la surface. 1-0 pour Ludogorets. Le buteur slovène a encore une fois fait preuve d’un énorme sang-froid. Dès lors, cela devient le bordel !

A la 61è, les supporters de Botev craquent des fumis et en envoient des dizaines sur la pelouse. Le match est arrêté. Mais les panneaux publicitaires commencent à prendre feu devant la tribune ! Les pompiers débarquent et prennent une bonne dizaine de minutes à arrêter le feu. Certains supporters du Botev pénètrent sur la pelouse et les joueurs du Botev leur courent après pour les ramener en tribune, la scène est surréaliste.

botev

botev3

Le match reprend après une grosse quinzaine de minutes d’interruption. Le coeur n’est visiblement plus vraiment au jeu des deux côtés. Le Botev ne parvient pas à se montrer dangereux alors que Ludogorets gère tranquillement son avance. Le match continue jusqu’à la 110è minute quand Vieira, à la suite d’un tacle de taré, prend un rouge alors qu’il vient d’entrer en jeu. Rebelote, les supporters sortent les fumis et tentent de pénétrer sur la pelouse. Les joueurs de Botev les contiennent tant bien que mal. Les journalistes sont perdus et ne savent plus vraiment ce qui se passe…

Le match reprend une nouvelle fois. Quelques minutes plus tard, l’arbitre siffle la fin du match sans que 45 minutes de jeu effectif n’aient été observées pour la seconde période. Ludogorets fait le doublé comme en 2012. Du côté du Botev, l’issue du match laissera à désirer mais ce sont surtout les sanctions qui vont tomber qui vont devoir être gérées dans les semaines à venir ! Le Roumain du Botev Curtean a déclaré après le match: « Malheureusement, la seconde période ne s’est pas jouée dans des conditions normales. Les supporters ont un peu perdu la tête. En Roumanie, avec 20% de ce qui s’est passé aujourd’hui, on aurait arrêté le match ! Mais cela ne compte guère. Nous avons perdu la finale. Ils nous ont battus sur un coup de pieds arrêté. »

Tristan Trasca


Les bonus vidéo:

 

Botev – Ludogorets, une finale de feu
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Destins croisés Polonia Varsovie et le LKS Lodz ( 1er partie – Lodz)

Destin croisés polonia et LKS Bien loin des monstres sacrés que sont le Lech Poznan et le Legia Varsovie (...

Fermer