De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

RPL

Quel bonheur, quelle joie! Le championnat russe est de retour pour notre plus grand plaisir. Le grand gagnant du week-end c’est le PFC Sochi! L’équipe surprise du cycle aller semble poursuivre sur sa lancée et s’impose 4-0 à domicile contre l’Arsenal Tula. Une belle victoire qui permet au club des bords de la Mer Noire de remonter à la troisième place. Les gros ont tout de même eu du mal à reprendre. Le Zénit Saint Pétersbourg concède le nul 2-2 à domicile contre Rostov. Le nouveau buteur de Rostov, Ali Sowe, a inscrit un doublé pour son premier match en Russie. De son côté le Spartak s’incline 2-0 à domicile face au Rubin. Même score dans le derby de Moscou entre le Lokomotiv et le CSKA, avec des cheminots qui ressortent la tête de l’eau.

Dans les autres rencontres on notera le match nul entre le FK Krasnodar et l’Oural Iekaterinbourg. Les bykys ont du mal depuis la reprise et était à deux doigts de perdre à domicile. De son côté, le Dinamo Moscou s’impose 2-1 sur la pelouse de l’Akhmat et remonte au classement. Khimki poursuit sa bonne série en s’imposant 2-1 contre Ufa, le Rotor Volgograd s’impose 3-1 contre un Tambov à la ramasse.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Premier doublé en Russie pour Rafal Augustyniak et pas des moindres ! Deux buts très importants inscrits par le milieu de terrain polonais qui permet à l’Oural Iekaterinbourg de repartir avec un bon point sur la pelouse de Krasnodar.

Première journée de la saison 2021 en Géorgie et première surprise, avec le match nul obtenu par le promu Samgurali sur le terrain du champion, le Dinamo Tbilisi. Le champion en titre a d’ailleurs du batailler pour égaliser en fin de match après avoir concédé l’ouverture du score. On notera également le bon départ de Saburtalo, vainqueur 2-0 du Locomotive Tbilisi et premier leader au classement.

En Arménie Alashkert signe le bon coup du week-end en s’imposant face au 4ème, le FC Lori. Cette victoire conjuguée au triste nul (0-0) du leader Ararat face à Van permet à Alashkert de grimper sur le podium.

Enfin ça se ressert en tête de classement en Azerbaïdjan. Qarabag reprend la 1ère place (à la différence de buts) au détriment du Neftchi Bakou, battu sur le fil par Zira, Zira qui conforte d’ailleurs sa 3ème place avec ce résultat.

UPL

C’est une semaine de rêve qu’a vécu le Dynamo Kiev. Trois jours après sa qualification héroïque en Ligue Europa, le club de la capitale a vu son grand rival le Shakhtar Donetsk tomber pour la première fois de la saison face à un Zarya Lugansk pourtant réduit à dix (0-1). Un rush solitaire de Sayyadmanesh conclu par Ivanisenya a permis au Zarya d’infliger au quadruple champion en titre sa première défaite de la saison. Le Shakhtar battu, le Dynamo n’avait plus qu’à finir le travail sur le terrain du FK Lviv, ce qu’il a fait de belle manière (4-1), bien aidé par le dixième but de la saison de Viktor Tsyhankov. Le Dynamo Kiev compte désormais quatre points d’avance sur le Shakhtar Donetsk. Le Zarya Lugansk a quant à lui conforté sa troisième place grâce à son sixième succès consécutif en championnat et il n’est qu’à quatre points du Shakhtar avec un match en moins.
Les autre prétendants à l’Europe se sont distingués ce week-end : le Desna Chernigiv s’est montré impitoyable avec l’Inhulets Petrove (3-0) tandis que le Vorskla Poltava a battu (3-1) Oleksandriya, renouant avec le succès après une série de cinq matchs sans victoire. Le Desna est quatrième à deux points du podium et le Vorskla cinquième, deux points derrière le Desna. Surpris (1-2) par le Rukh Lviv, le Kolos Kovalivka s’éloigne en revanche des places européennes.
Pour le reste, Mariupol et le SK Dnipro-1 se sont neutralisés (2-2) tandis que la lanterne rouge Mynai a décroché sa deuxième victoire de la saison face à l’Olimpik Donetsk (2-1). Le héros de la rencontre se nomme Anatoliy Nuriyev, auteur des deux buts de son équipe sur penalty. Ce dernier a inscrit à lui seul huit des douze buts de son équipe cette saison.
La situation reste très serrée en bas de tableau puisque le Rukh Lviv, Mynai, l’Inhulets Petrove et le FK Lviv, dans cet ordre, se tiennent en un point.

COUPE D’UKRAINE

Les quarts de finale de la coupe nationale avaient lieu en milieu de semaine et ont donné lieu à quelques rebondissements. En fin d’après midi, le Dynamo Kiev a eu toutes les peines du monde à se débarrasser du Kolos. Score nul après 120 minutes, c’est aux tirs au but que s’est joué la partie avec un grand Denys Boyko qui sauve deux tirs et permet au Dynamo d’éviter une humiliation.

Coup de tonnerre quelques heures plus tard, le Shakhtar sort de la compétition, battu par l’Agrobiznes, leader de la D2. Un but de Bogdan Semenets à la 96ème minute prive donc le Shakhtar des demi-finales.

Logique respectée dans les autres rencontres avec la victoire 2-1 du Zarya sur le Veres Rivne ainsi que celle d’Oleksandriya aux tirs aux buts face au Dnipro-1.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Le héro de la semaine en Ukraine se nomme Dmytro Ivanisenya. Le milieu du Zarya Lugansk a joué un bien mauvais tour au Shakhtar Donetsk en crucifiant les oranges à la toute dernière seconde. Réduit à dix, le Zarya réussi à s’imposer sur le Shakhtar avec ce but à la 94ème minute. Trois points importants pour Lugansk qui n’est plus qu’à quatre longueurs de Donetsk avec un match en moins.

Bordin à la rescousse

L’épisode Engin Firat a bel et bien pris fin. Après un intérim rempli d’espoir sur base de la prestation affichée par les Tricolorii au Stade de France, le sélectionneur turc a empilé les contre-performances en 2020 et son contrat n’a donc pas été reconduit. Basculé en Ligue C, la Moldavie n’a pu faire mieux qu’un match nul en six match dans son groupe de Ligue des Nations qui comprenait également la Grèce, la Slovénie et le Kosovo.

Pour succéder à Firat, la Fédération mise toujours sur l’étranger avec la venue de l’Italien Roberto Bordin, bien connu des terrains de la République puisqu’il a entraîné le Sheriff durant deux ans. Vainqueur de deux championnats, d’une Coupe et d’une Supercoupe lors de son passage à Tiraspol, il est surtout reconnu pour avoir emmené le club moldave aux portes d’un printemps européen, lors de la Ligue Europa 2017-2018. A égalité de points avec le FC Copenhague, le Sheriff a fini troisième et le club danois deuxième du groupe, derrière un Lokomotiv battu chez lui (1-3) par les hommes de Bordin.

Après une pige en Azerbaïdjan où son Neftchi a pu renaître quelque peu de ses cendres et rivaliser sans toutefois faire trembler Qarabag, Bordin revient donc au pays du vin avec une mission claire : redresser la barre et faire bonne figure lors des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Solidité derrière, efficacité devant et ce petit brin de chance des champions: la recette Bordin prendra-t-elle avec les Tricolorii ? Première réponse le 22 mars avec la réception des Iles Féroé.

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Zenit St. Petersbourg

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.