Bienvenue en Slovaquie

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 24 février 2014

Nouveau site, nouvelle aventure et surement la découverte de nouveaux championnats pour la plupart d’entres vous.

Je vous propose aujourd’hui de partir en Slovaquie et faire connaissance avec son championnat, la Corgoň liga. Ainsi à travers cet article vous allez pouvoir revivre les 6 premiers mois de la compétition et les divers événements qui s’y sont déroulés. Mais avant d’aborder cette saison 2013/2014, petit détour historique sur le championnat.

10 mois de compétition, 12 équipes, 33 journées et un Corgoň; bienvenue en Slovaquie. En 1993-1994, la Mars SuperLiga (renommée Corgoň Liga) est créée, plusieurs règles ont changé depuis. De 1993 à 1996 le championnat était divisé en deux parties, une phase aller-retour classique puis un second tour avec deux groupes de 6 qui s’affrontaient alors de nouveau en phases aller-retour, les équipes du premier groupe s’affrontaient pour le titre tandis que les 6 autres équipes du second groupe luttaient pour ne pas être reléguées. Lors de l’édition 1996-1997 un groupe unique de 16 équipes fit son apparition, formule qui changera entre 2000 et 2006 pour une double confrontation aller-retour, avec d’être modifiée une nouvelle fois en 2006-2007 pour un championnat à 12 équipes.

Malgré une faible médiatisation en dehors du pays, les clubs Slovaques ont réussi quelques beaux exploits parmi eux, l’actuel champion de Slovaquie, le Slovan Bratislava est sacré vainqueur de la Coupe d’Europe des vainqueurs de coupes lors de l’édition 1968-1969 contre le FC Barcelone. Plus récemment l’Artmedia Bratislava lors de la ligue des champions 2005-2006 : le club Slovaque doit jouer les tours préliminaires. Après un premier tour passé difficilement contre les kazakhs du FC Kairat Almaty (victoire 2-0 des kazakhs lors du match aller et victoire 4-1 des Slovaques lors du match retour), le deuxième tour s’annonce compliqué, l’Artemedia tombant contre les écossais du Celtic Glasgow. Et pourtant la magie de la ligue des champions transcende les joueurs de l’Artmedia pour une victoire éclatante … 5-0 ! Malgré un match retour remporté par les écossais 4-0, les Slovaques continuent leur parcours en coupe d’Europe et tombent contre le Partizan Belgrade. Ils se qualifient aux tirs au but (4-3).

Un tirage au sort compliqué attend alors le club de Bratislava. En effet ils tomberont dans le groupe H, aux côtés des italiens de l’Inter Milan, des portugais de Porto et de l’autre grand club de Glasgow, les Rangers. Un groupe compliqué mais des résultats plutôt bons : une double confrontation face au FC Porto qui se solde sur une victoire 3-2 et un match nul 0-0, suivi de 2 matchs nul 0-0 contre les écossais. Résultats suffisants pour que le club Slovaque se place troisième du groupe, ce qui l’envoie en Coupe UEFA où ils tomberont contre le Levski Sofia. Ce match clôturera l’aventure européenne de l’Artmedia Bratislava.
Cependant, il faut revenir à 2011 et au Slovan pour retrouver un club slovaque en phase de groupe d’une compétition européenne. Pour rappel les joueurs de la capitale avaient su réaliser l’exploit de se défaire de l’AS Roma en barrage d’Europa League avant de tomber notamment sur le Paris Saint-Germain en poule, une campagne qui se soldera par une quatrième place et un seul petit point obtenu, justement, face au club français.

Bien que la réussite n’accompagne pas le Slovan Bratislava en Europe, il en est autrement sur ses terres. Avec 7 titres de champion de Slovaquie, le dernier obtenu lors de la dernière saison sous la houlette du légendaire Samuel Slovák, le club est ainsi le plus titré du pays juste devant le MŠK Žilina et ses 6 titres de champion. Alors quid de cette saison 2013/2014 ? Entre soif de titre pour le Slovan, envie de renouveau pour Žilina suite à sa triste septième place durant l’exercice 2012/2013 mais aussi l’attente de confirmation pour des clubs comme Senica ou Trenčin respectivement deuxième et troisième lors de la dernière saison.

Une nouvelle saison et de nouvelle ambition.

En plus de cette concurrence qui ne demande qu’à faire chuter le Slovan, cette saison 2013/2014 est aussi marqué par l’ambition de Dušan Tittel, actuel président de la Ligue de football Slovaque et ancien joueur notamment passé par le Nîmes Olympique, de faire progresser le championnat Slovaque en s’appuyant sur l’exemple du voisin Tchèque et de sa Grambrinus Liga. De cette façon le calendrier a totalement été revu pour une (légère) amélioration de la couverture TV, Digisport diffusant maintenant 2 matchs en direct à chaque journée de championnat. Mais surtout, le grand projet de Tittel est la construction de nouveaux stades, l’un des projets les plus ambitieux se trouve naturellement dans la capitale.
En effet, le Slovan Bratislava et son président Ivan Kmotrík veulent voir grand et vont construire un véritable complexe comprenant un stade de 20 000 places assises, un centre commercial de 13 600 m² mais aussi 17 étages de bureaux (19 700 m²) et ce n’est pas encore terminé, car en plus d’un hôtel et des parkings, 31 700 m² seront destinés à la construction d’appartement pour les joueurs du club. Et tout ça pour la modique somme de 70 millions d’euros.
Si vous voulez voir les maquettes des stades c’est ICI.

 

Et si on parlait un peu terrain ?

On l’a vu Ivan Kmotrík a de grandes ambitions pour son club, l’obligation de résultat sur la scène nationale s’accompagne à une ambition européenne et Samuel Slovák l’a appris à ses dépends.
Malgré un doublé Coupe – Championnat réalisé lors de la dernière saison, les mauvais résultats en barrage de Ligue des Champions face à Ludogorets (Une défaite 4-2 sur le cumul des deux matchs) ainsi qu’une humiliation subit face à Trenčín quelques jours après l’ont éjecté du banc; qui est depuis tenu par le tandem Galis – Valovič. Et pourtant la saison des Belasí n’est pas si noir que ça avec des victoires importantes dans le derby face au Spartak Trnava (3-1) ou encore en coupe contre Žilina (5-1) obtenues grâce à son nouveau duo offensif composé de l’ancien Toulousain Pavel Fořt mais surtout de l’ancien Lillois, Róbert Vittek, de retour dans le championnat Slovaque après 10 ans d’absence. Aujourd’hui le club se trouve à la première place du classement avec une avance de 6 points sur la séduisante équipe de Trenčín.

Ces derniers continuent leur progression constante depuis 2011 et ce malgré la perte de joueurs clés comme František Kubík, David Depetris ou Stanislav Lobotka parti à l‘Ajax cet été. Trenčín peut compter sur un vivier de jeunes joueurs contribuant grandement aux bons résultats du club (meilleur attaque et défense du championnat) comme son leader d’attaque Tomáš Malec (11buts) ou encore la recrue estival venu d’Amsterdam, Gino van Kessel ou encore le défenseur formé au club, Peter Klescik.  Seule ombre au tableau les départs de l’attaquant brésilien Willian pour Žilina remplacé numériquement par Jessua Andrea Angoy Cruyff, petit fils de Johan Cruyff; ainsi que du défenseur Róbert Mazáň vers Senica.

On peut aussi saluer la surprise Ružomberok plus habitué à jouer le ventre mou que les premières places, le club de la région de Žilina profitent d’un trident offensif en pleine réussite emmené par le jeune espoir Adam Zreľák, le Camerounais Léandre Tawamba (11 buts) et enfin grâce à la renaissance de Miloš Lačný auteur lui aussi de 11 buts. Cependant, ce dernier à choisi de rejoindre le FC Kairat (Kazakhstan) de Vladimir Weiss lors du mercato hivernal.

Dans la même région, le club de  Žilina ne connait pas la même réussite. Après une saison galère en 2012/2013, le club semble se trouver dans une année de transition afin de retrouver le haut du tableau plus digne à son statut de grand club sur la scène nationale. Pour cela, changement de coach avec la venue du talentueux Adrián Guľa en provenance de Trenčín, mais aussi et surtout une refonte totale de l’effectif au cours des deux derniers mercatos avec les départs de nombreux cadres comme le défenseur Togolais Serge Akakpo (Hoverla), le Sud-Africain Ricardo Nunes (Levski Sofia), le futur gardien de la sélection Slovaque Martin Dúbravka (Esbjerg fB) ou encore l’attaquant Róbert Pich (Śląsk Wrocław) ainsi que les vétérans Stanislav Angelovič et Miroslav Barčík. Pour combler tous ces départs le club a décidé de faire essentiellement confiance à son académie mais avec une dixième place les résultats restent dans la lignée de la dernière saison.

Pierre Vuillemot


Photo à la une : © Flickr / George M. Groutas

Bienvenue en Slovaquie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

  • Excellent, je suis un grand fan de tous ces championnats et c’est avec joie que je me régale devant vos articles. Continuer comme ça ces championnats ont besoins que plus d’occidentaux s’y intéresse. Et Les coupes d’Europe ont besoins de tous ces clubs tels que le Slovan!
    Je suis collectionneur de maillot de foot si vous voulez les découvrirs j’ai une page sur Facebook elle se nomme Maillot foot collection nous sommes deux sur la page, j’en possède actuellement 236 et ma spécialité c’est bien sûr l’Europe de l’Est.
    Cordialment

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Euromaidan: le rôle citoyen des Ultras ukrainiens et la futilité du football

Depuis de nombreuses semaines, les Ukrainiens sont dans la rue pour demander des changements à la tête de leur pays....

Fermer