Euro 2016 : Allemagne vs. Ukraine, l’historique

Karim Hameg
Karim Hameg - Publié le 12 juin 2016

Si la France est la sélection que l’Ukraine a rencontré le plus de fois dans son histoire (neuf confrontations depuis 1999), l’Allemagne a également été souvent amenée à affronter la Zbirna. Les deux équipes se sont affrontées à cinq reprises, souvent en match officiel. Petit récapitulatif en attendant l’entrée des deux équipes dans cet Euro 2016.

30 avril 1997 (à Brême) : Allemagne 2-0 Ukraine

Ce match comptait pour les éliminatoires de la Coupe du monde 1998, en France. À la lutte pour la qualification, les deux équipes avaient jusque là réalisé un parcours quasi-parfait, ne cédant des points que face au Portugal : 3 victoires et 1 défaite pour l’Ukraine, 3 victoires et 1 nul pour l’Allemagne. Au Weserstadion, la situation mettra du temps à se décanter et il faudra attendre l’heure de jeu pour voir l’Allemagne prendre les choses en main. Oliver Bierhoff (62′) puis Mario Basler (71′) vont permettre à l’Allemagne de s’imposer et de prendre de précieux points en vue de la qualification.

7 juin 1997 (à Kiev) : Ukraine 0-0 Allemagne

Forcément, l’Ukraine est obligée de l’emporter quand elle retrouve les Allemands un peu plus d’un mois plus tard, à domicile. Devant les 63 000 spectateurs du stade olympique de Kiev, elle n’y parviendra pas et devra se contenter d’un match nul (0-0). Au final, l’Allemagne finira en tête du groupe deux points seulement devant l’Ukraine. Cette dernière devra se contenter des barrages au cours desquelles elle se fera éliminer par la Croatie pour ce qui n’était que le début d’une longue série d’échecs à ce stade de la compétition.

L’Allemagne et l’Ukraine se rencontreront à nouveau à l’occasion des barrages de la Coupe du monde 2002, pour une qualification allemande:


Voir aussi : L’Ukraine et les barrages : une histoire tourmentée.


11 novembre 2011 (à Kiev) : Ukraine 3-3 Allemagne

Rybka/Butko - Kucher - Rakitskiy - Selin/Tymoshchuk/Yarmolenko (82' Aliyev) - Bezus (42' Nazarenko) - Konoplyanka (90'+2' Fedetskyi)/Milevskyi (66' Dević) - Shevchenko (67' Hai)
Zieler/Boateng - Hummels - Badstuber/Träsch (46' Schürrle) - Khedira (46' Rolfes) - Kroos (87' L. Bender) - Aogo/Özil (69' Podolski)/Götze (66' Müller) - Gómez (83' Cacau)

Les craintes étaient nombreuses, la construction s’était éternisée mais ça y est : ce 11 novembre 2011, l’Ukraine tenait enfin son joyaux : la version rénovée du stade olympique de Kiev, conçue pour accueillir l’Euro 2012 et notamment la finale de la compétition. Pour cette inauguration, l’Ukraine s’offrait un adversaire prestigieux : l’Allemagne. Cette dernière envoie toutefois une équipe expérimentale à Kiev dans un étrange système en 3-5-2 quand l’Ukraine aligne une formation plus conventionnelle.

© SERGEI SUPINSKY/AFP/Getty Images

© SERGEI SUPINSKY/AFP/Getty Images

L’entame de match est globalement présente et les occasions s’enchaînent : Shevchenko et Yarmolenko pour l’Ukraine, Gómez pour l’Allemagne. C’est l’Ukraine qui ouvre le score grâce à Andriy Yarmolenko après une remontée de balle ukrainienne supersonique. Servi par Rakitskiy, le jeune attaquant du Dynamo Kiev déviait le ballon juste ce qu’il fallait pour tromper la vigilance de Zieler (28′). Sept minutes plus tard, l’Ukraine doublera la mise grâce à son autre jeune prodige. Servi par Milevskyi, Konoplyanka partait de son propre camp, accélérait sans être inquiété par la défense allemande, effaçait Zieler et inscrivait le deuxième but des siens. Dans une ambiance de feu, l’Ukraine réalisait là une première mi-temps parfaite.

Cependant, la joie sera d’assez courte durée puisque Toni Kroos réduira le score pour l’Allemagne dans son style caractéristique, avec une énorme frappe dans la lucarne qui ne laissait aucune chance à Rybka (38′). Le message était bien reçu pour l’Ukraine qui allait reprendre deux buts d’avance juste avant la pause : Nazarenko, entré en jeu quelques minute plus tôt à la place de Bezus, envoyait une énorme frappe d’une trentaine de mètres qui finissait sa course dans la lucarne de Zieler. À la pause, l’Ukraine menait 3-1.

L’entame de la deuxième mi-temps était allemande et l’Ukraine pouvait s’en vouloir de ne pas avoir su tuer le match par Shevchenko, Tymoshchuk ou Nazarenko. Simon Rolfes, sur corner, permettra à l’Allemagne de revenir à 3-2 (65′). À la 77ème minute, c’est l’entrant Thomas Müller qui permettra à l’Allemagne d’égaliser grâce à une frappe d’une précision chirurgicale. On en restera là : l’Ukraine aura régalé son public pour sa première dans son nouveau stade mais elle pouvait s’en vouloir d’avoir gâché tant d’occasions.

 

Le bilan des confrontations est pour l’instant favorable à l’Allemagne : 2 victoires pour 3 matchs nuls. La première victoire ukrainienne face à l’Allemagne aura t-elle lieu ce dimanche à Lille ?

 Karim Hameg


© Image à la une : FRANCOIS NASCIMBENI/AFP/Getty Images

Euro 2016 : Allemagne vs. Ukraine, l’historique
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Karim Hameg

Karim Hameg

Ex-géographe aujourd'hui dans l'informatique, passionné de football russe et ukrainien.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Euro 2016 : On a discuté avec Jakub Klobusek, joueur polonais évoluant en Irlande du Nord

Entre Irlande du Nord et Pologne, les liens ne sont pas forcément évidents. Pourtant, bon nombre de Polonais ont choisi...

Fermer