Quelles attentes pour le championnat 2017/2018 de Russian Premier League ?

Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 15 juillet 2017

Un mois et demi après la sacre du Spartak Moscou, le championnat russe refait déjà son retour pour notre plus grand plaisir. Alors, à quoi s’attendre pour cette nouvelle saison de Russian Premier League ? Éléments de réponse, équipe par équipe, sans oublier les principaux transferts de l’été.

Spartak Moscou

Objectifs

Difficile de faire mieux que la saison dernière en RPL. L’objectif est évidemment la conservation du titre, du moins le top 3, synonyme de Ligue des Champions. Après des années d’absence de Ligue des Champions, le Spartak est tout de même propulsé dans le premier groupe des poules évitant ainsi les « gros poissons ». Cependant, à la vue des autres groupes, le Spartak va avoir du lourd quoi qu’il en soit. L’objectif est évidemment de passer cette phase des poules.

Attentes

Avec Carrera à sa tête, les attentes restent grandes. Malgré un mercato énorme du Zenit, le Spartak semble être capable, avec l’Italien, de jouer la première place. La préparation est intense et on sent une réelle envie d’apporter encore du bonheur aux supporters.

Transferts

Beaucoup de départs pour seulement une arrivée, le défenseur droit Peskovic en provenance du Crvena Zvezda Belgarde venant renforcer un poste déficient au Spartak (actuellement Eschenko). Son profil est intéressant d’un point de vue offensif, espérons maintenant que ses blessures l’épargnent. À part ça, le Spartak peut espérer une ou deux arrivées pour compenser la grosse blessure de Zobnin et un attaquant pour renforcer le front de l’attaque dans les matchs de Coupe d’Europe. De ce côté, Fedor Smolov est fortement pressenti…

Classement estimé

Ne pas finir dans le top 3 serait une grosse contre-performance.

CSKA Moscou

Objectifs et attentes

Arrivé deuxième en fin de saison dernière derrière le champion Spartak, le CSKA visera encore une fois le titre cette année. Les hommes de Victor Goncharenko seront encore un candidat crédible au titre. L’inconnue reste la Ligue des Champions. Pauvres l’an passé, les joueurs du club de l’armée rouge devront hausser leur niveau cette saison pour espérer atteindre les 8èmes de finale. Sinon, l’Europa League pourrait être une option jouable à condition de la jouer au fond, ce qui n’a pas toujours été le cas du côté du CSKA. La défense en 5 sera sans doute reconduite par Goncharenko et le trio Vitinho – Golovin – Dzagoev devrait jouer un rôle clé dans l’animation offensive du club moscovite.

Transferts

Pas grand-chose à se mettre sous la dent au CSKA cet été! Mario Fernandes a prolongé jusqu’en 2022, Zoran Tosic résilie son contrat tandis que Dzagoev et Golovin sont sur les tablettes de club anglais.

Classement estimé

La course au titre.

Zenit Saint Pétersbourg

Objectifs, attentes, transferts

Après une fin de saison 2016-2017 décevante pour le Zenit, l’arrivée de Roberto Mancini à la place de Mircea Lucescu en poste d’entraîneur est censée redonner du dynamisme à l’équipe. La patte Mancini se fait déjà sentir : Noboa, Erokhin, Paredes et Driussi entre autres sont arrivés, alors que Javi Garcia et Smolnikov sont annoncés sur le départ. Le coach italien aura pour mission de gagner le titre national, qui fuit au Zenit et que le Spartak a gagné l’an passé. En Europa League, le « Mister » devra aussi aller plus loin que son prédécesseur et l’effectif actuel devrait l’aider à cela. Le dernier carré est envisageable. Seule inconnue encore, la formation que Mancini adoptera. Les matchs amicaux face à l’Austria de Vienne, au Ludogorets, et à Sofia laissent à penser qu’il privilégierait un 4-4-2. Rien n’est moins sûr actuellement. Réponse sans doute lors du premier match dans quelques jours face à…Khabarovsk, à plus de 8 000km de Saint-Pétersbourg, dans l’Extrême-Orient russe.

Classement estimé

La course au titre.

FK Krasnodar

Objectifs et attentes

Après un exercice 2016-2017 acceptable en résultat brut, mais décevant dans le jeu et dans la manière et particulièrement instable, le FK Krasnodar est attendu au tournant pour cette édition 2017-2018. Grâce aux performances européennes des clubs russes (dont celles du FKK), la troisième place de la RPL est qualificative pour la Ligue des Champions et Krasnodar pourrait potentiellement en profiter au milieu d’une concurrence qui s’annonce rude. Le strict minimum syndical d’avant-saison est de se qualifier pour l’Europe en 2018-2019 et de franchir la phase de groupe de la Ligue Europa. Les supporters désireraient également le retour d’un plaisant FKK, le beau-jeu caractéristique des Byki ayant été déconstruit la saison dernière.

Transferts

Le mercato estival est en train de voir le FKK se renouveler. Kaleshin, Wanderson, Torbinski et Bystrov sont partis. Smolov et Granqvist pourraient aller ailleurs. De nouveaux joueurs sont en cours d’intégration dont un autre Wanderson et le prometteur serbe Ristic. Mamaev, Kritsyuk et beaucoup d’autres sont attendus après une année compliquée marquée par les blessures. Mais l’homme qui devra tout prouver en premier lieu est l’entraîneur Igor Shalimov qui s’est décrédibilisé auprès des fans à la fin de la saison dernière.

Classement estimé

À moins d’une catastrophe, Krasnodar devrait terminer dans les places européennes cette année encore. En Ligue Europa, la phase finale d’après-poules devrait être atteignable à condition de gérer sérieusement les préliminaires.

Akhmat Grozny

Objectifs et attentes

A Grozny, on a décidé de muer. Le Terek a fait place à Akhmat mais les objectifs restent les mêmes, à savoir atteindre -enfin- une place européenne. Le Terek a échoué de peu encore cette saison (5e place). L’Europe est un objectif récurrent. Pas sûr que celui-ci soit atteint cette saison au regard de la compétitivité de la RPL cette saison.

Transferts

Peu de mouvements du côté de la Tchétchénie. Akhmat tente d’aller chercher des jeunes, Filipe Sampaïo en provenance du Boavista ou encore Anton Shvets de la réserve de Villareal. Difficile de croire que ce soit suffisant pour remplacer Daler Kuziarev, parti au Zenit pour 4M auquel on peut ajouter l’achat de Georgi Tigiev par le Spartak Moscou pour 1M. Amkhat a donc besoin de renfort…

Classement estimé

Difficile de croire Akhmat accrocher une place européenne. Elle devrait se retrouver comme trop souvent dans le ventre mou de la RPL.

Rostov

Objectifs et attentes

L’équipe miraculée du génie Kurban Berdyev, celle qui avait su se sortir d’une situation périlleuse en 2014-2015, celle qui avait su lutter pour le titre national jusqu’à la dernière journée en 2015-2016, celle qui avait su se défaire successivement d’Anderlecht, de l’Ajax Amsterdam, du Bayern Munich, du PSV Eindhoven et du Sparta Prague en 2016-2017, tout en cachant d’énormes problèmes financiers, est en train de voler en éclats maintenant que son sauveur est reparti dans son Rubin Kazan suite à la défaite finale à Orenbourg ayant privé Rostov d’une place européenne. Son successeur Leonid Kerchuk aura fort à faire et aura surtout pour tâche d’empêcher le club de couler.

Transferts

Au départ de Berdyev ont succédé ceux de ses cadres de premier plan : Soslan Dzhanaev, Fyodor Kudryashov, César Navas, Dmitry Poloz, Aleksandr Erokhin, Denis Terentyev, Vladimir Granat, Christian Noboa, Marko Devic, Nikita Medvedev. Malgré la conservation de certains joueurs comme Aleksandru Gatskan et les retours de Moussa Doumbia et Saeid Ezatolahi ou encore quelques recrues comme Sergei Parshivlyuk ou Yevgeni Makeyev.

Classement estimé

Le ventre mou.

Ufa

Objectifs et attentes

Belle surprise de la saison précédente, le petit club de la ville d’Ufa espère continuer son petit bonhomme de chemin cette année. L’équipe de Sergey Semak aura toujours le même mot d’ordre provenant de la direction : le maintien et uniquement le maintien. Car si tout semble rose à Ufa, il y a tout de même un hic. En effet, le club de football va voir son budget divisé par deux, l’autre moitié sera destinée au club de hockey de la ville. Avec des moyens limités, Ufa se battra avec ses armes et comptera beaucoup sur son buteur nigérian, Kehinde Fatai.

Transferts

Peu de mouvements à Ufa cet été suite à cette limitation budgétaire. Le club accueille en prêt Jimmy Tabidze en provenance de Gent qui avait déjà fait un passage en Russie la saison dernière à Ural. Le défenseur central Putsko est quant à lui envoyé en prêt au SKA Khabarovsk.

Classement estimé

Un classement entre la 8e et 12e place est fortement envisageable!

Lokomotiv Moscou

Objectifs et attentes

Les cheminots se font discrets depuis la fin de la saison. Alors que l’été 2016 avait été agité par une révolution de palais et un changement d’entraîneur, l’intersaison 2017 est pour l’instant bien plus calme. L’objectif et les moyens pour la saison prochaine ont été formulés clairement par le président Ilya Gerkus : 5e place minimum, avec un budget d’environ 80 millions d’euros. L’entraîneur Yuri Syomin a été reconduit sans difficulté, avec une mission supplémentaire néanmoins : intégrer les jeunes du centre de formation dans la rotation sur toute la durée du championnat. L’ambition sur le long terme est évidemment de s’appuyer sur ces jeunes pousses pour former une équipe capable de rivaliser dans la course au titre.

Le Loko a l’occasion d’ajouter un trophée à sa vitrine dès le vendredi 14 juillet, où il affrontera le Spartak en Supercoupe de Russie. Mais bien évidemment, plus que cette breloque symbolique, c’est le parcours en Ligue Europa qui suscite de grandes attentes. Les cheminots sont directement qualifiés pour la phase de poule, avec la promesse de beaux déplacements pour les supporters.

Transfert

Au rayon transferts, c’est pour l’instant assez calme. Les bonnes pioches du mercato hivernal que sont Ari et Kvirkvelia ont resigné, et les cadres n’ont pas l’air pressés de partir. Le club a laissé filer quelques remplaçants en fin de contrat comme Shishkin, Yanbaev, Abaev, Škuletić et Maicon. Ces opérations laissent l’équipe un peu dégarnie sur les flancs en cas de pépin, mais du renfort devrait arriver avant début septembre. Le jeune gardien Nikita Medvedev est pour l’instant la seule véritable nouvelle recrue, très certainement dans un rôle de doublure pour Guilherme.

Classement estimé

L’objectif du club est assez raisonnable si l’on considère les forces en présence. Le Loko devrait une fois de plus évoluer entre la 4e et la 8e place.

Rubin Kazan

Objectifs et attentes

Retour aux sources pour le Rubin Kazan. Arrivé à l’été 2016 en compagnie de nombreuses recrues, espagnoles notamment, sinon issues de la Liga, Javi Gracia a quitté son poste à l’issue de la saison sur une décevante neuvième place. Loin, très loin, trop loin de l’Europe. Pour tenter de retrouver son niveau d’antan, le club tatar a fait appel au magicien turkmène Kurban Berdiyev, celui qui avait amené le Rubin de la deuxième division à une victoire au Camp Nou face au Barça ,non sans rafler deux titres de champion de Russie au passage. L’objectif pour le Rubin Kazan ? Retrouver l’Europe et éviter une nouvelle saison galère entre ventre mou et lutte pour le maintien. Un objectif qui pourrait être réalisable si la mayonnaise prend et si le club tatar gagne en régularité.

Transferts

Le faiseur de miracles Berdiyev arrive de Rostov en compagnie de nombreux joueurs : Granat et Kudryashov sont arrivés dans les valises de leur ex-entraîneur. Ce sera peut-être également le cas pour Sardar Azmoun pour qui le litige entre les deux clubs à propos de son contrat se poursuit.

Classement estimé

Entre la 5e et 10e place.

Amkar Perm

Objectifs et attentes

Comme bien trop souvent, l’Amkar Perm peine à percer en RPL. Considéré comme une petite surprise après le cycle aller et en course pour l’Europe, le club de Perm s’est finalement effondré en fin de saison. Et cette saison 2017/2018 ne devrait pas déroger à la règle, un maintien le plus rapide possible et pourquoi pas un beau parcours en coupe, c’est ce que l’on attend du côté de l’Amkar.

Transferts

Seule grosse perte pour l’Amkar; la vente de Branko Jovicic à Zvezda. Nigmatulin, Sivakov et le prêt de Ryazantsev en provenance du Zenit sont les arrivées majeures.

Classement estimé

Entre la 10e et 12e place.

Oural Ekaterinbourg

Objectifs et attentes

Sauvé in extremis la saison dernière, le club d’Ekaterinbourg tentera de se mettre à l’abri un peu plus rapidement cette saison. Le beau parcours en coupe la saison dernière pourrait bien reprendre cette saison, la coupe nationale étant un objectif majeur pour les dirigeants. Le principal défi pour les oranges sera de remplir un stade central rénové en vue du mondial et qui sera inauguré début 2018.

Transferts

La perte de Pavlyuchenko qui rejoint l’Ararat Moscou est compensée par l’arrivée en prêt d’Igor Portnyagin. Ade sera le petit feuilleton de l’été, l’ex-joueur d’Orenbourg rejoint l’Oural avant le stage de pré-saison en Slovénie avant de retourner à Orenbourg pour obtenir plus de temps de jeu.

Classement estimé

Entre la 12e et 14e place.

Anzhi Makhachkala

Objectifs et attentes

Première véritable saison pour les nouveaux dirigeants de l’Anzhi qui auront fort à faire pour assurer une place de barragiste. La lutte pour le maintien sera âpre cette saison et le club du Daghestan va devoir batailler toute la saison pour rester dans l’élite la saison prochaine. On s’attend à de bons résultats à domicile, car l’Anzhi a beaucoup de mal hors de ses bases …

Transferts

Un remaniement énorme à l’Anzhi! 14 arrivées pour 11 départs, c’est avec un tout nouvel effectif que les jaunes et verts vont débuter ce championnat. Pas de joueurs « vedettes » mais beaucoup de vétérans de FNL pour apporter de l’expérience nécessaire au maintien.

Classement estimé

Une place de play-off.

Arsenal Tula

Objectifs et attentes

Sauvé in extremis la saison dernière avec son succès en play-off contre le Yenisey Krasnoyarsk, l’Arsenal Tula va une nouvelle fois devoir se battre pour éviter un billet retour en FNL. Cela semble faisable cette saison, car le club s’appuiera sur quasiment le même onze de départ.

Transferts

Peu de mouvements du côté de la ville minière de Tula. Mais l’arrivée probable de Zoran Tosic d’ici peu pourrait être un gros coup …

Classement estimé

Play-off ou relégation.

Dinamo Moscou

Objectifs et attentes

L’objectif est bien évidemment de se maintenir pour le Dinamo. Pour l’instant, les signaux sont assez contradictoires. L’équipe dirigeante ne cesse de changer, et le conseil de direction qui chapeaute tout cela agit de manière assez opaque, pour ne pas dire moins. Le sponsor principal, la banque VTB, ne semble pas vraiment disposer à remettre beaucoup d’argent dans le club. L’entraîneur, Yuri Kalitvintsev, n’a aucune expérience à ce niveau, mais la saison 2016-2017 a prouvé que ce n’était pas forcément rédhibitoire. Reste que les Bleu et Blanc ont dominé la FNL de la tête et des épaules, prouvant que leur place est bien en Première Ligue.

L’événement de la saison, c’est bien entendu l’inauguration du stade Lev Yashin. Le premier match officiel dans cette nouvelle version du stade Dinamo est prévu pour le printemps 2018, sans doute à l’occasion d’un derby de Moscou. Il aura quand même fallu 10 ans pour construire le nouvel édifice.

Transfert

Du côté du recrutement, le club mène pour une fois une politique assez raisonnable. Panchenko, si utile l’année dernière, signe définitivement, Ionov fait son grand retour et Wanderson arrive libre de Krasnodar. Cerise sur le gâteau, une veille connaissance du Championnat de France débarque, l’ex-Lensois Samba Sow.

Classement estimé

Vu le recrutement en cours et les jeunes talents qui peuplent l’effectif (Morozov, Tashaev, Kuzmin), on peut envisager un honnête ventre mou pour le Dinamo (entre la 8e et la 12e place). Mais comme en 2015, ce sont les finances qui vont jouer un rôle déterminant dans le déroulement de la saison.

Tosno

Objectifs et attentes

Le petit nouveau de RPL aura du pain sur la planche pour se maintenir. Mais quand on connaît les grandes ambitions des dirigeants, on se dit que tout est possible. Auteur de beaux parcours en coupe ces dernières années, Tosno pourrait également récidiver.

Transferts

Gros turn-over également du côté de Tosno avec notamment le départ du portier Nigmatulin vers l’Amkar Perm. Pour se maintenir, le petit club s’appuiera sur un mélange de joueurs d’expérience de RPL, mais aussi de jeunes joueurs en prêt provenant de grosses écuries comme Chernov du Zenit.

Classement estimé

Une place de play-off.

SKA Khabarovsk

Objectifs et attentes

Objectif survie pour le seul club d’Extrême-Orient en Première Ligue. La dernière fois qu’une équipe de la région a participé à l’élite, c’était le Luch Energiya Vladivostok en 2008. Après avoir avoir arraché in extremis son ticket pour la RFPL, le SKA Khabarovsk aura déjà fort à faire pour ne pas finir lanterne rouge, sans parler d’accrocher le maintien.

La montée est un véritable événement pour les supporters, puisque c’est la première saison de l’ancien club de l’armée en Première Ligue. Imaginez un peu : Khabarovsk, ce sont 600 000 habitants installés sur les rives de l’Amour, à quelques encablures de la frontière chinoise. Moscou est à 6000 kilomètres en avion, avec + 7 heures de décalage horaire. C’est un peu comme si, d’un coup, un club martiniquais se retrouvait à jouer en Ligue 1 (c’est une idée à creuser). Difficile de savoir ce qu’espèrent les fans locaux, mais pour le suiveur occasionnel du championnat russe, ce sera un véritable bonheur de suivre les tribulations des clubs de Russie européenne en Extrême-Orient.

Transfert

Le SKA a déjà obtenu quelques signatures. Un défenseur central expérimenté pour commencer, l’Ukrainien Dimitri Grishko, qui a fait le bonheur du Tchernomorets Odessa et de l’Olimpik Donetsk. Autre renfort en défense, Aleksandr Putsko, formé au Spartak et prêté par Oufa. Au milieu, c’est un autre Ukrainien formé à Donetsk qui a signé début juillet : Vitaly Fedotov. Une acquisition complétée par la venue de Yevgeni Balyaykin et de Maksim Tishkin, deux milieux avec une expérience de la Première Ligue. Pour l’instant, il manque une ou deux recrues vraiment solides en attaque, sans lesquelles il sera impossible de se maintenir.

Classement estimé

On a très envie de leur promettre une place de barrages, mais objectivement, difficile de les voir au-dessus de la 15e place.

L’équipe Footballski Russie


Image à la une : Alexander Vilf / Sputnik via AFP Photos

Quelles attentes pour le championnat 2017/2018 de Russian Premier League ?
5 (100%) 7 votes

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 21 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale, mon coeur ne bat que pour Smolov et Lungu.

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #28 – 2017 : Matchs du week-end et bons coups

Bonjour, vous nous reconnaissez ? Et oui, après quatre petites semaines d'interlude, nous revoici pour la reprise de la plupart...

Fermer