De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

Le premier choc de la saison 2020-2021 en Russie opposait le Lokomotiv Moscou au FK Krasnodar, deux équipes qui s’étaient affrontées pour une qualification directe en Ligue des champions lors des deux saisons dernières. Toutes deux avaient remporté leur match de première journée, notamment le FKK qui reconduisait donc le onze qui l’avait largement emporté contre Oufa (3-0).

La rencontre est vive et animée. Les deux équipes se procurent plusieurs occasions. Un apparent tirage de maillot dans la surface à l’encontre de Berg nécessite une intervention de la VAR qui n’accorde pas de penalty. Le Lokomotiv trouve le cadre plusieurs fois, domaine où il se montre bien plus appliqué que son adversaire, notamment sur deux tirs très dangereux de Jemaletdinov et Krychowiak, mais bute sur un jeune portier en forme : Safonov. De son côté, Krasnodar obtient ses meilleures occasions sur une frappe cadrée (l’une des rares du match pour le FKK, les autres manquant leur cible) d’Utkin arrêtée par Guilherme et sur un tir d’Olsson qui manque la base du poteau avant que Berg ne manque une passe cruciale quelques secondes plus tard. Juste avant la mi-temps, Aleksei Miranchuk bat Caio d’un coup à l’intérieur de la surface de réparation et envoie le ballon dans les filets (1-0, 43′). Le Lokomotiv prend l’avantage au meilleur moment possible.

Le FKK peine à se relever de ce but. Au retour des vestiaires, le Lokomotiv semble maîtriser les offensives adverses et manque même le but du break dès les premiers instants de la période sur un 1 contre 1 face à Safonov. Le Lokomotiv se procure trois autres occasions dont deux sont arrêtées par Safonov et une troisième débouche sur un tir hors-cadre de Smolov. Il faut attendre le dernier quart d’heure pour que Krasnodar sorte (un peu) de son blocage offensif par quelques tirs de Wanderson, Cabella et Berg. En dehors de cela, les Byki ne créent aucune menace réelle pour le but opposé, permettant au Lokomotiv d’empocher trois précieux points.

RPL

Renforcé par l’arrivée du bordelais François Kamano, le Lokomotiv Moscou a remporté une précieuse victoire à domicile contre Krasnodar sur le score de 1-0, une victoire très importante pour des moscovites qui veulent concurrencer le Zénit cette saison. Un Zénit qui de son côté se montre intraitable avec une nouvelle victoire 2-0 sur la pelouse de Rostov avec notamment le premier but de Lovren pour le club de Saint Pétersbourg.

Un peu en difficulté contre Tambov, le CSKA Moscou s’impose finalement 2-1 mais voit Alan Dzagoev sortir dès la demi-heure de jeu, le milieu de terrain a encore du mal physiquement. Autre victoire pour un club moscovite, celle du Spartak Moscou qui remporte son premier succès de la saison à domicile contre l’Akhmat (2-0), sans erreur d’arbitrage en plus. Le Dinamo Moscou a calé de son côté à domicile en concédant le nul contre le Rotor Volograd qui inscrit son premier point de la saison.

Autre match nul entre le Rubin Kazan et l’Oural Ekaterinbourg (1-1) ainsi qu’entre Sochi et Khimki (1-1). Enfin dans l’autre match de la journée, l’Arsenal Tula a perdu 3-2 contre Ufa à domicile et a terminé à 9 suite à l’expulsion de ses deux joueurs zambiens.

FNL

La bonne force du Baltika se poursuit en FNL avec une nouvelle victoire 2-0 à domicile contre le Shinnik Yaroslav, de son côté Orenbourg a concédé son premier nul de la saison contre le club d’Ivanovo. Le Veles Moscou et le Dynamo Bryansk poursuivent un début de saison intéressant tandis que le Krylia Sovetov semble être lancé avec un second succès consécutif. En fin de classement la situation est déjà critique pour le Tom Tomsk et Omsk qui ont déjà trois points de retour sur les premiers non-relégables.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Premier but pour Dejan Lovren sous ses nouvelles couleurs du Zénit Saint Pétersbourg. Son but sur corner a fait beaucoup de bien à son équipe réduite à dix suite à l’expulsion de Rakytsky. Victoire finale 2-0 pour le Zénit sur la pelouse de Rostov.

Ca se décante un petit peu en Géorgie. Le Dinamo Tbilissi ayant trébuché sur le terrain de Telavi (0-0) c’est le Dinamo Batumi qui en profite pour prendre la tête grâce à sa victoire sur le Merani Tbilissi (2-1). Alors que l’on rentre en période de qualifications pour l’Europa League et la Ligue des Champions tout reste indécis dans ce championnat.

Reprise en douceur en Arménie. Peu de buts marqués et un Ararat Armenia embourbé face à Alashkert (0-0). Le championnat arménien repart sur un petit tempo et c’est Van qui en profite pour prendre la tête du championnat grâce à sa victoire 2 buts à 1 face à Gandzasar, grâce notamment à l’ivoirien Wilfried Eza. Un joueur estampillé Footballski, monsieur ayant joué auparavant en Moldavie (Saxan), en Biélorussie (Gomel) et donc en Arménie (Noah puis Van).

PERSHA LIGA

L’édition ultra serrée de la Persha Liga 2019/2020 connait enfin son dénouement. Il aura fallu attendre la dernière journée pour connaitre le champion et les trois promus. Grâce à l’unique but d’Andriy Tkachuk, le FC Minay a coiffé au poteau l’Ingulets Petrove lors de l’ultime exercice. Exæquo après 29 journées, les deux clubs ont fini pas se départager après le nul de l’Ingulets sur la pelouse du Balkany. La moitié du chemin été alors fait pour le Minay qui n’a pas manqué à son devoir avec cette victoire 1-0 contre le Volyn Lutsk, concurrent direct pour la montée.

Derrière, c’est le Rukh qui en a lui aussi profité pour passer devant l’Ingulets. Un succès 4 à 0 contre l’Avangard qui assure au Rukh la seconde place. A la troisième place, Petrove limite de justesse la casse après une fin de saison délicate. Exæquo avec l’Agrobiznes, l’Ingulets ne doit sa promotion qu’a une meilleur différence de but. Pour compléter le Top 5, le Volyn Lutsk échoue donc face au Minay et voit ses espoirs de montée brisés.

En fin de classement, aucune surprise avec les relégations en Druga Liga du FC Cherkashchyna et du Metalurg.

Le classement final :

  1. FC Minay (62 points) Promu en UPL
  2. Rukh Lviv (61 points) Promu en UPL
  3. Ingulets Petrove (60 points) Promu en UPL
  4. Agrobiznes (60 points)
  5. Volyn Lutsk (57 points)
  6. Obolon Brovar (51 points)
  7. Metalist 1925 (51 points)
  8. Avangard (45 points)
  9. Girnik-Sport (39 points)
  10. Chornomorets Odessa (39 points)
  11. Mykolaïv (34 points)
  12. Prykarpattya (30 points)
  13. Kremin (27 points)
  14. Balkany (25 points)
  15. Metalurg (22 points) Relégué en Druga Liga
  16. FC Cherkashchyna (7 points) Relégué en Druga Liga

LE JOUEUR DU WEEK-END

Andriy Tkachuk a inscrit ce week-end son second but de la saison. Un but qui restera dans les mémoires puisqu’il offre au FC Minay le titre de champion de Persha Liga. Non conservé il y a deux ans par le Voskla Poltava, Tkachuk a mangé son pain noir au Kazakhstan avant de renaitre en D2 à Odessa puis au Minay. Aujourd’hui, il est offre à son club le titre et la montée.

Auteur de 14 buts en 14 matchs, le jeune nigérian de Valmiera, Tolu Arokodare est la révélation de cette saison en Lettonie. Bien entendu, Valmiera, qui va affronter le Lech Poznan en Ligue Europa, compte sur son buteur pour forcer l’exploit. Comptait… Car à la surprise générale le joueur a snobé l’entrainement et le match de championnat du week-end dernier. Valmiera n’a pas manqué de réagir en indiquant que le joueur – via son agent Benoit Czajka – tentait de forcer un transfert vers le Sporting Club d’Anderlecht. L’agent en question à fait récemment l’actualité en étant évincé du transfert de Victor Osimhen du LOSC à Naples…


En somme, une très banale histoire de joueur voulant forcer un transfert…Sauf qu’en Lettonie, les indemnités de transferts sont rarissimes et il existe un précédent. En août 2018, un autre nigérian Adeleke Akinyemi connait avec le FK Ventspils à peu près le même parcours qu’Arokodare. Buts à la pelle en championnat et dans les préliminaires de la Ligue Europa (dont un but contre Bordeaux qui enflamme certains médias) font que le joueur est cité un peu partout en Europe. Mais le joueur disparaît soudainement sans laisser de trace avant de réapparaître via la voix d’un représentant au Nigeria qui affirme que le joueur à été forcé de signer une prolongation de contrat sous la menace d’un arme. Scénario qui ne semble même pas improbable, le propriétaire de Ventspils, Adlan Shishkhanov ayant une réputation des plus sulfureuses.


 https://footballski.fr/fk-ventspils-des-interrogations-et-de-lespoir-avant-leurope


Le club agit alors de la même façon que Valmiera actuellement, faisant valoir ses droits et demandant au joueur de respecter son contrat. Et alors qu’on pensait le fossé béant entre les deux parties, cette histoire connaîtra une fin identique à la parabole du ‘Fils prodigue », le joueur réapparaissant pour faire amende honorable et jouer un dernier match avec Ventspils et filer finalement pour une destination beaucoup plus modeste, soit l’IK Start en Norvège ou il ne connait pas la même réussite….Alors Arokodare, un Akinyemi version 2020 ou un futur joueur de Vincent Kompany? Seul l’avenir nous l’apprendra…

Rubrique nécrologique

La mort soudaine à 30 ans d’Aisultan Nazarbayev – petit-fils de – a fait couler de l’encre au Kazakhstan. Si on en parle ici, c’est parce qu’Aisultan est aussi étroitement lié au football. Marié à Alima Boranbayeva, fille du président du Kairat Almaty, il a joué au football à un bon niveau junior. Dans les équipes de jeunes de l’Admira Wacker puis à Portsmouth, 6 mois, grâce aux faveurs de l’homme à la tête du club, le russo-israélien Gaydamak qui possédait auparavant un ensemble d’entreprises minières au Kazakhstan.

Aisultan a même représenté le Kazakhstan, en U17 contre le Pays de Galles puis il est revenu au pays jouer pour la réserve du FC Astana. A 26 ans, alors que sa carrière avait pris du plomb dans l’aile, il se présente pour devenir président de la fédération de football, un nouvel échec. La mort de son père et de son grand père paternel, à la même période, finissent de le faire vriller.

Tombé sous l’emprise de la drogue, il multiplie les prises de parole sur Facebook, semblant toutes plus incohérentes les unes que les autres. Entre autres, il assure avoir été confiné de force dans une prison russe privée, avoir été victime de complots d’assassinat, que Nursultan Nazabayev n’était pas son grand père mais en fait son père, ou que sa mère n’était pas sa mère. En octobre 2019, il est condamné à 18 mois de prison avec sursis par un tribunal de Londres pour avoir mordu la main d’un policier et dénonce des détournements de fonds de sociétés kazakhes.

Est-ce ses allégations de plus en plus scandaleuses sur sa propre famille et des élites Kazakhes qui ont fini par causer sa perte ? Il sera difficile de le savoir…

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Volyn Lutsk (D2 Ukraine)

L’ACTU EN BREF

  • Le Desna perd son capitaine : L’arrière droit et capitaine du Desna Chernigiv, Denys Favorov rejoint le Zarya Lugansk. Le transfert est estimé à 725 000 €.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.