De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

RPL

Face au surprenant Sochi, le Zénit Saint Pétersbourg a confirmé son statut de favori dans le championnat russe avec un succès 3-1 à la maison, les hommes de Semak occupent la première place à égalité avec le Spartak Moscou. Les gladiateurs ont eu du mal face au modeste Khimki mais s’imposent finalement 3-2. De son côté Krasnodar commence sa remontée au classement et s’impose tranquillement 3-1 à la maison avec un nouveau but de Cabella. Le CSKA Moscou a également remporté une précieuse victoire 3-1 à domicile contre le Dinamo dans le derby.

Le Lokomotiv est toujours poussif mais reste au contact des places européennes suite à sa victoire 1-0 à la maison contre Ufa. On notera également le beau succès de Rostov 3-0 contre l’Akhmat Grozny avec une nouvelle belle performance de son japonais Hashimoto qui a encore marqué. L’Oural Iekaterinbourg est maintenant relégable suite à sa défaite 1-0 sur le terrain de l’Arsenal Tula, tandis que Tambov s’impose 2-0 contre un Rotor Volgograd au fond du trou.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Auteur de nombreuses parades décisives contre l’Akmhat Grozny, Pesjakov est le joueur du week-end en Russie. L’expérimenté portier russe apporte beaucoup à son équipe cette saison.

Derniers matchs avant une trêve imposée en Arménie et Azerbaïdjan pour cause de combats dans le Haut-Karabagh. Dans une ambiance forcément très spéciale, l’Ararat Armenia en a profité pour prendre un bon bol d’air avec une victoire 7-0 sur Shirak, toujours lanterne rouge. Mais c’est le Banants, avec un match en plus, qui est provisoirement leader, suite à une victoire 2-0 sur son dauphin Van.

En Azerbaïdjan le club de…Qarabag, pas au mieux en ce début de saison, s’est relancé avant son entrée en matière en Europa League. Victoire 3-0 sur Qabala. Mais là aussi c’est le surprenant Sumqayit qui s’est installé en tête devant Zira et le Neftçi.

On se réchauffe un peu le coeur avec un championnat géorgien toujours aussi indécis. Le Dila Gori nous a offert le carton du week-end, avec un collant un premier set 6-1 à Chikhura. L’auberge espagnole de Gori (7 joueurs venus des quatre coins du monde dans son équipe) prend la deuxième place du championnat, grâce notamment à une réalisation de son nouvel ailier Francisco Madinga, venu tout droit du Malawi. On retiendra par ailleurs la bonne prestation du Torpedo Kutaisi, vainqueur sur la plus petites des marges du Merani Tbilissi. Et surtout le Dinamo Batumi, sorti vainqueur de son duel sur le terrain de Saburtalo. Bien qu’ils aient perdu leur pièce maitresse brésilienne Flamarion, parti en début de saison pour la RPL et Volgograd, les joueurs de la mer Noire sont toujours solides leaders.

UPL

Serait-ce enfin le réveil du Shakhtar Donetsk ? Aidé par un excellent Viktor Kovalenko, le quadruple champion en titre (qui prépare un déplacement périlleux sur le terrain du Real Madrid en Ligue des Champions) a infligé une gifle au FK Lviv, lanterne rouge (5-1) mais il ne pointe pour l’instant qu’à la troisième place du classement. S’il a profité du match nul (1-1) concédé par le Kolos Kovalivka face au Zarya Lugansk, il reste toujours derrière l’étonnant duo de leader constitué du Dynamo Kiev et du Vorskla Poltava. Le club de la capitale l’a emporté (2-0) chez le Rukh Lviv et a préparé de belle manière la réception de la Juventus tandis que le Vorskla s’est imposé (1-0) face à l’Olimpik Donetsk. Le Shakhtar se déplacera le week-end prochain sur le terrain du Vorskla et il aura peut-être l’occasion de récupérer la deuxième place. Les trois premiers sont encore invaincus ce qui était également le cas jusqu’à ce week-end du Desna Chernigiv, tombé sur le terrain du SK Dnipro-1 (0-2), une équipe qui n’avait jusque là pas enregistré la moindre victoire. Pour le reste, Mariupol est désormais cinquième grâce à sa victoire (1-0) obtenue à Mynai tandis qu’Oleksandriya a battu l’Inhulets Petrove au terme d’un match spectaculaire (4-3).
Le Dynamo Kiev devance le Vorskla Poltava à la différence de buts et compte deux points d’avance sur le Shakhtar Donetsk. Le Zarya Lugansk n’est que neuvième tandis que les deux clubs de Lviv, avec deux et un point, occupent les deux dernières places.

PERSHA LIGA

Le choc entre le Metalist 1925 et le Volyn Lutsk a accouché d’un triste zéro à zéro .Un match nul qui n’arrange les affaires de personne, en premier lieu du Metalist qui voit le Chornomorets lui prendre trois longueurs d’avance après sa victoire (2-1) sur le Kremin.

Le Veres Rivne continue sa remontée avec un succès 3 à 1 face au Niva Ternopil avec un doublé de Robert Gegedosh. Trajectoire inverse de l’Obolon Kiev qui ne cesse de dégringoler avec une nouvelle contre performance le week-end dernier, un nul sur son terrain face à Mykolaïv.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Un doublé ce week-end pour Viktor Kovalenko. Le milieu de terrain du Shakhtar a été un des grands artisans de la belle victoire des siens (5-1) sur le FK Lviv.

Mihaliov dans le top 3

Exemple de longévité et de douceur balle au pied, Maxim Mihaliov vient de dépasser Ghenadie Orbu au nombre de matchs en Divizia Națională, avec 378 matchs au compteur. Il est devancé par Serghei Cuznețov (394 matchs) qu’il pourrait rattraper, et l’indétrônable Serghei Stroenco (445 matchs), qui a bien profité des quelques années à 16 clubs.

Il faut dire en effet qu’avec un nombre de clubs oscillant entre 8 et 11 sur les sept dernières éditions, l’exploit de Mihaliov est véritable. L’élégant médian avait commencé sa carrière en 2005 au FC Tighina et est ensuite passé par Isrka-Stal, le Dacia, le Dinamo-Auto, le Zaria et est revenu au Dinamo-Auto depuis la relégation du club de Bălți.

Mihaliov c’est l’assurance de quelques eurogals par saison, le plus souvent sur phase arrêtée, et surtout d’une flopée d’assists tant sa qualité de passe demeure au-dessus de la moyenne, même à ses 34 printemps. Et pourtant, il n’a jamais pu confirmer toutes ses qualités en équipe nationale, auteur de 12 sélections seulement. On vous propose ici sept minutes de bonheur avec cette compilation de quelques uns de ses pions, assists et autres:

Estonie : tout roule à Paide

Paide Linnameeskond est le club qui monte en Estonie. Avant de rencontrer Nõmme Kalju puis le Flora Tallinn, le club de la ville de Paide (c’est ce que sont nom signifie en français) reste sur dix victoires consécutives. Une série qu’il n’avait encore jamais réussie en Premium Liiga depuis son accession en 2008, et qui lui permet de pointer à une inédite deuxième place au championnat.

Tout va ainsi pour le mieux pour ce club encore tout jeune, puisque créé en 2004 comme équipe réserve du Flora. Devenu rival de son aîné, le club voit sa popularité augmenter année après année. Grâce au programme mis en place par l’UEFA pour promouvoir le football en Estonie, mais aussi grâce à un homme, Arto Saar. Ancien joueur amateur, Arto Saar (37 ans) occupe le poste de CDO (Community Development Officer) au sein du club. Avec un certain succès, puisque l’affluence dans les tribunes du Paide Linnastaadion a augmenté de plus de 200% entre 2017 et 2019 ! Popularité en hausse pour le club, mais également pour son CDO, puisque Arto Saar vient d’être élu maire de sa ville d’origine, Järva-Jaani, petite commune voisine de Paide.

A part ça, le coronavirus chamboule encore une fois la Premium Liiga. Avant son départ pour l’Estonie, la sélection arménienne a vu un membre de son staff être testé positif, et renvoyé au pays. Malgré que la délégation arménienne soit testée négative durant son séjour pour le match Estonie-Arménie (non sans créer un scandale d’ailleurs), le gouvernement estonien applique toujours un principe de précaution maximal. Au lendemain du match, tous les joueurs estoniens ayant participé à la rencontre ont ainsi été mis à l’isolement pour une semaine ! Le Flora, qui comptait onze joueurs impliqués, n’a donc pas joué ce week-end, tandis que le Tulevik Viljandi a lui été privé de Pavel Marin. Même quand tout va bien, les choses sont compliquées.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.