De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

Quelques jours après son premier match européen contre Rennes, le FK Krasnodar retrouvait le championnat et un morceau de taille avec le leader, le Spartak Moscou. Toujours sans Cabella, absent pour cause de Covid, le FKK est moins percutant offensivement et semble fébrile derrière. Ponce en profite et ouvre le score pour les visiteurs dès le début de match en prenant le meilleur sur son défenseur. Krasnodar tente bien de réagir mais tombe sur un Maksimenko toujours décisif malgré une petite boulette qui aurait pu permettre aux locaux d’égaliser. Le Spartak évolue en contre et double la mise par l’intermédiaire de Moses qui marque son premier but sous les couleurs du club de la capitale.

Mené 2-0 à la pause, le FKK réagit rapidement et réduit le score suite à un but de Sabua. Mais les lacunes défensives reviennent une fois de plus et Kokorin tue le suspens. 3-1 score final, le Spartak Moscou est désormais seul leader du championnat.

Bogunov (FK Lviv) rattrapé par la FIFA

Le milieu gauche de 27 ans du FK Lviv Yaroslav Bogunov a reçu ce week-end la notification de sa suspension par la FIFA. Deux années de bannissement du football pour une histoire de matchs truqués remontant à 2017. C’est lors de son passage dans le championnat biélorusse, avec le Naftan Novopolotsk, que Bogunov avait participé à deux rencontres truquées. Dans le viseur de la FIFA se trouve un match en particulier, face au Dynamo Brest, où Bogunov aurait été entrainé dans la combine par un de ses coéquipiers pour encaisser une défaite par deux buts d’écart en échange d’une somme avoisinant les 1000 dollars.

Même si Yaroslav Bogunov n’était pas un titulaire indiscutable côté Lviv, la nouvelle pénalise le club qui perd son numéro 10.

Oleg Salenko, le recordman aux trois sélections

Le 25 octobre 1969 marque la naissance d’Oleg Salenko. Il est loin d’être le plus connu des joueurs russes mais son nom apparait à plusieurs reprises dans les livres de statistiques. Né à Leningrad et formé au Zenit, Salenko lance véritablement sa carrière lorsqu’il rejoint le Dynamo Kiev en 1989. Cette année-là, il est appelé en sélection espoir de l’URSS pour disputer la Coupe du Monde. Avec cinq réalisations, il termine meilleur buteur de la compétition devant Sonny Anderson et Diego Simeone.

Deux ans plus tard, l’URSS s’effondre et Salenko se retrouve en sélection ukrainienne. Il est sur le terrain lorsque cette toute jeune équipe dispute son premier match officiel, perdu 1-3 contre la Hongrie. Comme beaucoup de ses petits camarades, il rejoint l’Ouest de l’Europe avec un transfert au CD Logroñés, alors en D1 espagnole. Avec 23 buts en 47 matchs, Salenko est alors appelé par son pays natal, la Russie.

Il enfile donc en 1993, un troisième uniforme différent, après l’URSS et l’Ukraine. Il paraphe un contrat avec Valence et part au Mondial 94 où il termine meilleur buteur avec six réalisations, bien aidé par un quintuplé claqué contre le Cameroun. Sa fin de carrière est tout aussi étonnante avec des passages aux Glasgow Rangers notamment, avant d’entrainer la sélection ukrainienne de beach soccer.

A ce jour, Oleg Salenko est le seul joueur a avoir terminé meilleur buteur d’une Coupe du Monde espoir et senior. Il est aussi le recordman du nombre de buts en un seul match dans un mondial. Ajouté à cela, il fait partie des rares joueurs, souvent soviétiques, à avoir évolué avec trois sélections différentes.

RPL

Il n’y a qu’un seul leader désormais en RPL! Suite à sa victoire contre Krasnodar, le Spartak est en tête et profite notamment du faux-pas du Zénit Saint Pétersbourg qui s’incline 2-1 à domicile contre le Rubin Kazan. Un beau succès pour les hommes de Slutsky qui mettent fin à l’invincibilité du Zénit à domicile en championnat. De son côté, le CSKA monte à la seconde place suite à sa large victoire 5-1 contre l’Arsenal Tula.

Dans les autres rencontres, on notera notamment la défaite surprise du Lokomotiv Moscou sur sa pelouse contre le Rotor Volgograd (2-1), alors que la lanterne rouge n’avait pas gagné la moindre rencontre jusque-là. Le Dinamo se ressaisit après sa défaite dans le derby contre le CSKA et s’impose contre Sochi 3-1. Victoire sur le même score de l’Akhmat Grozny contre Ufa, qui passe lanterne rouge. Autre succès surprise, celui de Khimki sur la pelouse de Rostov avec deux buts dans les dernières minutes. Ural et Tambov se séparent sur un score nul et vierge.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Un doublé et une passe décisive, Vlasic est encore le joueur du week-end en Russie. Le Croate est le meilleur joueur du CSKA Moscou et s’est baladé contre l’Arsenal Tula.

Le Banants se balade. Dans un championnat très particulier en Arménie compte tenu des événements en Artsakh, le Banants Erevan tire son épingle du jeu. Plutôt mal classé ces dernières saisons le club caracole en tête avec une nouvelle victoire 2-0, sur le terrain de Gandzasar cette fois-ci.

C’est difficile en revanche en Azerbaïdjan pour le club représentant le Haut-Karabagh (bien que basé à Bakou). Qarabag, donc, enchaine un nouveau 0-0 sur le terrain de Zira et reste englué dans le ventre mou. Sumqayit et le Neftçi Bakou en profitent en revanche pour s’installer confortablement en tête.

Seulement deux matchs joués ce week-end en Géorgie. Samtredia s’impose sur le plus petite des marges face au Chikhura et prend ses distances avec la zone rouge. Le Dila Gori, malgré un 0-0 sur le terrain du Merani reste lui accroché à la troisième marche du podium.

UPL

Serait-il plus simple de battre le Real Madrid que le Vorskla Poltava ? Trois jours après son exploit dans la capitale espagnole, le Shakhtar Donetsk s’est en effet montré incapable de venir à bout du surprenant deuxième du championnat puisqu’il n’a pu faire mieux qu’un nul (1-1) après avoir concédé l’ouverture du score très tôt dans la rencontre par l’intermédiaire du meilleur buteur du championnat Vladyslav Kulach. Le champion en titre reste troisième derrière le Vorskla et surtout derrière le Dynamo Kiev désormais seul leader grâce à sa victoire (1-0) face à Oleksandriya.

Parmi les prétendants au podium, le Kolos Kovalivka a été tenu en échec par Mynai (2-2) et laisse le Desna Cherigiv, vainqueur (2-0) face à l’Olimpik Donetsk revenir à sa hauteur. Tenu en échec (1-1) sur le terrain de l’Inhulets Petrove, Mariupol a quant à lui raté l’occasion de revenir à hauteur de la troisième place.

En bas de tableau, la situation des équipes de Lviv reste préoccupante. Le FK Lviv, lanterne rouge avec un point, a été battu (1-3) par le SK Dnipro-1 tandis que le Rukh Lviv, avant-dernier avec deux points, a été écrasé (0-4) par le Zarya Lugansk.

PERSHA LIGA

Malgré sa défaite surprise (1-2) à domicile face au Niva, le Chornomorets se maintient en haut du classement. C’est le Girnik-Sport qui fait la belle opération du week-end en corrigeant 3 à 0 le Metalist 1925, candidat sérieux à la montée. Avec sa belle victoire, le club du Dniepr se hisse à la seconde place.

A noter la contre performance de l’Agrobiznes, battu 2-0 par le Veres, qui continue de stagner en milieu de classement. Constat bien amer aussi pour l’Obolon qui perd à nouveau à domicile contre le Krystal Kherson. 13ème sur 16, à deux points de la zone de relégation, l’Obolon Kiev déçoit en ce début de saison et se montre bien loin de ses attentes.

LE JOUEUR DU WEEK-END

A nouveau buteur ce week-end, Vladyslav Kochergin se classe troisième du classement des buteurs. Formé au Dnipro, le jeune aillé du Zarya n’en finit plus d’étonner en ce début de saison. Il pourrait bien être la nouvelle trouvaille du club de Lugansk.

Petrocub remporte la mise

Dans le match au sommet de cette 16e journée de championnat, le Petrocub n’a pas tremblé à Suruceni, en infligeant une défaite 0-4 au Sfântul Gheorghe. Cette victoire permet au club d’Hîncesti de repousser à six points son plus grand rival au podium, et de garder quelque peu contact avec l’intouchable Sheriff, qu’il rencontrera ce week-end après un petit match de Coupe en milieu de semaine.

Dès le début de la rencontre les hommes de Popescu font peser leur expérience et leur motivation, avec un Jardan attentif sur un coup franc lointain de Cojocaru, repoussé par le gardien, qui permet à son équipe de mener au score dès la 8e minute. Sur phase arrêtée toujours, vingt minutes plus tard, c’est une combinaison travaillée à l’entraînement qui permet au défenseur camerounais Jacques Onana d’inscrire son premier but sous les couleurs du Petrocub.

En deuxième période, le Sfântul Gheorghe a essayé de réagir mais de façon maladroite, sans véritablement inquiéter Cristian Avram. En fin de match et sur contre-attaque, Platica gagne un pénalty qu’Onica convertit en deux temps après avoir tiré sur le poteau, tandis que Sidy met un but contre son camp dans les derniers instants.

Une victoire catégorique qui permet au Petrocub de garder la seconde place, juste devant Milsami, avant d’accueillir le Sheriff pour le match au sommet qui nous indiquera déjà, au vu de la forme affichée par les champions en titre (15 victoires en 15 matchs, tout simplement), si le Sheriff sera ou non champion en mai prochain.

Estonie : affiche en vue

Match en retard de la 21e journée de Premium Liiga, le choc Flora – Paide est assurément l’affiche de cette fin de saison en Estonie. Un duel entre le leader et son dauphin qui, s’il ne devrait pas avoir grand effet sur le classement (10 points séparent les deux équipes), met aux prises les deux meilleurs effectifs du moment.

D’un côté, un champion filant droit vers un nouveau titre sans partage. De l’autre, une équipe réalisant la toute meilleure saison de son histoire.

Finalement, le duel a accouché d’une souris, avec une victoire au mérite du Flora, 1-0, qui met donc fin au record d’invincibilité de Paide!

Lituanie

Grosse surprise en Lituanie avec le FK Panevezys qui remporte la coupe après une séance de penaltys contre l’ultra favori, Suduva. Fondé seulement en 2015 suite à la faillite du club phare de la ville, Ekranas (dont le nom vient d’être racheté par un club de division inférieure), le FK Panevezys remporte donc son premier trophée et aura la joie de découvrir la Ligue Europa la saison prochaine, alors que le club ne connait que sa seconde saison au sein de l’élite lituanienne, avec peu de réussite d’ailleurs puisque Panevezys occupe actuellement la dernière place du classement…

Saison extrêmement fade du côté de Suduva qui, après un parcours européen sans saveur, devait jouer sa saison et le titre en déplacement au Zalgiris Vilnius lors de l’ultime journée de championnat ce week-end. Devait, car le match est d’ores et déjà reporté pour des cas de covid du côté de Suduva. Il est théoriquement reporté au 8 novembre avec un nombre de spectateurs limité à 400. A suivre…

La rédaction Footballski

1 Comment

  1. Pingback: #36 La gazette de l'est - News Cameroun

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.