De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

Ce n’est pas souvent, ces dernières années, que le Dynamo a accueilli le Shakhtar en leader. Pourtant, ce sont bien les hommes de Luis Castro qui accusent au coup d’envoi un retard de points sur Kiev.

L’entame de match est pour le Shakhtar qui prend dès le coup d’envoi le jeu à son compte et force le Dynamo a subir dans sa moitié de terrain. Quelques tirs timides de part et d’autre avant que Junior Moraes se présente à la réception d’un centre pour propulser la balle au fond. L’ancien du Dynamo profite de la sortie manquée du prometteur gardien Ruslan Neshcheret, héros la semaine passée en Ligue des champions. Après trente minutes de jeu, Donetsk mène au score.

Les choses ne vont pas en s’améliorant pour le Dynamo qui voit son capitaine Sergiy Sydorchuk expulsé à la 45ème pour un tacle, très rude, sur Kornienko.

Alors que le Dynamo tente de relever la tête en seconde période, Taras Stepanenko assène le coup de grâce avec un tir à l’entrée de la surface dévié par Marcos Antonio. Imparable pour Neshcheret qui voit le ballon finir une seconde fois dans ses filets. Complétement sonnés, les Kieviens encaissent le troisième, une superbe frappe d’Alan Patrick.

Trop timide, réduit à dix et bien touché par le Covid, le Dynamo de Lucescu n’a jamais été en mesure d’inquiéter le Shakhtar, qui recolle désormais à un point.

Sacré Dzyuba

C’est la polémique de la semaine en Russie! Quelques heures avant la rencontre contre Krasnodar, une vidéo du capitaine de la sélection en train de se masturber est publiée sur les réseaux. Auteur d’un piratage de son téléphone selon les dires du joueur, Dzyuba est dans la tourmente.

Evincé de la sélection et désormais privé de brassard, Dzyuba a présenté ses excuses envers le public. Il faut dire que le colosse est un sacré coquin, il avait mimé une position sexuelle avec Azmoun suite à la victoire en demi-finale de Coupe de Russie contre le Spartak Moscou la saison dernière.

RPL

Le CSKA Moscou poursuit son parcours en tête du classement suite à son succès 2-0 à domicile contre Rostov. Le club de l’armée peut remercier son gardien, Igor Akinfeev, qui a stoppé un pénalty d’Eremenko a un moment crucial du match. De son côté, le Zénit Saint Pétersbourg reste à portée de tir du leader après une victoire 3-1 contre Krasnodar. Vainqueur du « derby » (Gazprom semble vouloir créer une rivalité entre les deux équipes), le Zénit est à un point du CSKA. Le grand perdant du week-end c’est le Spartak Moscou, qui n’a pu faire mieux qu’un match nul 2-2 sur le terrain de l’Oural Iekaterinbourg. Le Dinamo Moscou, quant à lui, a réalisé une très belle performance en s’imposant 5-1 contre le Lokomotiv. Une rencontre riche en buts mais aussi en cartons rouges, deux expulsions pour le Loko et une pour les locaux.

Dans les autres rencontres, Khimki s’est imposé 2-0 à domicile contre le Rubin Kazan et semble avoir lancé sa saison. Match nul entre Sochi et Ufa (1-1), ainsi qu’entre l’Arsenal Tula et le Rotor sur le même score. De son côté, Tambov s’incline 1-0 à la maison contre l’Akhmat Grozny qui n’est pas très loin des places européennes.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Le joueur du week-end ne pouvait être qu’un joueur du Dinamo Moscou suite à sa belle victoire contre le Lokomotiv. Auteur d’un but et d’un très bon match offensif avec le Dinamo, Daniil Lesovoy remporte cette prestigieuse distinction. Trois buts lors des trois derniers matchs avec le Dinamo pour Lesovoy.

Un week-end peu prolifique en Géorgie puisqu’un seul match s’est en effet déroulé, un match en retard qui plus est. Un beau match néanmoins entre le Locomotive et le Dinamo Tbilissi, deux clubs ayant des ambitions dans ce championnat. Mais ce sont bien les champions en titre qui se sont imposées sur une courte marge (2-0) et font une belle opération en tête du classement avec désormais 5 points d’avance sur Batumi mais avec un match en avance également.

Peu de football non plus en Arménie avec un seul petit match en retard et un triste 0-0 entre Noah et l’Ararat Armenia.

Il faut arriver en Azerbaïdjan pour avoir un peu de mouvements. Et après un début de saison catastrophique, Qarabag s’est enfin remis sur de bons rails. Avec une victoire 6-0 et notamment un but du Français Abdellah Zoubir, sur le terrain du Neftchi, le champion incontesté retrouve enfin la place de leader, qu’il partage cependant en nombre de points avec Sumqayit et Zira.

UPL

Le résultat du match Dynamo – Shakhtar ne constituait pas une bonne affaire pour le Vorskla Poltava, qui ne pouvait pas reprendre la deuxième place. Une victoire aurait toutefois pu permettre au Vorskla de se rapprocher de la tête mais il a été tenu en échec (0-0) par un Zarya Lugansk toujours aussi décevant en ce début de saison et qui pointe à une inhabituelle neuvième place. Le Vorskla Poltava voit même le Desna Chernigiv, vainqueur (1-0) face à Mynai revenir à sa hauteur. Le Vorskla et le Desna pointent à trois points du Shakhtar Donetsk et à quatre du Dynamo Kiev.

Outre le Desna, l’autre bonne opération en haut de tableau est pour le Kolos Kovalivka et son buteur vétéran Yevhen Seleznyov qui se sont imposés (2-0) sur le terrain du SK Dnipro-1 et qui repassent devant l’Olimpik Donetsk qui est revenu de loin pour arracher le nul (3-3) face à Mariupol dans un match très prolifique. Le Kolos est à un point des places européennes, l’Olimpik à trois points, à égalité avec Oleksandriya qui s’est imposé (1-0) face au FK Lviv.

Enfin, sans surprise, la rencontre entre les deux seules équipes à ne pas avoir encore gagné s’est achevée sur un match nul : le Rukh Lviv et l’Inhulets Petrove se sont neutralisés (2-2). Ce point permet néanmoins au Rukh de quitter la dernière place occupée désormais son voisin le FK Lviv.

PERSHA LIGA

Le Chornomorets et le Girnik-Sport continuent de se tirer la bourre en tête. Odessa a atomisé Kherson 4 à 0 tandis que le Girnik faisait plier 3-0 l’Avangard. Autres cartons, le 4 à 0 de Mykolaïv sur le terrain du VPK-Agro et le 5-1 de l’Agrobiznes infligé au Kremin.

Le Volyn Lutsk vainqueur (2-1) de l’Obolon profite de la défaite du Veres chez le promu Alyans pour s’emparer de la troisième marche. Avec deux points de retard, le Metalist reste en embuscade à la quatrième place.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Auteur d’un magnifique but ce week-end face au Dynamo, le brésilien Alan Patrick compte désormais 4 buts en 8 matchs. Rentré en cours de jeu, le milieu de terrain de 29 ans se pose en super-sub au Shakhtar.

La der de Firat à Pristina ?

Le sélectionneur national Engin Firat a répété en interview que si la Moldavie ne progresse pas lors des deux prochains matchs (Grèce à domicile et Kosovo à l’extérieur), il ne comptait aps poursuivre l’aventure.

« Il faut voir comment l’équipe se développe. Si ce n’est pas le cas, alors il n’y a aucune raison pour que je reste plus logntemps. C’est la chose la plus importante pour moi. Si les gars font répondent aux exigences, alors, bien sûr, je souhaiterai continuer le travail » a-t-il indiqué durant la traditionnelle conférence de presse.

Une façon de mettre la pression sur une équipe qui n’a glané qu’un point en quatre matchs de Ligue des Nations et qui risque de rétrograder à l’échelon D en cas de contre-performance à Pristina.

D’autre part, on pourrait y voir également un message envers la Fédération, qui se verrait dans l’obligation de trouver un nouveau sélectionneur à l’aube des qualifications pour la Coupe du Monde 2022. Rappelons que le contrat de Firat a été signé pour un an, après le relatif succès de son intérim fin 2019 – à commencer par le match historique des Moldaves au Stade de France.

Avant ces deux rencontres capitales, la Moldavie s’est offert un amical de prestige ce jeudi, face au grand voisin russe. Ce qui devait être une fête populaire ainsi qu’une occasion pour les ultras de rappeler leur détestation de tout ce qui se rapproche à la Russie, a débouché sur un 0-0 des familles qui arrange tout le monde et personne. On notera que le quatuor arbitral était évidemment originaire de Roumanie.

Du côté sportif, la sélection offre peu de surprises si ce n’est l’inclusion de Daniel Dumbravanu, jeune défenseur du Genoa qui joue avec la Primavera.

Estonie : 13e titre pour le Flora

Champion en titre, le Flora Tallinn n’a guère tremblé dans la course à sa succession. Avec 23 victoires contre deux nuls et une seule défaite à ce jour, les hommes de Jürgen Henn ont survolé la concurrence, qui n’a en plus pas fait grande figure. Car derrière le Flora, Paide, surprenant deuxième, pointe à onze points, tandis que les habituels concurrents que sont le FCI Levadia et Nõmme Kalju comptent plus de vingt points de retard !

Jürgen Henn et Rauno Sappinen, deux hommes forts du Flora cette année

Cette année 2020 est un grand cru pour le Flora. Car outre cette domination en Premium Liiga, le club a réussi un parcours inédit pour un club estonien en atteignant les barrages en Ligue Europa. Et reste en course en Coupe d’Estonie, où son match de 16e de finale a été annulé cette semaine, son adversaire, Põhja-Sakala, club de 5e division, ayant déclaré forfait.

Malgré une année marquée par les difficultés liées à la pandémie, qui ont fait craquer ses principaux adversaires les uns après les autres, le Flora a su éviter tous les pièges et garder son niveau. Meilleur buteur du championnat, Rauno Sappinen a offert un début d’explication : « Nous avons beaucoup de bons joueurs. Il y a assez de compétition pour chaque poste, ce qui permet de tirer le meilleur parti de notre entraînement chaque jour. Et cela augmente la qualité de toute l’équipe. Nous avons une équipe très uniforme, une bonne émulation en interne, de bons entraîneurs et une grande confiance dans notre jeu. »

Un avis confirmé par le capitaine Määrten Kuusk : « Avant la saison, nous disions que si nous voulions défendre notre titre, il ne suffirait pas de jouer au niveau de 2019, mais nous devions travailler tous les jours et clairement élever notre niveau. Derrière le succès se cachent la volonté et l’ambition. Chaque homme a poussé ses équipiers à la fois à l’entraînement et en match. Bien sûr, les entraîneurs ont également fait un excellent travail pour maintenir la motivation et tout le reste. Tout cela demande beaucoup. Derrière tout ça, il y a une élévation générale de niveau combinée au fait que les jeunes joueurs ont grandi et commencé à prendre leurs responsabilités.« 

Plus bas dans le classement, les choses ne sont pas toujours faciles pour les clubs estoniens, à l’image des déboires du Trans Narva cette semaine.

LE BUT DE LA SEMAINE

La belle frappe d’Alan Patrick ce week-end face au Dynamo Kiev

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Fakel Voronezh (D2 Russie)

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.