#67 Les images de la semaine

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 12 avril 2016

Bulgarie : La ferveur du CSKA

Un gros match, une grosse ambiance avec une belle présence de supporters des deux côtés et ce tifo du CSKA Sofia, avec en guise d’accompagnement une banderole « Warning – Flammable! » et de nombreux pyros. Côté terrain, le résultat reste le même avec une victoire du CSKA Sofia deux buts à zéro. De quoi faire plaisir au pensionnaire de troisième division.

Bulgarie : Un Lokomotiv champion malgré l’état du terrain

Outre le CSKA Sofia, un autre grand club du pays a connu une chute vertigineuse, à savoir le Lokomotiv Sofia. Les cheminots qui étaient encore aux portes de l’Europe il y a un an n’avaient en effet pas reçu leur licence pour jouer en groupe A, l’équivalent de la Première Division. Une situation que l’on vous contait il y a quelques mois sur nos pages.


Lire aussi : Pas d’espoir à « Nadezhda » pour le Lokomotiv Sofia


Ce week-end, à Chepintsi, le Lokomotiv a su s’assurer son titre de champion de quatrième division régional zone CWG-Nord avec une victoire 2-0. Mais outre cette victoire et ce titre de champion pour les cheminots, le match a beaucoup fait parler de lui à cause des conditions de jeu et de l’état du terrain. Ainsi, alors que le club recevait un penalty à la 79ème minute, les joueurs ont dû s’organiser pour pouvoir dégager le terrain d’une énorme flaque d’eau. Pour la petite anecdote, le penalty a été loupé.

Pologne : Les adieux au Struga 63

Direction la troisième division polonaise et le duel opposant le Radomiak Radom au Stomil Olsztyn. Pas de quoi faire vibrer sur le papier cependant, ce match avait un caractère tout particulier pour les locaux qui se rendaient pour la toute dernière fois au Struga 63 avant sa reconstruction. Au programme, pique-nique familial, dernier adieu au stade où pendant des décennies s’est construit l’histoire du Radom, tournoi avec les jeunes de la région puis avec les supporters et amis du club et enfin, ce match entre le Radomiak Radom et le Stomil Olsztyn. Un match qui s’est joué dans une très belle ambiance, avec de nombreux supporters, des pyros craqués et cette banderole « Setki emocji i mnóstwo wrażeń, jeszcze tu wrócimy dla spełnienia marzeń », soit « Des centaines d’émotions et beaucoup de moments, nous reviendrons réaliser nos rêves ici. » Malheureusement pour eux, le match s’est soldé sur une défaite du club. De quoi gâcher cette dernière.

Pologne : Les hommages du côté du Wisla

Match placé sous le signe de l’émotion du côté du Wisla Krakow face au Zagłębie Lubin. Premièrement avec une minute de silence pour saluer Leszek Waktor, grand supporter du Wisla décédé il y a peu à 79 ans. Surnommé « le grand-père » par les supporters Białej Gwiazdy, il était connu pour avoir foulé les gradins du Stade Reymonta 22 et pour avoir voyagé pour soutenir son club dans toute la Pologne durant de très longue années. Ce dernier était considéré comme une véritable légende pour tous les supporters du Wisla, un homme respecté qui manquera à toute cette grande famille. Une famille qui lui a rendu le meilleur hommage possible. Odszedł Dziadek!dziadek

wisla-image1

Le deuxième moment de recueillement fut plus discret avec une banderole « Smoleńsk 10.04.10 Pamiętamy! » faisant référence à la catastrophe de Smoleńsk. Il y a 6 ans, un avion transportant le président polonais Lech Kaczyński s’était écrasé alors qu’il essayait une tentative d’atterrissage à l’aéroport de Smoleńsk, un crash qui ne laissera aucun survivant parmi les 96 personnes à bord de l’avion. Bien que cette rubrique ne soit pas là pour faire le point sur cette affaire, cette dernière est encore au centre de l’attention politique et médiatique au pays et reste encore à ce jour extrêmement discutée. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez notamment lire les nombreux articles parus dans la presse française.

Estonie: les premiers pas d’une équipe

rumori-di-calcio

© Dane René Møller

Si vous suivez le foot estonien sur Footballski, vous connaissez forcément Angelo Palmeri. Spécialiste du foot estonien via son site Rumori di Spogliatoio (Bruits de vestiaire), le natif de Bari a fondé voilà quelques mois Rumori Calcio, une équipe amateur basée à Tallinn et ouverte aux étrangers de tous pays habitants la capitale. Après quelques matchs amicaux, l’équipe internationale – qui compte notamment un Français en défense centrale (en haut à droite sur la photo) – a pris un tournant décisif dans son histoire en s’inscrivant en Liiga IV, la sixième et dernière division nationale.

Rumori Calcio a donc joué dimanche son tout premier match de championnat. Une partie disputée dans des conditions clémentes (nous sommes en Estonie, tout est relatif) et devant une quarantaine de spectateurs. Une belle fête conclue sur le score de 1-1. Forza Rumori!

Russie : Zenit vs. Daily Mail

Pendant ce temps sur l’internet, le Zenit et le Daily Mail font connaissance de la plus belle des manières.

Serbie : Des œufs au Partizan

Durant le match face au Mladost Lučan, des Grobari du Partizan ont décidé de montrer leur mécontentement d’une façon inhabituelle et plutôt insolite en jetant des œufs dans le secteur VIP et sur les dirigeants du club. De ce fait, l’assemblée du Partizan qui devait avoir lieu le lendemain a été repoussée tandis que le club reste dans l’impasse, toujours sans président. Quand le sportif se redresse, l’aspect managérial, lui, régresse. De plus, la presse serbe et les suiveurs du championnat se sont une nouvelle fois étonnés de la sécurisation des stades serbes. Ainsi, les œufs n’ont ici qu’une portée symbolique qui reflète cette situation, mais si ces derniers peuvent passer beaucoup se disent que des objets bien plus dangereux peuvent également facilement passer. Dans tous les cas, voilà surtout une nouvelle preuve de la stagnation du football serbe.

Roumanie : Jusqu’à la mort… et au-delà!

Sans titre

« La vie est faite de moments plaisants, mémorables, mais aussi d’épisodes tristes, dont on cherche à sortir le plus vite possible. Le Poli s’occupe des premiers, nous offre des centaines de joies année après année. Les autres moments, notre nouveau partenaire Denisalex Funerary, prestataire de services funéraires complets, de qualité et à très bon prix, peut s’en occuper en intégralité. Merci de soutenir le club! Tous les possesseurs d’une carte Poli bénéficient d’une réduction de 10% pour tout service offert par Denisalex Funerary. Avec le Poli jusqu’à la mort… et au-delà! »

C’est par ce message sur sa page Facebook que l’ASU Poli Timișoara, club créé et soutenu par ses supporters, a présenté cette semaine son nouveau sponsor, qui sort de l’ordinaire! Heureusement pour ses supporters, le vrai Poli ne manque pas de leur faire vivre encore et toujours de beaux moments de joie, puisqu’il pointe actuellement à la deuxième place de son groupe de Liga 3, et est donc toujours en course pour une nouvelle promotion, après deux montées successives!

La rédaction de Footballski


Image à la une : © Sportal.bg

#67 Les images de la semaine
5 (100%) 4 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Papa de Footballski. À l'Est de nulle part avec mon crâne rasé, un stylo et du football slovaque. Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

Contact : Pierre.Vuillemot@footballski.fr

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Affluence en Russian Premier League : Une mauvaise passe

Il fut un temps pas si lointain où un derby entre le Spartak Moscou et le CSKA Moscou remplissait le stade...

Fermer