De la Baltique au Caucase, des Carpates au Kazakhstan, la Gazette de l’est revient sur les événements marquants du week-end dernier. Actu, matchs, polémique et Histoire, votre dose hebdomadaire d’Europe de l’Est c’est ici et nulle part ailleurs.

Le Vorskla Poltava et le Dynamo Kiev se retrouvaient mercredi soir en finale de coupe. L’un pour réitérer son exploit de 2009, l’autre pour sauver sa saison en emportant au moins un titre.

L’entame de match est pour le Vorskla qui ouvre le score à la 11ème minute. L’international espoir malien Ibrahim Kane adresse un centre reprit par Ruslan Stepanyuk qui ne laisse aucune chance à Grigory Buschchan dans les buts du Dynamo. Au quart d’heure de jeu, Kiev réplique enfin avec une tête de Syrota sur corner qui oblige le portier de Poltava à effectuer une envolée spectaculaire. Dix minutes plus tard c’est benjamin Verbic qui manque l’égalisation. A la réception d’un centre de De Pena, le Slovène manque son face à face contre Dmitry Riznik. Le gardien de but de Poltava fait le spectacle dans cette première période. Les coups de boutoir du Dynamo finissent par payer avec l’égalisation de Verbic à la 28ème. Un superbe contrôle dans la surface suivit d’une puissante volée. Riznik ne peut rien cette fois. A la pause, le score est de un partout dans un match très offensif.

La seconde période part sur le même rythme soutenu. Les tentatives de part et d’autre se multiplient sans qu’aucun joueur ne trouvent le cadre. A l’heure de jeu, Riznik continu son show en repoussant toutes les tentatives d’un Dynamo offensif. Kiev croit tenir son second but à la 69ème à la suite d’un centre de Tsygankov reprit par Carlos De Pena. Peine perdue puisque Verbic, hors-jeu, s’était aussi jeté devant Riznik. La juge de ligne annule logiquement le 2-1. Le temps réglementaire se termine sur un score nul.

La fatigue des organismes après 90 minutes ne permet pas aux 22 acteurs de se départager en prolongations. Peu de spectacle jusqu’à la 120ème et les tirs aux but.

Après une incroyable série de 14 tirs aux buts convertis de suite, le suspense reste entier. Volodymyr Bayenko envoie le 9ème tir du Vorskla au dessus de la barre transversale. Artem Shabanov convertit le sien dans la foulée, le Dynamo arrache sa douzième Coupe d’Ukraine.

RPL

On le sentait venir depuis plusieurs semaines mais c’est désormais officiel; le Zénit Saint Pétersbourg est champion de Russie pour la seconde année consécutive. Les hommes de Semak auront été trop forts et la concurrence n’a que peu existé. Un succès plutôt tranquille sur la pelouse de Krasnodar sur le score de 4-2 et une célébration à domicile contre Sochi quelques jours plus tard avec un nouveau succès 2-1.

Le Zénit a surtout bénéficié de nombreux faux pas du Lokomotiv Moscou qui était l’outsider numéro un. Incapables de marquer contre Sochi et tenu en échec à domicile contre le Spartak, les cheminots n’ont pas su garder la cadence du leader et voient même le CSKA revenir doucement. Il faut dire que le club de l’armée va beaucoup mieux suite à sa victoire dans le derby. 8 buts en deux matchs pour les coéquipiers d’Akinfeev qui montent sur la troisième marche du podium. Krasnodar et Rostov occupent actuellement les dernières places européennes.

Dans le reste du classement on notera la bonne série de l’Oural Ekaterinbourg et d’Ufa qui se battent pour la sixième place, potentiellement européenne. Dans le ventre mou on retrouve le Spartak, le Rubin Kazan mais aussi le Dinamo Moscou qui a beaucoup de mal à relancer la machine depuis la reprise. On notera également la troisième défaite de suite pour l’Arsenal Tula qui se rapproche tout doucement de la zone rouge. Une zone rouge toujours occupée par le Krylia Samara et par Orenbourg qui n’a pas gagné un seul point depuis la reprise …

Le classement

LE JOUEUR DU WEEK-END

Un but et deux passes décisives pour Denis Popovic, le milieu de terrain du Krylia Sovetov Samara a réalisé un très gros match contre l’Arsenal Tula et permet à son équipe de remonter tout doucement vers les premières équipes non relégables.

UPL

C’est désormais une certitude : la fin de saison se fera sans le Karpaty Lviv. Au bord de la faillite, ce dernier a vu ses deux matchs face à Mariupol pour lesquels il n’a pu se déplacer être perdus sur tapis vert et il devrait en être autant pour les matchs qu’il lui reste à jouer cette saison. Le Karpaty est maintenant engagé dans une course contre la montre pour pouvoir jouer en Persha Liga la saison prochaine.
Un choc a eu lieu le week-end dernier entre le Dynamo Kiev et le Shakhtar Donetsk. Le nouveau champion a déroulé en début de rencontre avant de voir son rival égaliser alors qu’il était mené de deux buts. Une réalisation d’Alan Patrick dans les vingt dernières minutes a permis au Shakhtar de s’imposer (3-2) au terme d’une rencontre spectaculaire et donc de réaliser un sans-faute en championnat face au Dynamo cette saison. Si ce match n’a pas d’incidence sur la lutte pour le titre, il est en revanche déterminant dans la lutte pour la deuxième place. Vainqueur (5-1) du Kolos Kovalivka, le Desna Chernigiv a en effet profité de ce résultat pour ravir la deuxième place au club de la capitale. Le Desna a également profité de la contre-performance du Zarya Lugansk face à Oleksandriya (2-2). Trois équipes se tiennent en un point dans la lutte pour la deuxième place : le Desna Chernigiv devance le Dynamo Kiev aux confrontations directes et le duo n’a qu’un point d’avance sur le Zarya Lugansk. Le Shakhtar Donetsk terminera champion, Oleksandriya cinquième et le Kolos Kovalivka sixième.
La relégation du Karpaty Lviv étant désormais actée, le seul intérêt de la fin de saison dans la deuxième moitié de tableau est la lutte pour la septième place, qui peut être qualificative pour la Ligue Europa. Après deux défaites consécutives, le SK Dnipro-1 (détenteur de la septième place) l’a emporté face à l’Olimpik Donetsk (2-0) et a repris un peu d’avance sur Mariupol. L’autre rencontre a vu le FK Lviv et le Vorskla Poltava, qui n’ont pas grand chose à jouer, se neutraliser (2-2). Le SK Dnipro-1 est septième avec cinq points d’avance sur Mariupol mais l’annonce du forfait général du Karpaty Lviv pourrait changer la donne au classement.

PERSHA LIGA

L’Agroniznes réalise le bon coup du week-end en s’imposant par le plus petit des scores face au Cherkashchyna, bon dernier. Trois points qui propulsent le club en tête du classement. Le Metalist et L’Ingulets suivent derrière avec leurs deux victoires respectives contre le Girnik-Sport (2-1) et l’Avangard (3-2).

Le feux d’artifice du week-end est pour la rencontre entre l’Obolon-Brovar et le Prykarpattia qui se solde par un 3-3. Leader il y a encore cinq journées, l’Obolon n’en fini plus de dégringoler et stagne désormais au 7ème rang.

LE JOUEUR DU WEEK-END

Le capitaine du Desna Denys Favorov a frappé par deux fois ce week-end pour une victoire 5 à 1 sur le Kolos Kovalivka. Chernigiv maintient sa bonne dynamique après sa victoire sur le Dynamo la semaine passée. Avec ce doublé, Favorov porte son total de buts à 8.

Le Maire de Chișinău a choisi son camp

Qu’une municipalité soutienne un club de foot, ma foi, ça arrive. Mais la façon dont Ion Ceban, le maire (PSRM) de Chișinău, a officiellement affiché son soutien au Dacia-Buiucani, ça passe pas très bien du côté des supporters du Zimbru.

« Chișinău va avoir une équipe de football la plus jeune. J’invite tout le monde à la soutenir en Divizia Națională » a-t-il notamment déclaré lors de la conférence de presse officialisant le soutien accordé par le Conseil municipal de la capitale moldave. En oubliant que le Zimbru non seulement existe et fait figure d’équipe historique de Chișinău, mais aussi que l’effectif des Vert et Jaune a une moyenne d’âge similaire si pas moins élevée que celui du Dacia.

Il considère ainsi que le Dacia-Buiucani est le seul club de la capitale à pouvoir être soutenu par la municipalité dans la mesure où « le Zimbru est un peu passé dans une autre dimension footballistique« .

Concrètement, le partenariat avec la Mairie porte sur la période 2020-2023 et vise à la formation d’une quarantaine d’enfants âgés de 6 à 12 ans – y compris les enfants qui se trouvent en situation de risque, sélectionnés conjointement par le club et les services publics de la capitale. Les équipements nécessaires et l’embauche d’un entraîneur qualifié sont aussi à sa charge. En contrepartie, le logo de Chișinău apparaîtra sur le maillot des seniors.

Ion Ceban, quant à lui, a reçu un maillot flanqué du numéro 10 en guise de remerciement.

De quoi en tout cas alimenter la rivalité renaissante entre les deux clubs…

Flora, Flora, Flora !

Le Flora Tallinn domine de la tête et des épaules de football estonien. Ce week-end, le club de la capitale a remporté la Coupe d’Estonie au bout d’un match serré face au Trans Narva (2-1). Quelques heures plus tôt, les féminines s’étaient déjà emparées du trophée, grâce à une large victoire (6-0) face au Kalev Tallinn.

Déjà tenantes du titre national et de la Supercoupe, les équipes masculine et féminine du Flora détiennent désormais, avec la coupe nationale, tous les grands trophées professionnels du football estonien !

Chez les hommes, cette victoire a fait d’autres heureux. Quatrième du dernier championnat, le Paide Linnameeskond profite de la victoire du Flora pour décrocher la toute première qualification européenne de son histoire. Une belle récompense pour ce club qui a su patiemment se développer, et pointe aujourd’hui à la deuxième place de Premium Liiga

LE BUT DE LA SEMAINE

LA TRIBUNE DE LA SEMAINE

Dynamo Kiev

L’ACTU EN BREF

  • Saison terminée pour le Karpaty : Des salaires impayés avait conduit le Karpaty Lviv a sécher deux rencontres contre Mariupol. La commission de contrôle de la ligue a sanctionné le club d’un exclusion définitive du championnat 2019/2020 pour « absences répétées sans raison valable » à plusieurs rencontres. La descente en D2 est actée, reste au club a éviter la faillite pour ne pas rejoindre le cimetière des éléphants ou repose d’autres clubs historiques comme le Metalist Kharkiv ou l’Arsenal Kiev.

La rédaction Footballski

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.