De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

L’incroyable carrière de Vsevolod Bobrov

Laissez nous vous parler de Vsevolod Bobrov, ce sportif exceptionnel qui a réussi dans tout ce qu’il a entrepris, un ballon au pied ou une crosse à la main, sur un terrain comme sur banc.

Après avoir servi sous les drapeaux durant la Grande guerre patriotique, ce sportif né se lance dans le football et rejoint l’équipe du CDKA Moscou pour s’imposer immédiatement comme l’attaquant vedette. Il inscrit 82 buts en 79 matchs de 1945 à 1949 avant de rejoindre le VVS Moscou puis le Spartak Moscou de 1950 à 1953. Deux fois meilleur buteur du championnat, il termine sa carrière de joueur avec trois titres nationaux. Gêné par des problèmes aux genoux récurrents, Bobrov raccroche les crampons et se lance dans une carrière d’entraineur à Moscou, à Odessa ainsi qu’au Kazakhstan.

Cet athlète incroyable est aussi un touche-à-tout puisqu’il fait partie des pionniers du hockey en URSS. C’est à partir de 1946 qu’il mène en parallèle du football une carrière de hockeyeur. Même topo dans ce sport, l’ailier gauche est monstrueux et rafle 6 titres nationaux avec 254 buts inscrits en 130 matchs. En 1956 il remporte la médaille d’or aux J.O. d’hiver et devient le premier athlète a avoir participer au J.O. d’hiver et d’été. Un temps joueur et coach en même temps au VVS Moscou, Bobrov finira sélectionneur de l’URSS et remportera les championnats du monde 74 et 75. Il est aujourd’hui considéré comme un des trois meilleurs sportifs russe de tous les temps avec Lev Yashin et Aleksandr Karelin.

A sa mort en 1979, il laisse un palmarès en temps que joueur et entraineur, hockey et football confondus, de 12 titres nationaux, 2 titres européens, 3 titres mondiaux et un titre olympique. Qu’est ce que cela aurait donné si Vsevolod Bobrov n’avait pas été, toute sa vie, handicapé par des blessures aux genoux ?

RPL

Six points d’avance à trois journées de la fin du championnat, le Zénit Saint Pétersbourg est quasiment champion. Avec une large victoire 6-0 contre le Rotor Volgograd, le Zénit a son destin entre ses mains. Son dauphin, le Lokomotiv, poursuit son cycle retour exceptionnel et s’impose 5-2 sur la pelouse de Tambov. Avec seulement treize points au compteur, Tambov n’est pourtant pas officiellement relégué mais ça semble mal parti.

La lutte pour les places européennes est très intense surtout que le Roubin Kazan, le Dinamo Moscou et le CSKA Moscou ont perdu respectivement contre Krasnodar (1-0), Khimki (1-0) et le Spartak (1-0). Alors que la seconde place du Lokomotiv Moscou et la troisième du Spartak sont quasiment fixes, la quatrième et potentiellement la cinquième sont encore à prendre. Et c’est très serré car mathématiquement sept équipes peuvent encore espérer vivre un été européen.

Pour le maintien, l’Oural Iekaterinbourg a presque assuré son maintien suite à son match nul 1-1 contre l’Akhmat Grozny. Les deux places de relégables sont actuellement occupées par le Rotor et Tambov. On voit mal comment les deux équipes peuvent revenir sur Oufa et l’Arsenal qui joueront certainement les barrages.

LE JOUEUR DU WEEK-END

On a retrouvé le grand Malcom lors de la rencontre entre le Zénit et le Rotor. Auteur d’un but et d’une passe décisive, le brésilien a pesé sur l’attaque du Zénit. On espère revoir l’ancien joueur de Bordeaux à un haut niveau jusqu’à la fin de la saison.

Coup d’arrêt en tête du championnat pour le Dinamo Tbilissi, qui s’incline face au Samgurali Tskhaltubo, une équipe qui avait déjà posé problèmes au champion en titre lors de la première journée. Derrière, aucun poursuivant ne profite néanmoins de ce résultat puisque le Dinamo Batumi ainsi que le Dila ont tout les deux concédés le match nul. Bonne opération au final pour Saburtalo, vainqueur du Locomotive Tbilissi et qui revient à un point du podium.

Excellentes opérations pour l’Ararat et le Noah FC en Arménie. Vainqueur d’Alashkert le Noah FC devient provisoirement leader à égalité de points avec l’Ararat, un point devant leurs adeversaires et 2 points devant l’Ararat Armenia. A 4 journées de la fin, le sort du championnat arménien est donc encore loin d’être scellé

Qarabag prend de l’air en tête du championnat azéri, après avoir écrasé Qabala 5-0 sur son terrain, tandis que le Nefthci calait à Sebail (2-2). Grace à cette nouvelle victoire Qarabag semble bien parti pour conserver son titre à 4 journées de la fin.

UPL

Une victoire suffisait au Dynamo Kiev pour être champion : le club de la capitale l’a emporté avec la manière face à l’Inhulets Petrove (5-0) et a donc remporté pour la seizième fois de son histoire le championnat d’Ukraine. Le Dynamo n’avait pas goûté aux joies d’un titre de champion depuis 2016 et a depuis laissé le Shakhtar Donetsk régner sur l’Ukraine. Ce dernier, déjà résigné à l’idée de perdre son titre, s’est incliné (0-2) à Oleksandriya et a même cru pendant un temps être menacé pour la deuxième place par le Zarya Lugansk. Le Zarya comptait quatre points de retard sur le Shakhtar après sa victoire (2-1) sur l’Olimpik Donetsk et il avait l’occasion de revenir à un point du Shakhtar en cas de victoire face à ce même Olimpik en match en retard mais, de manière surprenante, il s’est incliné (1-2) face à une équipe dont la dernière victoire remontait à décembre et qui n’avait pris que deux points sur ses onze matchs précédents. L’Olimpik s’éloigne quant à lui de la zone rouge.
Avec treize points d’avance sur le Shakhtar à trois matchs de la fin, le Dynamo Kiev est champion. Le Zarya Lugansk compte quant à lui quatre points de retard sur le Shakhtar Donetsk et il devrait se contenter de la troisième place.

Dans la course à l’Europe, la meilleure opération a été réalisée par le Kolos Kovalivka qui a battu avec la manière le Vorskla Poltava, un concurrent direct (3-0.) Le Kolos s’empare de la quatrième place à la différence de buts devant le Vorskla et les deux équipes sont à quatre points du Zarya, troisième. La plus mauvaise opération a été réalisée par le Desna Chernigiv, surpris (0-1) sur le terrain d’un FK Lviv qui reste sur trois victoires de suite et qui se dirige à grande vitesse vers le maintien. Le Desna compte un point de retard sur la quatrième place.

Enfin, dans la lutte pour le maintien, le Rukh Lviv a quitté la dernière place grâce à son large succès (3-0) face à Mariupol. Son match nul dans le derby face au FK Lviv à l’occasion d’un match en retard (1-1) lui permet même de se donner un peu d’air. Mynai, battu (0-3) chez le SK Dnipro-1, est la nouvelle lanterne rouge.
Rien n’est encore joué : si le FK Lviv, neuvième avec sept points d’avance sur la dernière place, semble tiré d’affaire, seuls quatre points séparent Mariupol dixième de Mynai dernier. L’Olimpik Donetsk et le Rukh Lviv ont trois points d’avance sur la dernière place et l’Inhulets Petrove deux.

Sursaut du Zimbru

6 ans et demi depuis les deux dernières victoires consécutives par plus d’un but d’écart. Deux ans et demi depuis les deux dernières victoires consécutives. Autant dire que les deux dernières sorties du Zimbru, vainqueur catégorique face au Speranța (6-0) et au FC Florești (3-0) sont un énorme bol d’air frais pour l’équipe historique de la capitale.

Surtout, cette victoire face au FC Florești lui assure presque mathématiquement de laisser la dernière place du championnat au Codru Lozova, et ainsi éviter une relégation directe qui aurait été catastrophique. Le maintien n’est toutefois pas encore assuré, puisque les Jaune et Vert sont pour l’instant à la place de barragiste, à deux points de la 8e place occupée par le Speranța, et trois points du FC Floresti.

Egalement, elle a permis de révéler certains jeunes pousses comme Cristian Dani, Silviu Smalenea ou Vlad Raileanu. L’école du Zimbru a encore de beaux jours devant elle si ses produits continuent à offrir de telles prestations, et on ne peut que s’en réjouir !

RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

Un week-end assez terne en République-Tchèque, avec seulement 19 buts en 9 matchs. Le Sparta a régalé face à Opava qui vit une bien triste saison. Grâce à son jeune talent de 18 ans Adam Hlozek auteur d’un triplé, le Sparta enchaîne (4-2) et continue de chasser la 2e place, 1 point derrière Jablonec avec une journée en moins. Jablonec qui ne cesse d’impressionner… Grâce à une performance XXL de Martin Dolezal, les verts et blanc s’imposent à Ceske Budejovice et signent une 7e victoire en 9 matchs. On notera également ce week-end la grosse performance des Bohemians qui parviennent à accrocher l’irrésistible Slavia dans le derby de Prague (0-0). Dans la lutte pour le maintien, Brno (16e et premier relégable) avait l’occasion parfaite de se relancer en affrontant Teplice (15e). Malgré une infériorité numérique pendant plus d’une mi-temps, Teplice arrache un nul crucial (0-0) qui maintien Brno a 4 points à 5 journées de la fin. Enfin, Pribram se donne le droit de rêver en gagnant une 2e fois à l’extérieur en 10 jours à Karvina (0-1) et en se replaçant a 5 points de Teplice. Et pourquoi pas ? Le Teplice-Pribram de la dernière journée pourrait valoir le détour…

SLOVAQUIE

Une bonne nouvelle pour commencer ! Le gouvernement slovaque a annoncé ce lundi le retour des spectateurs dans les stades. L’accès sera limité à 25% de la capacité du stade, ou 2000 supporters pour les plus grands stades, sous réserve d’un test PCR négatif. Place à la polémique du week-end. En déplacement sur la pelouse du MSK.Zilina, le Slovan s’est fait peur. Après avoir été mené 0-2, Zilina pensait avoir fait le plus dur en revenant au score.. C’était sans compter un pénalty très généreux accordé au Slovan à quelques minutes de la fin. Le Slovan s’impose 2-3 dans la polémique et attend désormais l’officialisation du titre promis. Dans la course à l’Europe, Trnava enchaîne une 3e victoire de rang en s’imposant 2-0 contre Trencin et conforte son avance sur Zilina à 4 journées de la fin. Dans la lutte pour le maintien, Ruzomberok semble être quasiment sauvé avec une nouvelle victoire contre Sered (2-1). C’est loin d’être le cas pour Pohronie qui se fait accrocher (0-0) par un Nitra pourtant en pleine crise économique mais qui reste en vie dans ce championnat. 3 points séparent seulement Pohronie, Senica, Nitra et Michalovice à 4 journées de la fin, pour une place de relégué et une de barragiste… Le suspens reste entier !

ESTONIE

Un premier mois de compétition se termine en Estonie et c’est Paide Linnameeskond qui tire son épingle du jeu en Premium Liiga. Alors que les clubs de Tallinn connaissent un début de saison plus ou moins réussi, le club révélation de l’an dernier a déjà trouvé son rythme de croisière, avec six victoires pour un match nul, et 17 buts marqués, qui en font la meilleure attaque du championnat pour le moment. Avec en point d’orgue la fantastique victoire 4-0 sur le terrain du FCI Levadia, son dauphin au classement. Autant de réussites qui offrent à son entraîneur Vjatšeslav Zahovaiko le titre d’entraîneur du mois.

En bon ancien buteur qu’il était, Zahovaiko a forcément apprécié l’apport d’Henri Anier. Rentré au pays l’été dernier, Anier a tout de suite marché sur la Premium Liiga, marquant 10 buts en autant d’apparitions. Et il reste sur cette lancée en ce début d’année 2021, avec – déjà ! – neuf buts et une passe décisive en sept matchs seulement. Elu Joueur du mois, Henri Anier est la locomotive qui tire toute l’équipe de Paide vers le sommet du classement. Une place de leader qu’il faudra conserver ce week-end, lors de la réception annoncée difficile du Legion Tallinn, l’autre outsider de cette saison.

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Spartak Moscou

L’ACTU EN BREF

  • 3 : C’est le nombre de buts inscrits par l’attaquant de Qarabag, Mahir Emreli, mais c’est aussi le nombre de minutes qui lui ont suffit pour inscrire ses 3 buts. Remplaçant au coup d’envoi, Emreli rentre en jeu à la 71e, alors que son équipe mène 2-0. Un petit quart d’heure d’échauffement plus tard le voici qui inscrit un triplé aux 88e, 89e et 90e minutes de jeu ! De quoi gonfler le score du match et rendre cette performance encore plus exceptionnelle.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.