De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

C’est le choc des dernières saisons en Russie avec la rencontre entre le Lokomotiv Moscou et le Zénit Saint Pétersbourg. Deux équipes qui jouent habituellement les premiers rôles en championnat, mais cette saison le Lokomotiv semble à la traîne et vient de perdre Aleksey Miranchuk qui a fait ses adieux au public en début de rencontre.

Après sa défaite en milieu de semaine contre le Dinamo Moscou, le Zénit voulait réagir mais a été très timide face à des cheminots costauds derrière. Malgré une frappe dangereuse d’Ozdoev en début de match, le Zénit a du mal à se mettre dans le rythme et le Lokomotiv croit même ouvrir le score, mais Rybchinsky est signalé hors-jeu. Peu d’actions en première période et un François Kamano très discret pour le Lokomotiv.

La deuxième mi-temps est du même style. Peu d’actions dangereuses à se mettre sous la dent avec un jeu cantonné au milieu de terrain. L’absence d’Aleksey Miranchuk se fait déjà sentir côté Lokomotiv, la saison risque d’être difficile. Score final 0-0 dans un match moyennement intéressant. Deuxième faux-pas consécutif pour les hommes de Semak.

RPL

Et nous avons un nouveau leader en Russie! Avec une journée en milieu de semaine, c’est le Spartak Moscou qui est actuellement leader du championnat. Un petit exploit quand on connaît les nombreuses difficultés rencontrées par les Moscovites la saison passée. Sobolev fait un bien fou en pointe de l’attaque et c’est un 2/2 contre le Rotor et l’Arsenal Tula.

Petite période de turbulences en revanche pour le Zénit Saint Pétersbourg avec une défaite 1-0 contre le Dinamo Moscou et un nul sur la pelouse du Lokomotiv. Rien de bien méchant mais cela fait tout de même tâche dans le début de saison des hommes de Semak. Sochi est toujours surprenant troisième, bilan à nuancer car le club de la mer Noire n’a joué que contre des petites équipes pour l’instant. Le Dinamo Moscou occupe la dernière place européenne et semble à surveiller cette saison, notamment suite à son succès contre le Zénit.

On retrouve chez les poursuivants le CSKA ainsi que Rostov, mais aussi l’Akhmat Grozny qui réalise un très bon début de saison, grâce notamment à son homme en forme, Roshi. Le départ est moins bon pour le Lokomotiv Moscou mais aussi pour Krasnodar, qui semble à la peine cette saison. C’est toujours compliqué pour les deux promus qui sont derniers ainsi que pour l’Arsenal Tula, actuellement barragiste.

FNL

C’est toujours très serré en FNL avec un classement qui bouge toutes les semaines. Cette fois c’est Orenbourg qui est leader et semble favori pour le titre cette saison. Pour l’autre relégué, le Krylia, c’est compliqué avec une treizième place. On notera la petite déception du début de saison, le Chernatovo Moscou semble en difficulté et pointe actuellement à une place de relégable.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Actuellement prêté par le Spartak Moscou à Khimki, Aleksandr Lomovitskiy réalise un début de saison convaincant avec le promu et a même été élu homme du match lors du match nul contre le Rotor Volgograd avec un but à son actif. Nul doute que Khimki comptera sur lui cette saison pour espérer le maintien.

Les championnats géorgiens et azéris étant arrêtés le temps des tours qualificatifs européens puis de la fenêtre des rencontres internationale, seul un match s’est déroulé ce week-end dans le Caucase, en Arménie, plus précisément à Van.

Grâce à un but de Wilfried Eza et son parcours 100% Footballski (FC Saxan, Gomel, Noah, Van), le club de Van s’impose 1-0 face au Pyunik Erevan. Van et sa colonie ivoirienne (5 joueurs ivoiriens dans l’effectif) prend donc seul la tête du classement avec 6 points. A l’inverse Pyunik, seule équipe à avoir joué ses 3 matchs, reste avant-dernière avec 1 petit point.

Retour d’Epureanu en Tricolorii

Comparaison n’est pas raison mais vu la grande similatiré dans l’aura, le talent et la façon dont ils ont marqué le football mondial, on peut avancer qu’Alexandru Epureanu vient de faire une « Zidane ».

Un peu moins d’un an après sa retraite internationale, l’emblématique capitaine et recordman de sélections avec l’équipe nationale moldave (91) s’est fait convaincre par la Fédération et son désormais sélectionneur, Engin Firat, qu’il y avait un coup à jouer en Ligue des Nations et qu’une charnière Epureanu-Armaș peut donner des gages de certitude derrière. Finalement, c’est un trio défensif qu’a aligné Firat (Mudrac, Posmac, Armaș) et Epureanu est rentré à la place de Cârp en cours de jeu.

Après avoir ouvert le score par l’homme en forme Nicolaescu, la Moldavie s’est faite rejoindre par le Kosovo à la 70e minute de jeu, pour un match nul (1-1) plutôt encourageant. Au rayon des nouveautés, on note la titularisation de Caimacov (Olimpija) en pointe aux côtés de Nicolaescu et la présence de notre jeune espoir Footballski 2017, Ion Drăgan (Milsami), sur le banc.

Le prochain match des Tricolorii est déjà dimanche soir à Ljubljana, face à la Slovénie qui a tenu en échec la Grèce en ouverture de cette Ligue C.

Par ailleurs, on se doit de mentionner le triplé historique réalisé par l’Agarista Anenii Noi chez les féminines, en remportant le championnat, la Coupe et une nouvelle compétition dénommée Coupe de la Fédération. Un match haletant face au Ciobruciu GTC – comme en finale de Coupe nationale – qui s’est terminé par une victoire 7-6 aux tirs au but. Chirică avait pourtant ouvert la marque d’un sublime but à la Martens mais Ciobruciu a égalisé en totue fin de match sur une énorme erreur de la gardienne Alina Saitan.

Nõmme Kalju face à l’épidémie

La semaine dernière, le club estonien du Nõmme Kalju n’a pas pu recevoir les Slovènes du NS Mura en Ligue Europa. En cause, un test douteux d’un de ses joueurs au Covid-19. Alerté d’avoir été en contact avec une personne positive, le joueur – dont l’identité n’a pas filtré – a eu un premier test positif, puis un négatif. Le club a été rassuré, mais pour une courte durée. Le lendemain, un troisième test confirmait l’infection du joueur.

Très ferme sur la gestion de la pandémie, le gouvernement estonien a refusé de prendre tout risque en laissant se disputer le match de Ligue Europa, d’autant que le NS Mura a également communiqué un résultat positif au sein de son effectif.

L’Effectif du Nõmme Kalju est alors placé à l’isolement dans un hôtel de Tallinn. Las, la situation a empiré. Lors des tests menés en début de semaine, ce sont pas moins de six nouveaux cas qui sont déclarés, tous parmi l’effectif. Mis en cause, les joueurs n’auraient pas respecté à la lettre leur isolement, et se seraient rencontrés au sein de leur hôtel.

Alors qu’il ne reste que dix jours pour disputer le match de Ligue Europa, la question de sa tenue se pose, surtout si d’autres cas doivent apparaître dans les jours à venir. L’EJL, la fédération estonienne, veut prendre des mesures renforcées pour la mise à l’isolement total des joueurs. Le club, ainsi que le Viljandi Tulevik, contre lequel a été aligné le premier joueur concerné à la veille de son test positif, ont été interdits de jouer et de s’entraîner cette semaine. Nul ne sait donc quand ils pourront reprendre le chemin des terrains. Dans un pays relativement épargné par la pandémie ces dernières semaines, cet épisode passe fort mal.

Rififi à Astana

Astana risque de longtemps se souvenir de cette saison 2020. En raison d’un virus qui a stoppé le championnat plusieurs fois, mais aussi de résultats médiocres et le renvoi d’un coach qui est pourtant toujours officiellement coach.

En janvier, Michal Bilek, alors coach de la sélection, prenait les rênes du club de la capitale. Une élimination catastrophique en Ligue des champions et des prestations médiocres en championnat ont eu raison de sa place. Seulement, si Paul Ashworth a pris les rênes, la direction et Bilek ne se sont pas mis d’accord sur une compensation. Le sportif n’en sort pas grandi, Astana étant à 7 points du Kairat, même si seulement 6 matchs ont été joués en 2020.

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Zvezda Perm (D3 Russe)

L’ACTU EN BREF

  • Cinq : 5 joueurs ivoiriens, c’est ce qu’a recruté le FC Van, club du championnat arménien cette année. Une colonie ivoirienne qui en fait la deuxième nationalité dans l’effectif après les Arméniens mais devant les Russes. Ce n’est plus un Van c’est un combi-car !

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.