Temps de lecture 4 minutes2020 – Semaine #10 : Matchs du week-end

Quels sont les matchs du week-end les plus intéressants à suivre en Europe de l’Est ? La réponse se trouve dans cet article. Rep Tchèque, Croatie, Hongrie, Russie,… Il y en aura pour tous les goûts !

Slavia Prague vs. Sparta Prague, dimanche 8 mars à 17H

Alors que le championnat semblait entériné lors de la trêve hivernale, il a fallu que le Slavia vende 2 jours pour enchainer 2 défaites en 3 matchs et voir le Viktoria Plzen revenir à 10 points. Alors ok, il n’y a pas le feu au lac mais en cas de défaite lors du 295ème derby, cela passerait mal ! Surtout que la semaine d’après le Slavia joue face à Plzen. Le Sparta est quant à lui dans les choux après un nouveau changement d’entraineur et pointe à un très belle 7ème place. Cette place ne leur permet pas de jouer les play-offs champions ! Bref, nous avons 2 clubs qui ont besoin de gagner pour ne pas sombrer un peu plus. Avantage au Slavia qui joue devant ses supporters !

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est anepasmanquerfootballski-1024x168.jpg

FCSB vs. U Craiova, dimanche 8 mars à 19h30

Deuxième journée à peine des play-offs et déjà le quitte ou double pour le FCSB. Après un décevant match nul à Botoșani puis une petite victoire à l’arrachée à Sibiu en Coupe de Roumanie, les Bucarestois ne montrent pas leur meilleur visage, au bout d’une saison déjà semée de problèmes. Le dernier en date : la mise à l’écart du gardien Bălgrădean, coupable d’avoir signé cette semaine avec le CFR Cluj dans le plus grand secret, alors qu’il arrive en fin de contrat cet été. La situation est ainsi peu enviable, alors que le club compte six points de retard sur le leader transylvain, et trois sur son adversaire du soir.

Puskás Akadémia vs. MOL Fehérvár, samedi 7 mars à 17h

Entre la Puskás Akadémia, basée dans la petite ville (Felcsút) où Viktor Orbán a passé son enfance, et MOL Fehérvár, le club supporté par le Premier ministre hongrois, les affrontements ont toujours une saveur particulière. « L’Orbánico » de ce samedi revêtira en outre un réel enjeu sur le plan comptable, car le surprenant 4e recevra l’ambitieux 2e alors qu’il ne reste plus que dix matchs à jouer.

Rijeka vs. Hajduk, dimanche 8 mars à 17h30

Le derby de l’Adriatique arrive alors que les deux équipes ne sont distantes que d’un petit point au classement. Les joueurs de Split compteront sur leurs acquis : le jeu rapide en transition et l’aggressivité, parfois à la limite. Rijeka compte bien y répondre avec de jeunes joueurs qui seront alignés comme Smolcic (défenseur central), Stefulj (latéral gauche) ou Pandur (gardien) qui ont fait une grosse impression ces dernières semaines.

On laisse à l’Armada (ultras Rijeka) le soin de vous motiver avec la banderole qu’ils ont présenté à leurs joueurs : « Dimanche, chacun d’entre vous doit se battre sur le terrain comme si sa vie en dépendait. Le symbole de l’honneur de Kvarner doit rester debout. Comme tout le monde dans un derby! »

FK Rostov vs. CSKA Moscou, lundi 9 mars à 12h00

Ex-aequo au classement, les deux clubs vont nous proposer un duel qui nous avait fait vibrer il y a quelques saisons dans la course au titre. C’est désormais une place en Ligue des Champions que les deux équipes se disputent. En effet, distancés par le Zénit Saint Pétersbourg au classement, elles jouent désormais une place en C1. Un match important pour les deux clubs qui ont concédé le match nul lors de la reprise. Malheur au vaincu à la Rostov Arena!

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est asuivreegalementfootballskki-1024x168.jpg

Dinamo Tbilissi vs. Dinamo Batumi, dimanche 8 mars à 15h

Le champion en titre reçoit son dauphin pour la deuxième journée. La reprise du championnat n’a pourtant pas réussi aux deux meilleures équipes du championnat, qui ont concédé le match nul 0-0 toutes les deux faces à des équipes promues. Remobilisation attendue !

Velez Mostar vs. Borac Banja Luka, dimanche 8 mars à 14h30

C’est l’histoire de deux villes antagonistes. Mostar ville symbole de la guerre yougoslave, partagée entre croates et bosniaques. Banja Luka le fief de la Republika Srpska. Autant dire que parmi les supporters on ne s’apprécie pas trop et que si le spectacle ne sera pas sur le terrain mais en tribunes.

Flora Tallinn vs. Legion, vendredi 6 mars à 18h00

C’est le grand retour de la Premium Liiga! Une petite semaine après sa victoire en Supercoupe face au Trans Narva (2-0), le Flora Tallinn, champion en titre, reçoit pour la première journée le promu TJK Legion. Établi lui aussi dans la capitale estonienne, ce club fait preuve d’une grande ambition, lui qui vient d’écraser toute concurrence durant les trois dernières années, avec trois promotions successives sans la moindre contestation possible. Pour sa première saison dans l’élite, le Legion a une fois encore montré son ambition, en faisant venir plusieurs joueurs aguerris à la Premium Liiga, dont deux transfuges du Flora : Maksim Gussev et German Slein. Suffisant pour créer la surprise dès son entrée en piste ?

Ararat-Armenia vs. Shirak Gyumri, samedi 7 mars à 12h00

Gros match en haut du classement du championnat d’Arménie. Leader, Alashkert a fait un faux-pas vendredi en ne prenant que le point du nul face au faible Gandzasar (2-2). La bonne affaire serait ainsi pour le vainqueur de ce match ! Avec un petit point de retard au coup d’envoi, l’Ararat-Armenia pourrait prendre les rênes du classement, et mettre à distance le Shirak, qui ne pointe qu’à deux petites longueurs. Mieux, les autres poursuivants, Ararat Erevan (ex-aequo avec le Shirak) et Lori (cinquième à un point), se rencontrant dimanche, c’est une belle occasion de créer des écarts. Et, peut-être, de voir un peu plus clair dans ce championnat très serré à mi-saison, avec les cinq premiers se tenant en quatre points.

Wisla Krakow – Lech Poznan, Samedi à 15H

Un bon petit classique à regarder tranquillement de chez soi alors que la fin du monde approche en dehors. Avec un Wisla Krakow en pleine bourre remontant la pente comme jamais et un Lech Poznan qui enchaine parfaitement depuis la reprise et qui a fait son retour dans le TOP4, on peut s’attendre à du football, du beau, du vrai. Un match qui compte énormément pour ses deux équipes faisant confiance à la jeunesse polonaise cette saison. Du côté de Cracovie on voudra continuer sur la lancée du derby remporté et s’éloigner un peu plus des trois dernières places alors que côté Poznan on aimerait accrocher l’une des trois premières places en cas de victoire.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.