#53 Les images de la semaine

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 3 novembre 2015

Roumanie : La folie de la Coupe à Baia Mare

Mercredi dernier se jouaient les huitièmes de finale de la Coupe de Roumanie. Vingt ans après leur dernier match, le Steaua se déplaçait à Baia Mare, dans le nord-ouest du pays, pour y affronter le club local, aujourd’hui en Liga 2. Un déplacement qui a provoqué un engouement incroyable! Les autorités locales ont tout fait pour que le match ne soit pas joué sur terrain neutre, mais bel et bien dans le vieux stade Viorel Mateianu. Un stade de 15 500 places dont l’état de délabrement avancé ne permettait l’ouverture que de deux tribunes. 8 000 places sont ainsi vendues mais les supporters locaux sont passés outre la fermeture… et ont investi toutes les tribunes! Le match s’est ainsi déroulé devant près de 15 000 personnes, qui ont pris tous les risques (au sens propre du terme) pour voir la rencontre, parfois derrière les pieds de l’éclairage amovible loué pour l’occasion. Dans cette ambiance de fête, les joueurs locaux ont tenu tête au FCSB de Mirel Rădoi, ne s’inclinant qu’aux tirs au but après avoir fait match nul 1-1.

Baia Mare Steaua -Sportro

© sport.ro

Baia Mare Steaua 2 - gspro

© gsp.ro

Baia Mare Steaua 4 - gspro

© gsp.ro

Baia Mare Steaua 3 - gspro

© gsp.ro

Roumanie : ce Viitorul est si beau!

Toujours en Coupe de Roumanie, le FC Viitorul de Gheorghe Hagi s’est lui aussi qualifié, en battant le FC Botoșani 1-0. Un but magnifique inscrit par Cristian Ganea!

Mais le plus beau restait à venir. Hier lundi, le Viitorul avait un difficile déplacement sur le terrain du Dinamo, dans ce qui était l’affiche de la 16e journée de Liga 1. Une affiche où le suspense a tourné court. Après l’expulsion du Bucarestois Mevlja, le Viitorul a régalé, avec une victoire 5-1 et un jeu brillant. Le meilleur exemple est le deuxième but d’Achim, un tir superbe marqué au bout d’une action parfaitement maîtrisée. Un régal!

Roumanie : le football malgré le deuil

Vous le savez peut-être, un drame s’est produit vendredi soir à Bucarest lors d’un concert gratuit dans un club de la ville. Un incendie provoqué par des engins pyrotechniques ont provoqué un grand mouvement de foule. Le bilan est lourd, avec 30 morts et plus de 130 blessés, dont beaucoup sont aujourd’hui encore dans un état critique. Devant ce drame, le gouvernement a décrété trois jours de deuil national samedi matin. L’on a alors largement pensé que tous les événements sportifs seraient annulés et reportés, mais la FRF et la ligue ne l’ont pas entendu de cette oreille. Les matchs ont ainsi été maintenus, ce qui a provoqué quelques réactions, notamment celles du grand Hagi ou des supporters du Dinamo, qui ont demandé l’annulation du match Dinamo-Viitorul. Mais il n’en a rien été, et les joueurs ont tous respecté de lourdes minutes de silence, avant de rendre, avec parfois beaucoup d’émotions, de vibrants hommages aux victimes. Le tout dans une ambiance plutôt pesante.

N'Doye - capture Digisport

Ousmane N’Doye en larmes | © Capture d’écran / Digisport.ro

CFR Cluj - digisportro

L’émouvant hommage du CFR Cluj avant son match face au Steaua | © Digisport.ro

Supporters Dinamo Colectiv

Manifestant contre le maintien des matchs, les supporters du Dinamo ont rendu hommage aux victimes de l’incendie avant de quitter le stade Ștefan cel Mare | © Cristi Preda

Roumanie : un gamin tabassé par son entraîneur

Les images sont dures. L’incident est intervenu durant un match du championnat élite U17 opposant le CSMS Iași au Sport Team Bucarest. Alors qu’il vient d’être remplacé, le jeune Codrin Tirişcă, 17 ans, est roué de coups par son entraîneur Liviu Petrache. « Il m’a donné un coup de poing à la bouche et des baffes au visage, puis il s’est calmé. Trente secondes plus tard, il a commencé à me donner des coups de pied dans le dos et les côtes. » Un déferlement de violence pour une raison inattendue: avec quelques coéquipiers, le jeune joueur avait profité de la sieste de son entraîneur pour aller manger au McDo du coin après avoir boudé le repas servi à l’hôtel, que ses camarades et lui n’avaient pas trouvé bon. Devant le tollé provoqué par ces images, Petrache a d’ores et déjà démissionné de son poste, mais ses ennuis ne sont peut-être pas terminés. Florin Prunea, le président du CSMS Iași, demande par exemple à la FRF de lui retirer sa licence à vie.

Estonie : le Flora Tallinn domine la Premium Liiga

Une semaine après s’être offert le titre de champion d’Estonie, le Flora Tallinn affrontait ce week-end son grand rival, le Levadia. Un derby pour la gloire entre le nouveau champion et son dauphin, que le Flora a dominé de bout en bout. Grâce notamment à l’expulsion (généreuse?) du gardien des locaux, et à un joli but de Brent Lepistu à l’heure de jeu. Un succès total pour cette équipe qui fait la part belle à ses plus jeunes éléments!

Estonie : poteaux, barres et pieds carrés

Vous n’avez jamais regardé la Premium Liiga? Dommage! Cette avant-dernière journée de l’année 2015 vous donnera peut-être envie de vous y pencher. Dans le duel des mal classés, Paide Linnameskond est allé battre son homonyme de Pärnu Linnameskond. Un match fou, où les attaquants des deux équipes s’en sont donnés à cœur joie, avec plus ou moins de réussite. Le nombre de montants touchés en est une belle preuve! Un match enjoué, dont le résultats permet aux « Vagabonds » des deux villes d’assurer leur maintien. Et de nous régaler bien plus que bien des clubs de Ligue 1.

Moldavie : polémique et altercations à Hîncesti

On vous en parlait lors des Trophées Footballski, le match Petrocub-Zimbru restera dans les annales pour son scénario (superbe but de la victoire de Kalu à la 97ème minute) mais surtout pour ses à-côtés. Dans les dernières minutes de la rencontre, le latéral Alexandru Starîş s’en est pris à un ramasseur de balle sous le coup de l’énervement, en lui tapant sur la tête avec le ballon qu’il venait de recevoir. Colère des supporters locaux, qui voient l’arbitre ne lui adresser qu’un carton jaune. Il n’en faut pas plus pour que les supporters du Zimbru échappent au marquage à la culotte des policiers de leur parcage pour en découdre. Altercations entre supporters des deux camps et également avec la police: le match est interrompu pendant cinq minutes, durant lesquelles le président du Petrocub, Mihail Usatîi, essaie même de calmer les esprits tout en réfléchissant à retirer son équipe du terrain. Au final, la partie a donc pu reprendre – au plus grand bonheur du Zimbru – et Usatîi d’annoncer après-coup qu’il hésitait à garder son équipe en Divizia Naţională. De son côté, le Zimbru a sanctionné son joueur de la moitié de son salaire, « nous avons une discipline de club, nous en discutons tout le temps. Ca ne me semble pas normal ce qu’il a fait, et il en est navré également. Il a demandé pardon envers la direction et l’entraîneur et cela ne se répétera plus » avançait ainsi le directeur sportif du club, Octavian Moraru.

Russie : La Fratria fait le show

© Robin Bjalon / Footballski

© Robin Bjalon / Footballski

Nouveau week-end et nouveau tifo pour l’Otkrytie Arena ! Une nouvelle fois, la Fratria, les ultras du Spartak Moscou, frappe un grand coup avec ce sublime tifo retraçant les faits marquants du groupe à travers ses 10 années de vie. Un match auquel on a eu la chance d’assister mais qui, malheureusement, a déçu sur le terrain avec un triste Spartak. Saluons toutefois la superbe prestation d’Ural qui gagne 3 points précieux.

République-Tchèque : Le retour de Juraj Halenar

Meilleur buteur de l’histoire du championnat slovaque, Juraj Halenar a décidé de rebondir chez le promu Tchèque, le Sigma Olomouc, après une fin tumultueuse au Slovan Bratislava et une expérience hongroise compliquée. Si jusque-là son compteur but n’avait pas bougé sous le maillot du club d’Olomouc, on peut dire que le Slovaque sait marquer les esprits et scorer un premier but loin d’être vilain. Un coup franc surpuissant qui vient se loger en plein dans la lucarne de Jan Seda, le gardien de Mlada Boleslav. Malheureusement, ce but n’aura pas servi à grand chose puisque Lukas Magera inscrira son doublé en toute fin de partie et donnera la victoire au club de Karel Jarolim.

Slovaquie : Le retour du derby de Kosice

kosice-derby

© Erik Demek

Si vous connaissez, au moins un peu, le football slovaque, vous n’êtes pas sans savoir que Kosice est une place forte du football national. Si le MFK Kosice a connu des dernières saisons galères jusqu’à être relégué en deuxième division, cette situation aura au moins permis à la ville de retrouver son derby. Un derby qui connut sa période dorée à la fin des années 70′ quand le Lokomotiva et Kosice possédaient deux belles équipes du football tchécoslovaque.

kosice-derby2

© Erik Demek

Deux équipes qui n’ont plus grand chose à voir tant sur le terrain que dans les tribunes. Ainsi, le Lokomotiva a au fur et à mesure des années dégringolées dans la hiérarchie du football slovaque tout en perdant peu à peu le public qui venait garnir le Lokomoriva Stadium. De son côté, le FC VSS Kosice peut toujours compter sur une belle base d’ultras qui suit le club depuis des années et qui est toujours présente malgré cette descente en deuxième division. Une ferveur qui permit au club de s’imposer 3-1 sur son rival et ainsi continuer sa domination sur le championnat avec une première place déjà bien consolidée.

Grèce : Un derby mouvementé

 

Si le derby entre Larissa et l’Olympiakos Volou fut animé sur le terrain avec une bagarre générale comme on l’expliquait hier dans notre nouvelle rubrique des Trophées Footballski, il le fut également dans les tribunes avec un très beau pyroshow des Monsters Larissa, les ultras de l’AEL.

Autriche : Le West-Derby est de retour!

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

Le retour de l’Austria Salzburg dans le monde professionnel, en deuxième division autrichienne, coïncide avec un autre retour, celui du West-Derby entre le Wacker Innsbruck et le club de Salzburg.

Devant presque 8000 personnes, ce match, qui s’est soldé par un match nul 1-1, eut le droit à une ambiance bouillante. Au programme, tifo des supporters du Wacker rappelant que « Innsbruck est totalement anti-violet », un cochon à l’effigie d’un policier pendu puis brûlé ou encore des « Salzburg Ebola » et autres « Salzburger Not Welcome ».

© brucki.blogspot.fr

© brucki.blogspot.fr

Du côté de l’Austria, les messages étaient surtout destinés à la mobilisation qui entoure le club. En effet, l’Austria Salzburg a lancé un appel aux dons afin de survivre. Depuis la montée en deuxième division, le club de Salzburg a du rénover son stade afin d’accueillir un nombre minimum de caméras pour la télévision, comme le stipule le règlement. Des investissements qui semblent avoir plombés les comptes du club.

Pierre Vuillemot & Pierre-Julien Pera


 

Photo à la une : © brucki.blogspot.fr

#53 Les images de la semaine
5 (100%) 2 votes

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Astana, le football pour promouvoir la marque

C’est le club kazakh avec le moins d’histoire et de tradition qui a réussi à placer le pays sur la...

Fermer