#34 Les images de la semaine

Pierre Vuillemot
Pierre Vuillemot - Publié le 27 avril 2015

Serbie : Un 148ème Večiti Derbi animé

55
54
53
50
46
47
48
49
51
52

On le sait, le Večiti Derbi est LE match phare en Serbie, et c’est souvent dans une atmosphère tendue que ce dernier se joue. Nouvelle preuve ce week-end avec des incidents entre police, Grobari et Delije. Un chaos dans les tribunes qui aura pour conséquences de retarder le match d’une quarantaine de minutes mais aussi, et surtout, une trentaine de blessés avec notamment un policier brûlé au visage par un fumigène. Un chaos qui a également eu lieu en dehors du stade avec de multiples affrontements entre les deux camps. Côté terrain, le match s’est soldé par une triste 0-0 malgré quelques occasions côté Partizan. Ce dernier compte 5 points d’avance sur son adversaire du jour et se dirige tout droit vers le titre de champion.

Ukraine : Pas de vainqueur dans le classico ukrainien

69

Ce week-end on aura aussi eu le droit à un classico ukrainien entre le Shakhtar Donetsk et le Dynamo Kiev. Un match qui s’est lui aussi soldé sur un match nul 0-0 malgré quelques occasions des deux côtés. Les supporters du Dynamo remercieront très certainement le vétéran Shovkovsky, auteur d’un match plein dans le but du Dynamo, tandis que Luiz Adriano peut remercier tendrement l’arbitre pour sa gentillesse lors de sa – magnifique – faute sur Yarmolenko. Pendant ce temps, et entre deux cassages de jambes, Kucher prend des selfies avec les ultras du Shakhtar. Pour en savoir plus sur le match vous pouvez lire le résumé de Rémy Garrel, ICI.

Moldavie : On n’a pas le même stade, mais on a la même passion

« FEBLEȚEA NOASTRĂ PENTRU ORAȘ ȘI PĂMÂNTENI SE TRANSFORMĂ AZI ÎN REPUBLICA NISPORENI – Notre affection pour la ville et ses natifs se transforme aujourd’hui en République de Nisporeni »

Les Ultras du Speranţa Nisporeni ont encore prouvé qu’il n’y a pas besoin d’être en Divizia Naţională pour mettre de l’ambiance ! Ils ont sorti le grand jeu ce dimanche, lors de la victoire face au Sheriff-2 (1-0), qui les rapproche encore un peu plus du plus haut échelon du football moldave. Leader de la Divizia A, ils pourraient assurer leur promotion dès le week-end prochain face au FC Victoria. Par ailleurs, ce fut également l’occasion pour eux de passer dans une nouvelle dimension, celle de la « Republica Nisporeni », le nouveau nom officiel d’un groupe de supporters qu’on a hâte de voir en Divizia Naţională! Leur slogan : « FEBLEȚEA NOASTRĂ PENTRU ORAȘ ȘI PĂMÂNTENI SE TRANSFORMĂ AZI ÎN REPUBLICA NISPORENI – Notre affection pour la ville et ses natifs se transforme aujourd’hui en République de Nisporeni« 

Pologne : Du beau spectacle en Pologne

57
59
58

Comme souvent dans les images de la semaine, un petit point dans les tribunes polonaises. On commence avec le match Lech Poznan – Slask Wroclaw. Malgré quelques soucis entre la sécurité du stade et les 1000 supporters du Slask, on aura eu le droit à un beau spectacle sur et en dehors du terrain avec une victoire du Lech grâce à deux buts de ses Finlandais Paulus Arajuuri et Kasper Hämäläinen.

61
60

On reste en Ekstraklasa avec l’ambiance sympa de Wisła Kraków – Korona Kielce et la participation de quelques supporters de la Lazio venu soutenir le Wisla.

République – Tchèque : Nouvelle carrière pour Václav Svěrkoš

64
63
62

Vous vous souvenez de Václav Svěrkoš ? Oui, l’attaquant sochalien. Ce dernier était rentré au pays en 2011 après son aventure française pour retrouver le club de son cœur, le Baník Ostrava. Malgré l’arrêt de sa carrière la saison dernière, Václav porte toujours les couleurs du Baník mais cette fois ci … dans les tribunes. À côté des ultras. Calmement.

Biélorussie : Le périple biélorusse

65
66
67
68

Deux supporters du Dynamo Minsk ont décidé de se rendre à Soligorsk pour assister au match de leur club de cœur. Jusque là rien de bien folichon, sauf que ces derniers ont décidé de faire le trajet en vélo. Le jour même, sans véritablement prévoir le périple. Résultat, 140 km dans les pattes pour arriver pile à l’heure. Malheureusement le Dynamo n’a su faire mieux qu’un petit 0-0 face au Shakhtyor Soligorsk.

Roumanie : Divorce acté pour le Steaua

70

On le sait, le Steaua va mal. Une nouvelle étape dans la fracture entre le FCSB et ses supporters a été franchie ces dernières semaines. Les supporters du club voudraient créer un nouveau club, en lien avec l’armée, qu’ils considéreraient comme le véritable Steaua. Ce qui leur permettrait en outre de continuer leur guerre avec Becali et son club, dans lequel ils ne se reconnaissent plus. On ne sait pas si ça se fera réellement. Ce qui est certain, c’est que la rupture avec le FCSB de Becali est consommée. Les Peluza Nord et Sud ont d’ores et déjà indiqué qu’elles boycotteraient le match au sommet contre Târgu Mureș mercredi et le grand derby de dimanche contre le Dinamo.

Roumanie : La résurrection de Florin Cernat

Vous l’avez certainement déjà croisé sur les nombreuses pelouses de l’Est. Passé par le Dynamo Kiev ou encore l’Hajduk Split, le Roumain Florin Cernat a fait son retour au pays cette saison avec son club formateur, l’Oțelul Galați. Un choix payant puisque ce dernier y retrouve une seconde jeunesse. Ce week-end, le jeune homme de 35 ans vient de planter un doublé, ses premiers pions en Liga 1 depuis l’an 2000 ! Pour fêter ça, il a ouvertement déclaré qu’il se verrait bien au Steaua la saison prochaine pour jouer la Ligue des Champions.

Roumanie : Le chant du signe du Bihor Oradea

72

71

En position de relégables en L2, les joueurs du Bihor Oradea sont sortis avant leur match contre Caransebeș habillés en noir, avec une banderole « Merci de nous avoir menti. » Des mots destinés à leurs dirigeants ainsi qu’au Conseil départemental, qui n’ont jamais viré l’argent promis en début de saison sur les comptes du club. Celui-ci, qui n’a pu payer ses joueurs depuis 5 mois, va droit vers la faillite. Solidaires, les joueurs de Caransebeș (en jaune), ont eux tenu une banderole « Jouez pour nous » avec les U9 de l’équipe locale (nés en 2006). Au final, Oradea s’est incliné 0-3 à domicile. Les difficultés sont telles que le club n’a même pas pu payer le barème prévu pour les arbitres et observateurs (7300 lei , soit 1650 euros environ).

Pierre Vuillemot

#34 Les images de la semaine
5 (100%) 1 vote

A propos de l'auteur

Pierre Vuillemot

Pierre Vuillemot

Cofondateur et rédacteur en chef de Footballski. La marge tient la page.

Kolik jazyků umíš, tolikrát jsi člověkem.

pays de l'auteur footballski
pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Semaine #17: Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez...

Fermer