Après Pandev, Babunski flingue aussi la fédé macédonienne

Tristan Trasca - Publié le 7 mars 2014

La nouvelle n’avait pas forcément fait beaucoup de bruit dans la presse européenne mais la retraite internationale de Goran Pandev, âgé de 30 ans, avait fait couler beaucoup d’encre dans les médias macédoniens. A la fin des éliminatoires de la Coupe du Monde, il avait préféré arrêter de porter les couleurs de la Macédoine, expliquant très clairement:

« Je prends mes responsabilités et quitte l’équipe nationale mais d’autres à la fédération devraient aussi prendre leurs responsabilités. Nous avons vécu avec de fausses illusions et de faux espoirs, mais la réalité a été bien plus brutale. Nous n’avons même pas le ‘f’ du mot football, mais avant chaque phase éliminatoire, nous visons la qualification. Mais ce sont des objectifs claironnés par ceux qui font leur communication grâce à la sélection. Les médias et les fans semblent toujours créer des tensions et même à domicile, on a l’impression de jouer à l’extérieur. Dès la 15è minute, les gens sifflent et crient si nous ne menons pas… Cela devrait être différent. (…) Nous ne demandons pas le luxe, mais nous devrions être mieux traités. Quand nous nous déplaçons, le transport le moins cher est toujours privilégié. Bien des fois, j’ai payé moi-même pour me rendre à Skopje. Je peux me le permettre mais très peu de mes coéquipiers qui finissent souvent à zoner dans les aéroports en quête de leurs bagages perdus. Cela ressemble à quoi ? Et ne me faites pas parler des terrains d’entraînements. Sans bonnes conditions, sans douches dans les vestiaires. Ce n’est pas ainsi que vous traitez une sélection nationale. »

David Babunski fait partie d’une dynastie footballistique en Macédoine. Son père Boban Babunski était joueur professionnel et a été international pour la Yougoslavie puis la Macédoine. Il a également joué dans 7 pays différents: Macédoine, Bulgarie, Espagne, Belgique, Allemagne, Japon et Grèce. Aujourd’hui, il est le sélectionneur des U21 de la Macédoine, où évoluent ses deux fils David et Dorian.

Ce n’est pas un manque d’argent, nous savons tous où est l’argent.

David est un des plus grands espoirs du pays, ayant déjà deux sélections avec les A. Né en 1994, il a effectué toute sa formation au FC Barcelone et joue aujourd’hui en réserve du Barça. Son petit frère Dorian Babunski, âge de 18 ans, évolue lui au FC Real Madrid.

David faisait partie de la sélection des U21 qui a perdu au Portugal cette semaine et a poussé un coup de gueule sur les conditions offertes par la fédération macédonienne via un statut Facebook: « FFM – mes coéquipiers en sélection U21 sont toujours en chemin pour rentrer chez eux ! Ils ont quitté l’hôtel au Portugal à 9h30 et attendent un avion à Francfort pour aller à Ljubljana afin d’arriver à Skopje à 1h30 du matin. Sont-ce les meilleures conditions que vous avez promis ? Est-ce que vous voulez vraiment que le football en Macédoine devienne meilleur ? C’est embarrassant. Et ce n’est pas un manque d’argent, nous savons tous où est l’argent. Si vous ne voulez pas dépenser l’argent, je suis prêt à vous donner de l’argent de mon salaire et à investir dans le football macédonien parce que je veux honnêtement qu’il devienne meilleur. Avant le match, nous avons voyagé une heure pour arriver au stade. Et ensuite nous devons jouer, représenter un drapeau et le peuple macédonien qui nous encourage. Je ne sais pas quelle importance vous accordez à cela et si vous vous en foutez mais nous courrons pour notre peuple. »

Voilà en tout cas un jeune joueur qui n’a pas peur d’exprimer son point de vue, qui semble partagé par les joueurs de chaque sélection macédonienne. On verra s’il est entendu par les pontes de la fédération mais après la retraite de Pandev, se mettre à dos les jeunes espoirs du pays n’est sans doute pas la meilleure idée pour que le football macédonien puisse enfin goûter à une compétition internationale.

Tristan Trasca


Photo à la une : © barcelona.cat

Après Pandev, Babunski flingue aussi la fédé macédonienne
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Tristan Trasca

1 commentaire

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Nouvelle dynamique à la fédération Roumaine avec l’élection d’un jeune homme de 29 ans ?

La Roumanie de Victor Piturca a réalisé un match nul 0-0 contre l’Argentine de Messi hier soir à Bucarest. Cette...

Fermer