La reprise en Géorgie, un scandale arbitral en Estonie. L’Ukraine, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, l’actu du week-end à l’est est dans la gazette.

En Arménie, l’Ararat Armenia poursuit son sans-faute, avec une 6ème victoire en autant de matchs (2-1 à Van). Derrière l’Ararat Erevan suite plutôt bien la cadence et a arraché une 5ème victoire en venant à bout d’Alashkert avant son match de Conference League ce jeudi (3-2), grâce notamment à un doublé de son attaquant ivoirien Serge Deblé (3-2).

En Azerbaïdjan le choc du week-end opposait Qarabag au Neftchi Bakou, et c’est Qarabag qui a pris le dessus (2-1) sur le vainqueur du dernier championnat. A l’issue de cette journée Qarabag prend donc la tête du classement, à égalité de points avec Qabala.

C’était le retour du championnat en Géorgie après un mois d’arrêt complet des compétitions à cause du covid-19. Dans le choc de cette journée, le leader Dinamo Batumi a perdu quelques précieux points sur le terrain de Saburtalo, malgré un but de son attaquant brésilien Flamarion (1-1). Nouvelle désillusion en revanche pour le Dinamo Tbilissi, défait sur le terrain de Telavi (1-0), tandis que le Torpedo Kutaisi relève un peu la tête en allant s’imposer sur le terrain du 3ème, le Dila Gori.

UPL

Les deux leaders ont idéalement préparé leurs retrouvailles avec la Ligue des Champions : le Dynamo Kiev conserve la tête du classement avec son succès (2-0) chez le Metalist 1925 Kharkiv suivi par le Shakhtar Donetsk, vainqueur (2-0) face au SK Dnipro-1.
Ce dernier, troisième avant la trêve, se voit désormais devancé par Oleksandriya qui a battu (1-0) l’Inhulets Petrove et le Desna Chernigiv qui a été tenu en échec (2-2) après avoir compté deux buts de retard chez l’un de ses concurrents au podium, le Vorskla Poltava.
Accroché (1-1) chez le Rukh Lviv, le Zarya Lugansk peine à lancer sa saison. Un constant inquiétant alors que la Ligue Europa Conférence se profile.
En bas de tableau, Mariupol s’est imposé (3-1) sur le terrain du Kolos Kovalivka et obtient enfin sa première victoire de la saison. Mariupol cède sa dernière place au FK Lviv, battu (0-1) chez le Veres Rivne et qui est désormais la dernière équipe à ne pas avoir gagné cette saison. Enfin, il n’y a pas eu de vainqueur entre Mynai et les Chornomorets Odessa (2-2).
Le Dynamo Kiev est leader trois points devant le Shakhtar Donetsk, cinq devant Oleksandriya et six devant le Desna Chernigiv et le SK Dnipro-1. Suivent le Vorskla Poltava et le Zarya Lugansk. En bas de tableau, Mariupol reste relégable malgré sa première victoire de la saison avec quatre points, soit deux de plus que le FK Lviv qui n’a pas encore gagné.

PERSHA LIGA

Huit sur huit pour le Metalist ! Le club de Kharkiv continue sa promenade en Persha Liga. Kramatorsk n’a pas fait le poids face au leader et s’incline logiquement 3 à 0 sur sa pelouse. Derrière le Metalist, le Kryvbas ne ménage pas non plus ses efforts avec un succès net et sans bavure 5 à 0 contre la lanterne rouge Uzhgorod. Dans la rencontre des anciens pensionnaires de D1, le Volyn s’est défait de l’Olimpik Donetsk sur le score de 2-1.

L’agrobiznes poursuit sont début de saison en dents de scie en s’inclinant (3-1) au Kremin tandis que l’Alyans, club démissionnaire en début de saison, continue sa belle remontée avec une victoire 5-1 à Ternopli face au Niva.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Buteur ce week-end face au Metalist 1925, Viktor Tsygankov est en grande forme pour le Dynamo et se place en tête du classement des buteurs.

Scandale arbitral en Estonie

Grande affiche entre équipes de tête du classement en Premium Liiga, le match opposant Paide Linnameeskond au FCI Levadia ne s’est pas vraiment déroulé comme on l’attendait. Car plus que la victoire 3-0 du FCI Levadia – qui s’était incliné 0-4 à domicile face à cette même équipe de Paide en début de saison ! – c’est surtout la performance arbitrale que l’on gardera en mémoire. Sur sa page page Facebook officielle, la club de Paide n’hésite ainsi pas à écrire « Honte à Grigori Ošomkov ! » Ni plus ni moins.

La partie démarrait pourtant bien, avec deux équipes joueuses, qui se procurent à tour de rôle plusieurs occasions. Leader du championnat, le FCI Levadia reste sur huit victoires consécutives et compte en ajouter une pour préserver son avance sur le Flora. Troisième, l’équipe de Paide LM cherche, elle, à conforter son avance sur Nõmme Kalju, et assurer sa place synonyme de nouvelle aventure européenne la saison prochaine. Ce duel au sommet revêt ainsi une grande importance pour chaque équipe, sans compter le sentiment de revanche du FCI Levadia après le camouflet reçu sur son terrain lors du match aller.

C’est en plusieurs temps que l’arbitrage a fait basculer cette rencontre. Peu avant la demi-heure de jeu tout d’abord, avec l’expulsion du défenseur ghanéen, Razak Yusif, pour un tacle à retardement sur Puticanin. Monsieur Ošomkov averti tout d’abord le joueur de Paide, avant de craquer devant les protestations des joueurs du FCI Levadia, et de finalement l’expulser. Une décision qui fait couler de l’encre sur la forme, même si sur le fond, elle est justifiée par le geste, et la sortie de Puticanin sur blessure. Mais c’est surtout dans les arrêts de jeu de la première période que tout s’envenime.

Sur un penalty logiquement accordé à Paide, Henri Anier voit son tir repoussé par Vallner, et marque en reprenant le ballon. Mais M. Ošomkov refuse le but, prétextant avoir annoncé au joueur qu’il s’agissait de la dernière action, et qu’il avait sifflé la mi-temps entre le moment où le gardien repousse le ballon et celui où Anier marque ! Une décision que le club de Paide n’hésite pas de qualifier de « scandaleuse, absurde et honteuse. »

Le troisième acte intervient en fin de match, avec un penalty sifflé en faveur du FCI Levadia, pour une faute de main bien difficile à déceler d’Edgar Tur. Un penalty contesté par les joueurs de Paide, et notamment le gardien Mihkel Aksalu, qui reçoit un carton jaune bien sévère au vu des nombreuses fois où l’arbitre a laissé les joueurs critiquer ses décisions tout au long du match.

Si l’on retient ainsi surtout les décisions de M. Ošomkov, il ne faut pas oublier le très bon match du FCI Levadia, dans le sillage de son maître à jouer Zakaria Beglarishvili, auteur d’un doublé sur une belle action personnelle, puis sur une énorme erreur de relance de la défense adverse. Le FCI Levadia obtient une victoire méritée, même si plusieurs décisions ont empêché son adversaire de (peut-être) revenir dans le match, et lui proposer une plus forte opposition. Elle soulève néanmoins un problème connu de longue date en Estonie, celui de la qualité de l’arbitrage. Cela fait bien longtemps que de nombreux problèmes apparaissent dans les divisions inférieures, où le corps arbitral est souvent critiqué pour des matchs parfois à la limite. Le club de Paide a annoncé vouloir déposer une plainte officielle auprès de l’EJL, la fédération nationale : « S’il n’est pas d’usage que la Fédération estonienne de football exprime publiquement une opinion sur les activités des arbitres et que cela est également soutenu par la pratique internationale générale, ce qui est également raisonnable, alors nous demandons cette fois à la fédération de prendre une position claire. » Pas certain que cela fasse néanmoins changer les choses à court terme. Sauf, peut-être, pour M. Ošomkov.

En attendant, le FCI Levadia conforte son avance sur le Flora en tête du classement, même si son rival compte pas moins de quatre matchs en retard à disputer, en plus de la phase de groupes de la Ligue Europa Conférence. Un calendrier difficile qui pourrait ne pas aider le double champion en titre. De son côté, Paide garde une bonne marge sur le Nõmme Kalju, qui a perdu ce week-end pour la toute première fois face au FC Kuressaare (0-3 à domicile !).

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Zenit Saint Petersbourg

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.