#88 Les images de la semaine

Pierre-Julien Pera
Pierre-Julien Pera - Publié le 6 décembre 2016

Géorgie: Samtredia fait un pas vers le titre

Après avoir devancé le grand Dinamo Tbilissi durant la phase de groupe, le Chikhura Sachkere a réalisé un immense exploit dans ce mini-championnat de Géorgie. Un exploit qui ne servira peut-être à rien. Lors du match aller de la finale, c’est Samtredia, vice-champion en titre, qui s’est imposé 2-0 grâce à un doublé de Budu Zivzivadze, le meilleur buteur de cette édition d’Umaglesi Liga. Une victoire qui lance le club de l’ouest du pays vers un premier titre national. Un titre que le Chikhura peut encore atteindre au Mikheil Meskhi Stadium de Tbilissi lors du match retour.

Moldavie: Incidents envers le corps arbitral en Divizia A

Le 24 novembre, le leader Spicul Chiscăreni se déplaçait à Leova pour rencontrer le FC Prut, dans le cadre de la 14e journée de deuxième division moldave. Mais suite à des décisions arbitrales jugées partisanes par l’assistance locale, ayant mené à la victoire des leaders dans les arrêts de jeu (1-2), des échauffourées un peu particuliers ont eu lieu envers un corps arbitral poursuivi puis au final protégé par la police, puisqu’ils ont impliqué autant certains supporters qu’au moins un joueur et le président du club de Leova. Vendredi dernier, Moldfootball nous rapporte que la Fédération a donc tranché : le président Vasile Susan est interdit de stade jusqu’en fin de saison pour avoir donné un coup à l’arbitre assistant, insulté l’arbitre principal et intimidé de façon violente les officiels ; tandis que le club doit payer une amende de… 1000 lei (soit moins de 50 € !) pour son comportement. Le joueur en question, Alexandru Ambrosi, est quant à lui suspendu pour quatre journées pour un comportement antisportif et un langage agressif envers les arbitres, et son club de payer une amende de… 500 lei (soit moins de 25€ !!) pour cela. Enfin, le club s’est quant à lui vu interdire la réception de deux matchs sur leur terrain.

Voici quelques images des incidents :

Roumanie: Nouvelle démonstration de la PCH

Mercredi a eu lieu le grand derby de Roumanie, Dinamo-Steaua. Dans une Arena Națională encore trop clairsemée, le virage de la Peluza Cătălin Hâldan était lui plein comme un œuf. Une PCH qui a encore fait étalage de son talent chorégraphique, avec une vaste fresque élevée avant le match. Un écran où ont été diffusées les images marquantes de l’histoire du club bucarestois, derrière laquelle s’élève ensuite une autre fresque représentant un père et son fils allant au match, au-dessus d’une bannière « Main dans la main avec les petits, redonnons des couleurs à la vie. »

Si elle n’est pas la plus marquante des chorégraphies faites ces dernières années par la PCH, celle-ci a peut-être gêné les joueurs par sa durée. Les défenseurs du Dinamo ont en tout cas eu du mal à entrer dans leur match, concédant un penalty dès… la 9e seconde de jeu! L’ouverture du score du Steaua ne leur a néanmoins pas porté préjudice, puisque le Dinamo s’est imposé 3-1 au final, dans ce qui est toujours le duel le plus important de la saison pour les deux équipes.

Roumanie: Incidents après Viitorul-Craiova

Revenus à un petit point du leader après sa défaite face au Dinamo, le Viitorul et le CS U Craiova se rencontraient ce week-end. Dans cette affiche entre deux prétendants au titre, c’est l’équipe de Gheorghe Hagi qui a rapidement fait la différence, menant rapidement au score pour s’imposer 2-0 au final. Une défaite que les Oltènes n’ont pas forcément bien prise. Alors que les joueurs du Viitorul se regroupent dans le rond central, une petite explication entre Vătăjelu et Răzvan Marin dégénère. Principaux protagonistes, le gardien du Viitorul Rîmniceanu et Rambé s’échangent quelques coups avant d’être séparés, puis expulsés par l’arbitre du match. Un rouge qui coûte cher à Rambé, l’attaquant cap-verdien de Craiova, qui a été exclu du groupe par ses dirigeants dès le lendemain du match.

Roumanie: La mulți ani Poli!

« 95 ans de lutte ininterrompue » C’est avec cette bannière scandant l’unité entre le Poli originel, disparu en 2012, et le Poli actuel que les supporters du club de Timișoara ont fêté son 95e anniversaire lors du déplacement à Târgoviște.

poli95

@sspolitimisoara

poli95-2

@sspolitimisoara

La défaite 2-0 face au Chindia n’a pas refroidi les ardeurs des nombreux supporters du club, qui ont dignement fêté cet anniversaire à leur retour dans le Banat.

Roumanie: les ratés de la semaine

Quelques jours après sa victoire face au Steaua, le Dinamo Bucarest est retombé dans ses travers: inconstance dans le jeu et les résultats, avec une défense apathique et une attaque en gros manque de réussite. Face à un Gaz Metan au jeu plus qu’agréable, les Bucarestois se sont ainsi sèchement inclinés 4-0. Un match surant lequel Dorin Rotariu et ses coéquipiers ont manqué l’immanquable à plusieurs reprises. Un régal!

Russie: Le Spartak à la fête

Quand ce n’est pas l’un c’est l’autre. Le Spartak Moscou et ses nombreux groupes de supporters sont une nouvelle fois à l’honneur dans ces images de la semaine. Aujourd’hui avec le groupe Авангарда (Avant-garde, en VF) qui a déployé une large voile avec une banderole « Avec le bouclier pour gagner ou mourir.« 

© fratria.ru

© fratria.ru

© fratria.ru

© fratria.ru

© fratria.ru

© fratria.ru

Albanie: Noir complet dans le derby de Tirana

Comme d’habitude, le derby de Tirana était chaud et a animé la ville durant ce week-end. Un match un peu spécial, fait de tifos, comme d’habitude, de pyros, comme d’habitude, mais aussi d’une coupure générale d’électricité. Le noir complet et un moment unique, comme vous pouvez le voir sur la vidéo ci-dessous.

Pologne: ultras au grand coeur

Attention, âmes sensibles s’abstenir. Une fois de plus, ces horribles ultras polonais, comme tous les ans à cette période, ont décidé de venir en aide à des enfants et des malades afin de leur apporter quelques joies malgré les moments difficiles. C’est ainsi que les ultras, un peu partout en Pologne, ont délaissé les fumigènes mais pas leurs muscles pour apporter de nombreux paquets cadeaux à tous ces enfants. Ah, ces vilains ultras.

N’oubliez pas également que de nombreux groupes français sont souvent à l’origine de tels actions. Ainsi, n’hésitez pas à vous renseigner et apporter quelques jouets lors de votre future visite au stade.

© Ultras MKS Kania Gostyń

© Ultras MKS Kania Gostyń

© Ultras MKS Kania Gostyń

© Ultras MKS Kania Gostyń

© Ultras MKS Kania Gostyń

© Ultras MKS Kania Gostyń

© Wschodni Sosnowiec

© Wschodni Sosnowiec

© Wschodni Sosnowiec

© Wschodni Sosnowiec

© Wschodni Sosnowiec

© Wschodni Sosnowiec

© Wisla / Sucha24

© Wisla / Sucha24

© Wisla / Sucha24

© Wisla / Sucha24

Les animaux aussi, ne sont pas oubliés, avec une récolte des ultras du Wigry Suwałk.

© SKWS FORZA WIGRY

© SKWS FORZA WIGRY

© SKWS FORZA WIGRY

© SKWS FORZA WIGRY

Pierre Vuillemot et Pierre-Julien Pera


Image à la une : © fratria.ru

#88 Les images de la semaine
5 (100%) 4 votes

A propos de l'auteur

Pierre-Julien Pera

Pierre-Julien Pera

Papy de la team. Tombé amoureux de Bucarest un jour d'hiver 1998. L'est devenu de toute la Roumanie au fil des ans. Ecrit envers et contre tous la gloire et la beauté de son football depuis 2006 sur Parlonsfoot et Footballski. Regarde les matchs de Liga 1 roumaine et de Premium Liiga estonienne. En attendant désespérément le retour du Yakutia Yakutsk en 3e division russe. Faut vraiment être cinglé.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
2016 – Un an de football au Kazakhstan

L’année 2016 n’a pas été précisément de tout repos pour le football kazakh. Loin de là, même. Après une belle...

Fermer