#55 Les images de la semaine

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 17 novembre 2015

Roumanie: une embarrassante minute de silence

farul-constanta-cs-balotesti-5-2

© Liga2.ro

Lundi dernier, le Farul Constanța recevait le CS Balotești pour le compte de la 12e journée de Liga 2, la deuxième division roumaine. Un match qui a été précédé d’une minute de silence en l’honneur des victimes du drame du Colectiv, mais également à la mémoire de Jean Podaru, l’ancien chauffeur du Farul, dont le speaker du stade a annoncé le décès. Une annonce plutôt embarrassante: en effet, peu après le début du match, un ami de Podaru présent dans les tribunes est venu affirmer au speaker que ce dernier, 69 ans, était bien en vie! Après vérification, il s’est avéré que le décédé était en fait un proche de l’ancien chauffeur. Et l’information erronée a été corrigée à la pause, avec les excuses de rigueur…

Roumanie: Adieu Lucian Bălan

Balan Steaua 1986

Lucian Bălan et le Steaua un soir de mai 86… © Getty Images

« Je vous aime tous et je vous embrasse, mais ceci est ma volonté. » Héros de la finale de Coupe d’Europe des Clubs Champions remportée en 1986 par le Steaua, Lucian Bălan a mis fin à ses jours jeudi, à 56 ans. Celui dont son entraîneur Emerich Ienei disait qu’il était un milieu défensif bagarreur qui ne lâchait rien a fini par céder en avalant une forte dose de médicaments. Une fin malheureusement prévisible. Bălan était depuis longtemps rongé par ses démons: les jeux de hasard et l’alcool. Des dépendances qui l’ont brouillé avec son fils, avant que sa femme ne demande le divorce en 2008. Depuis, l’ancien milieu vivait chez sa mère à Baia Mare, sa ville de toujours, et avait déjà tenté par deux fois de mettre fin à ses jours. Malgré l’aide de ses anciens coéquipiers, le sentiment de solitude et la dépression continuaient de le ronger. Le décès de sa mère voilà quelques semaines a fini par le pousser à commettre l’irréparable. « Il a beaucoup souffert après le décès de sa mère, a avoué Adrian Bumbescu à la presse. Je discutais avec lui deux fois par semaine environ et je voyais combien c’était dur pour lui. J’ai essayé de l’aider, nous avons tous essayé. Mais il était très affecté, et c’est vrai qu’il avait un problème avec l’alcool. Il avait déjà dit aux uns et aux autres qu’il voulait se suicider. » Lucian Bălan a été enterré samedi. Aucun représentant actuel du Steaua n’était présent. Au lendemain de son décès, le journal Gazeta Sporturilor lui a offert une très belle Une: « Une étoile est tombée.« 

Lucian Balan gsp

Roumanie: les joueurs du Metalul Resita refusent de jouer

Footballeurs en 2015 = esclaves” C’est avec cette banderole que les joueurs du Metalul Reșița sont entrés sur le terrain avant le match qui devait les opposer à l’Olimpia Satu Mare. “Nous mourrons de faim” , “Stop à l’amateurisme” ou “Football roumain en dérive, à l’aide” sont également des messages que ces joueurs, non payés depuis dix mois, ont affiché sur leurs t-shirt avant le match. Un match qu’ils ont refusé de jouer. Après plusieurs mises en garde, l’arbitre a mis fin à ce non-match après trois minutes, lorsque l’Olimpia a botté le ballon en touche. Au bord de la banqueroute, le club, dernier de sa série avec 4 petits points en 14 journées, paie le prix du conflit ouvert entre le maire de Reșița et l’actionnaire majoritaire du club, Cătălin Rufă. Un Rufă qui ne s’est pas montré tendre avec ses joueurs : “Ceux qui ont protesté suivront dorénavant les matchs depuis les tribunes. Seuls les juniors joueront.” Le Metalul a évidemment perdu le match 3-0 sur tapis vert. Un nouveau forfait et, comme le prévoit le règlement, le club formateur de Cristian Chivu sera déclaré forfait général. Ce qui signifierait sa disparition.

Roumanie: un arbitre agressé par les deux équipes

Vf Câmpului Darabani

© stiri.botosani.ro

La semaine dernière, un match de quatrième division roumaine opposait Vârful Câmpului au Sănătatea Dărăbani. Un match qui n’est pas allé à son terme. En première période, l’arbitre, Cohal Mitriță, refuse un penalty aux locaux. Un des joueurs commence alors à l’insulter lui crache dessus, sans recevoir aucune réprimande. Puis, alors que les visiteurs de Dărăbani mènent 2-1 peu après l’heure de jeu, l’homme en noir décide d’accorder un penalty à ces mêmes locaux lors d’une phase confuse. Entouré par les joueurs de Dărăbani qui commencent à le pousser, l’arbitre voit alors un de ses assistants intervenir, en lui indiquant qu’il n’y a pas de faute. M. Cohal revient ainsi sur sa décision et annule le penalty, provoquant la furie des joueurs de Vârful Câmpului, qui se mettent à le frapper à leur tour! Ce n’est qu’en échappant de la mêlée que l’arbitre siffle la fin du match.

Mais la plaisanterie n’est pas terminée, car ce week-end, la commission de discipline a rendu son verdict. Deux joueurs de Vârful Câmpului écopent de six mois de suspension et d’une amende de 75 lei (17 euros!) pour avoir frappé l’arbitre. Un joueur des visiteurs prend lui quatre matchs de suspension et 50 lei (11 euros) pour menaces. Les entraîneurs ont eux un mois de suspension et 30 lei d’amende (un peu moins de 7 euros!) pour avoir quitté leur surface. Les deux équipes ont elles match perdu 3-0 sur tapis vert! Quant à l’arbitre, il écope de quatre matchs de suspension pour « un manque d’autorité évident manifesté lors de la conduite de la partie. » Tout va donc pour le mieux en Roumanie.

Moldavie : Osipenco revient au Milsami

Ce lundi, sur sa page Facebook, le Milsami annonçait : « Aujourd’hui fut présenté le nouvel entraîneur des Vautours« . En effet, après la démission de Iurie Osipenco il y a trois semaines, les champions en titre étaient à la recherche d’un nouveau coach. Et qui d’autre de mieux qu’Osipenco pour remplacer Osipenco ? Malgré un début de saison catastrophique, la direction lui a en effet accordé une seconde chance! Parti pour mieux revenir, on espère pour lui qu’il retrouvera rapidement la recette pour les deux derniers matchs restants avant la trêve et pour la seconde partie de saison plus particulièrement. Garder son titre semble un mirage pour le moment mais une qualification européenne reste toutefois envisageable, sinon par le championnat, via la Coupe de Moldavie. Sa mission impossible commence ce samedi avec la réception de l’Academia, un club largement à leur portée!

Slovaquie : Même en D2, le Dukla n’aime pas Zilina

035

© Ivan Golembiovsky

134

© Ivan Golembiovsky

12272935_10206919917868544_23253087_n

© Ivan Golembiovsky

094

© Ivan Golembiovsky

Direction la deuxième division slovaque zone ouest avec le match entre le FK Dukla Banská Bystrica et le ŠK Senec. Un duel entre deux équipes qui luttent contre la relégation et qui sont bien loin du leader de la zone, Pohronie. Heureusement, le Dukla peut compter sur un petit groupe d’ultras fidèles malgré la situation délicate du club. Une centaine d’ultras qui n’ont pas hésité à mettre une belle ambiance et à supporter les rouge et blanc. Notons également ce magnifique pénis au couleur du rival Žilina qui connaîtra une fin tragique fait de cendres.

Pierre-Julien Pera & Pierre Vuillemot


Photo à la une : © Ivan Golembiovsky

#55 Les images de la semaine
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Dimitri Loskov, le meilleur joueur de l’histoire du Lokomotiv Moscou

Le 3 novembre dernier, sur les ondes de Komsomolskaïa Pravda, l’ex-entraîneur du Lokomotiv de la grande époque Youri Siomine s’inquiétait...

Fermer