En Macédoine du Nord, nous sommes désormais à la mi-saison du championnat de MFL1. Comment les clubs de première division ont su se reconstruire après le brusque arrêt de la dernière saison à cause de la crise sanitaire qui sévit actuellement ?

La pandémie a totalement chamboulé la nouvelle saison qui a commencé début août, le championnat compte désormais 12 équipes au lieu de 10 les années précédentes. Le coronavirus en est bien évidemment la raison principale, mais certains clubs se sont mieux débrouillés que d’autres. Tour d’horizon sur le cycle aller du championnat de Macédoine du Nord !

1er – Shkëndija Tetovo – 39 pts

Le Shkëndija Tetovo est sans aucun doute l’équipe qui a géré au mieux la crise sanitaire. Les Rouge et Noir ont terminé 3ème lors de la saison précédente, par conséquent le club a joué le premier le premier tour de ligue Europa face à Sumqayt (victoire 2-0), puis Botoşani (victoire 1-0), mais le club n’a rien pu faire face aux Spurs de José Mourinho (défaite 3-1). Cette performance reste, malgré tout, la performance de l’année en Europe pour un club macédonien.

Côté départs importants, Agim Ibraimi est parti renforcer les rangs de l’équipe albanaise de Kukesi, le prometteur Omar Imeri est parti à l’Antalyaspor et l’éternel espoir Marjan Radeski, qui n’a jamais réellement percé, passe à l’Akademija Pandev. Côté arrivées, le club a surtout misé sur la jeunesse et a donc promu des jeunes comme Ediz Spahiu, mais le principal nom qu’il faut retenir est le phénoménal Dashmir Elezi. Agé de 16 ans seulement, il est devenu le plus jeune buteur de MFL1, devançant le diamant de la nation Eljif Elmas. Côté achats, le club récupère Egzon Bejtulai, qui était sans club à la suite de sa rupture de contrat avec Helsingborgs IF. Le Shkëndija a tenté le coup Ljupche Doriev, acheté 70.000 euros à l’Akademija Pandev.

Le Shkëndija a repris les commandes de la MFL1, à la suite de la crise économique du Vardar, aucun autre club ne semble faire jeu égal avec le club de Tetovo, qui semble se diriger paisiblement vers un quatrième titre de MFL1.

Meilleur buteur : Besart Ibraimi – 14 buts

2ème – KF Shkupi – 33 pts

Est-ce qu’elle ne serait pas là, la sensation de l’année ? Après des saisons qui se ressemblaient les unes aux autres, Shkupi semble avoir pris un tournant dans son histoire. Profitant de la chute du Vardar, les pigeons sont désormais les seuls pouvant faire jeu égal avec le Shkëndija.

Shkupi a recruté intelligemment ces deux dernières années en privilégiant le continent africain, ainsi Oumar Goudiaby, Lamine Diack et surtout le sensationnel Dembo Darboe (qui est sans nul doute la sensation de la mi-saison), ont pu se révéler en Macédoine du Nord.

Malheureusement pour Shkupi, le bonheur ne dure jamais longtemps. Après le licenciement de son troisième entraineur Umit Karan, des clubs belges et biélorusses s’intéressent fortement à Darboe qui est l’atout principal de l’équipe. Shkupi a déjà prévu le coup en recrutant à quelques jours d’intervalle les attaquants Kristijan Trapanovski en provenance de l’Akademija Pandev, Matej Cvetanovski du Vardar Skopje et ljavdrim Fazliu du Pelister Bitola.

Si Shkupi arrive à garder ses cadres, le club devrait rester à la deuxième position sans problème.

Meilleur buteur : Dembo Darboe – 16 buts

Dembo Barboe, le meilleur buteur du championnat © Gambia News

3ème – Makedonija Gjorce Petrov – 33 pts

Tout comme Shkupi, le Makedonija Gjorce Petrov a profité de la mauvaise forme du Vardar Skopje. Le Makedonija avait pourtant très mal commencé la saison, mais c’était sans compter sur la bonne forme de Sefer Emini, qui a beaucoup apporté au milieu de terrain et qui est parti en seconde division russe en octobre. D’autres joueurs comme Basit Abdul Khalid, Ermedin Adem et le vétéran Bobi Bozinovski (39 ans) ont pris la relève.

Personne n’aurait pu imaginer que le Makedonija serait l’outsider de cette saison, car le club n’était auparavant qu’un club intermédiaire, qui vient de monter en D1 il y a seulement 3 ans.

Le Makedonija Gjorce Petrov est actuellement troisième du championnat, une place que le club aura du mal à conserver si des départs se confirment, avec la menace imminente de Struga. La friabilité défensive du Makedonija leur fera surement perdre des points au cycle retour… Il faudra à tout prix se renforcer à ce secteur pendant le mercato hivernal afin que le club reste à une troisième place qui leur échappe depuis tant d’années.

Meilleur buteur : Basit Abdul Khalid – 8 buts

4ème – Struga Trim & Lum – 28 pts

Le FC Struga est sans conteste la révélation de la mi-saison (peut-être même de l’année). Pourtant lors de la saison 2019/2020, Struga était la dernière équipe de MFL1! Si le championnat avait repris, le club serait sans doute descendu en D2, un an seulement après leur toute première promotion en D1. Mais la crise sanitaire en a décidé autrement et de ce fait, Struga est maintenu en MFL1 pour la saison 2020/2021.

Pour cette nouvelle saison, Struga avait à cœur de montrer un autre visage et c’est chose faite! Le club est totalement métamorphosé depuis le début des hostilités, à tel point que le club est le seul de Macédoine du Nord à être invaincu à domicile. Toutes les équipes savent désormais qu’ils ne peuvent prendre qu’un point au minimum contre Struga lorsqu’il joue à domicile…

Les joueurs ont conscience qu’ils écrivent l’histoire du club ! Fondé en 2015, celui-ci ne cesse de grandir d’année en année. Struga Trim Lum se positionne à une quatrième place qui est d’ores et déjà historique. Le maintien semble être acquis, le club se bat désormais pour une qualification pour la nouvelle compétition européenne, la Conférence League.

Meilleur buteur : Nijas Lena – 5 buts

5ème – Vardar Skopje – 25 pts

Le champion de la saison 2019/2020, le Vardar Skopje, connaît une crise sans précédent. Le propriétaire russe Serguei Samsonenko ne souhaite plus investir. En 2013, il avait des projets énormes pour l’institut Vardar omnisports, le club a pu jouir de la richesse du gérant russe. Pendant de longues années, le Vardar n’a cessé de dominer la MFL1, mais tout a une fin… Samsonenko ne paye plus les joueurs et souhaite vendre le club le plus rapidement possible.

Tout le monde imaginait le pire pour cette nouvelle saison, mais finalement les Rouge et Noir ne s’en sortent pas trop mal. Malgré le fait que de nombreux cadres soient partis, les joueurs restants continuent à défendre les valeurs du club, même s’ils font face à des arriérés de salaire de plusieurs mois. Le désormais ancien entraineur du Vardar Aleksandar Vasovski a réussi à hisser un Vardar en crise à une cinquième place, ce qui est un exploit au vu de la situation économique.

Interdit de tours préliminaires de Ligue des Champions, le club mise tout sur le championnat pour essayer de se sauver de la faillite. La première partie de saison s’est plutôt bien terminée pour le Vardar, mais la seconde partie risque d’être une autre histoire. En effet, l’entraineur a quitté le club pour rejoindre l’Akademija Pandev, d’autres cadres de l’équipe devraient également plier bagage. La descente aux enfers risque de se poursuivre pour le club historique de Macédoine du Nord, à moins qu’un nouvel investisseur décide de payer les énormes dettes du club et puisse enfin relancer un Vardar qui n’est plus que l’ombre de lui-même.

Meilleur buteur : Matej Cvetanovski – 6 buts

Le Vardar en grande difficultés avec un président qui veut quitter le navire ©Vardar

6ème – FK Borec – 25 pts

Même constat que pour Struga, Borec a nettement progressé depuis la saison dernière. Le club de Veles a été maintenu en MFL1 en raison de la pandémie mondiale. Pour le premier match du championnat, Borec a choqué les esprits en s’imposant contre un Vardar qui n’était qu’au début de sa crise, mais les résultats irréguliers de Borec n’ont pas permis au club d’être la surprise de la mi-saison, néanmoins il se classe à une sixième place honorifique.

Les bonnes performances de l’équipe devraient attirer les gros clubs de Macédoine du Nord. Les bons joueurs du club devraient partir cet hiver, notamment le Croate Nikola Prelcec, Marijan Ristovski et le défenseur prometteur Oliver Stoimenovski.

Pour la seconde partie de saison, le Borec devrait continuer sur sa lancée. Il jouera très certainement les troubles fêtes contre les clubs qui lutteront pour le titre ou pour une place européenne. Les chances pour le Borec d’obtenir une place qualificative pour la Conférence League semblent faibles, car le club a été éliminé très tôt en coupe de Macédoine et le top 4 paraît inatteignable. Toutefois, leur objectif principal était le maintien, ce qui semble être désormais acquis.

Meilleur buteur : Nikola Prelcec / Marijan Ristovski – 5 buts

7ème – Rabotnicki Skopje – 24 pts

Le Rabotnicki Skopje est l’une des déceptions de l’année. Pourtant, avant le début de saison, tous les médias s’accordaient à dire que le Rabotnicki prendrait la place du Vardar. Mais le club a déçu, les résultats sont beaucoup trop irréguliers pour prétendre aux premières places. Pourtant, les Romantiques ont un bon vivier de jeunes joueurs comme le milieu Stefan Jevtovski, l’attaquant prometteur Petar Petkovski ou encore le jeune talentueux Luka Stankovski, 18 ans, auteur de sept buts cette saison et qui va certainement recevoir des offres alléchantes cet hiver.

Avec le licenciement de l’entraineur Rasko Dostanic, le club a misé sur le jeune entraineur Aleksandar Vlaho pour relancer une équipe sur le déclin depuis maintenant plus de deux ans. Mais les choses ne risquent pas de s’arranger, l’ailier Nikola Sarkoski a quitté le club pour rejoindre l’Akademija Pandev. L’ailier ne sera surement pas le seul a quitter le navire puisque Luka Stankovski attire déjà des clubs européens. Le club n’a pas encore recruté mais devra trouver des solutions pour ne pas passer une seconde partie de saison cauchemardesque.

Le cycle retour risque d’être similaire à la première partie de saison, le club n’a plus d’ambition, les places européennes sont bien loin et la coupe est déjà de l’histoire ancienne. Si départ important il y a, le club pourrait même devoir se battre pour éviter la relégation. A l’heure actuelle, nul ne peut dire comment le Rabotnicki abordera cette seconde partie de saison, mais il ne faut pas s’attendre à un miracle.

Meilleur buteur : Luka Stankovski – 7 buts

8ème – Sileks Kratovo – 22 pts

Le Sileks Kratovo est sans aucun doute la déception de la mi-saison. Le club de Kratovo avait pourtant très bien commencé sa saison en s’imposant 6-0 contre le Belasica Strumica, envoyant ainsi un message fort à ses adversaires. Le club a même étrillé le Vardar Skopje 4-0 lors de la troisième journée de MFL1. Mais depuis ce match, le Sileks enchaine les mauvais résultats et se trouve désormais à une huitième place qui n’était pas destinée à être la leur.

Le club a réussi son début de saison canon grâce à ses atouts offensifs comme Denis Ristov et Ivan Ivanovski, tous deux auteurs de six buts en championnat. Mais la fragilité défensive de l’équipe a plongé l’effectif dans le ventre mou du championnat. Les Rouge et Bleu devront absolument recruter à ce secteur, afin que le club de Kratovo puisse enfin revenir dans le top 5 qu’il avait atteint en début de saison.

Les joueurs de Kratovo voulaient faire une saison comme la dernière, lorsque le club avait fini second du championnat. Le club était même le seul représentant en Ligue des Champions en raison de l’interdiction du Vardar Skopje. Malheureusement, ces responsabilités européennes ont eu un coût pour le Sileks. Le club n’a jamais eu l’habitude d’enchainer autant de matchs et c’est pourquoi le club se place huitième aujourd’hui.

Meilleurs buteurs : Denis Ristov / Ivan Ivanovski – 6 buts

Un petit tour en C1 et puis s’en va © Qarabag

9ème – FK Renova – 19 pts

Le FK Renova a connu un parcours pratiquement similaire au Sileks. Le club a fait un très beau parcours la saison dernière en championnat, en terminant à une 4ème place très respectable. Tout comme le Sileks, Renova a bien débuté la saison, avec aucune défaite en trois matchs. Qualifié pour la Ligue Europa, l’ancien club d’Emmanuel Mbella réussit l’exploit d’éliminer Alashkert. Une victoire surprise qui va totalement perturber le club, car depuis, en championnat, les défaites s’accumulent et l’équipe ne semble pas trouver la solution pour résoudre ce problème.

Le Renova possède malgré tout un bon effectif. Mais comme tout club macédonien en difficulté, les joueurs majeurs seront sollicités par d’autres équipes et devraient quitter le navire.

Renova propose le jeu le moins divertissant du championnat, le club mise tout sur son bloc défensif très solide. Renova devrait continuer ainsi et frôler la zone de relégation de justesse, le club n’a clairement pas d’ambitions et attend la nouvelle saison de pied ferme pour construire une équipe compétitive et plus offensive.

Meilleur buteur : Remzifaik Selmani – 5 buts

10ème – Pelister Bitola – 18 pts

Le club de Bitola est de retour cette saison en MFL1! Le Pelister ne faisait pas un mauvais début de saison, mais le manque d’expérience de certains joueurs a engendré une série de mauvais résultats. Néanmoins, le club a eu un sursaut d’orgueil lors des deux dernières journées en battant Belasica (1-0) et le leader Shkendija (1-0).

Pelister avait des atouts à faire valoir, mais malheureusement les meilleurs joueurs sont partis cet hiver. Le défenseur colombien Alexander Borja est parti renforcer Borec et le meilleur attaquant du club, Ljavdrim Fazliu, est parti tenter sa chance à Shkupi. Le club sera également orphelin du milieu Anes Hot qui partira au Kosovo à la fin de la saison.

Meilleur buteur : Anes Hot – 2 buts

Explosifs retrouvés de la Première Guerre mondiale retrouvés lors de la rénovation du stade de Bitola = interruption des travaux. © fmishov

11ème – Akademija Pandev – 17 pts

L’Akademija Pandev est en train de vivre la première crise sportive de son histoire. Le club de la légende nationale, Goran Pandev, a très bien vécu ses deux premières saisons dans l’élite mais les deux dernières sont assez catastrophiques. Si la saison dernière ne s’était pas arrêtée à cause de la crise sanitaire, le club serait sans doute descendu à l’échelon inférieur. Pour cette nouvelle saison, l’Akademija Pandev voulait retrouver le haut du classement, mais le club n’a pas pu se relancer sans son attaquant vedette Ljupche Doriev, transféré au Shkendija. Le club ne trouve plus la solution offensivement, il faudra vite y remédier.

Goran Pandev, très agacé par les mauvais résultats du club, n’a pas rechigné à sortir le chéquier en recrutant le talentueux technicien Aleksandar Vasoski, qui a réussi à rendre un Vardar Skopje compétitif malgré la crise économique. Cependant, bien que le bilan sportif ne soit pas terrible, le club de Strumitsa est toujours en lice en Coupe de Macédoine du Nord et espère remporter son second trophée.

Meilleur buteur : Marjan Radeski – 3 buts

12ème – Belasica Strumica – 9 pts

Tout comme son voisin de Strumitsa, le Belasica réalise une des pires première partie de saison de l’histoire de la MFL1. Le club n’a toujours pas le niveau pour l’élite et semble se diriger tout droit vers la MFL2. Le bilan de Belasica est bien pauvre puisque le club compte simplement deux victoires et trois matchs nuls. Le Belasica Strumitsa est résigné et va vraisemblablement se préparer pour la prochaine saison en MFL2.

Bien que l’équipe ait été renforcée de quelques bons joueurs comme Antonio Kalanoski ou encore le Brésilien Robson cet été, les transferts n’ont pas permis au club d’espérer mieux qu’une dernière place au classement.

Le Belasica Strumica qui possède de faibles revenus, refuse catégoriquement de fusionner avec son nouveau voisin, l’Akademija Pandev. Il est vrai que cette fusion sera beaucoup plus favorable à l’Akademija Pandev, mais visiblement le club devra s’y atteler un jour ou l’autre car le club ne pourra pas continuer de la sorte indéfiniment. Cette fusion permettra à la petite ville de Strumitsa d’agrandir ses infrastructures et de posséder un des meilleurs clubs de MFL1.

Meilleur buteur : Antonio Kalanoski – 4 buts

L’équipe de la mi-saison de MFL1

©Macedonian Football

Le but du cycle aller

La minute deuxième division

Dans le championnat de la partie EST, les choses sont pratiquement identiques à la dernière saison. Le Bregalnica Stip peut désormais régner en maitre sur le championnat en l’absence de Belasica promu en première division. Bregalnica possède de bons joueurs, le club est plus que jamais prêt à remonter en MFL1. Côté évolution, le club d’Osogovo progresse légèrement et va tout faire pour maintenir sa rivalité avec le Kamenica Sasa en D2.

La partie OUEST reste toujours le championnat le plus faible de MFL2, le FK Skopje est le club qui se dégage le plus des autres équipes. Le promu Veleshta impressionne, car le club est actuellement second du championnat! A noter également que Gostivar et surtout Ohrid ont énormément progressé lors de cette nouvelle saison.


Soner Ajroski

Image à la une : ©UEFA

1 Comment

  1. Anonyme 28 février 2021 at 18 h 28 min

    Merci pour cette synthèse du football en Macédoine du N. qui m’intéresse toujours avec un Vardar qui n’est plus sauf en handball….
    Bravo a cette petite ville de Struga

    Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.