Saison 2014/201: 5 espoirs du championnat hongrois

Invité - Publié le 5 juin 2014

On continue notre tour d’Europe des jeunes espoirs. Voilà la Hongrie avec notre expert Tomasz Mortimer.

Zsolt Kalmar (Gyor – 1995)

kalmar

Le jeune joueur de Gyor (19 ans) est sans aucun doute le plus grand espoir en Hongrie actuellement. Kalmar est un meneur à l’ancienne, pas le plus rapide, mais il a une superbe technique et aime jouer derrière le buteur, mais il peut aussi évoluer comme ailier ou plus reculé au milieu. Le meneur roux joue avec une grande maturité que vous voyez très rarement chez quelqu’un d’aussi jeune, et sait très bien protéger le ballon même contre des adversaires plus robustes. Il a aussi une excellente vision du jeu en termes de passes. Il a récemment débuté en sélection hongroise contre le Danemark puis est devenu capitaine des U19 une semaine plus tard pendant la victoire 4-2 contre l’Angleterre C. Calmé et mesuré en dehors du terrain, Kalmar est certainement destiné à un grand futur.

Muhamed Besic (Ferencvaros – 1992)

besic

De loin le meilleur footballeur en Hongrie actuellement. Le Bosnien de 21 ans a été appelé pour la Coupe du Monde et Susic a déclaré qu’il était le seul Bosnien capable de museler Lionel Messi. Besic a été élu homme du match contre la Côte d’Ivoire et a été excellent cette saison en championnat en tant que latéral droit, défenseur central ou milieu défensif. Il est arrivé en Hongrie suite à des problèmes disciplinaires à Hambourg mais il est devenu très mûr depuis qu’il joue à Ferencvaros. Très à l’aise avec le ballon, toujours bien positionné et costaud au duel, Besic jouera certainement dans un grand club la saison prochaine et va surprendre pendant le Mondial !

Andras Rado (Haladas – 1993)

rado

Rado a refusé un prêt vers Genk en janvier, mais a été lié à de nombreux clubs en Europe incluant Nice, le Dinamo Minsk, Heerenveen et Ferencvaros en Hongrie. Rado possède quasiment tous les attributs que vous désirez chez un grand buteur – rapide, bon dans les airs, bon finisseur et bon en un contre un. Malheureusement pour lui, Rado est relativement petit et faible physiquement mais il devrait encore se développer physiquement puisqu’il n’a que 20 ans. Rado peut jouer seul en pointe ou derrière un autre attaquant, voire jouer sur une aile si besoin. Rado a porté son club Haladas cette saison, marquant 14 fois et délivrant 11 passes en 29 matchs de championnat. Il ne jouera certainement plus là-bas l’an prochain.

Mario Nemeth (Haladas – 1995)

nemeth

Mario Nemeth n’a pas encore joué pour la sélection U21 hongroise mais il est un membre important des U19 qui se concentrent sur l’Euro U19 à venir, qui aura lieu en Hongrie. Le jeune joueur a été excellent à Haladas cette saison en milieu axial, opérant en box-to-box. Il est un joueur typique issu de l’académie d’Haladas – petit mais avec de grandes qualités techniques, et il a aussi une très bonne frappe. Il n’a marqué que deux fois et offert une passe décisive en 25 matchs cette saison, mais pour un jeune gars de 18 ans débutant sur la scène, il y a beaucoup de potentiel dans ce joueur.

David Holman (Ferencvaros – 1993)

Labdarúgó NB I - Ferencváros-MTK Budapest

Autre joueur très technique, Holman est également un meneur à l’ancienne, qui opère derrière le buteur. Holman donne du liant dans le jeu et sait créer des opportunités mais cette saison, il n’a pas été aussi efficace qu’attendu. Il n’a donné que 3 passes décisives et marqué 3 buts en 22 matchs, ce qui peut être considéré comme décevant par certains. C’était cependant sa première saison complète à ce niveau, donc il faut réellement considérer le grand potentiel de ce jeune joueur de 21 ans, déjà supervisé par des clubs étrangers comme Lech Pozan ou Genk. Il devra sans doute quitter rapidement la Hongrie s’il veut devenir une future étoile de la sélection nationale.

Thanks Tomasz!

Saison 2014/201: 5 espoirs du championnat hongrois
Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Invité

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
eduardo
Le rêve impossible d’Eduardo

A une semaine du match d’ouverture de la Coupe du Monde Croatie-Brésil, je vous propose de découvrir l’idole improbable des...

Fermer