2015 – Six mois de football en Macédoine

The Philip II Arena
Antoine Jarrige
Antoine Jarrige - Publié le 12 février 2016

Pour la majorité des Français, quand on dit Macédoine, la première chose à laquelle ils pensent est cette délicieuse salade de légumes ou de fruits. Mais pour vous, les amoureux de l’est, la Macédoine et ses ancêtres, c’est aussi Alexandre le Grand, sa belle capitale Skopje ou encore la mastika. Les amoureux de football connaissent forcément Goran Pandev du Genoa, mais qu’en est-il du football local ? Retour sur les six derniers mois footballistiques dans ce petit pays des Balkans.

Les Lions Rouges au fond du trou

Comme souvent, la sélection nationale a déçu beaucoup de monde à Skopje. A l’été, on avait laissé les Macédoniens avec trois petits points dans le groupe C des qualifications pour l’Euro, les jaunes et rouges se devaient donc de jouer pour l’honneur et tenter d’éviter l’humiliation d’une dernière place face aux modestes Luxembourgeois. Et comme vous pouvez l’imaginer, ce fut le cas avec une défaite 1-0 au Luxembourg. Pire, le but fut encaissé à la toute dernière minute. Au total, les Macédoniens ont ramené un seul petit point des cinq dernières rencontres qualificatives, avec un match nul contre la Biélorussie.

Un bilan extrêmement décevant qu’il faudra oublier rapidement avant d’aborder les qualifications pour le mondial 2018. La seule lueur d’espoir provient des bonnes performances défensives avec 8 buts encaissés lors des 7 dernières rencontres officielles, un Ibraimi très en jambes et une victoire encourageante 4-1 contre le Monténégro en novembre dernier, en match amical.

La PRVA Liga

Premier – FK VARDAR SKOPJE – 43 points

Plus gros palmarès du foot macédonien avec pas moins de 8 titres de champions et 6 coupes nationales, le club de la capitale est depuis plusieurs saisons l’équipe à battre. Renforcé durant le mercato avec notamment l’arrivée du jeune défenseur central espoir macédonien, Darko Velkovski, le Vardar a connu une première partie de saison assez tranquille avec une seule défaite, surprise, contre Turnovo. Victorieux lors du derby de Skopje contre Shkupi 3-0, le Vardar est également la meilleure attaque de la compétition avec 40 buts, ex-æquo avec Shkëndija, grâce notamment à une victoire 6-0 contre Carev Dvor. Avec pas moins de dix internationaux dans son effectif, le club de la capitale devrait pouvoir gérer sa deuxième partie de saison et remportera sauf grosse surprise son neuvième titre de champion. Deux déceptions néanmoins, l’élimination en coupe après deux défaites contre le Shkëndija et l’élimination précoce en Ligue des Champions, dès le second tour préliminaire, avec deux matchs nuls contre l’APOEL Nicosie. Un goût d’inachevé, mais au vu des progrès effectués par la formation, on se dit qu’une qualification pour la Ligue Europa au moins est envisageable dans les années à venir!

Affluence moyenne: 444 spectateurs (5/9)

Meilleur buteur: Dejan Blazevski (8 buts)

Le derby Vardar-Shkupi

Le derby Vardar-Shkupi

Deuxième – KF SHKËNDIJA – 38 points

Le club de la ville universitaire de Tetovo (ville à majorité albanaise) est l’équipe qui monte depuis quelques années dans le football macédonien. Fort de sa troisième place la saison dernière, le Shkëndija espérait retrouver le chemin du titre, quatre ans après son seul succès en Prva liga. Comme pour le Vardar, sa campagne européenne laisse un goût amer. Contre les Écossais d’Aberdeen, au premier tour qualificatif de la Ligue Europa, le club macédonien n’a pas perdu un match mais s’est fait éliminé sur les buts à l’extérieur (1-1, 0-0)…  Avec un recrutement intéressant comme l’arrivée de l’ailier droit Radeski, auteur de trois buts, en provenance du Metalurg Skopje, le club de la ville de Tetovo a pesé sur ce cycle aller. Emmené par un Besart Ibraimi très intéressant offensivement avec pas moins de 12 buts, le club fini ce cycle aller à cinq petits points du Vardar. Défait à seulement deux reprises par le Vardar et par Sileks mais vainqueur lors de sa double confrontation contre le Vardar en coupe, Shkëndija semble la seule équipe à pouvoir rivaliser avec le leader. Avec un public toujours présent et une meilleure défense, la seconde partie de saison pourrait être plus serrée que prévue…

Affluence moyenne: 1889 spectateurs (1/9)

Meilleur buteur: Besart Ibraimi (12 buts)

Troisième – FK SILEKS KRATOVO – 26 points

Le club de la petite ville de Kratovo, aka 7000 habitants perdus dans les montagnes, réalise une saison conforme à ce qu’on a pu voir les dernières années. Cinquième la saison précédente, le Sileks réalise pour le moment une belle saison. Battu en coupe contre Rabotnicki, le Sileks n’a plus que le championnat cette saison. S’appuyant sur le Serbe Igor Nedelijkovic, auteur à lui seul de quasiment la moitié des buts de son équipe, le Sileks devra s’appuyer sur une attaque plus solide pour espérer mieux cette saison. Avec seulement 20 buts au compteur, le Sileks est la huitième équipe du championnat à ce niveau, trop insuffisant pour pouvoir titiller les meilleurs. Au point de vue résultats, l’équipe s’est inclinée 4-0 contre le Vardar mi décembre mais plus surprenant également contre l’avant-dernier Carev Dvor. Si le Sileks continue sur sa lancée, il faudra compter sur lui lors des play-off de fin de saison!

Affluence moyenne: 567 spectateurs (4/9)

Meilleur buteur: Igor Nedelijkovic (7 buts)

Quatrième – FK RABOTNICKI SKOPJE – 24 points

Le deuxième plus beau palmarès macédonien comptait bien se rattraper après avoir perdu le titre, lors de l’épisode précédent, à la dernière journée. Cet été, on n’était pas loin de voir le plus bel exploit du football macédonien en compétition européenne: défait lors des barrages contre le Rubin Kazan, le Rabotnicki a fait un parcours impressionnant en qualifications de Ligue Europa en battant notamment le Floria Tallinn, les Lettons de Jelgava et surtout les Turcs de Trabzonspor qui partaient pourtant grands favoris. Ce début de saison très intense a malgré tout laissé des traces dans les jambes des héros estivaux. Avec quatre défaites lors des sept premières rencontres de Prva Liga, les joueurs de Skopje pouvaient déjà quasiment dire adieu au titre. Se ressaisissant bien en fin d’année, le Rabotnicki a limité la casse grâce principalement aux 13 pralines de Blazhe Ilijoski (meilleur buteur du championnat) et devra se satisfaire de la coupe puisque le club est toujours en lice après avoir sorti Sileks au tour précédent. Champions du match nul (neuf sur un total de 18 matchs, soit environ 50% si nos calculs sont bons), les joueurs de la capitale aborderont néanmoins ce cycle retour avec un gain de confiance puisqu’ils sont invaincus en championnat depuis la défaite dans le derby contre le Vardar fin septembre.

Affluence moyenne: 422 spectateurs (6/9)

Meilleur buteur: Blazhe Ilijoski (13 buts)

Cinquième – FK SHKUPI – 24 points

Le club le plus populaire de la capitale macédonienne faisait son grand retour dans l’élite du football macédonien depuis sa (re)création en 2012. S’appuyant sur un effectif 100% macédonien, un public toujours présent et en nombre pour la taille du stade (4000 places), la mayonnaise a bien pris et Shkupi pointe à une très belle cinquième place. Récupérant Petkovski du Vardar et Berisha du Shkëndija, le club s’est appuyé sur une défense solide, un Florent Osmani intéressant avec cinq buts et n’a connu la défaite qu’à quatre reprises en championnat cette saison! Un bel exploit quand on sait que le championnat macédonien est réputé pour la durée de vie assez faible des promus en Prva Liga. Bien lancé dans ce championnat, il ne serait pas surprenant de voir cette équipe disputer les play-off de championnat en fin de saison! Seule ombre au tableau, l’élimination en coupe dès le second tour contre Bregalnica.

Affluence moyenne: 1511 spectateurs (2/9)

Meilleur buteur: Florent Osmani (5 buts)

Sixième – FK RENOVA DZEPCISTE – 20 points

L’autre club de la ville de Tetovo avait réalisé un beau coup la saison précédente en obtenant une quatrième place, synonyme de qualification pour le premier tour qualificatif de la Ligue Europa. Renforcé par l’arrivée du portier Andreja Efremov du Rabotnicki au mercato, le Renova avait l’ambition de faire son petit bout de chemin sur la route des compétitions européennes. Cette route s’est arrêtée dès le premier tour, brutalement, avec deux défaites contre les Moldaves du Dacia Chişinău (avec notamment deux des plus beaux cachous de la C3 encaissés au match retour). Au niveau du championnat ce n’est guère mieux, on retrouve le Renova à une sixième place assez logique au vu de ses résultats. Il aura fallu attendre jusqu’à mi-octobre pour voir le Renova obtenir son premier succès. Ex-æquo avec Turnovo et donc avec la zone de play-off de relégation, éliminé en coupe, le cycle retour va être compliqué pour le Renova Dzepciste et ce ne sont pas les deux défaites en amical contre le Metalurg Skopje et l’Euromilk (pensionnaire de division inférieure) qui vont rassurer les troupes!

Affluence moyenne: 400 spectateurs (7/9)

Meilleur buteur: Izair Emini (6 buts)

Septième – FK HORIZONT TURNOVO – 20 points

Surprenant huitième la saison précédente, l’Horizont Turnovo se devait de faire mieux lors de cet épisode 2015/2016. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est assez mal parti. Également grand spécialiste du match nul avec 8 résultats de ce type, le club de Turnovo a souffert défensivement. Avant-dernière défense du championnat, l’Horizont a craqué à de nombreuses reprises, contre le Vardar 5-1, contre Rabotnicki 4-2, etc. Autant dire que la défense est le chantier prioritaire pour l’entraîneur Jane Nikoloski! Le club du petit frère de la légende Goran Pandev, Sasko Pandev (meilleur buteur du club), a tout de même réalisé la plus belle performance offensive de la saison avec une victoire 11-0 contre le modeste Liria Zagracani. Toujours en lice en coupe après être venu difficilement à bout du Makedonija GP, l’Horizont Turnovo devra redoubler d’efforts pour éviter des play-off de relégation qui furent proches de lui être fatals la saison dernière!

Affluence moyenne: 400 spectateurs (8/9)

Meilleur buteur: Sasko Pandev (8 buts)

Huitième – FK BREGALNICA STIP – 19 points

Sauvé la saison dernière avec des play-off de relégation très bien géré, le Bregalnica Stip est un habitué du bas de tableau et s’attendait à une nouvelle saison difficile. Dépouillé de ses meilleurs éléments comme le portier Filip Gacevski, le club a pourtant commencé sa saison par un exploit en venant au bout du Rabotnicki. Un exploit qui précère une série de quatre défaites consécutives avec notamment une défaite 5-1 contre le Skhëndija… Seul point positif dans ce cycle aller bien compliqué, le club est toujours en lice en coupe après avoir sorti Carev Dvor. Affrontant Rabotnicki en demi-finale, si le Bregalnica se souvenait de son exploit en ouverture du championnat contre les joueurs de la capitale, une place en finale serait possible!

Affluence moyenne: 744 spectateurs (3/9)

Meilleur buteur: Angel Nacev (6 buts)

Neuvième – FK MLADOST CAREV DVOR – 16 points

Carev Dvor, 600 habitants, est présent dans l’élite du football macédonien. C’est ça la magie Footballski! Pour la première fois de son histoire, le Mladost Carev Dvor était promu en Prva Liga. Auteur d’un début de saison exceptionnel avec quatre victoires en six matchs, Carev Dvor c’est ensuite effondré avec une série noire de huit défaites consécutives! Pire défense du championnat (avec quelques cartons pris tels que 5-0 contre Shkupi, 6-0 contre le Vardar), le Mladost a notamment perdu 5-1 contre le dernier du championnat. Éliminé en coupe par Bregalnica, le cycle retour va être compliqué et la relégation semble malheureusement promise au petit club de Carev Dvor.

Affluence moyenne: non communiquée

Meilleur buteur: Antonio Kalanoski (4 buts)

Carev Dvor, village champêtre macédonien

Carev Dvor, village champêtre macédonien

Dixième – FK METALURG SKOPJE – 13 points

C’est LA surprise de ce championnat et à vrai dire on ne s’y attendait vraiment pas… Sixième la saison dernière, le club de la capitale avait réalisé un mercato de très grande qualité avec l’arrivée de Danoski (Most, République Tchèque) et de Mitrevski du FK Sarajevo. Ce qui se passe au Metalurg est assez inexplicable. Il semble loin le temps où le Metalurg luttait pour le titre! Cette saison est un vrai calvaire pour le club de la capitale, avec seulement trois petites victoires contre Renova, Carev Dvor et Bregalnica, 14 buts marqués pour 27 encaissés il faudra un exploit pour voir ce Metalurg en Prva Liga la saison prochaine.

Affluence moyenne: 233 spectateurs (9/9)

Meilleur buteur: Vlatko Stojanovski (4 buts)

L’équipe type du cycle aller (par MacedonianFootball.com)

Team_of_the_half_season_15_16

Tome Pachovski (Vardar): Le récemment retraité de l’équipe nationale est le chef de la meilleure défense du championnat. Malgré quelques boulettes lors de plusieurs matchs, il fut tout de même largement au-dessus de ses rivaux.

Aleksandar Milushev (Turnovo): Il est assez difficile pour un arrière gauche de jouer dans une équipe luttant pour le maintien. Milushev fut assez cohérent et a réussi tout de même à briller dans une équipe sur lequel on porte peu d’attention. Très utilisé au cours de ce cycle aller, il fut à 45 minutes près de jouer l’intégralité des 18 matchs.

Kire Ristevski (Rabotnichki): Il a brillé lors des qualifications de la Ligue Europa et plus tard a été l’un des rares joueurs de Rabotnicki qui ont gardé leur forme pendant les matches de championnat. Bien que son équipe était décevante et encaissait des buts à quasiment chaque journée, Kire était la partie la plus stable de la défense.

Nemanja Mijušković (Vardar): Le défenseur monténégrin s’est avéré être une bonne recrue. Il a immédiatement été titulaire indiscutable en défense centrale et a même réussi à attirer l’attention de son équipe nationale qui l’a convoqué pour la première fois en novembre.

Hovhannes Hambardzumyan (Vardar): Excellent depuis son arrivée en Macédoine, l’international arménien s’est imposé dans l’effectif du Vardar. Très bon défensivement et offensivement, il faudra compter sur lui au cycle retour.

Nikola Gligorov (Vardar): Le milieu de terrain défensif expérimenté est calme, mais il prêche par l’exemple sur le terrain. Son jeu est souvent décrié par les fans, mais ses efforts sont très appréciés par ceux qui savent comprendre le jeu.

Ferhan Hasani (Shkendija): Hasani a déchiré ses croisés pendant la qualification pour l’Euro 2016 contre l’Ukraine. Il a seulement joué neuf matchs cette saison. Il fut néanmoins exceptionnel dans tous les matchs qu’il a joué pour Shkendija. Il a marqué 11 buts, dont quelques beaux coups francs. Il a même marqué un hat-trick.

Juan Felipe (Vardar):  Le cerveau du club de Skopje. Pour arrêter le Vardar, vous devez arrêter Felipe, ce que beaucoup d’équipes ont été incapables de faire.

Dejan Blazhevski (Vardar): Sa qualité de dribble sur le côté gauche ont fait de Dejan un joueur indispensable de cette équipe-type. Il fait des merveilles avec le Vardar et sa jambe droite magique lui permet de finir meilleur buteur de son équipe.

Besart Ibraimi (Shkendija): Ibraimi était clairement le joueur le plus utile de cette demi-saison avec 12 buts et 10 passes, un joueur que le Shkëndija aura bien du mal à conserver dans le futur.

Bazhe Ilijoski (Rabotnichki): Le capitaine du Rabotnicki, avec 13 buts, est le meilleur buteur de cette Prva Liga, sans lui son équipe ne serait pas la même.

Antoine Jarrige


Image à la une: © MitkoK23

Donnez votre avis

A propos de l'auteur

Antoine Jarrige

Antoine Jarrige

Antoine, 20 ans. Etudiant en kiné en Alsace, grand amateur du football russe . Amoureux d'Ural, le grand club de Sibérie occidentale et de son futur ballon d'or Chisamba Lungu.
#SmolovBallonDor

pays de l'auteur footballski

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
© pgwear
Semaine #6 – 2016 : Matchs du week-end et bons coups

Vous êtes fans du foot de l'est et cherchez à savoir ce qu'il se passe ce week-end ? Vous voulez découvrir...

Fermer