6 mois de football en Hongrie

OTP Bank Liga Hongrie 2015
Romain Claudel - Publié le 14 janvier 2015

C’est la trêve en Hongrie. L’occasion pour nous de faire le point sur la bien nommée Nemzeti Bajnokság – OTP Bank Liga. Les supporters hongrois sont sevrés de football depuis mi-décembre et attendent avec impatience la reprise des festivités fin février.

Commençons par une petite présentation rapide du championnat hongrois. L’OTP Bank Liga tient son nom du principal sponsor du championnat, une banque détenue par Sandor Csanyi, le Frédéric Thiriez Hongrois. Il est à la fois président de la Fédération Hongroise de Football et directeur de l’OTP Bank, la banque la plus importante du pays. Politique et football sont intimement liés dans le football Hongrois, comme nous le développerons dans un article prochain.

Seize équipes s’affrontent en matchs aller-retour et à la fin de la saison, le champion est qualifié pour le tour préliminaire de la ligue des champions. Le second et le vainqueur de la coupe d’Hongrie accèdent directement à la Ligue Europa. Les deux derniers sont relégués en NB2. 31ème nation à l’indice UEFA derrière notamment l’Azerbaidjan et le Bélarus, la Hongrie a perdu de sa superbe et voit l’accès de ses clubs aux compétitions européennes se compliquer.

Si Debrecen s’est imposé comme la nouvelle référence du championnat Hongrois en remportant 7 des 10 derniers championnats, la concurrence s’est accentuée ces dernières années. Revue des forces en présence à mi-saison. Nous nous contenterons des équipes lutant pour une place en Europe, pour ne pas te perdre, cher lecteur.

Le leader : Videoton FC Fehervar

Vous ne connaissez certainement pas ce club ; à moins d’avoir suivi leur épopée en coupe de l’UEFA 1984-1985 où le club atteint la finale de la compétition face au Real Madrid après avoir notamment éliminé le PSG de Fernandez et Rocheteau en 1/16ème de finale et Manchester United en ¼ de finale.

Logo Videoton FC

le Logo du Videoton FC

En début de saison, peu de monde aurait parié sur un championnat largement dominé par le Videoton FC. Et pourtant, l’équipe de Mihaly Nagy est en tête après 18 journées avec 11 points d’avance.

Ils ont commencé la saison en boulet de canon en remportant leurs 10 premiers matchs de championnat. Portés par une attaque de feu, avec 27 buts en 10 matchs, les rouges et bleus comptent également sur une défense de fer avec seulement 3 buts encaissés lors de ces 10 premiers matchs. Et ce ne sont pas la défaite et les 2 nuls enregistrés lors des 8 matchs suivant qui vont ternir le bilan bien au-dessus des espérances du club.

Trois joueurs se distinguent dans l’effectif, un à chaque ligne :

  • Nemanja Nikolic : auteur de 16 réalisations en 18 matchs, est un très bon attaquant, excellent face au but et toujours au bon endroit au bon moment. Les « Vidi » espèrent le garder durant le mercato mais le joueur attise les convoitises en Europe.
  • Roland Juhász : Pilier de la meilleure défense du championnat, l’ancien joueur d’Anderlecht est également très utile dans les phases offensives, avec notamment 4 réalisations depuis le début de la saison.
  • Istvan Kovacs : Du haut de ses 22 ans, il s’impose comme le maître à jouer de cette équipe de Videoton. Le numéro 10 symbolise à la fois les espoirs du club mais également ceux de la
    Nemanja Nikolic Videoton FC Hongrie

    Nemanja Nikolic l’attaquant du Videoton FC

Seul bémol de ce début de saison, l’unique défaite du club a été enregistrée face à Debrecen, l’ogre historique du championnat hongrois. Cependant, si les Vidi continuent sur ce même rythme lors de la phase retour, un second titre de champion d’Hongrie leur tend les bras après celui de 2011. Cela serait une performance fantastique pour le club et leur offrirait le droit de disputer le tour préliminaire de la ligue des champions.

La course aux places Européennes

Derrière le FC Videoton, on retrouve un groupe de 4 poursuivants qui se tiennent en 5 points :

  • le MTK Hungaria (2ème, 36 points)
  • Diosygor (3ème, 32 points)
  • Debrecen (4ème, 31 points)
  • Ferencvaros (5ème, 31 points)

On pense tenir le nom du futur second du championnat. Bien que n’occupant que la 4ème place actuellement, Debrecen surfe sur une spirale très positive marquée par 6 victoires et 1 nul durant leurs 7 derniers matchs. L’équipe pratique le plus beau football du championnat derrière le FC Videoton. Dans sa remontée, Debrecen peut compter sur son milieu défensif à 3 poumons, József Varga qui nous fait un peu penser à Cambiasso autant physiquement que part son jeu.

József Varga Debrecen Hongrie

József Varga de Debrecen

La seconde place du championnat est occupée par le MKT Hungaria. Après une saison passée en seconde division l’an dernier à cause d’une mauvaise gestion de l’effectif, ils retrouvent le niveau qui est le leur cette année avec exactement la même équipe. Le MTK ressemble un peu à l’Ajax, ils ont rarement des équipes de départ qui dépassent les 24 ans de moyenne d’âge. Le potentiel de l’équipe est réel mais ils vendent trop rapidement leurs joueurs formés dans le meilleur centre de formation de Hongrie, la Sandor Karoly Academy du nom de la légende hongroise. (voir Sándor Károly, le hongrois doré s’est éteint).

Diosygor, à la 3ème place, fait un début de saison qui dépasse toutes les espérances. Le club de Miskolc, la 2ème ville la plus importante de Hongrie, est le club le plus populaire après Ferencvaros et c’est toujours un plaisir de voir la bonne ambiance qui règne dans le stade.

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=QieHazcys68&w=320&h=240]

Ferencvaros est un peu décevant cette année. C’est l’équipe la plus suivie en Hongrie et la plus médiatisée. Nous sommes allés les voir dans le derby contre Ujpest, le match était très intense, nous en avions fait un article. Ils ont dans leur rang, Zoltán Gera, 35 ans qui est souvent cité comme joueur préféré des fans de foot en Hongrie. C’est un milieu de terrain élégant et très technique. Il est l’auteur du plus beau but de ce début de saison en Hongrie. La vidéo de cette splendide frappe pour le plaisir :

[youtube=https://www.youtube.com/watch?v=XIltoC6DH&w=320&h=240]

La suite du classement

Derrière cette course à l’Europe, le ventre mou  se compose de 5 équipes qui n’ont plus grand-chose à espérer durant cette seconde partie de saison. Il s’agit d’Ujpest, Paks, Puskas Academy, Gyor et Kecskemeti. Se tenant en 5 points, ces équipes devraient se battre pour les places d’honneur en attendant de possibles lendemains qui chantent pour la saison prochaine.

Enfin, la course à la relégation risque d’être animée entre les 6 dernières équipes du championnat. En effet, de Nyiregyhaza, 11ème, à Pecsi, 16ème, il n’y a que 4 points d’écart. Cela promet une belle lutte pour éviter de se retrouver dans la zone rouge à la fin de la saison.

Des motifs d’espoir

Le niveau du championnat hongrois est loin d’être excellent avec des équipes très hétérogènes. La 31ème place au classement UEFA en est la triste preuve avec des résultats catastrophiques en Coupe d’Europe. Cela fait deux saisons d’affilés qu’aucun club hongrois ne passe les tours préliminaires Cependant, le championnat reste très suivi par un public assidu qui attend maintenant depuis longtemps qu’un club brille sur la scène européenne. Les centres de formation récemment créés comme celui du MTK montrent que les choses vont dans le bon sens. Le football hongrois devrait récolter les fruits de ses investissements à moyen terme, du moins les supporters l’espèrent de tout cœur.

Romain & Tanguy

6 mois de football en Hongrie
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Romain Claudel

pays de l'auteur footballski

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Wisła Kraków
Changement de programme pour le Wisła

Le Wisła Kraków a un nouveau président. Robert Gaszyński, ancien gardien de but du club, fait sa profession de foi...

Fermer