En attendant la neuvième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 5 octobre 2017

Ces deux journées d’éliminatoires du mois d’octobre 2017 seront les deux dernières des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Quelles équipes de l’est rejoindront la Belgique, premier qualifié européen ? Lesquelles iront en barrages ? En attendant d’avoir la réponse, voici un résumé des enjeux de l’avant-dernière journée des éliminatoires.

LES CHOCS

Arménie – Pologne | Groupe E | 5 octobre | 18h00 | Erevan | diffusion sur Foot +
La rencontre sera sans enjeu pour l’Arménie, déjà éliminée. Pour la Pologne en revanche, il peut s’agir d’un sésame pour une qualification directe pour la prochaine Coupe du Monde. En cas de victoire, la sélection polonaise serait assurée au pire des cas de la deuxième place. Elle pourrait même se qualifier directement pour le Mondial s’il y avait dans le même temps match nul entre le Monténégro et le Danemark. Un match nul assurerait à la Pologne de conserver la tête du groupe et d’avoir son destin en main tandis qu’une défaite pourrait lui faire perdre la première place en la mettant en danger pour la suite. Au match aller, la Pologne s’était imposée difficilement chez elle face à l’Arménie (2-1).

Monténégro – Danemark | Groupe E | 5 octobre | 20h45 | Podgorica | diffusion sur Multisports 3
Malheur au vaincu ! Si la Pologne vient à battre l’Arménie, le vaincu éventuel de cette rencontre sera éliminé. Le Monténégro n’aura d’autre choix que de s’imposer. S’il y parvient et si la Pologne s’incline en Arménie, il prendra seul les commandes du groupe. Si la Pologne ne perd pas dans le Caucase, le Monténégro aura l’occasion de s’offrir une finale pour la première place à Varsovie lors de la dernière journée. Un match nul associé à une victoire polonaise signifierait en revanche la fin des espoirs de qualification directe pour les Monténégrins tandis qu’une défaite serait quasiment synonyme d’élimination. Au match aller, le Monténégro s’était imposé à Copenhague (1-0). C’est ce succès qui permet à la sélection des Balkans de devancer les Scandinaves au classement, les deux équipes étant à égalité parfaite sur tous les autres critères.

Angleterre – Slovénie | Groupe F | 5 octobre | 20h45 | Londres | diffusion sur Foot +
Écosse – Slovaquie | Groupe F | 5 octobre | 20h45 | Glasgow | diffusion sur Multisports 1

Les « Slo » partent à la conquête du Royaume-Uni. Derrière l’Angleterre, qui se qualifiera de manière certaine en cas de victoire face à la Slovénie ou de manière très probable en cas de match nul, la lutte pour la deuxième place est intense. Si la Slovénie s’incline en Angleterre et si la Slovaquie l’emporte en Écosse, les Slovaques seront assurés de terminer à la deuxième place. Un match nul lui permettrait de conforter sa deuxième place en attendant la réception de Malte tandis qu’une défaite la placerait dans une situation délicate, ouvrant la porte à son élimination. La Slovénie est quant à elle dans l’obligation de réaliser l’exploit à Wembley pour croire en ses chances d’accrocher les barrages. Tout autre résultat entraînerait son élimination de manière quasi-inéluctable. Pour rappel, à l’aller, la Slovénie avait fait match nul face aux Anglais (0-0) tandis que la Slovaquie avait facilement battu l’Écosse (3-0).

Autriche – Serbie | Groupe D | 6 octobre | 20h45 | Vienne
Depuis sa victoire déterminante en Irlande en septembre, la Serbie n’est plus très loin de la Coupe du Monde. Elle a son destin entre ses mains : une victoire en Autriche la qualifierait tandis qu’un autre résultat ne lui serait pas rédhibitoire puisqu’il lui suffirait dès lors de s’imposer à domicile face à la Géorgie, déjà éliminée, pour valider sa qualification. L’Autriche n’a de son côté pas grand chose à jouer, n’étant plus éligible à la première place et n’ayant que de très maigres chances de terminer deuxième. À l’aller, la Serbie s’était imposée (3-2) à Belgrade.

© Sportsfile

Bulgarie – France | Groupe A | 20h45 | Sofia | diffusion sur TF1
En s’inclinant aux Pays-Bas en septembre, la Bulgarie a réalisé une très mauvaise opération dans la course à la qualification, voire aux barrages. Il lui faudra remporter ses deux derniers matchs en espérant des résultats favorables dans les autres rencontres pour espérer terminer au pire des cas deuxième. La réception de l’équipe de France constitue la première étape de cette route vers l’exploit. Les Bulgares pourront compter sur le fait d’évoluer à domicile, là où ils ont réalisé un carton plein depuis le début de ces éliminatoires, battant notamment les Pays-Bas et la Suède. Ils affronteront du reste une équipe qui doute quelque peu après son humiliant match nul concédé à domicile face au Luxembourg. La Bulgarie devra en revanche s’améliorer d’un point de vue défensif, elle qui possède avec le Luxembourg la plus mauvaise défense de ce groupe. C’est notamment dans ce secteur qu’elle avait failli au match aller, facilement remporté par les Bleus (1-4).

Bosnie-Herzégovine – Belgique | Groupe H | 18h00 | Sarajevo | diffusion sur Foot +
Chypre – Grèce | Groupe H | 20h45 | Nicosie | diffusion sur Multisports 2
Grâce à sa victoire en Grèce le mois dernier, la Belgique est devenu le premier qualifié européen, sur le terrain, pour la Coupe du Monde 2018. Un seul enjeu subsiste dans ce groupe : la deuxième place. L’Estonie étant quasiment éliminée, trois équipes sont à la lutte : la Bosnie-Herzégovine, la Grèce et Chypre. Les Bosniens ont repris la place de dauphin en septembre mais ils n’auront pas la tâche facile puisqu’ils devront recevoir une équipe de Belgique qui, bien que déjà qualifiée, va sans doute vouloir jouer le jeu jusqu’au bout. La Grèce est à l’affût derrière la Bosnie-Herzégovine : si cette dernière ne bat pas la Belgique et si les champions d’Europe 2004 s’imposent à Chypre, ces derniers s’empareront de la deuxième place. Enfin, Chypre a une petite chance d’accrocher la deuxième place mais il lui faudrait pour cela battre la Grèce avant un déplacement difficile en Belgique. Attention : le risque existe pour le deuxième de ce groupe de terminer plus mauvais deuxième et donc de ne pas se qualifier pour les barrages. Durant les matchs aller, la Bosnie-Herzégovine avait été corrigée en Belgique (0-4) tandis que les Grecs avaient battu Chypre (2-0).

DANS LE GROUPE G : DES MATCHS DE PRESTIGE À ENJEU LIMITÉ

(tous les matchs auront lieu le 6 octobre à 20h45)
Espagne – Albanie | Alicante | diffusion sur Canal + Sport
Italie – Macédoine | Turin (Stade olympique Grande Torino) | diffusion sur Multisports 3
Les chances de l’Albanie d’accéder aux barrages sont très faibles mais elles existent. Pour espérer, elle devra réaliser un véritable exploit : s’imposer en Espagne, chez une équipe en pleine confiance qui n’a plus perdu à domicile en éliminatoires depuis 2003. Les Albanais devraient du reste s’imposer de la manière la plus large possible pour rattraper leur retard conséquent à la différence de buts sur l’Italie, actuel deuxième du groupe (+1 contre +12 pour la Squadra Azzura) tout en espérant une défaite italienne face à une équipe de Macédoine déjà éliminée. Un scénario pour le moins improbable. L’Albanie comme la Macédoine devraient donc disputer ces rencontres pour l’honneur histoire de préparer de la meilleure des manières possibles la Ligue des Nations et les éliminatoires de l’Euro 2020. À l’aller, la Roja l’avait emporté en Albanie (2-0) tandis que les Italiens s’étaient imposés difficilement en Macédoine (3-2).

 

DANS LE GROUPE I : LE BON PLAN POUR LA CROATIE ET L’UKRAINE ?

(tous les matchs auront lieu le 6 octobre à 20h45)
Croatie – Finlande | Rijeka | diffusion sur Multisports 2
Kosovo – Ukraine | Shkodër (Albanie)
Dans ce groupe très indécis, quatre équipes se tiennent en deux points. La Croatie et l’Islande compte seize points et la Turquie et l’Ukraine quatorze. La rencontre qui opposera la Turquie à l’Islande offre à la Croatie et à l’Ukraine, qui affrontent les deux « petits » du groupe, déjà éliminés, l’occasion de se détacher avant la confrontation directe entre les deux équipes qui aura lieu à Kiev le 9 octobre prochain. Durant les matchs aller, la Croatie l’avait emporté en Finlande (1-0) tandis que l’Ukraine avait battu le Kosovo (3-0).

 

LES AUTRES MATCHS

5 octobre :
18h00 : Azerbaïdjan – République Tchèque
20h45 : Roumanie – Kazakhstan | Malte – Lituanie

6 octobre :
18h00 : Géorgie – Pays de Galles
20h45 : Irlande – Moldavie

7 octobre :
18h00 : Îles Féroé – Lettonie | Gibraltar – Estonie
20h45 : Biélorussie – Pays-Bas | Suisse – Hongrie

Karim Hameg


Image à la une : © AFP PHOTO / Joe KLAMAR

En attendant la neuvième journée des éliminatoires de la Coupe du Monde 2018
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Footballskitrip Balkans #9 : On a vécu KF Feronikeli – KF Vllaznia. Une histoire moderne du Kosovo.

Tous juste remis de nos émotions européennes et de la qualification du Vardar Skopje qui venait ponctuer de la meilleure...

Fermer