En attendant la septième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 31 août 2017

C’est la dernière ligne droite. Deux journées en août – septembre, deux en octobre, deux journées de barrage en novembre et les treize qualifiés européens pour la Coupe du Monde 2018 seront connus. Voici la présentation de la septième journée, la première de la saison 2017/2018, qui se déroulera du 31 août au 2 septembre.

LES CHOCS

Bulgarie – Suède | Groupe A | 31 août | 20h45 | Sofia | diffusion sur Foot +
Pour la Bulgarie, il s’agit du match de la dernière chance. Battus en Biélorussie (0-1), les Bulgares sont descendus à la quatrième place et ont raté l’opportunité de revenir tout près des deux premières places après la victoire surprise de la Suède face à l’équipe de France. Face aux Scandinaves, la Bulgarie sera contrainte de s’imposer pour encore croire à la Coupe du monde. Si elle y parvient, elle reviendra à un point de la deuxième place voire mieux si les Pays-Bas venaient à s’imposer en France. La mission s’annonce toutefois difficile pour la Bulgarie qui va affronter un leader du groupe en pleine confiance qui lui avait infligé une correction (0-3) au match aller en octobre 2016.

République Tchèque – Allemagne | Groupe C | 1er septembre | 20h45 | Prague | diffusion sur Canal + Sport
Un exploit ou rien. Si elle veut encore croire au Mondial, ou plutôt aux barrages, la République Tchèque devra impérativement s’imposer face à l’Allemagne. Troisième à quatre points de l’Irlande du Nord, pour l’instant barragiste, la Reprezentace n’aura d’autre choix que de s’imposer pour mettre la pression sur les Britanniques qui, eux, devraient tranquillement s’imposer à Saint-Marin. La mission s’annonce très compliquée pour les Tchèques face à un champion du monde en pleine confiance qui domine le groupe avec six victoires en six matchs, qui n’a plus perdu en éliminatoires de la Coupe du Monde depuis seize ans (et qui n’a jamais perdu, dans toute son histoire, un match qualificatif pour le Mondial hors de ses bases) et qui a vécu un été doré avec une victoire à la Coupe des Confédérations (avec une équipe bis) et à l’Euro U21. Au match aller, l’Allemagne s’était facilement imposée (3-0) à Hambourg.

Danemark – Pologne | Groupe E | 1er septembre | 20h45 | Copenhague | diffusion sur Multisports 1
Chaque journée qui passe rapproche un peu plus la Pologne d’un retour en Coupe du Monde, douze ans après sa dernière participation. Avec six points d’avance sur ses deux poursuivants les plus proches, la sélection polonaise a de la marge. Parmi ces poursuivants figure le Danemark, actuel troisième du groupe et prochain adversaire des Polonais. En cas de succès à Copenhague, la Pologne ne serait plus très loin du Mondial surtout si dans le même temps le Monténégro venait à contre-performer au Kazakhstan. Au match aller, la Pologne l’avait emporté (3-2) en octobre 2016 grâce à un triplé de son capitaine Robert Lewandowski.

© ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/Getty Images

Slovaquie – Slovénie | Groupe F | 1er septembre | 20h45 | Trnava | diffusion sur Multisports 2
Le retour du Slo – Slo. Les deux équipes sont à la lutte pour l’une des deux premières places dans un groupe très serré. La Slovaquie, qui reste sur quatre victoires consécutives, occupe la deuxième place du groupe avec un point d’avance sur la Slovénie et deux de retard sur le leader, l’Angleterre. Malheur au vaincu donc : en cas de succès, les Slovaques creuseraient l’écart et seraient quasiment assurées de terminer au moins deuxième. La Slovénie reprendrait quant à elle la deuxième place en cas de victoire alors qu’un match nul ferait surtout les affaires de l’Angleterre qui creuserait l’écart en tête. Les désormais ex-coéquipiers de Wayne Rooney se déplaceront à Malte et il serait surprenant de les voir revenir de la Méditerranée avec autre chose qu’une victoire. Au match aller, en octobre 2016, la Slovénie l’avait emporté à Ljubljana (1-0), infligeant alors à la Slovaquie sa deuxième défaite en autant de matchs. Depuis, cette dernière reste sur un sans-faute.

Pays de Galles – Autriche | Groupe D | 2 septembre | 20h45 | Cardiff
Assez loin derrière les leaders serbes et irlandais, le Pays de Galles et l’Autriche patinent. Les deux équipes réalisent une campagne éliminatoire peu convaincante : les Gallois, après un carton face à la Moldavie, ont enchaîné avec cinq matchs nuls consécutifs tandis que l’Autriche présente un bilan plutôt moyen avec deux victoires pour deux nuls et deux défaites. Les deux équipes, qui s’étaient neutralisées à Vienne au match aller (2-2) sont donc obligées de l’emporter pour rester au contact des leaders. L’éventuel vaincu pourrait quasiment dire adieu au Mondial tandis qu’un match nul ne ferait les affaires d’aucune des deux équipes. Surtout, pendant ce temps, la Serbie et l’Irlande auront des matchs à leur portée à gérer avant de s’affronter à Dublin pour un choc qui sera sans doute décisif.

Ukraine – Turquie | Groupe I | 2 septembre | 20h45 | Kharkiv | diffusion sur Foot +
Avec quatre équipes qui se tiennent en deux points, le groupe I est le plus serré et le plus indécis des éliminatoires. Derrière les deux leaders que sont la Croatie et l’Islande, la Turquie et l’Ukraine sont en embuscade avec deux points de retard sur le duo de tête. Croates comme Islandais devraient s’imposer lors de cette septième journée et il sera donc important pour les poursuivants de ne pas se laisser distancer. L’Ukraine devra donc absolument battre la Turquie pour croire en ses chances de qualification (dans le cas éventuel où elle déciderait de participer à la compétition). Au match aller, les deux équipes s’étaient neutralisées (2-2) à Konya, au terme d’un match hautement spectaculaire.


GROUPE E : BEAUCOUP D’EFFORTS POUR RIEN ?

(tous les matchs auront lieu le 1er septembre)
Kazakhstan – Monténégro | 18h00 | Astana | diffusion sur Foot +
Roumanie – Arménie | 20h45 | Bucarest

Sauf énorme retournement de situation, c’est la Pologne qui devrait terminer en tête de ce groupe E. Le Monténégro et le Danemark ont pris une option dans la lutte pour la place de barragiste tandis que la Roumanie et l’Arménie sont décrochés. Au vu des matchs à jouer, le Monténégro a une bonne opportunité de prendre une option sur la deuxième place tandis que la Roumanie sera contrainte de s’imposer pour garder une chance. Néanmoins, étant donné le faible nombre de points empoché par les équipes de ce groupe hors Pologne, il est probable que le plus mauvais deuxième sorte de ce groupe E et qu’en conséquence la deuxième place ne suffise pas à atteindre les barrages.

 

GROUPE G : À L’OMBRE DU SOMMET

(tous les matchs auront lieu le 2 septembre)
Albanie – Liechtenstein | 18h00 | Elbasan
Israël – Macédoine | 20h45 | Haïfa

Les deux premières places du groupe F semblent d’ores et déjà réservées à l’Espagne et l’Italie qui comptent sept points d’avance sur leur plus proche poursuivant, l’Albanie. La Macédoine, qui ne compte qu’une seule victoire pour cinq défaites, est d’ores et déjà éliminée. Pendant qu’Espagnols et Italiens se disputeront la tête du groupe à Madrid, l’Albanie et la Macédoine auront droit à des matchs à leur portée rendus quasiment sans enjeu par la domination des deux géants du groupe.

 

GROUPE H : UNE LUTTE À DISTANCE

(tous les matchs auront lieu le 31 août)
Chypre – Bosnie-Herzégovine | 20h45 | Nicosie
Grèce – Estonie | 20h45 | Le Pirée | diffusion sur Multisports 3

Si la première place devrait revenir à la Belgique, la deuxième place reste très disputée. La Grèce et la Bosnie-Herzégovine ne sont séparées que d’un point. Aucune des deux équipes n’aura le droit à l’erreur : la Grèce pour ne pas se laisser devancer et la Bosnie-Herzégovine pour ne pas se laisser distancer. Les deux équipes ont néanmoins de fortes chances de s’imposer lors de cette septième journée et il faudra sans doute attendre pour voir les positions se confirmer ou évoluer.

 

POUR ENGRANGER DE LA CONFIANCE

Serbie – Moldavie | Groupe D | 2 septembre | 18h00 | Belgrade

Leader du groupe à la différence de buts devant l’Irlande, la Serbie se déplacera à Dublin lors de la huitième journée pour un sommet qui devrait donner le nom du vainqueur du groupe. En attendant, les Serbes s’apprêtent à affronter la Moldavie, lanterne rouge, et ils seraient bien inspirés de s’imposer, si possible en soignant leur différence de buts. Tout en espérant que pendant ce temps l’Irlande tombe dans le piège géorgien…

 

LES AUTRES MATCHS

31 août – 20h45 :
Luxembourg – Biélorussie
Hongrie – Lettonie

1er septembre – 20h45 :
Norvège – Azerbaïdjan
Lituanie – Écosse

2 septembre :
18h00 :
Géorgie – Irlande
20h45 :
Croatie – Kosovo


Image à la une : © Sportsfile

En attendant la septième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2018
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retour sur la journée 8 de RPL 2017 2018 – Championnat de Russie de football

Week-end plutôt tranquille en Russie ! Le Spartak qui galère à Khabarovsk, Ural qui concède sa première défaite de la...

Fermer